Narconon, le commencement de la fin ?

Ça va mal pour Narconon, très mal.

Après la fermeture de sa branche du Québec en 2012,  Narconon doit maintenant faire face à une vingtaine de procès aux États-Unis. Parmi les chefs d’accusation : homicide involontaire, escroquerie à l’assurance, abus de confiance, exercice illégal de la médecine, faux témoignage, parjure, trafic de drogue, obtention de faveurs sexuelles en échange de drogues, faux et usage de faux, etc – la liste est longue et sordide. Pour rappel, l’an dernier, trois patients sont morts à Narconon Arrowhead, en Oklahoma, en l’espace de neuf mois.

Mais la longue descente aux enfers de Narconon ne fait que commencer.

Hier, 26 avril 2013, sur ordre du gouvernement régional, la police effectué une descente à Narconon Géorgie, près d’Atlanta, et saisi tous les ordinateurs et des dizaines de cartons de dossiers médicaux et de documents financiers.

Mary Morton, l’une des plaignantes qui attaque Narconon Géorgie en justice, raconte que Narconon avait envoyé à sa compagnie d’assurance une facture de plus de 166 000 dollars pour le traitement de sa fille Emily alors qu’elle avait déjà entièrement réglé le traitement. On appelle ça escroquerie à l’assurance.

Ce raid de police contre Narconon Géorgie met David Miscavige et l’église de scientologie dans une position intenable – surtout que, dans au moins trois des poursuites en justice, le dictateur et l’église sont directement cités.

Que peut faire Miscavige ?

– Soit il laisse tomber Narconon comme une vieille chaussette pour éviter d’y être associé de près ou de loin, et les plaignants seront sûrs de gagner leurs procès, ce qui ouvrira la voie à d’autres procès et condamnera à moyen terme tous les centres Narconon.

– Soit il se bat bec et ongle pour défendre Narconon, ce qui équivaudrait à admettre que Narconon et l’église de scientologie ne font qu’une, mais il serait alors certain de perdre le combat car, au vu des chefs d’accusation, il apparaît clairement que Narconon est désormais une organisation criminelle qui mérite d’être condamnée.

Pour l’instant, personne n’a été inculpé, mais cela ne saurait tarder.

Cette affaire est bien plus grave pour l’église qu’il n’y paraît. Narconon risque de devenir la brèche par laquelle les autorités américaines pourraient s’infiltrer pour faire tomber Miscavige et l’église.

Celle-ci a beau nier qu’elle n’a rien à voir avec Narconon, le fait est que le programme Narconon est, et a toujours été, de la scientologie. Sur le site officiel de l’église, il existe un lien « Narconon » dans la rubrique « Liens apparentés » (Related Sites), en bas de la page d’accueil. Il ne serait pas étonnant que ce lien disparaisse du jour au lendemain.

Le dictateur va-t-il lancer un nouvel « appel aux armes » pour essayer de sauver Narconon ? Cela semble improbable, car de nombreux paroissiens risqueraient d’aller jeter un coup d’œil sur internet pour en savoir plus – chose que Miscavige veut éviter à tout prix.

Le calvaire du dictateur et de son église ne fait que commencer. Nous sommes les premiers à nous en réjouir.

41 réflexions sur « Narconon, le commencement de la fin ? »

  1. Salut Voltaire !

    Très bien, ton papier, encore que apparemment personne n’en à rien à foutre vu qu’y a pas un seul commentaire. Ton blog est en train de dégringoler vers non-ex et OSA doit être explosé de rire. Peut-être que si tu publiais des trucs people sur la taille du zob de Travolta, t’aurais plus de lecteurs. Enfin, pour ce que j’en dis…

    Y a quelque chose que t’as pas mis dans ton papier et qui montre que tout le programme Narconon, c’est bidon. C’est une bafouille que j’ai trouvée sur le site d’Ortega signée de la directrice internationale des affaires juridiques de Narconon. En gros, elle dit qu’il faut surtout pas dire que Narconon a un taux de réussite de 70% parce qu’il n’y aucune preuve scientifique que c’est vrai. Ouah ! Roulement de tambour et gros coup de cymbale. Silence de mort dans le public.

    Toutes ces années, quand le sciento moyen parlait de Narconon, il répétait bêtement à qui voulait l’entendre que Narconon, c’était génial et que c’était les seuls à avoir 70% de mecs qui sortaient clean et rechutaient jamais. Ben non, c’était un gros mensonge bien pourri.

    Ça va mettre du beurre dans les épinards des mecs qui prônent la méthadone et autres saloperies du même accabit. On est pas sortis de l’auberge.

    From: Claudia Arcabascio
    Subject: Re: Wolverton BBB complaint and suggested response
    To: XXXXXX
    Cc: “PRODUCTION NNI” , “John Walser A/ED NN FC”
    Date: Monday, January 12, 2009, 4:36 PM
    Dear XXXXXX,
    Thanks for sent me this. I don’t have a copy of the letter received from the BBB which makes difficult for me to see if the answer is appropiate.
    However, I see the letter okay less than the comment of “hearsay”. It is a generality.
    I cannot reach Helena today to review this. Instead, I recommend the following:
    1. Correct the letter (more ARC in the letter and change the expression of “hearsay” for specifics and do not say that we have 70% success (we do not have scientific evidence of it).
    2. Send a copy of the letter received from BBB to Mike Toth along with the proposed answer (corrected by you).
    3. Get okay from the attorney
    4. Send the letter (preferably by certified mail return receipt request). Check out this point with Mike Toth first.
    If you send to Mike Toth the complete data, it should not take for him more than 10 minutes of his time.
    Please let me know if you have any questions.
    ML,
    Claudia

    1. Bah ! Je pense que les gens avaient beaucoup de charge à déballer pour se soulager ! Une fois l’abcès vidé, on n’a plus grand chose à dire mais on aime bien venir sur le blog de temps à autre pour s’informer et commenter ce qui nous interpelle le plus. En cela, je remercie Voltaire pour le temps passé à compiler les dernières actualités. 🙂

    2. – Très bien, ton papier, encore que apparemment personne n’en à rien à foutre vu qu’y a pas un seul commentaire. –

      Hello Hostie8 ! Si, si on est là, voyons !! Mais faut-il toujours laisser des commentaires pour montrer à Osa qu’on résiste ? Personnellement, il m’arrive de venir sur le blog juste pour m’informer des derniers événements. Pas toujours envie de lever la plume pour laisser une petite giclette de fiel ou de bon sens. 🙂

    3. Merci pour cette info qui m’avait échappé, Hostie 8. Elle est effectivement cruciale et pourrait faire pencher la balance dans les procès auxquels Narconon doit faire face.

      Votre remarque concernant l’absence de commentaires semble montrer que ce blog vous tient à coeur et je vous en remercie. Cela dit, les articles sont publiés dans le but d’informer et non pas de susciter des commentaires. Libre à chacun de communiquer ou non.

      Quant à votre suggestion fort amusante concernant John Travolta, je ne suis par pour l’atteinte au vît privé.

    4. Cher Hostie8, on n’a pas tous la plume alerte de Voltaire ! 🙂

      @Voltaire : Miscavige a tellement de casseroles au cul que je suis obligé de fermer ma fenêtre pour ne plus entendre le boucan qu’elles font ! 😉

      Et notre cher OSA traque le loup dehors alors qu’il est dedans. Va falloir ouvrir un peu mieux les mirettes les blaireaux !!! Ah mais j’oubliais, un PTS est tellement restimulé qu’il ne peut pas voir le SP qui lui dévore le coeur.

  2. Bien vu, hostie8, oui, un article sur la taille du zob de Travolta, c’est ce qu’on veut, le reste…on s’en tape…quel mépris !
    Pas de commentaires, car sur ce blog personne ne connait Narconon apparemment, ou n’a eu d’ expérience directe ou indirecte avec cette entité inéxistante en France…

  3. Le zob de Travolta, c’était pour déconner. Faut pas tout prendre à la lettre.

    En tout cas, merci d’être le porte-parole des bloggers. Moi, perso, je connais pas de sciento qu’a pas entendu parler de Narconon. Le p’tit con en parle à presque chaque event.

    1. Je connais un alcoolique qui a fait un Délirium Tremens dans un Narconon. Il a eu de la chance de s’en tirer sans assistance médicale. Narconon ne devrait pas jouer au poker avec ses patients sous prétexte que la tech protège. Un ou deux médecin sur place leur aurait évité bien des emmerdements. Mais les médecins, ça ne se paye pas quelques clopinettes par semaine…

  4. Bonjour à tous. Merci à Voltaire pour cet article. Miscavige est coincé et il va être intéressant de suivre l’affaire.
    En effet, l’IRS a exempté l’église de taxes ainsi que les organisations satellites de l’église telles que Narconon, Abble, Way to happiness etc…
    Donc, se désolidariser de l’église, pas si simple…
    Ensuite Narconon a produit des résultats. J’ai perso rencontré d’anciens toxicos qui ont été réhabilités par Narconon. Ce qui favorise la guérison est la prise de responsabilité chez un toxico qu’il doit prendre sa vie en main. C’est le point crucial.
    Pour le reste, que Narconon soit trop cher, c’est comme pour l’église… Ca ne touche que les familles friquées.
    Pour le reste, je pense que tout ce qui peut lutter contre le fléau de la drogue est bon à utiliser. Qu’il y ait de la « casse », ça peut arriver. Après tout un toxico est un « mort en sursis ».
    @ Hostie 8 : Puisque vous trouvez que ce blog n’est pas assez lu, je vous suggère de l’envoyer à toutes les rédactions des médias du monde entier, traduit bien sûr en Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Portuguais, Chinois, Japonais, Russe, Hébreu et Arabe.
    Un peu de travail, mais bon… Quand on aime, on ne compte pas.

    1. « Ce qui favorise la guérison est la prise de responsabilité chez un toxico qu’il doit prendre sa vie en main. C’est le point crucial »

      Oui et sa dignité d’être huamain aussi. Sans retour à la dignité, rien n’est possible.

    2. J’ai pas dit qu’il était assez lu, j’ai dit qu’il était pas assez commenté.

      La vraie erreur de Narconon, c’est d’avoir pas dit dès le départ que c’était de la sciento et d’avoir affiché une fausse stat de 70% de réussite. Tout le reste, c’est du blabla.

  5. Le compte à rebours a commencé…
    Ce truc est drôlement bien ficelé pour résister aussi longtemps, les appuis politiques sont indéniables sinon , la boutique serait déjà fermée.
    Les élections peuvent changer la donne si les amis politiques d’aujourd’hui virent de bord.
    Plus les plaintes seront nombreuses, plus les politiques aussi pourris soient ils
    se rangeront du côté de l’électorat potentiel pour se faire élire.

    Vingt procès c’est higthest ever côté stats pour un management qui veut soit-disant construire. Ils sont en dessous de tout, plus bas que confusion.

    Je les imagine souhaitant le pire à la planète pour sortir leur épingle du jeu comme en septembre 2001. C’est pathétique.

  6. « Vît privé » ! Elle était bonne….
    Mais c’est vrai que la stat descend. Pourquoi ? Je pense que les positions que nous prenons vont quelquefois dans la direction de l’antiscientologisme primaire. Si la « stat » devait monter, si nous devions attirer plus de lecteurs et d’intervenants, ce serait avec des membres de l’église devenant conscients des « outpoints » dans l’église. C’est à dire la vérité. Les outpoints créent des sentiments de frustration (Hubbard le dit dans les Data Serie). La défense d’OSA contre nous c’est de dire que nous sommes tout simplement des ennemis de la sciento.
    Moi, je ne suis pas une ennemie de la sciento. C’est un sujet auquel je crois et dont je sais qu’il marche, il faut simplement l’évaluer correctement, et pas à travers des dogmes. Et c’est contre ces dogmes imposés que la plupart d’entre nous se sont révoltés.
    Je comprends que par le biais de Narconon, on puisse espérer la chute de Miscavige.

  7. pas mal de gens qui ont réellement décroché de l’alcool ou de la drogue grâce à la sciento. Souvent simplement en lisant un livre, ou en faisant un cours de training. Faire de la sciento, c’est décider de changer, et du coup ça devient facile d’arrêter des mauvaises habitudes. Bon, je n’ai aucune expérience des narconon. J’imagine qu’ils avaient aussi des succès. Dans le domaine du décrochage de la drogue ou de l’alcool, les résultats sont toujours très mauvais, et le nombre de gens qui replongent, qui ont une issue fatale due à overdose, plus ou moins suicide, sida etc… est conséquent. On n’attaque pas les hôpitaux si un drogué y meurt, on dit que c’était un drogué, il y avait un risque. Vous m’excuserez donc de prendre la défense virtuelle de narconon (ne connaissant pas les spécifiques) mais je n’ai pas quitté un parti pris pour aller dans son contraire.
    Je ne suis pas pour aller hurler avec les loups. Les gens qui font narconon ne le font sans doute pas pour faire du fric mais bien pour aider.
    Ce ne sont pas eux qui sont à blâmer, ils ne sont sûrement pas plus mauvais que la plus grande partie du personnel hospitalier qui veulent aussi aider mais opèrent sur des dogmes et des protocoles et on le droit à un pourcentage de « pertes » sans qu’on aille les poursuivre (à part aux USA !).
    Est-ce bien, pas bien ? En tout cas, l’échec en réhabilitation de drogués n’est sûrement pas une spécificité de narconon.
    Nous sommes dans la dissidence parce que nous sortons des accords dogmatiques, nous récupérons notre aptitude à penser, à exercer notre jugement, à évaluer les données et à ne pas adhérer à de nouvelles positions, de nouvelles données stables qui permettent de cesser de nouveau de réfléchir. Les particules sont en mouvements, les choses changent, il faut pouvoir observer.
    Bien, pour ne pas terminer sur une note trop « constructiviste », alors que je suis par nature du côté obscur de la force (une valence !), je pousserai quand même un cri de guerre, un appel à un slogan : « Miscavige total obliteration !!! »

    1. « On n’attaque pas les hôpitaux si un drogué y meurt, on dit que c’était un drogué, il y avait un risque.  »

      Oui mais dans un hosto ce drogué ou alcoolique pouvait recevoir des soins spécifiques en cas de gros problèmes du genre infarctus. A Narconon, pas un toubib, pas une infirmière, rien que des gens ne soignant qu’avec des assists et vitamines. Evident que ça ne pouvait pas durer infiniment.

      1. Oui, mais ce que tu dis reviens à dire que le sevrage de drogués ou alcooliques ne peut se passer que dans un environnement médicalisé. Or, il y a une foule d’associations qui s’occupent de détox de drogués qui ne sont pas des hôpitaux, en fait des statuts similaires à Narconon. Il aident les alcooliques à décrocher par le travail manuel dans un environnement communautaire. Ils ont des aides de l’état, et n’ont aucune tech. Mais avec le temps, ils ont quelques résultats.
        Je ne suis pas sûre que dans les narconons, il n’y ait pas de médecin qui contrôle les clients, en tout cas ça paraîtrait sensé.

        1. Plus facile de se sevrer des bonbons haribo que des drogues dures ou de l’alcool. J’ai visité un Narconon une fois. Quand j’ai vu les toxicos qu’il y avait comme patients, je me suis demandé comment les jeunes staffs en mode bisounours allaient pouvoir gérer les crises de manque. Il y a des cas où les assists sont insuffisants. Il faut du personnel compétent, c’est évident.

  8. En parlant de Miscavige, vous recevez toujours Impact ? Dans le dernier, il n’y a plus une seule photo de Miscavige. Pas une !! Alors que quelques mois en arrière, j’avais compté une dizaine de photos de lui pour deux de Hubbard.
    COB RTC était à toutes les sauces.
    Là, il a pigé que le culte de la personnalité ça allait le desservir. Surtout qu’on pourrait penser qu’il était l’IAS et qu’il empochait le fric (ce qui est le cas, parce que je n’imagine pas quelqu’un d’autre que lui ayant la signature des comptes !).
    Impact a donc changé de look, moins bling bling et dorure, plus « social », avec la mise en scène de « l’aide humanitaire ». Finalement, la sciento fait un truc très américain : lever des fonds pour des causes humanitaires, et s’en prendre un max.
    Ils sont dans la norme USA. Et les donateurs qui sont riches donnent, pas un problème pour eux. Mais un problème pour les pauvres qui se sont endettés pour filer du fric, nous en gros. Et pour une mascarade.
    Et on devrait filer le fric de notre retraite pour que la Colombie soit civilisée ?
    Même s’ils faisaient quelque chose pour la Colombie (mais tout n’est que mise en scène), qu’est-ce qu’on en a à faire de la Colombie ? Qu’est-ce que ça a à voir avec la sciento ?
    Ouvrez les yeux, Eric Roux et OSA. COB est en train de passer en mode profil bas. Il a peut-être déjà un point de chute en Amérique du sud. Il prend le maximum de fric possible avant de finir par s’éclipser. L’urgence, lecteurs sous le radar : arrêtez de leur filer des sous.

  9. Narconon était un vrai beau projet humanitaire. Le manque de moyens et de compétences l’aura selon moi, tué. Encore un point qui devrait interpeller les scientologues. Même si les structures juridiques sont différentes Miscavige aurait pu mettre de la tune sur les Narconon. Il préfère la mettre sur les orgs idéales et celui du pharaonique superpower. Elever le niveau de conscience des êtres en bonne santé est une belle chose mais relever la personne qui allait crever dans la dope ou l’alcool est noble. Des moyens auraient dû être alloués à Narconon pour un vrai suivi médical.
    Mais comment être étonné ? Miscavige malgré ses grands sourires thêta oeuvre pour la destruction et fait donc tout à l’envers du sens commun. Il n’a d’aileurs pas de bon sens mais du contresens.

    1. Ce n’est sûrement pas le manque de moyens qui a tué Narconon. A $30 000 de moyenne pour un traitement de deux à trois mois, Narconon est rentable, du moins aux Etats-Unis. Les membres du personnel, la plupart d’anciens toxicos sans aucune qualification particulière, sont sous-payés et, pour économiser encore plus d’argent, aucun suivi médical n’est mis en place. Non, Kilucru, le manque de moyens n’est pas en cause. C’est la politique de l’argent à tout prix (on rogne sur les dépenses pour augmenter les marges, on pratique l’escroquerie à l’assurance, on sous-paye des staffs incompétents) qui a tué Narconon. Narconon est devenu un pur business où les patients passent au second plan. Tout comme l’église de scientologie est devenue un business où l’on escroque les paroissiens.

  10. Bonjour,

    Je vais me permettre de commenter cet article et quelques uns des commentaires. excusez moi je suis nouvelle donc je vais me risquer à quelques digressions…
    Si je peux me permettre, je pense que c’est malsain d’attacher la personne incriminée sur une potence et de la zigouiller net. Cela par amertume ou je ne sais quoi d’autres concernant des faits ou désaccords passés ou juste en rapport avec une lutte sans merci contre le management actuel. Cela mène à une critique non constructive et fixe des œillères qui vont empêcher d’établir un réel jugement.

    J’ai cru comprendre que beaucoup des personnes actives sur ce blog sont d’anciens scientologues, et ont surement dû beaucoup souffrir par moments des critiques incessantes des SP concernant la tech (ce qui soit dit en passant est facile à contrer) . Vous n’êtes pas censés ignorer que le pire cauchemar du SP est de voir des gens s’améliorer, ce que fait Narconon et la tech mise en place pour y arriver. Donc il ne faut pas confondre manque d’organisation ou d’encadrement douteux (staff anciens toxicos tout juste remis sur pied?) et criminalité sans limite de toute l’organisation, toute la scientologie, de tous les scientologues qui sont complices ou criminels ! ! ! ! et concernant les chefs d’accusations : « homicide involontaire, escroquerie à l’assurance, abus de confiance, exercice illégal de la médecine, faux témoignage, parjure, trafic de drogue, obtention de faveurs sexuelles en échange de drogues, faux et usage de faux, etc » il faut encore laisser la possibilité à la défense de s’exprimer . Je ne vois pas comment un scientologue peut être responsable de cela si ce n’est comme suggéré dans l’article soit une jeune recrue ancien toxico et encore irresponsable, soit une personne « infiltrée » pour faire tomber Narconon. On peut très bien imaginer un SP faire cela pour semer le chaos… De plus on peut facilement comprendre que tout cet environnement bien que dynamisé par beaucoup de Théta et de bienveillance, reste de part la fréquentation énormément PTS.
    Je suis quasi pas entrainée mais je suis complètement meurtrie par ce qui arrive aujourd’hui, ce que vous dénoncez dans l’ensemble me désole au plus haut point, et votre action se mélange à des gens malheureusement mal informé, suppresseur de spiritualité et des liberté, et cela va créer un véritable amalgame et amener sous la peu la scientologie à non existence, ce qui serait la pire chose pour l’humanité !!!!!!!

    Nombre d’entre vous ont probablement été staff, ce qui j’en suis convaincue signifie que vous avez été engagée avec conviction dans un mouvement pour changer le monde en mieux, vos intentions étaient bonnes.

    Aujourd’hui vous attendez et militez pour la fin de la scientologie de DM, mais il en restera quoi après ?
    Pensez vous qu’exposer votre salade interne à tous les publics soit une bonne chose pour l’avenir de SOURCE et de toute la TECH ?
    Pensez vous que par votre action, votre objectif étant de faire sortir tous les scientologue des lignes pour faire étouffer le système soit une bonne chose ?
    La voie à suivre ne serait elle pas un petit 1789 pour entamer les réformes que certains scientologues apostats jugent nécessaire ?
    En tout cas le seul point que l’ont peut constater c’est que cela fait un PR catastrophique, et que après la chute je vois difficilement comment rattraper la chose, à moins que vous ayez un plan secret pour cela… ??? …

    1. Bon aucun commentaires, à priori ca ne vous a pas trop interessé, en tout cas, j’ai lu tous les articles et tous les commentaires du blog et c’est sûr que ca donne pas envie de venir sur les lignes. Mais du coup vous conseillez quoi pour monter le pont ? en restant le plus près de source sans out tech.
      Mr Voltaire, vous dites dans la partie pourquoi ce blog, que la scientologie officielle actuelle détruit les gens. Admettons que cela soit totalement exact, que conseillez vous aux gens qui sont en bas du pont pour le traverser pour des gens en France

      1. Je n’ai pas pour vocation de conseiller qui que ce soit. A chacun de prendre ses propres décisions. Je ne fais qu’exprimer des faits (et parfois des points de vue). Libre au lecteur d’en faire ce qu’il veut.

      2. SuperEthics,

        Le public lambda n’a pas attendu ce blog pour être sceptique quant aux bonnes intentions de l’église de scientologie.

        Ce que cette organisation crée ou a créé, elle en est responsable. Et vous en avez fait (en faites toujours ?) partie.

        Mais dans cette organisation, allez remettre en cause ses dirigeants, et vous voilà étiqueté supressif, ce qui est inacceptable lorsqu’on considère toutes les transgressions et les dérives des dernières décennies.

        A l’heure actuelle, mieux vaut pratiquer la scientologie ailleurs que dans l’église.

        Les gens sont moins stupides que ce que vous écrivez et le bouche à oreille croît de façon exponentielle : la scientologie existe ailleurs, elle est beaucoup moins coûteuse et elle est plus sincère à l’égard de son fondateur.

        La multinationale redeviendra une PME ou disparaîtra, et grand bien lui fasse. Les temps ont changé et vont continuer d’évoluer dans ce sens.

      3. Quand on veut, on peut ! Tout ceux qui veulent continuer àmonter le pont trouvent des auditeurs de très haut niveau via les blogs de l’indépendance. Il y a énormément de gens qui montent sur les niveaux d’OTs avec des gains bien supérieurs à ceux obtenus dans les églises et ce, à cause de :
        1 – la qualité du take-care
        2 – la qualité de la tech délivrée
        3 – l’ARC donnée et non la force imposée
        4 – l’absence d’arbitraires (comme le six month check imposé de Flag)
        5 – les prix abordables.
        Un OT qui monte le pont sans se ruiner est un OT épanoui !

    2. « Si je peux me permettre, je pense que c’est malsain d’attacher la personne incriminée sur une potence et de la zigouiller net. »

      Lrh dit lui même qu’il faut mettre une tête sur une pique de temps à autre et la tête à mettre sur une pique est bien celle de Miscavige. La scientologie est proche de non-ex du fait de son âge d’or de la tech de 1996. Il a souillé les écrits de Lrh et altéré la technologie. Sa tech ne libère pas les esprits mais les submerge pour les asservit et vous voudriez qu’on ait la larme à l’oeil ? Pas de propitition avec les traîtres ! Et DM en est un.

    3. SuperEthics, pensez-vous que les « apostats » (je vous cite) ne se sont jamais posé cette question ?

      Revoyez votre système interne (le livre d’éthique par exemple qui juge que toute remarque désobligeante concernant ses dirigeants est un acte supressif).

      Un petit rappel quand même.

      Qui dirige la scientologie ?

      La sea org. Pas les paroissiens.

      En France, les dirigeants des orgs et des missions reçoivent des ordres et des programmes de qui ?

      De la sea org.

      Le personnel et les paroissiens des orgs et mmissions se retrouvent livrés en pâture à une société de plus en plus hostile à cause d’une très mauvaise politique interne qui vient de la sea org et ses dirigeants, dont monsieur Miscavige est le patron.

      Et n’oublions pas que, paradoxalement, tout en haut de l’organigramme, la gestion de l’église est aux mains d’avocats et d’ex-membres de l’IRS qui ne sont pas scientologues.

      D’où viennent les dérives sectaires, l’out-tech, les pressions à faire des dons pour l’IAS ou les orgs idéales ?

      Du top management commandé par monsieur Miscavige.

      Nous sommes très loin de la scène idèale d’un mouvement religieux zen.

      C’est par le top qu’est né le flop !

      Les membres de la sea org n’oseront jamais remettre en question sa tête de peur de perdre la leur. La sea org est une organisation militaire où l’on exécute les ordres sans discuter.

      Votre idée de petite révolution de 1789 est un très mauvais exemple (le directoire, la terreur, Marie -Antoinette en sais quelque chose !). Elle implique que l’on court-cicuite pas mal de policies, ce qui pour la plupart des scientologues et des membres du personnel n’est pas envisageable.

      De par ses policies, l’église est incapable de se réformer et son chef, Miscavige, le sait bien.

      Du coup, tout lui est possible, comme annoncer que des PL ou des HCOB ont été « retrouvés », ou que les stats sont plus hautes que jamais !

      SuperEthics, le mauvais PR ne vient pas de nos petites salades internes à l’intérieur de ce blog mais d’un profond mensonge que vous continuez de défendre.

      Vous nous posez la question à nous. Vous vous trompez de cible ! Posez plutôt la question à ceux qui perpétuent le mensonge.

      Salutations.

      1. Bon ok je suis d’accord avec votre commentaire. Moi ici je ne fait que donner mon avis, n’en déplaise à certains.
        Je souhaite juste préciser que je ne défends aucun mensonge, ou encore quand vous parlez de mon système interne, je ne comprends pas trop…
        Mais j’ai lu attentivement tous vos commentaires Wavelength d’aujourd’hui, et je trouve votre analyse convaincante.

        1. Merci de m’avoir répondu.
          Pour votre question : je parlais du système interne d’éthique actuellement en vigueur, qui est donc le vôtre, le nôtre et qui est inhérent au sujet tout entier.
          Des pages et des pages sont consacrées aux crimes et délits en tout genre.
          Avec un système pareil comment voulez-vous que cette multinationale puisse se réformer sans passer outre ses policies ?
          Salutations

  11. Ne sachant pas où exactement poster ce qui suit, je vais le mettre ici. je pense que ça ira. C’est juste une petite info que j’ai trouvé par hasard en tapant Scientologie dans Google. Elle vient de Elle magazine ( que je ne lis jamais, comme aucun journal d’ailleurs). « Le plus célèbre ambassadeur de la Scientologie serait-il en train de s’éloigner de l’église tant controversée ? Tom Cruise, qui n’hésitait pas à prendre la défense de l’organisation, et qui prêtait si souvent son image à la Scientologie, se fait désormais beaucoup plus discret. Depuis son divorce d’avec Katie Holmes, en juin 2012, l’acteur a été très peu vu au sein de la Scientologie. Plusieurs enquêtes, dont l’une menée par le magazine américain « Star Magazine », ont montré que Tom Cruise écartait certaines personnes de sa vie. « Tom n’a pas admis qu’il quittait définitivement la Scientologie. Mais il a pris ses distances avec les personnes de l’église et voit plus souvent ses amis qui ne font pas partie de la religion », avait alors témoigné un proche de Tom Cruise. »

  12. « A 50 ans, l’acteur du film « Mission impossible » aurait fait une introspection, et se serait rendu compte que l’église était la cause de nombre de ses problèmes. Tom Cruise aurait décidé de prendre ses distances avec la Scientologie, avant tout pour avoir plus de chances de voir sa fille, Suri. Katie Holmes tient en effet à ce que la petite fille de 7 ans grandisse loin de l’église, et elle mettrait la pression à son ex-mari pour qu’il quitte définitivement la Scientologie. Mais Tom Cruise aurait également réalisé que ses précédentes histoires amoureuses, avec Penélope Cruz, Nicole Kidman ou Katie Holmes, auraient pu fonctionner s’il n’avait pas appartenu à l’église. « Tom a été appuyé par des amis, qui ont des perspectives différentes. Ils lui ont conseillé de tourner la page avec Katie, ainsi qu’avec tout ce qui est en rapport avec la Scientologie. Finalement, il voit que défendre autant la Scientologie ne l’a pas servi autant que ce qu’il avait espéré. Il a vécu trois divorces, et l’opinion du public est tombée plus bas que jamais », a confié la source au magazine. Tom Cruise serait aujourd‘hui déterminé à changer l’image qu’il donne à son public, et surtout à être plus présent pour sa fille. Pour le moment, c’est son ex-femme, Katie Holmes qui a la garde exclusive de Suri »

Laisser un commentaire