Une rentrée en fanfare pour la scientologie française

Le 3 juin dernier, douze ex-employés de la société Arcadia représentés par Maître Olivier Morice portaient plainte contre le Celebrity Centre pour  harcèlement moral et abus de faiblesse. Le parquet de Versailles avait ouvert une enquête préliminaire en juillet. Vous trouverez tous les détails de cette affaire ici.

 

Hier, la police a procédé à une première audition (jeu de mot involontaire).

Les médias se sont évidemment emparés de l’affaire. Vous trouverez ici un article très intéressant qui montre comment la société Arcadia a été progressivement noyautée.

Et voici une vidéo avec une interview de l’inévitable Georges Fenech.

Si la scientologie devait être reconnue coupable, elle risque la dissolution pure et simple, ce qui créerait un précédent dans lequel pourraient bien s’engouffrer des pays tels que la Belgique, l’Allemagne ou la Suisse.

11 réflexions sur « Une rentrée en fanfare pour la scientologie française »

  1. Ah, ces scientos qui coulent des boîtes, qui imposent la « tech » et « l’admin » à tous ces wogs ignorants et qui prennent un max de blé sans le moindre scrupule pour pouvoir se payer le Pont et remplir les caisses de l’IAS et des orgs idéales, ils se croient au-dessus de tout. Ils sont persuadés de créer une nouvelle civilisation mais ils ont pas une once de conscience et de bienveillance.

    Bien entendu, ils vont jamais se remettre en question. Ils vont vous dire qu’ils sont victimes de vilains suppressifs qui veulent empêcher la planète d’atteindre la liberté spirituelle. Une liberté spirituelle qui coûte des centaines de milliers d’Euros ! On se marre !

    Alors yes, vivement la dissolution de cette bande de cinglés. Ils ont fait assez de dégâts comme ça.

    1. Bonjour,
      Je reviens ce matin sur ce commentaire « Ils sont persuadés de créer une nouvelle civilisation mais ils ont pas une once de conscience et de bienveillance » au regard d’une mésaventure vécue hier avec un pro Hubbard.
      On parlait de ses défauts et il les minimisait, « oui, bien sûr Ron n’était pas parfait, il a menti pour la bonne cause, oui il n’était pas ingénieur mais bon, oui il a repris à son compte et brodé des trucs mais tout ça c’était des mensonges non nuisibles… »
      Non nuisibles ? Mentez dans une org sur votre identité et vous êtes envoyé en éthique pour cracher vos overts et remonter vos conditions, mentez auprès d’un employeur sur votre CV et vous encourez de gros ennuis.
      Mais Ron, lui, il avait le droit. Pourquoi ? Parce qu’il avait découvert tant de choses fabuleuses à côté. Donc pas de rapport sur lui, pas d’overt à rédiger et pas de condition à remonter. On voit où cette immunité de leader l’a conduit… A la folie et à une mort précoce. Pour moi, quand quelqu’un ment sur son cursus, sa vie privée, il peut mentir sur n’importe quoi. C’est écrit noir sur blanc dans science de la survie et c’est très bas de ton. Ron Hubbard, sous son air fanfaron, était un type à colère (la sea-org est quand même un sacré indice de ce niveau de ton 1.5). Ses découvertes ne doivent pas l’excuser. Les scientologues devraient arrêter d’occulter et de justifier cela. Laisserait-on un pédophile agir sous prétexte qu’il a découvert un vaccin ? La justice est pour tous et hélas elle n’a jamais été appliquée sur Ron Hubbard.

      1. « Laisserait-on un pédophile agir sous prétexte qu’il a découvert un vaccin ? »

        Mais oui ! On laisse bien des fraudeurs devenir budgets des finances !!!!! On se dit que comme il a la compétence, on va fermer les yeux sur ses crimes.
        L’humain est dans le déni, c’est dans ses gënes.

  2. Bonjour,
    Imposer sa religion à ses employés était la chose à ne pas faire ou la chose précisément à faire pour attirer l’attention de la presse. Il y aura toujours ce brouillard « science du mental / science humaine / religion/ philosophie » autour de la scientologie et ce brouillard finira par l’étouffer. Conceptuellement elle n’est pas simple. Prenez n’importe quel scientologue pratiquant et demandez lui ce qu’est la scientologie en quelques mots. Il ne sait pas répondre de façon courte et précise. Sa réponse essaie d’englober religion, philosophie, science du mental et science humaine. Bref, imposer ce magma conceptuel à des employés qui n’étaient pas en demande ne pouvait engendrer que chaos et protestation. Ma foi, si ce jeu des procès les amuse, grand bien leur fasse.

    1. Les scientologues des églises ont un raisonnement totalement inversé. Ils détruisent quand il faut construire (ex Arcadia) et ils construisent quand il faut détruire (bâtissent des orgs idéales alors qu’il faut réformer RTC)….

  3. Oui, c’est bien triste. Cette application littérale des us et coutumes de la sciento dans une entreprise. Cette idée peu applicable de mettre « la tech de Ron » dans les entreprises. Transformer une entreprise en org avec les départements et les divisions.
    Je veux bien croire que le CC n’était pas au courant. Ils ne sont pas cons à ce point là de laisser faire des choses pareilles qui leur ont déjà coûté tant d’emmerdes.
    A part Miscavige, ce qui ruine la réputation de la sciento, c’est ces « vendeurs uptstats »…. On en a connu plein, dont l’objectif est de faire du fric. Le Pincanon en est un exemple type, et il y en a eu d’autres.
    Forcer les employés d’une société à faire des trainings… Si ça se trouve, y en a qui ont aimé.
    La charge est menée par le fils du boss qui a les boules avec son père. Sacrée situation PTS comme dirait l’autre !
    Pincanon va avoir des ennuis avec la justice… et avec le CC. Ils vont sans doute le déclarer Type B. Essayer de se démarquer.
    Mais la justice française ne fait pas dans le détail, et des gens comme Fenech n’essaient pas de faire la part des choses, quoiqu’il connaisse maintenant plus sur le sujet.
    Mais de là à brandir l’épouvantail des « sectes ». Mais des types comme Pincanon sont des phénomènes issus de l’ère Miscavige où le fric est roi. Avec toute ces levées de fond pour une « org idéal » qui n’existera jamais (que feront-ils avec le fric ?), et de monter son statut de l’IAS. C’est totalement dingue.
    C’est bien agréable de ne plus être membre de ce groupe et de ne plus se sentir englobé dans la hargne des « antisectes » et de devoir accepter de telles dérives qui sont véritablement des « dérive sectaires » et encore je n’aime pas le terme.
    Pour moi, il y a « dérive totalitaire » et « dérive pécuniaire », deux maladies qui ne touchent pas que la scientologie, loin s’en faut.
    Et, il est injuste de définir la scientologie en tant que telle à travers ces comportements.

    1. Le truc vraiment inouï est de toucher à une entreprise qui apparemment marchait bien. Quel intérêt ? C’est comme réparer une pendule qui n’a pas une seconde de retard, ça n’a aucun sens.
      La raison de tout cela est, comme tu dis, une dérive pécuniaire. Bien triste.

    2. « Je veux bien croire que le CC n’était pas au courant. Ils ne sont pas cons à ce point là de laisser faire des choses pareilles qui leur ont déjà coûté tant d’emmerdes. »

      Ah mais si !! Si, si ! Ils devaient être au courant. Sûr !
      Employés = clients potentiels pour eux !
      Et puis si, bien sûr qu’ils sont cons au point de recommencer leur connerie « des fois que ça passerait sans casse cette fois ». Rappelez-vous, les orgs parisiennes avaient démenti être impliquées dans l’affaire Maya alors qu’elles avaient organisé tout le truc du bébé machin chose ! La preuve, plusieurs têtes ont sauté dans les orgs suite à ce scandale.
      Ils sont comme des gosses qui se mettent la main devant les yeux en pensant qu’on les voit pas ! Et on les démasque toujours… Ah les idiots… Devraient prendre un peu de plomb dans la caboche.

  4. PING !
    Les scientologues ont un tel appétit financiers qu’ils se dévorent entre eux !
    Arcadia a été vampirisée par deux structures Wise. Lisez cet article :

    http://www.liberation.fr/societe/2014/09/10/arcadia-entreprise-noyautee-par-la-scientologie_1097689

    J’espère que ce pauvre Frédéric Langlois à qui on a du seriner qu’il y avait des SP dans sa boîte se rendra compte que sa société était en condition normale avant que les scientologues n’y déboulent comme des vautours.

Laisser un commentaire