Quand l’Histoire se répète…

Miscavige n’a rien inventé. Pour soutirer de l’argent à ses ouailles en échange de leur salut éternel, le successeur autoproclamé de LRH s’est inspiré d’illustres prédecesseurs tels que le Pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia.

David St Lawrence a posté sur son site un montage d’extraits des épisodes 6 et 8 de la série « Les Borgia », avec Jeremy Irons dans le rôle du pape. Le parallèle entre Miscavige et Rodrigo Borgia est saisissant.

A la fin de la vidéo, Alexandre VI va même jusqu’à créer un compte secret indépendant auquel lui seul et le trésorier du Vatican ont accès.

9 réflexions sur « Quand l’Histoire se répète… »

  1. Il y a effectivement de nombreuses similitudes entre le christianisme et la scientologie : le mythe du sauveur de l’humanité, l’inquisition, la torture des apostats (voir le récit de Debbie Cook et autres), l’excommunication, la destruction des hérétiques, les confessions, la pratique des indulgences, un leader suprême corrompu se vautrant dans le luxe, le reniement des principes fondateurs, le contrôle des fidèles par la peur d’aller en enfer, l’intolérance, la construction d’églises et cathédrales somptueuses (pour impressionner les foules par le gigantisme monumental), le symbole de la croix , l’interdiction faite aux élites religieuses de procréer, la protection des pédophiles, le caractère dogmatique des enseignements, les mouvements hérétiques (de même que Luther et Calvin, les scientologues indépendants prônent un retour aux principes fondateurs), etc.

    Il semble que la scientologie passe par les mêmes étapes que l’église catholique, mais beaucoup plus rapidement, reproduisant en 64 ans 15 siècles d’histoire chrétienne. La vitesse est peut-être inversement proportionnelle à la taille du groupe.

    Se pourrait-il que ce cher Isaac Asimov ait raison, avec sa théorie de la psycho-histoire ?

    Se pourrait-il que ce genre d’évolution soit prévisible et obéisse à des équations mathématiques ?

    1. « Se pourrait-il que ce genre d’évolution soit prévisible et obéisse à des équations mathématiques ? »

      Je le pense, oui. Je ne connais pas la théorie de Isaac Asimov mais le cycle « pensée, émotion, force » de Lrh est bel et bien vrai et très actif dans cet univers. Beaucoup de religions semblent le traverser et aboutir à « force » : vous avez tort !
      On essaie de convaincre une communauté par la raison, puis par l’émotion et enfin par la force (tort imposé, inval, confessions imposées, tortures mentales…)
      Le bouddhisme a échappé à ce piège et c’est heureux.

  2. En consultant ce blog, j’ai vu que d’anciens scientologues ne croient plus aux vies passées.

    Pour ma part, mes propres « rappels » sont tellement nébuleux et contradictoires qu’ils ne m’ont pas permis de dégager une certitude à ce sujet.

    Je me suis donc mis en quête de récits bien documentés.

    A ce sujet j’aimerais signaler un reportage diffusé récemment sur M6 :
    http://www.mazonetv.com/enquetes-extraordinaires-la-reincarnation/

    On y voit notamment un petit français qui s’est mis à parler spontanément un tibétain parfait à l’âge de 1 an. Sa mère raconte « Une mère cherche avant tout à assurer le bonheur de son enfant. Mon fils est né avec un destin qu’il fallait respecter. Tout bébé, il m’a dit : « Maman, je ne suis pas un garçon comme les autres. Je veux devenir moine. » Il n’en démordait pas… Comment ne pas l’entendre ? »
    Ce témoignage de la mère n’est pas dans le reportage, mais dans le magazine Psychologies :
    http://www.psychologies.com/Culture/Philosophie-et-spiritualite/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/J-ai-ete-un-little-bouddha/7#9
    Ce témoignage montre bien la conscience qu’avait l’enfant de sa vie précédente, de sa condition de maître tibétain, et de son intention de continuer sur cette voie.

    Le reportage présente également le cas d’un petit américain qui s’est rappelé sa mort dans un combat aérien, avec tellement de détails qu’ils ont pu être vérifiés dans les archives de l’armée de l’air américaine.

    Les divers témoignages et interviews rendent ces récits très vivants et renforcent leur caractère d’authenticité.

    Un autre cas bien documenté, mais ancien, est celui de Shanti Dévi, résumé par Matthieu Ricard dans son livre « L’infini dans la paume de la main ».
    http://notreexperience.actifforum.com/t1913-shanti-deviune-preuve-de-reincarnation

    Pour ma part, ces récits et d’autres encore m’ont permis de considérer comme très probable l’existence du phénomène de réincarnation, et de renforcer mon intention d’avancer sur la voie spirituelle.

    L’idée est de devenir cause sur le processus de réincarnation, plutôt que d’en être l’effet total.

    1. C’est vrai. Dès qu’on a pris connaissance de l’existence des « faux souvenirs », on commence à se poser des questions.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Faux_souvenirs_induits

      Il suffit d’un mot fort pour déclencher l’imagination d’une personne. Le mot « implant » n’est-il pas de ces mots là ? Fort, mystérieux et suggestif ?

      Tous les gens qui lisent « Histoire de l’homme » sont impactés émotionnellement et peuvent imaginer des implants.

      J’ai vu des incidents en audition dont je sais aujourd’hui qu’ils étaient totalement inventés. Ils avaient produits des reads, certes, mais n’est-ce pas l’émotivité qui les produit ? La mode veut qu’on dise « ils n’étaient pas à toi ».
      Non, mais ils n’étaient à personne non plus.

      Je sais aujourd’hui avec certitude que j’ai totalement inventé des situations. Je reconnais que cela peut être therapeutique dans certains cas mais on sait que les « faux souvenirs » peuvent être destructeurs. Voir l’article sur le sujet.

      1. Je connais une famille qui a éclaté à cause d’un faux souvenir de maltraitance découvert par un des enfants qui se faisait suivre en psychothérapie à la quarantaine. La contagion du faux souvenir a été immédiate. Un des frères a alors dit que lui était enfermé dans un placard tous les week-ends alors que je peux témoigner, comme beaucoup de gens dans le village, que ce garçon était tout ce qu’il y a de plus libre et heureux. Bref, ils ont porté plainte et ont été déboutés. Aujourd’hui, ils ont retrouvé leur esprit et ont honte et si les parents leur ont pardonnés, un grand mal a été fait (le père est tombé gravement malade sous l’impact des accusations odieuses). Il y a effectivement des mots forts qui font bouillonner l’imagination. En sciento, comment le dub-in se comporte t-il à l’emeter ? Il ne produit aucune réaction ?

        1. Hello,

          Le dub-in donne des réactions pour répondre à ta question. Le plus important c’est que la personne y croit, et si l’auditeur lui fait comprendre qu’il ne fait pas de dub-in alors tout va bien. Un auditeur + une intensive à plus de 3500 euros donne une certaine crédibilité à la chose ^^

          1. Oui, tout repose sur la croyance et la croyance peut créer du TA même si l’objet en lequel on croit est faux.
            « Le niveau de certitude le plus élevé c’est quelque chose que l’on créé soi-même, c’est le mock-up ». LRH
            Il y a de vrais incidents de notre naissance à aujourd’hui mais tout ce qui appartient aux vies passées pourrait bien n’être que mock-ups… Mock-ups qui font du bien… Et quand une personne perd sa certitude sur ces créations de l’esprit, elle se rebelle contre ceux ou celles qui lui ont fait croire que c’était une réalité.

Laisser un commentaire