Une scientologue cherche un nouveau corps pour sa mère décédée

Mike Rinder vient de mettre en ligne un article qui laisse pantois. En voici les grandes lignes :

Une scientologue américaine vient de publier l’annonce ci-dessous sur Facebook (cliquez sur l’image pour l’agrandir). Vous trouverez la traduction sous l’annonce.

« Quelqu’un attend-il un heureux événement ? Ma maman cherche un nouveau foyer. Cela me gêne de demander ça, mais j’ai pensé que je pouvais l’aider. Elle a quitté son corps le jour de la Saint Patrick il y a quatre jours. Je serais vraiment ravie de la voir aller dans une famille scientologue heureuse et aimante dans sa prochaine vie. C’est quelqu’un de très maternel, de très affectueux et de très capable. Toute communication sur le sujet est la bienvenue. La cérémonie pour célébrer sa mémoire se tiendra le 26 mars dans le Colorado. Ce sera fabuleux de l’avoir avec nous là-bas à ce moment-là et, bien sûr, après la cérémonie, elle aura besoin d’être proche de sa nouvelle famille. Je vis à Clearwater mais je viens du Colorado où se déroulera la cérémonie. Merci de répondre ici à ma requête. »

Cette annonce délirante est la preuve que les scientologues intégristes ont perdu tout sens des réalités. Franchement, il vaut mieux éviter de publier ce genre d’annonce sur Facebook sous peine d’être la risée du Web.

Cette femme est persuadée que le salut de sa mère réside dans la scientologie et, par conséquent, dans le fait d’appartenir à une famille de scientologues. Au lieu de la laisser choisir, elle veut la « guider » car elle SAIT que la scientologie est la seule solution. Comme toujours, chez les scientologues intégristes, on impose des réalités et on est persuadé d’avoir la science infuse.

Comme le fait remarquer non sans humour Mike Rinder, cette femme a-t-elle pensé aux conséquences ? Admettons que la défunte prenne un nouveau corps dans une famille de scientologues. Eh bien, dès sa naissance, elle sera en butte à d’incessantes invalidations et évaluations parce que ses nouveaux parents « sauront » qui ce bébé a été dans sa vie précédente. Chaque fois qu’il émettra un rot, les parents s’extasieront : « Ouah ! Lucette faisait exactement les mêmes sons dans sa dernière vie ! » Un peu plus tard, les parents demanderont à l’enfant : « Tu te rappelles de nous ? On est les amis de ton ex-fille et on venait souvent prendre le thé chez toi ? » Ou encore : « Tu te rappelles la maison où tu vivais ? » Ou bien, quand l’enfant est couché : « Il a même façon de beurrer ses tartines que Lucette. »

Bien entendu, dès sa naissance, ses nouveaux parents lui paieront une carte de membre à vie de l’IAS. Quand l’enfant sera un peu plus grand, ils l’emmèneront à la morgue idéale de leur ville pour les soirées de collectes de fonds et le mettront sur des cours de base dès qu’il sera en âge de lire et écrire. Et s’ils sont vraiment très intégristes, ils en feront cadeau à la Sea Org à l’entrée de l’adolescence et ruineront définitivement sa vie.

J’ai rencontré des scientologues qui étaient plus ou moins persuadés que tel enfant était la réincarnation de tel ou tel scientologue. Au moins, ils avaient la décence de garder ça pour eux et de ne pas perturber l’enfant avec leur « feeling ». Mais cela en dit long sur l’état hallucinatoire de certains scientologues.

Dans le billet de Mike Rinder, Karen de la Carriere raconte qu’après le suicide de Quentin Hubbard, le fils de L. Ron Hubbard, pas moins de 2000 femmes, dans les années qui suivirent, affirmèrent que leur enfant était la réincarnation de Quentin. Certaines demandèrent même une pension alimentaire à la scientologie.

Un autre blogger pose une question cruciale : Et si un suppressif excommunié par la secte se réincarnait dans une famille de scientologues ? Imaginez les dégâts. Dès sa naissance, l’enfant, déclaré malveillant et nuisible par la scientologie dans sa vie précédente, s’emploierait activement à tourmenter et à détruire sa nouvelle famille. Comment faire pour éviter cela ? Simple : en tenant un registre des dates auxquelles les suppressifs décèdent et en s’assurant que les bébés de scientologues nés peu après ces dates soient purement et simplement éliminés. Le pire serait ainsi évité.

Il serait intéressant de connaître le nombre d’enfants de scientologues que la scientologie n’intéresse pas ou qui la rejettent entièrement. Il y a en probablement beaucoup plus qu’on ne le croit.

96 réflexions sur « Une scientologue cherche un nouveau corps pour sa mère décédée »

  1. Par malentendu, je veux dire non compréhension.
    Les intégristes décrits dans l’article ressemblent à s’y méprendre aux intégristes anti scn/LRH/audition qui écrivent sur ce blog.
    Je veux dire que leur détermination à avoir raison les rend stupides.

    1. Super ! T’as inventé un nouveau concept : les intégristes anti/scn/LRH/audition. Donc, si on n’est pas à 100% pro scn/LRH/audition, on est des intégristes. Et si par exemple quelqu’un est 20% pro scn, 12% pro LRH et 50% pro audition, il est quoi ? Stupide mais récupérable ?

    2. Sorry mais je ne vois pas les choses comme toi, Apas. Du tout.
      Les charges ici ne proviennent pas des mots incompris mais des mensonges et mystères autour de LRH que les gens qui lui ont fait confiance ne supportent pas. Cela en fait des données stables qui ont volé en éclats et ça fait mal, oui.
      ça fait jaser à cause du manque de données et la solution pour que cela s’arrête, c’est l’as-is qui ne pourra se faire qu’avec des vraies données. Qui il était vraiment à la base, de quoi il est exactement mort et pourquoi il n’est pas revenu dans son groupe ? On a répondu de bien des façons à ces 3 questions, on a tenté de combler le vide mais les charges restant, c’est que la vérité n’a pas encore pointé son nez.

  2. Si y a une chose qu’est sûre, c’est que Hubbard ou la sciento ont pas découvert les vies passées. Les vies passées, c’est vieux comme le monde. Y a qu’à prendre Le Livre des Morts Tibétain, par exemple.

    Pour moi, la sciento a pas résolu la question de la mort. Je crois pas au machin d’entre deux-vies avec les stations d’implants, l’effaçage de mémoire et tout le tintouin. Hubbard avait promis qu’OT VIII résoudrait l’amnésie sur la piste de temps totale – promesse pas tenue.

    Alors on se retrouve un peu comme des glands et on sait toujours pas vraiment ce qui nous attend quand on aura cassé notre pipe. Va falloir chercher ailleurs.

    1. Alors on se retrouve un peu comme des glands et on sait toujours pas vraiment ce qui nous attend quand on aura cassé notre pipe. Va falloir chercher ailleurs.

      Finir ses cycles, écrire ses OW, écrire une scène idéale de vie prochaine, ça devrait aider à partir calmement…

      Quant à la réincarnation des proches. Mouais… Je n’en ai personnellement identifié aucun dans tous les bébés que j’ai vus naître autour de moi.

    2. « Alors on se retrouve un peu comme des glands et on sait toujours pas vraiment ce qui nous attend quand on aura cassé notre pipe. »

      Beaucoup de matériaux en sciento font dramatiser la mort. Lrh en parle vraiment beaucoup. Il charge trop la mule de ce point de vue là. Alors au bout d’un moment l’attention se colle dessus… Et on peut se retrouver à passer des petites annonces comme on le voit dans l’article de Mike Rinder. c’est dingue. Ceci dit, je n’ai amais eu aussi peur de mourir qu’en étant sciento et ce, même après m’être baladé de très nombreuses fois sur la piste de temps. Pourquoi avoir peur si je croyais en l’immortalité de l’âme ? C’est comme les cathos, ils parlent du paradis et de la résurrection des corps (pouah quelle horreur !) mais ont, pour la grande majorité, très peur de casser leur pipe.

      Est-ce que l’on croit vraiment à ce que l’on croit croire ? Beau sujet de philo pour le bac 2014. 🙂

    3. Revois ta copie Hostie 8. Hubbard n’a pas écrit OTVIII. Ecrit et développé par un inconnu, se faisant passer pour Hubbard.
      La résolution de l’amnésie de la piste entière est résolue plus tard, avec d’autres niveaux. Quand quelqu’un est clair, il n’a plus de charges sur la piste entière. A méditer

      1. En tout cas, s’il l’a pas écrit (tu tiens ça d’où ?), il en a quand même parlé dans le Ron’s Journal 39 de 1985 où il dit que VIII manie la raison de l’amnésie sur le whole track (t’as raison, il parle pas de résoudre l’amnésie mais de manier la raison de l’amnésie, au temps pour ma pomme).

        Des versions d’OT VIII, y en a eu au moins trois et la première était carrément folklo et disait que Jésus était pédophile. Elle a été retiré de la circulation vite fait bien fait quand les premiers mecs à faire le niveau ont crié au scandale.

        En sciento, tu t’ennuies jamais.

        1. @ Hostie 8 : Tout ce qui est écrit par Hubbard après 1978 est sujet à caution. Hubbard est mort en 86 et en 85 il était hors course.
          Pour le reste, la sciento sauce Miscavige est totalement corrompue et n’a rien à voir avec la véritable scientologie.

          1. On est d’accord, c’est pas sûr qu’après 78, LRH a écrit grand chose à part ses pavés de SF. Que fais-tu des NOTs series et de NED ? LRH ou pas LRH ? Mayo ou pas Mayo ? Et le FPRD sorti au début des années 80 ? Et le SRD ? Et le Purif ? Le plus marrant, c’est qu’on aura probablement jamais la réponse et que les prises de tête là-dessus vont continuer ad eternam.

            1. Pour moi, y a pas de prise de tête. Si ça fonctionne et que ça fait aller mieux eh bien je me pose pas de questions.
              Le FPRD par exemple m’a changé la vie. Si il y a une procédure en sciento que je ne regrette pas d’avoir faite, c’est bien celle-là !

              La vie n’est pas faite pour être un éternel problème, un éternel questionnement, faut regarder vers le futur et avancer bon sang !! quel que soit le chemin qu’on a choisi.

              1. La vie n’est pas faite pour être un éternel problème, je suis bien d’accord mais que veux-tu, on naît avec l’axiome 38 tatoué sur le front. Cet axiome qui dit que la Vérité est considération exacte : temps, lieu, forme et événement exact.

                Sans ces 4 paramètres, les données sont difficiles à aligner et sans alignement, pas d’as-is.

                Les personnes qui interviennent ici cherchent des données en vue d’un alignement libérateur conformément aux Logiques et aux Axiomes.

                Et ça, on n’y peut rien. L’être n’est pas bien tant qu’il n’a pas trouvé le temps, le lieu, la forme et l’événement qui lui permettront d’aligner toutes les données qu’il a en magasin et qui, très certainement, l’encombrent.

        2. Sûr qu’on ne s’ennuie jamais en sciento !

          J’ai lu le bulletin qui parle de Jésus en termes peu flatteurs. Lrh a souvent écorché les cathos dans ses matériaux et cela ne me suprendrait pas que ce texte soit de lui. Les scientologues de confession chrétienne ont dû faire des bonds ! Arriver au plus haut niveau du Pont pour lire un truc aussi entheta, à l’opposé du précepte du chemin du bonheur sur le respect des croyances religieuses, c’est quand même le pont à l’envers !

          Le style et les données de ce bulletin ressemblent pourtant bien à du Lrh. Qui pourrait être l’habile faussaire ?

      1. C’était ironique ,dans ce blog et d’autre on accuse lrh d’avoir pris ici et là des concepts en bref de les pomper : mon dieu quelle ignominie ! Freud psychanalisait ses patients sur un divan , lrh faisait ça aussi avec la dianétique sur un DIVAN (Aaah quel copieur) . Il a pompé sur la revivification hindoue : ouh le vilain plagiat regardez donc ce fieffé escroc! etc … etc … je suis lassé d’entendre tout çà . Accuse-t-on Freud d’avoir assisté aux cours de Charcot (à paris ,cocorico en passant) ?lui reproche-t-on de s’être séparé de breuer qui ne voulait pas de l’orientation sexuel que leurs travaux prenaient sous l’impulsion de Sigmund ?Hubbard n’as pas DECOUVERT les vies passées ,et prêter ça à lrh est de la plus malhonnête mauvaise foi intellectuelle monsieur hostie 8 😉

        1. Mon cher Yanntis, Lrh remercie dans les vieilles éditions tous les chercheurs et penseurs sans lequels la dianétique et scientologie n’auraient jamais vu le jour. Il remercie le Christ et même un apôtre. Le fait est qu’il a observé des données déjà observées par d’autres et qu’il a creusé le sujet. A part les implants et les données confidentielles du mur du feu qui les appartiennent en propre en termes de découvertes, tout le reste avait déjà observé par d’autres curieux de la vie avant lui. Il ne s’en cachait pas dans les vieilles éditions de livres.

          1. Parfaitement Tournicotis ,bien que le cob aie supprimé la dédicace à Diana dans « science de la survie » , il n’a pas osé enlever « l’héritage de la scientologie « chapitre du livre « La création des aptitudes humaines » De plus dans le tout début du livre il cite un passage de l’évangile selon St Luc . Eh oui monsieur le cob c’eut été trop voyant !

            1. Petite précision : La toute première édition de Science de la Survie était dédiée à Alexis, la fille que LRH avait eue avec Sarah Northrup mais qu’il a reniée après son divorce houleux d’avec Northrup. Dans les éditions suivantes, Alexis fut remplacée par Diana, son premier enfant avec Mary Sue. Puis, dans l’édition 2007, comme vous le faites justement remarquer, toutes les dédicaces ont été supprimées par le Dictateur.

              Si cela vous intéresse, vous pouvez voir toutes les altérations apportées au livre en cliquant ici. (C’est en anglais.)

              1. @ Voltaire
                Le lien compare l’édition de 1975 à celle de 2007 et mentionne bien la dédicace à Diana.
                Mais je n’ai pas vu la dédicace à Alexis de la toute première édition. Peut-être ai-je mal regardé. Pouvez-vous me donner un lien ou une indication précise ?

                1. La première édition, publiée en 1951, est quasi introuvable mais voici des liens que vous pouvez consulter. Le lien de « Heritage Auctions » donne une description du livre et mentionne que le livre est dédié à Alexis Valerie Hubbard, fille de son deuxième mariage, et que son nom a été retiré des éditions ultérieures.

                  http://historical.ha.com/c/item.zx?saleNo=6058&lotIdNo=66001#Photo

                  https://groups.google.com/forum/#!topic/alt.religion.scientology/dCDdjLQ-Qxs

                  http://en.wikipedia.org/wiki/Science_of_Survival

  3. La mort, tout un programme… Au gré de mes cours et lectures de scientologie, il m’a semblé que Lrh, même s’il en parlait de façon très détachée, était très tourmenté par la mort. Des fois je me disais, en étudiant « mais bon sang est-ce que tu vas te mettre à parler du futur et arrêter de nous déprimer avec le passé, la maladie et la mort ?!!!! » Dans certaines conférences, il fout carrément le bourdon. Celles d’histoire de l’homme si ma vieille mémoire est encore bonne. Je pense que Lrh était hypocondriaque et qu’il a collé cette frousse a beaucoup de scientologues. Je connais au moins 3 amis complètement flippés à l’idée de perdre leur corps. Est-ce qu’ils ont peur à cause du mode d’emploi qui n’a pas clairement été formulé dans un bulletin ? Et s’il existe, est-ce que quelqu’un peut nous le scanner pour Voltaire ?

    1. Des fois je me disais, en étudiant « mais bon sang est-ce que tu vas te mettre à parler du futur et arrêter de nous déprimer avec le passé, la maladie et la mort ?!!!! »

      Je comprends. Ne peut-on aller de l’avant sans chercher les poux du passé ? Tous les thetans n’ont pas besoin du passé pour construire leur futur, tout dépend de leur forme là, ici, maintenant. Je trouve dommage qu’une personne ayant des postulats qui marchent et de bonnes aptitudes soit obligée, en arrivant en sciento, de regarder derrière elle alors que basiquement, vu son « upstatness », elle est entièrement tournée vers le futur. C’est comme si on imposait à un enfant de la Ddass de rechercher ses parents biologiques alors qu’il n’a pas de charge sur eux et qu’il est très heureux dans le présent.
      En scientologie, auditeurs dites-moi si je me trompe, on part du principe que tôt ou tard on key-inera une perte, un engramme, un implant, un overt et qu’il faut les débusquer avant qu’ils ne fassent des dégâts. On restimule des choses en séance qui, peut être ne nous aurait jamais dérangé de toute notre vie.

      Est-ce qu’il faut déterrer de façon uniforme les cadavres du passé pour être heureux ? Je n’abonde pas dans ce sens et cela se contredit avec la notion de postulat premier des conférences Phoenix, ce fameux postulat qui remet les compteurs de la piste à zéro.

      1. Question interessante, aleajactaest,
        Le bank fonctionnant sur la base A=A=A, il est plus qu’improbable qu’il ne soit jamais réactivé au cours d’une vie . Et quand le bank key-in, il n’est pas sélectif. De plus , l’auditeur ne restim que des charges qui sont au niveau de conscience du pc , donc réelles et disponibles et qui , non auditées seraient prêtes à être restim par la vie. Aussi , sur les grades et sur NED, on demande l’intérêt du pc (sauf pour les drogues) . Donc, on ne déterre pas vraiment des choses qui ne nous ont jamais gênées .
        Maintenant, rester hors des restim toute une vie, chapeau à celui à qui cela arrive, cela me parait impossible .

  4. Cette petite annonce soulève un vrai débat sur la communication. Pouvons-nous parler de tout ? Et à qui ? Et la foi est-elle une chose que nous pouvons étaler sur les réseaux sociaux ? Hum… La foi est un ensemble de convictions auxquelles adhèrent un certain nombre de personnes. Ces convictions sont des mock-ups communs et ces mock-ups ne sont pas partagés par tous.

    Comme le disait LRH : « Le niveau de certitude le plus élevé c’est quelque chose que l’on créé soi-même. C’est le mock-up. »
    Conf 68 page 44 des PDC

    A partir du mock-up, on peut refaire 1545412124542101245 fois le monde. 🙂

    1. « Comme le disait LRH : « Le niveau de certitude le plus élevé c’est quelque chose que l’on créé soi-même. C’est le mock-up. »

      Et au bout du compte, qu’est-ce qu’un mock-up sinon un fantasme ?
      L’univers physique se réduit par l’extension de l’univers personnel par le mock-up, donc le fantasme… Merci pour cette citation qui recadre pas mal les choses.

  5. Bonjour,
    Je me souviens d’une amie qui était persuadée que son défunt mari était revenu dans le corps du bébé d’une jeune femme non sciento de sa famille. Elle était à propitiation avec cet enfant, le couvrant de cadeaux, lui rendant souvent visite, etc. Jusqu’au jour où les jeunes parents se sont inquiétés de son comportement et lui ont demandé de ne plus venir chez eux. Elle en a été bouversée. Il ne faut pas que les croyances nous rendent imbéciles, ce qui était le cas ici avec cette amie. J’espère qu’elle n’a pas évalué sur le mari devant le bébé, les enfants étant de véritables éponges… Bien des choses, chez les scientologues, sont très déconcertantes. Le voir dans ce blog me permet de panser mes plaies. Merci cher Monsieur Voltaire.

  6. Concernant l’article, si je casse ma pipe je demanderai par testament à ce que l’on ne mock-up pas dans telle ou telle famille. Rien de tel pour foutre un thetan en rogne : dire qu’il est là où il n’est pas.

  7. Le fait de croire que quelqu’un qu’on a perdu est quelque part, a repris un corps, et un nouveau début, est une croyance qui permet d’éviter la douleur de la perte. Quand on perd quelqu’un (il meurt) ou même qu’il vous quitte, ou par exemple qu’il déconnecte, on a une sensation d’inconscience. Comme si on avait une partie de soi qui mourrait.
    Dans le cas d’un parent ou d’un ami décédé… Il a simplement disparu, il n’est plus. Où est-il ?
    J’ai eu aussi des amis qui sont morts un peu trop jeune, cancer en général. Qu’en est-il de leurs buts, la continuité de leur être ?
    Chacun d’entre nous ne peut imaginer ne plus être… et pourtant la vie passe terriblement vite je trouve.
    Cette donnée stable de la réincarnation permet un confort de vie qui s’offre aux scientologues mais par ailleurs, pour conserver cette donnée stable, « leur éternité », ça les amène à obéir aux règles de l’église. L’éternité devient un moyen de contrôle, mais ce n’est pas nouveau dans le domaine de la religion.
    Moi je ne jette pas la pierre à cette femme, elle étale sa croyance, espère un futur pour l’esprit de sa mère, pour pouvoir continuer à communiquer avec elle.
    Oui, il ne faut pas dire cela à un enfant, c’est une évaluation qui peut lui suggéré une identité.
    Mais parmi vous, quelqu’un a-t-il eu une expérience avec quelqu’un ou lui-même qui pouvait apporter des preuves d’une identité passé dans une vie précédent ?
    Si quelqu’un a qq chose à témoigner, les auditeurs aussi qui auraient vu des preuves du retour d’un PC dans la vie suivante, je vous en prie faites-le.

        1. Un paquet d’ex-scientos disent qu’avec le recul ils se sont rendu compte qu’ils ont créé (fait le mock-up de) la plupart des incidents de leur time track et qu’ils ont donc créé la charge qui va avec. Cette charge créée s’enregistrait sur l’électromètre, puis se barrait avec un BD F/N. Ils parlaient aussi bien des niveaux inférieurs comme NED que des niveaux supérieurs. C’est super intéressant car ça veut dire que le cas est créé de toute pièce dans la séance jusqu’à devenir réel, puis il est effacé. Un truc de ouf. Mais ça me cause. J’ai une théorie sur le mécanisme derrière tout ça : les copains et copines te racontent qu’ils sont remontés loin sur le time track et que ça leur a permis de résoudre un truc (sans te dire de quoi il s’agit puisque t’es pas censé parler de ton cas). Alors quand t’arrives en séance et que tu cherches quelque chose sur le track, paf, tu « trouves » un truc puisque les autres scientos en ont fait l’expérience et que tu veux pas passer pour un gland ou un cas difficile, et en plus, tes intensives, elles t’ont coûté bonbon. Alors tu mock up. Et une fois que t’as commencé, tu t’arrêtes plus. Et 300 000 euros plus tard, tu continues de faire le mock up de ton cas, mais arrivé à ce stade, t’as plus aucune faculté analytique, tu mock-up compulsivement. Et le pire, dans tout ça, c’est que c’est même pas la faute de l’auditeur ou du C/S car eux, ils applqiuent la tech en partant du principe que tout ce qui compte, c’est de virer la charge. Ben ouais, sauf que la pluaprt des charges que t’as déterrées, c’est des mock-ups. Je prétends pas avoir raison, mais c’est ma théorie. Pour moi, c’est la raison pour laquelle les vies passées que tu crois toucher restent super vagues avec peu ou pas de vraies perceptions. C’est la raison pour laquelle tu peux auditer les niveaux d’OT jusqu’à la fin des temps. Et c’est la raison pour laquelle je suis passée à autre chose. Je préfère créer dans la vraie vie. J’en ai eu ras le bol de me prendre la tête et de m’introvertir à créer un cas imaginaire.

            1. Oh mais je me prends absolument pas le chou, ma Flo. Bien au contraire. En fait, ça fait pas mal de temps que j’ai arrêté de m’introvertir la tronche avec tout ça. Tout ce que je fais, c’est partager mon point de vue. Après, les gens en font ce qu’ils veulent. Comme dirait Hubbard, vaut mieux communiquer que pas communiquer du tout.

    1. Chère MA,
      Ton commentaire est très touchant. Le concept de « ne plus être » donne effectivement des frissons et le concept d’immortalité apporte un confort de vie comme tu le soulignes. Maintenant, si l’esprit est vraiment immortel et si l’on devait se rappeler chaque état d’être passé, quelle tannée cela serait !
      J’ai revu « Highlander » dernièrement à la télé. Le héros immortel, Connor MacLeod, se fait chier comme un rat dans la vie. Comme il sait tout du passé, il n’a plus aucun jeu. Le seul qu’il a est de se bagarrer avec d’autres immortels pour gagner un prodigieux prix : la mortalité !!

      La paradoxe vaut son pesant d’or ! Des immortels qui s’emmerdent et veulent devenir mortels et des gens qui se ruinent en sciento pour devenir immortel.

      Highlander a bien vieilli mais le concept spirituel est vraiment très intéressant à décortiquer. Le fait est que le souvenir de la piste totale = plus de jeu possible. Auditer des traumatismes anciens, ok, mais résoudre l’amnésie de la piste totale ? J’ai des doutes que cela apporte un quelconque bien être dans cet univers. Devenir un MacLeod qui comprend tout et qui s’emmerde à longueur de journée, tu parles d’un jeu !

      Maintenant il y a des trucs paranormaux qui se passent, c’est sûr, mais personnellement je n’ai jamais entendu parler (en sciento) d’un retour avec preuves à l’appui.

      1. « Le fait est que le souvenir de la piste totale = plus de jeu possible.  »

        Nous revoici avec le principe de la double contrainte : si je suis en haut de l’échelle des tons, je suis responsable et je m’ennuie (car je ne suis dans aucun jeu) et si je ne veux pas m’ennuyer faut que je descende l’échelle des tons pour être moins responsable ce qui crééra de la randomité et donc du jeu.

        Ce principe de double contrainte est très présent en sciento officielle. Pour avoir, il faut lâcher prise avec quelque chose que l’on aime (ex : délaisser ou déconnecter de sa famille) ou faire quelque chose que l’on n’aime pas (s’endetter).

        On est toujours pris dans un étau mentalement douloureux.

        1. « si je suis en haut de l’échelle des tons, je suis responsable et je m’ennuie »

          ben… y a là un non sens Flo75, parce que s’ennuyer, c’est à 2,5 sur l’échelle des tons, c’est à dire juste au-dessus de 2,0… c’est tout proche des émotions négatives.
          On ne peut pas être en haut et à 2,5 en même temps.

          Le truc, c’est que si on regarde tout ça uniquement à travers l’univers Mest eh ben ça n’a pas de sens.
          Mais un thêtan tout en haut de l’échelle des tons, il est plus dans l’univers mest, et entre autres, il n’y a donc plus de temps. Alors si il n’y a plus de temps, comment on pourrait s’ennuyer ?

          1. salut Harmonie non non y’a pas de non sens un être du haut de son extériorisation peut « s’ennuyer » par manque de jeu ; apparemment il y a au moins 2 échelles de tons (en fait 3) citées dans les PDCs .Celle de l’homo-sapiens , celle du clair (thêta-clair) et celle de l’ot . Pas clair? ouais je comprends ! t’es-tu trouvée en colère contre qqu’un pour un motif X ,il y avait de la charge (et ça te faisait bouillonner) et intérieurement tu était en colère d’être « en colère »… idem pour la gaîté où l’on peut être en joie d’être gaie ;on peut « intérieurement » être joyeuse d’être à ennui ,agacée d’être chagrinéeetc… etc … j’espère que l’explication est claire …☺

            1. J’essayais de retrouver, pour Harmonie, le passage sur le non-jeu qui fait que l’on peut s’ennuyer et que cet ennui n’est effectivement pas du 2.5 mais n’y suis pas parvenue mais p’têter bien que j’avais vu ça dans les PDC. En fait, une personne pandéterminée ne peut pas jouer. Elle est bien, sereine (statique) mais dans cet univers, si tu veux de la randomité, tu dois descendre l’échelle des tons. Tu ne peux pas faire autrement, ne serait-ce, déjà, que pour subvenir aux besoins de ta famille et de ton corps. Et qui dit randomité, dit jeux, problèmes, etc.

                1. Mon avis sur le sujet : je crois hélas qu’on ne peut pas être pandéterminé avec un corps qui vieillit, qui a besoin de manger et qui dramatise quand il pense qu’il peut manquer de nourriture ou que sa tempérture risque de descendre en dessous de 37° ou de monter au dessus. Si Lrh n’a pas donné de mode d’emploi pour mourir en toute sérénité, il n’ a pas donné non plus, que je sache, de jeu à jouer sans corps. Si ?

  8. Bonjour tout le monde,
    Vie passée ou pas, c’est l’éternelle question. Les quelques preuves apportées n’ont jamais été suffisantes pour emporter une réelle adhésion sur le sujet.
    Comme vous tous, j’ai été audité sur quelques unes en séance et j’y ai crû, ayant souvent pleuré dessus mais… car il y a un mais… Si j’ai vu des lieux et des situations, je n’ai jamais eu de patronyme précis à communiquer. Comment je m’appelais ? Mystère. Alors j’ai posé la question à quelques amis. Eux-aussi avaient vu des situations, eu des émotions fortes mais pas d’état civil précis. C’était curieux. Comment peut-on raconter une scène avec des détails et ne pas pouvoir dire qui on était, avec qui l’on vivait, le nom de ses enfants, etc. Ne peut-on se souvenir que des actions traumatiques ? En ce qui me concerne, je n’ai jamais pu prouver que j’avais bien existé dans les années 40 et sans vouloir faire de peine à quiconque, je n’y crois plus trop à l’immortalité de l’esprit… Je pense que c’est plus un fantasme de confort, qu’une réalité. La pensée est une énergie très puissante mais quand l’ampoule s’éteint, je crains bien qu’elle s’éteint mais je serais le plus heureux des hommes si l’on m’apporte de vraies preuves du contraire.

  9. La scientologie est un jeu. Un jeu n’est pas la réalité. Un jeu est un jeu. Le joueur qui joue trop longtemps au même jeu devient trop sérieux. Il est bon, pour la santé mentale, d’alterner les jeux. Imaginez une partie de dames qui dure 25 ans mais purée, vous pétez les plombs. C’est beaucoup trop long ! Toutes les vieilles religions sont des jeux devenus trop sérieux et en 60 ans, la sciento a atteint un niveau de sérieux équivalant à 2000 ans pour une autre. Et c’est ainsi qu’on se met à passer des annonces sur facebook pour reloger les âmes de ses proches.
    L’annonce paraît enfantine, voire émouvante mais elle montre à quel point le sérieux du jeu et la peur du futur ont envahi le monde la scientologie.

  10. Quand j’étais petite, je rêvais beaucoup. Je parle jusqu’à 10 ans et sans doute dès 3 ans. Et les rêves que je faisais contenais des perceptiques, des idées, des lieux qui n’avaient rien à voir avec l’univers d’un enfant. Je me souviens d’une ville immense avec un mont où il y avait un temple qui ressemblait au Parthénon… C’était une ville immense avec des ponts, des faubourgs etc… J’ai eu aussi des rêve engramiques horribles, dignes de films d’horreur, et des rêves de félicité incroyable, des émotions esthétiques, des feelings jamais retrouvés par la suite.
    J’étais enfant, et j’avais le concept de « quand j’étais grande »… Je me souviens de lieu où j’ai vécu… Mock up, souvenirs ?
    Je n’avais pas connu la sciento que de moi-même je pensais avoir eu des vies antérieures.
    Ce qui invalide ça, c’est la concept de la mort en tant que fin de tout. Le noir et plus rien. Mais comment imaginer subjectivement le « non être ». L’arrêt d’être un point de vue qui crée et qui perçoit. Cesser d’être un sujet, d’être le centre des choses ?
    Essayez d’imaginer « ne pas être ». Vous pouvez voir un corps dans une tombe peut-être, mais peut-on imaginer l’arrêt de sa propre subjectivité ?
    Ce que dit Hubbard sur ce sujet corrobore des expériences de beaucoup. Mais si qq un a plus de preuves elles sont les bienvenues.
    Que le conscience ait été produite par la matière et qu’elle disparaisse quand la matière meurt me parait choquant.
    La conscience se retire de la matière qui ne peut plus lui servir, la théorie theta-mest. Ça me paraît très sensé.

    1. Il y a des témoignages de phénomènes étranges partout dans le monde mais pas assez de preuves. Lrh voulait écrire un livre en 1960 et avait demandé aux auditeurs de relever, avec l’accord de leurs PC, toutes les preuves authentifiées de vies passées mais ce livre qui devait s’appeler « Where are you buried ? » n’a jamais vu le jour… Certainement qu’il n’y avait pas assez d’éléments probants pour faire un livre entier sur le sujet.

      HUBBARD COMMUNICATIONS OFFICE
      Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex
      HCO BULLETIN OF 21 MARCH 1960
      RESEARCH PROJECT
      May I request the assistance of all auditors in the following research programme:
      Have You Lived Before This Life?, the new HASI book, has elicited such deep
      interest that it will be followed in a few months by a sequel: Where Are You Buried?
      You can help by doing the following. (a) Check out your pcs for recent deaths,
      and any you find have died in the last century in the country where you are, (b) write
      down all particulars for record. (c) Then go to the place of burial and locate grave or get
      a copy of the death roll from official sources or both. And (d) send all data, the story of
      the life and death, to HCO WW, Saint Hill Manor, East Grinstead, Sussex. Be sure
      you have pc’s permission for data to be used. Be sure the data is authentic in every
      possible way. The resulting collection may be published in book form.
      L. RON HUBBARD
      LRH:js.jh
      Copyright © 1960
      by L. Ron Hubbard
      ALL RIGHTS RESERVED

  11. Bonjour tout le monde,

    La télé a justement parlé récemment de cette question des vies passées.
    Un enfant écossais avait commencé à parler très jeune d’une île au large de l’Ecosse, en la nommant, où il disait avoir vécu. Ses parents n’étaient jamais allés sur cette île et l’enfant ne pouvait pas la connaître. Sur plusieurs années, il en a parlé de plus en plus, donnant des indications sur la maison où il habitait, où elle se situait et d’autres détails de cette vie-là. Comme il insistait et parlait beaucoup de cela, les parents ont fini par l’emmener sur l’île en question et, avec l’enfant, ils ont retrouvé la maison et pu vérifier les différentes informations qu’il donnait.

    Ensuite, sur le sujet en général, ils ont dit que depuis 40 ans, il y avait entre 2 000 et 2 500 enfants qui avaient donnés des éléments de vies antérieures qui avaient pu être vérifiés.

    Et cela, sans lien avec la Scientologie ou autre religion croyant en la réincarnation.

    Mais de toute façon, quelques soient les preuves qui sont données, les éternels dubitatifs douteront toujours.

  12. Cet article laisse pantois, c’est vrai.
    Supposition personnelle :
    En se présentant comme science du mental découverte par un ingénieur en physique nucléaire, la sciento a certainement attiré de nombreux scientifiques et cartésiens en quête de compréhension du mental (ceux-là mêmes pour qui, je présume, les vies passées avaient du mal à passer) puis en devenant religion et aussi philosophie, la sciento a attiré des spirituels en quête de réponse sur l’univers et en quête d’amélioration personnelle.
    Ces deux facettes de la scientologie ont attiré un public très hétéroclite :
    1 – des purs cartésiens (évaluent les données et veulent des preuves scientifiques et cliniques avant de croire)
    2 – des purs spirituels (croient tout ce qu’on leur dit sans rien évaluer)
    3 – des spirito-cartésiens (peuvent croire sans preuve mais jusqu’à un certain point. Dépassé ce point, ils demandent des comptes)
    4 – des spirituels modéres (ne croient pas tout mais ne bloquent pas dessus)
    5 – ceux qui en font parce qu’ils sont tombés dedans quand ils étaient petits.
    6 – des philosophes que le religieux ou scientifique de l’affaire peut faire suer.

    Ces 6 types de scientologues n’appréhendent pas la scientologie de la même façon. Il y a eu beaucoup de portes d’entrée, donc ne nous étonnons pas de ne pas avoir les mêmes points de vue sur le sujet. Il faut accepter cela et assumer que la sciento a été présentée comme une science, une religion et une philosophie. Cela en fait des portes d’entrée ! Cela en fait des points de vue et donc, des engueulades !

    1. J’ai lu l’autre jour, sur je ne sais plus quel site, que le plus stupéfiant était la quantité d’articles et de commentaires publiés chaque jour sur la scientologie alors que celle-ci compte au maximum 45 000 adeptes actifs dans le monde (25 000 serait sans doute plus juste) et qu’elle est donc un mouvement totalement mineur qui n’a pas la moindre influence sur notre monde. Il semblerait que pour l’humanité, la scientologie soit perçue, à toute petite échelle, comme le mal absolu, comme une mini société totalitaire et intolérante qui a ses propres règles et qui est uniquement motivée par l’argent, et dont l’objectif est d’asservir et de ruiner ses membres, ce qui expliquerait l’hostilité systématique dont elle est victime, les plus virulents étant les ex-adeptes qui se sont « réveillés ». Je pense que cette théorie contient une bonne part de vérité.

      1. Si je peux me permettre, elle fait beaucoup parler car elle créé, de par la force qu’elle met sur ses adeptes, des traumatismes psychiques que les gens racontent et racontent encore pour tenter de les évacuer. On n’en finit pas d’essayer de comprendre ce qui a bien pu nous arriver. Cela peut prendre, je crois, des années…

        1. @ LaureM
          Avec un bon auditeur à qui l’on peut communiquer librement tout ce qu’on a à dire, avec les bonnes indications (comme c’est le cas dans l’indépendance), ça ne prend pas des années mais seulement quelques heures.

      2. La sciento créé des états passionnels. Cela n’a aucun rapport mais souvenez-vous de la sortir du livre Da Vinci Code de Dan Brown. Le livre, à sa sortie, a créé un buzz colossal et ébranlé de nombreux lecteurs. Il racontait des faits avec un tel esthétisme et une telle précision chirurgicale que les gens n’arrivaient pas à évaluer les données. Ils se posaient des question sur les sources de Dan Brown. Vraies, imagination ? Dès qu’on touche à la religion, on se demande ce qui est vrai ou pas, on cherche les sources et ça soulève des débats passionnés sur la véracité des faits.

        1. Dans le cas de la scientologie, ce n’est pas tellement l’aspect « religieux » qui rebute, mais l’aspect exploitation. Le livre de Dan Brown remettait en cause certains principes de la religion dominante de notre planète, d’où le débat qui s’en est suivi. Ce n’était qu’un livre de fiction mais beaucoup de gens l’ont pris au sérieux. Mais, finalement, ce n’est guère étonnant. Car la Bible elle-même ne contient-elle pas une bonne part de fiction qui est pourtant considérée par beaucoup comme vraie et factuelle ? Et ne pourrait-on en dire autant des niveaux d’OT si on devait établir un parallèle entre le christianisme et la scientologie ?

    2. Oui, c’est bien vrai ! A vouloir satisfaire toutes les catégories de personnes, on risque d’en frustrer beaucoup ! Le scientifique va trouver que c’est trop perché et pas assez scientifique. Le religieux, trop scientifique et pas assez métaphorique.
      Moi, j’étais « 4 » pendant longtemps et suis passée « 3 ».

  13. la vox populi tout comme la scientologie appliqué par la CoS détiennent une part de vérité (qui soutient le climat antagoniste ) , »le premier postulat » maintient tout l’édifice . La CoS est championne du monde de la création de BPC aussi ne nous étonnons pas qu’elle soit si « injustement villipendé (ironie).tout çà pour dire que je suis d’accord avec vous voltaire2003 😉

  14. Mes rappels de vies passées en Scientologie ne sont pas assez fiables pour que je puisse les considérer comme des preuves.

    Mais j’ai lu plusieurs récits de réincarnation bien documentés, ce qui fait que j’ai décidé d’y croire.

    Notamment la petite fille Indienne Shanti Devi, dont le cas a été authentifié par une commission d’enquête nommée par Gandhi :
    http://notreexperience.actifforum.com/t1913-shanti-deviune-preuve-de-reincarnation

    Le psychiatre Ian Stevenson a également étudié 3000 cas d’enfants déclarant se rappeler leur vie précédente. Dans plusieurs de ces cas il a pu effectuer des vérifications démontrant le bon rappel de ces enfants. Il a également constaté à plusieurs reprises que des marques de naissance correspondaient avec précision à des blessures ayant entraîné la mort dans la précédente incarnation. Notamment dans le cas d’une personne tuée par balles, les marques de naissance correspondaient aux marques du rapport de police.

    D’après Stevenson, les mémoires de vies passées se manifestent le plus souvent vers l’âge de 2 ou 3 ans, puis finissent par disparaître vers l’âge de 8 ans.

    1. « Mes rappels de vies passées en Scientologie ne sont pas assez fiables pour que je puisse les considérer comme des preuves. »

      Je pense que c’est le cas pour beaucoup de scientologues. Est-ce que parce qu’on est trop vieux et que ces preuves ne peuvent être « attrapées » que dans l’enfance ? Stevenson semble aller dans ce sens.

      Comme le dit Fooloti un peu plus haut, ce n’est peut être pas un mal de ne pas les avoir en tête toutes ces vies. Tout savoir de la piste peut rendre blasé et tellement zen qu’on n’arrive plus à prendre plaisir dans la vie ? Comme MacLeod de Highlander ?

      Pour revenir à la scientologie, après l’âge de 8 ans, l’audition ramènerait des bribes d’un passé lointain sans réelle pièce à conviction et c’est ainsi que Lrh n’aurait pas réussi à écrire son livre « Where Are You Buried? ».

      Mieux vaut donc revivre sans mémoire des vies antérieures que de ne pas revivre du tout. Je vais prendre cette donnée stable là. 🙂

  15. Le problème avec l’annonce fantasmagorique sur facebook est la stupidité. Tous les gens qui démarrent la scientologie ont des QIs totalements différents. Cela démarre du stupide pour aller à plus intelligent. La vrai scientologie est sensée augmenter le QI, mais la scientologie de Miscavige l’abaisse.
    Et puis, c’est comme tout, chaque groupe à son lot de « neu-neu ».

  16. « Et puis, c’est comme tout, chaque groupe à son lot de « neu-neu ». »

    Le neu-neu, à l’instar du virus, ne peut survivre qu’en détruisant son hôte.
    La sea-org devait veiller à protéger le groupe de ces neu-neu pertubateurs.
    Elle était, en quelque sorte, le système immunitaire de la tech mais ce régiment de globules blancs n’a pas joué un rôle défensif mais destructeur, comme dans le cas des maladies auto-immunes. On pourrait dire que la sciento se tue elle-même…
    Son agonie n’est pas dûe aux gens qui sont partis, ni aux neu-neu qui déclenchent plus de dev-T et d’agacement qu’autre chose, son agonie est dûe à ce système immunitaire qu’elle a retourné contre elle.

  17. Moi je suis indulgente avec les neu-neus. On a tous un petit côté neu-neu. Tout d’un coup, on s’enflamme, on croit, on rêve… L’immortalité n’est-ce pas le plus grand rêve ? Alors, en avoir peut-être la preuve, une application pratique. Un être aimé qui a terminé sa vie, peut-être après une longue dégradation, et qui revient sous forme d’un beau petit bébé. N’est-ce pas merveilleux ? On a envie d’y croire…

  18. En réponse aux propos de foolOT : « la sciento se tue elle-même… », il me vient une envie de donner suite à cette idée car je pense, en effet, que les scientologues courent à leur perte…
    D’après mes observations, ce groupe se situe entre 0,5 et 1,5 sur l’échelle des tons. Ce sont les réactions des gens autour de moi lorsque je leur disais que je faisais de la scientologie qui m’ont amenée à cette conclusion : mépris et compassion, c’est ce que les scientologues inspirent en général. Ils sont les seuls à s’aimer et à s’admirer.
    Ils sont très actifs, mais leurs actions sont essentiellement destructives et incontrôlées alors qu’ils cherchent à se donner des apparences de gens honnêtes et bons (hypocrisie typique du niveau 1,1).
    Les gens que j’ai croisés à l’org, des « clairs », souffraient de maux de dos, de jambes, d’obésité… et de névroses multiples voire de psychose profonde.
    Leur raisonnement est très limité, ils ont l’air de dire des choses thêta, mais leurs intentions sont malveillantes. La seule chose qui les intéresse réellement, c’est de faire tomber de pauvres gens dans leurs filets.
    Les scientologues sont constamment dans une sorte de transe, ils sont galvanisés, hypnotisés en fait, mais ils le nient catégoriquement parce qu’ils ont perdu toute capacité à se voir tels qu’ils sont réellement.
    Leur gaieté est en grande partie forcée et leurs plaisirs de très bas niveau. Leur sexualité ne semble pas épanouie, leurs jeunes en particulier ont l’air très « coincés ».
    Bref, je ne sais pas si c’est la scientologie d’aujourd’hui qui est coupable de cette chute ou si, dés le départ, cette idéologie était de bas niveau, mais je trouve dommage de ne pas pouvoir les aider à voir clair sur les incohérences de leurs croyances et pratiques. Les recherches de LRH ont tout de même produit quelques idées intéressantes et utiles comme le triangle d’ARC ou les effets bénéfiques de la dianétique sur certaines personnes. J’espère qu’un jour ce groupe s’élèvera réellement à un niveau de ton qui lui permettra de s’ouvrir à d’autres réalités, d’accepter les idées et croyances des autres et de les considérer, de s’approcher de la vérité et d’un haut niveau d’éthique, afin de devenir un groupe réellement tolérant, créateur et constructif.

      1. Je suis tout juste délivrée de l’emprise malsaine des scientos et je n’ai pas encore lu beaucoup d’articles et de commentaires sur ce site, mais je ne doute pas que beaucoup d’autres personnes aient déjà fait les mêmes observations! C’est tellement évident! L’hypocrisie surtout, et la mauvaise foi de ce groupe. Ils ne sont même pas honnêtes avec eux-mêmes et se ferment systématiquement à toute tentative destinée à leur ouvrir les yeux. Il y a une forme d’autisme aussi, je trouve, dans leur façon d’être et de penser. Ils sont complètement repliés sur leur groupe et, sans lui, individuellement, ils ne sont rien que de pauvres gens perdus dans un monde perçu comme menaçant.

        1. « je n’ai pas encore lu beaucoup d’articles et de commentaires sur ce site, mais je ne doute pas que beaucoup d’autres personnes aient déjà fait les mêmes observations! »

          Tu vas en trouver un paquet, notamment les miens ! 🙂

          1. Oui, j’en ai lu quelques-uns depuis et je m’aperçois que mon arc est beaucoup plus élevée ici que dans l’org où elle s’est progressivement réduite à peau de chagrin… Mais comment vous faites les smileys, j’y arrive pas moi! 🙂

    1. C’est agréable d’inspirer quelqu’un 🙂 J’ai observé la plupart des choses que vous avez vous-même observées. Je ne pense pas que le groupe s’élèvera vers la sagesse dans la mesure où le bank est le dénominateur commun des gens qui forment ce groupe. Ils ne font que des accords de bank entre eux alors que pour s’élever il faut justement ne plus être en accord…

    2. « Les scientologues sont constamment dans une sorte de transe, ils sont galvanisés, hypnotisés en fait »

      Tu as tout compris. Ils ne font plus rien naturellement. L’état d’hypnose collective (de gaité forcée) est entretenue par les vidéos des events mais aussi par une étude assidûe des matériaux. Une bonne séance d’entretien hypnotique c’est 12h30 d’étude par semaine 🙂

  19. Pour en revenir au sujet de cet article, je crois aux vies antérieures personnellement, mais je ne pense pas que l’audition permette d’y retourner. J’ai lu l’un des ouvrages d’Hubbard à ce sujet, je ne me souviens pas du titre, mais il s’agit de récits d’audition concernant les vies antérieures des préclairs. Je ne l’ai même pas lu jusqu’au bout tellement certaines de ces histoires me semblaient aberrantes… Pour moi, ce sont clairement des hallucinations ou des inventions et non de véritables souvenirs de vies passées. De même, une scientologue m’a affirmé (avec ce sourire béat qu’ils prennent quand ils parlent de LRH et cette petite étincelle dans les yeux) qu’Hubbard avait revécu ses vies antérieures, qu’il était retourné sur les lieux où il avait vécu et avait rapporté des preuves de ses existences passées. Lorsque j’ai demandé de quel genre de preuves il s’agissait, elle ne m’en a pas dit davantage. J’en ai donc conclu que ce devait être, comme pour ses médailles militaires, des inventions pures et simples.

Laisser un commentaire