Miscavige et la scientologie sont K.O. debout

6 mars 2015 : Canal + a acquis les droits de « Going Clear ». Pas de date de diffusion pour l’instant.

______________________________________________________

23 février 2015 : Un article paru au Canada résume bien la situation décrite dans ce billet. Cliquez ici.

______________________________________________________

david-miscavige-image-5

A la fin de sa projection au Festival de Sundance, dimanche dernier, le film d’Alex Gibney consacré à la scientologie, « Going Clear », a reçu une standing ovation, événement rarissime pour un documentaire.

En publiant des pleines pages de pub attaquant le film (sans même l’avoir vu) dans plusieurs grands quotidiens américains, dont le New York Times, la scientologie avait créé le buzz. Les festivaliers s’étaient précipités en masse pour voir le film et la salle de projection était pleine à craquer. Des centaines de festivaliers ont dû rester dehors dans le froid, faute de places, et se rabattre sur la seconde projection du film le jour suivant. A la sortie de la projection, Alex Gibney a remercié la scientologie d’avoir dépensé 250 000 dollars pour promouvoir son documentaire.

Mike Rinder et Tony Ortega, ainsi que plusieurs ex-scientologues apparaissant dans le film, étaient présents à la projection et ont été enthousiasmés par le travail de recherche et d’investigation de Gibney, par son sens de la narration et par sa capacité à capter l’émotion chez les individus venus témoigner devant sa caméra.

Gibney reprend la plupart des révélations publiées dans le livre de Lawrence Wright (et dans ce blog depuis deux ans) donc pour ceux qui ont lu le livre ou suivi ce blog, il n’y a pas énormément de news fraîches à se mettre sous la dent. Par contre, les futurs spectateurs « wogs » qui ne connaissent pas la scientologie vont enfin découvrir ce qu’est cette église : une organisation criminelle, totalitaire et paranoïaque dirigée par un tyran cruel et sans scrupules dont le but est d’asservir ses ouailles et de leur soutirer un maximum d’argent. Avec ce film, la scientologie est définitivement discréditée.

Gibney a cependant réussi à dénicher quelques infos, images et séquences inédites :

– Des séquences jamais diffusées montrant la Sea Org sur l’Apollo, ou bien Miscavige au travail dans son bureau en compagnie de Marty Rathbun, ou encore des extraits inédits du discours triomphal de Miscavige en 1993 lorsqu’il a annoncé : « La guerre est terminée ».

– Un scoop de Marty Rathbun qui raconte, lorsqu’il auditait Tom Cruise que celui-ci, pendant une séance, avait dit plus ou moins pour plaisanter qu’il aimerait bien mettre Nicole Kidman sur écoute pour savoir avec qui elle parlait. Rathbun avait ensuite fidèlement rapporté les propos de Cruise à Miscavige qui lui avait aussitôt ordonné de mettre Kidman sur écoute. Pour rappel, Miscavige détestait Kidman car son père était psychologue (donc, un « ennemi ») et qu’il estimait qu’elle éloignait Cruise de la scientologie. Miscavige avait aussi tenté de convaincre les enfants adoptifs de Cruise et Kidman que leur mère était suppressive afin qu’ils coupent les ponts avec elle. Cette révélation de Marty Rathbun a immédiatement fait le tour du monde et a été reprise par des centaines de médias. Bien sûr, ce n’est pas la séquence la plus importante du film, mais au moins elle a le mérite de lui faire une énorme publicité.

– Vous connaissez sans doute le documentaire consacré à L.Ron Hubbard à bord de l’Appolo et diffusé en 1968 par la chaîne britannique Granada (devenue ITV). Eh bien, Gibney a retrouvé le réalisateur de ce documentaire qui lui a fourni une conversation « off-the record » (hors caméra) qu’il avait eue avec LRH et dans laquelle ce dernier admet que les mauvais traitements existent en scientologie. (Pour ceux qui l’ignorent, sur l’Apollo, on jetait les « cas d’éthique » par-dessus bord, quel que soit leur âge ou leur état physique, puis une fois qu’ils avaient bien « mariné », on les repêchait.)

– De nouvelles révélations accablantes tirées des témoignages écrits de Sara Northrup, la deuxième femme de Hubbard, montrent ce dernier sous un jour peu reluisant. Pour rappel, dans le documentaire diffusé par la chaîne de TV britannique « Granada » (l’ancêtre d’ITV) en 1968, Hubbard niait avoir épousé Northrup. Dans les années 80, il renia Alexis Hubbard, la fille qu’il avait eue avec elle.

Comme on pouvait s’y attendre, le film de Gibney n’est pas qu’un réquisitoire contre les crimes de l’église et de Miscavige, il fait aussi la lumière sur la véritable personnalité et les mensonges de LRH. Il va devenir de plus en plus difficile pour la scientologie de faire passer Hubbard pour un humaniste.

Enfin, le film illustre de façon détaillée le mythe de Xenu (les matériaux d’OT III)  qui, de toute façon, était devenu un secret de polichinelle puisque de nombreux sites internet y sont consacrés.

Bien entendu, la scientologie a immédiatement réagi en envoyant à tous les médias un communiqué de presse qui dépeint le film comme un tissu de mensonges et dans lequel elle se plaint de ne pas avoir été contactée par le réalisateur et par HBO pendant le tournage du film afin qu’elle puisse rétablir la vérité. Sauf qu’à la fin du film, Gibney remarque que l’église n’a jamais répondu aux multiples demandes d’interview adressées à Miscavige et aux cadres supérieurs de la scientologie.

Dans son communiqué de presse, la scientologie renvoie les médias à un lien, celui de Freedom Magazine, afin de leur faire bénéficier des « vraies infos ». Je suis allé y jeter un coup d’œil et l’article consacré au film n’est qu’un ramassis de bile haineuse et diffamatoire. Gibney, HBO et tous ceux qui ont participé au documentaire y sont traînés dans la boue selon le vieil adage scientologue : en cas d’attaque, ripostez et détruisez l’ennemi. Sauf que là, plus personne ne croit en la propagande surannée de l’église avec ses 11 000 églises et missions et ses 10 millions de scientologues.

Soit dit en passant, s’il y a vraiment des millions de scientologues dans le monde, comment se fait-il qu’on n’ait pas vu au moins quelques centaines d’entre eux manifester devant la salle où le film était projeté ? Comment se fait-il qu’aucun porte-parole de l’église n’ait fait le tour des télés pour dénoncer le film ?

Le fait est que Miscavige est mort de trouille et n’ose pas vraiment contre-attaquer. Sa seule défense aujourd’hui, c’est de crier : « Menteurs ! »

Car il sait que toutes les accusations portées dans le film sont vraies : le « Trou », les violences physiques, les tortures, le personnel Sea Org exploité, sous-payé et maltraité, le chantage exercé contre l’IRS (le fisc américain) pour obtenir le statut de religion et l’exemption fiscale, le fiasco des orgs idéales et de GAT 1 & 2 ou encore l’utilisation frauduleuse de l’argent de l’IAS pour payer les hordes d’avocats chargés de lui éviter la prison. Oui, il est fort à parier que Miscavige soit en train de souiller son caleçon en soie à 500 dollars.

david_mad

Gibney s’adresse directement à Tom Cruise et John Travolta. Il dit qu’ils ne pouvaient pas ne pas être au courant des exactions de l’église et de Miscavige. Il les met au défi d’exprimer publiquement leur désaccord et de se désolidariser d’une organisation qui n’hésite pas à fouler aux pieds les droits de l’homme et à obliger ses adeptes à rompre les liens avec tous ceux qui sont considérés comme des « ennemis » de la scientologie.

Tom et John, un défi vous a été lancé. Le relèverez-vous ? Le monde entier vous regarde.

Voici quelques liens. Cliquez ici, ici, ici et ici.

____________________________________________________

2 février 2015. Un de nos bloggers a envoyé cette photo publiée dans un vieil « Advance ».

overbord

______________________________________________________

3 février 2015 : La scientologie continue de creuser sa tombe ici.
______________________________________________________

136 réflexions au sujet de « Miscavige et la scientologie sont K.O. debout »

      1. A toutes fins utiles, ce lien à un papier qui concerne la France, pourrait intéresser vos lecteurs. Désolé que le papier soit en anglais, mais mon français n’est pas assez fort pour une traduction complète… http://www.forum.exscn.net/showthread.php?38916-Cherchons-info-sur-l-affaire-Gloria-Lopez

        http://tonyortega.org/2015/03/31/can-you-help-french-prosecutors-find-these-witnesses-to-the-death-of-a-scientologist/#more-21364

  1. C’est drôle, je viens de recevoir le Source Mag et je lis :

     » SUPER PUISSANCE
    1000 rundowns terminés ». Avec autant de super puissance libérée, la mise au clair de la planète est en bonne voie !  »

    Avec la standing ovation, disons plutôt que la planète est en bonne voie de se libérer de l’église de scientologie !!!

  2. Eh bien voilà qui décoiffe…

    « Pour ceux qui l’ignorent, sur l’Apollo, on jetait les « cas d’éthique » par-dessus bord, quel que soit leur âge ou leur état physique, puis une fois qu’ils avaient bien « mariné », on les repêchait. »

    Quand j’avais lu cette donnée (et j’y crois car j’ai vu une vieille photo de l’Apollo sur internet illustrant cette application extrême de l’éthique), j’avais été très choquée. J’en avais parlé à un ami, lui il trouvait ça normal. Je ne suis pas certaine qu’il aurait aimé expérimenter ce bain forcé.

    Lrh était le premier à dire que la punition n’est pas une solution car elle invalide l’individu et le pousse à réagir. Alors pourquoi un tel traitement ? Un tel out-gradient dans la discipline ?

  3. « Gibney, HBO et tous ceux qui ont participé au documentaire y sont traînés dans la boue selon le vieil adage scientologue : en cas d’attaque, ripostez et détruisez l’ennemi.  »

    Trouvé sur le net :

    Le Coran contient des passages violents. Cela signifie-t-il que l’islam est violent?

    – Le Coran compte quelque 6300 versets au total, dont 300 contiennent des mots tels que «combattre» ou «tuer». Cinq versets, en tout, sont une injonction à tuer. La question est de savoir comment lire le texte. Dans certains passages du livre du Deutéronome, Dieu invite à tuer. Pour la majorité des juifs et des chrétiens, il est clair que ces injonctions se réfèrent à une situation historique et ne sont pas valables au pied de la lettre. Il en est de même pour la majorité des musulmans vis-à-vis du Coran. Si le texte devait déterminer les actes des croyants, nous connaîtrions un bain de sang depuis 1300 ans. Les fondamentalistes, eux, opèrent une relecture du Coran très éloignée de la tradition islamique. »

    (http://www.letemps.ch/Page/Uuid/a2be5208-a72a-11e4-9acf-c65b500212f4/Dans_le_Coran_sur_6300_versets_cinq_seulement_contiennent_un_appel_%C3%A0_tuer)

    La scientologie comporte beaucoup de données theta, c’est vrai mais elle comporte aussi des données belliqueuses. Même si elles correspondaient à un contexte historique spécifique, elles continuent de faire partie des textes sacrés (la tech). Les données sur la riposte et destruction de l’ennemi par tous les moyens sont toujours utilisées ainsi que la déconnexion et autres.
    Le souci c’est que ces malheureuses données servent toujours de justif aux personnes belliqueuses par nature. Les admirateurs de Miscavige croient qu’il confronte le mal (quand il riposte) alors qu’en vérité, le conflit est dans sa nature. Un leader à colère ne peut attirer que des ennuis à son groupe, parce que ce schéma de colère est gravé en lui.

    mais là où je voulais en venir est le point suivant : 10 injonctions à tuer ou faire du mal mettront le bazar dans une religion ou philosophie même si celles-ci comportent 1 million de bonnes données.

    A t-on vraiment besoin de faire le mal, même temporairement, pour résoudre un problème ? Je ne crois pas.

    1. Nous pourrions nous poser cette question : « Et la scientologie qui contient des passages violents, est-ce que cela signifie qu’elle est violente ? »

      Le simple fait de rendre la violence légitime, ne serait-ce que dans quelques cas particuliers est terriblement malsain et cela ramène à Science de la Survie où il est dit par Hubbard qu’un SEUL trait de personnalité très en dessous de 2.0 sur l’échelle des tons donne le ton chronique de la personne.

      On ne peut pas éprouver un amour expansif d’un côté et battre ses enfants ou violer sa femme. En d’autres termes, une personne qui fait cela est à 1.5 de façon chronique. Son ton social (éducation, efforts personnels pour contrôler sa colère…) lui donnent une apparence theta mais son vrai ton est colère.

      Quelques lignes de colère et c’est tout l’islam qui souffre.
      Quelques lignes de colère et c’est toute la scientologie qui souffre.

  4. Aleajactaest. Ton post est d’une grande sagesse et il décrit bien les situations d’extrémismes avec modération et distance. La scientologie pas plus que l’islam ne sont à détruire parce que des extrémistes psychopathes comme les jihadistes ou des personnalités autoritaires comme Miscavige s’emparent de la philosophie et l’interprètent à travers un angle fasciste.
    Le problème, c’est des individus au ton colère ou en-dessous qui prennent le pouvoir dans un groupe ou un pays. Ils utiliseront chaque phrase d’une philosophie, d’une constitution pour détruite. Bien-sûr, ceux qui ont écrit certains textes ne s’attendaient pas à ce qu’ils soient interprétés avec une telle littéralité.
    Hubbard aurait dû annuler certains textes. Au début des années 70, il a pris un virage plus cool. Mais il avait vraiment des gens qui voulaient sa peau, ça rendrait n’importe qui parano. Il a laissé Marie-Sue (avec la SP Jane Kember) merder avec le GO. Et c’est Miscavige qui a été nettoyer la merde et qui en a profité pour poser ses pions avec Pat Broeker qu’il a viré par la suite.
    En 1983, pour se débarrasser de la dissidence, Miscavige a ressorti la déconnexion annulée depuis 1968, a fait écrire par un certain Vaughn Young le bulletin en imitant le style de Hubbard. Ainsi que les Ron’s Journals du 35 au 39, en passant par le fameux 38, où ce n’est vraiment pas Hubbard qui parle, celui où il valide RTC, appelé bêtement The Proof. C’est juste la preuve de la trahison de Miscavige qui a défiguré la scientologie, en a fait une machine à amasser du fric, et à fabriquer beaucoup plus d’ennemis que de nouveaux membres à la minute.

  5. « A la sortie de la projection, Alex Gibney a remercié la scientologie d’avoir dépensé 250 000 dollars pour promouvoir son documentaire. »

    Créer le buzz par la victimisation est souvent à double tranchant, la preuve.
    Riposter pour se prendre, au final, une grosse branlée, ça sert à rien.
    David le magnifique a lancé le documentaire qu’il voulait enterrer. A côté de ça, il s’en fout, c’est pas son fric perso qu’il jette par les fenêtres mais celui des adeptes qui le vénèrent connement.

  6. « (Pour ceux qui l’ignorent, sur l’Apollo, on jetait les « cas d’éthique » par-dessus bord, quel que soit leur âge ou leur état physique, puis une fois qu’ils avaient bien « mariné », on les repêchait.) » Il faut savoir de quoi il s’agit exactement. Je crois que le Royal Scotman (Apollo) était un ferry pour transporter du bétail. Ce n’était pas du tout un »Yatch » comme l’on dit des journalistes, surtout quand Hubbard avait était condamné en France, c’était un ancien Ferry ayant servi pour le transport de troupes pendant le deuxième guerre mondiale. L’équipage était de 300 hommes et d’après les photos et à vue d’œil, la distance entre le pont inférieur et l’eau me semble être de 3 ou quatre étages, (entre 12 et 15 mètres). Je ne connait pas beaucoup de gens qui plongent d’une hauteur de 12 mts dans une piscine. Les gens étaient jetés par dessus bord parfois les mains attachés derrière le dos, parfois avec une capuche, qu’il sachent nager ou non. Une femme auditeur de plus de 50 ans complètement paniquée avait été jetée de cette façon, John MacMaster, le clair n. 1 et le « Pape » de la Scientologie d’après Hubbard, avait subit le même sort, il s’était cassé la clavicule en heurtant l’eau et il avait attendu plus de deux heures avant d’être repêché. Après ceci il avait décidé qu’il en avait assez de « fatty » (le gros) et de sa folie et il quitta l’organisation. Ses échanges épistolaires avec Hubbard sont assez poignants dans un des passages il critique Hubbard et en même temps parle de « the love I have for you » je ne me souvient pas exactement des termes, mais il était question de l’estime et l’affection qu’il avait pour Hubbard et des raisons pour lesquelles il était parti. En tout cas je tenait a préciser que le fait de passer par dessus bord, n’était pas une partie de plaisir, en outre, aucun des corps de l’armée française à ma connaissance et particulièrement la Marine ne pratique ce genre de punition dégradante. Dans les corps d’élite de la République ou dans les Navy Seals, , on est dur avec les gens à la sélection, mais on ne jettera pas un marin depuis le pont d’un cuirassé parce qu’il a fait une erreur. Tout ceci montre le côté démentiel de Hubbard lui-même et son sadisme.

  7. Oui, c’est dingue que Hubbard ait pu pratiquer ce genre de punition. C’est totalement contraire à tout ce qu’il a jamais dit ou écrit. J’ai connu qq un qui était sur l’Appolo et qui témoignait (un scientologue en « good standing » à l’époque). Il n’avait pas su comment le justifier autrement que par Hubbard avait dû péter un câble. On ne sait pas si cette pratique a duré longtemps.
    En tout cas, sur le coup LRH s’est comporté comme le capitaine Bligh (le captaine du Bounty).
    Il avait manifestement un trip avec la Royal Navy (au XVIIIe siècle !).

    1. Ce malheureux épisode me désole également. Cela va tellement à contre courant de tout ce qu’il disait sur les conséquences des mauvais traitements mentaux ou physiques. Un point intéressant me revient en mémoire : quand on ne peut pas aider, on a l’impulsion de détruire ou de punir.
      Certainement que Lrh voulait des auditeurs parfaits et n’arrivant pas à créer ces surhommes selon sa scène idéale, il les punissait. Allez savoir… Sauf que la punition ça durcit le bank…

    2. Ma Toinette,

      A partir de 1965, avec KSW et les PL sur l’éthique, LRH a tourné facho. Il a atteint le point de non retour. Et quand il a créé la Sea Org et qu’il s’est auto-estampillé « Commodore », la messe était dite.

  8. Au sujet des « jetés par dessus-bord », le témoignage de Travers Harris est particulièrement intéressant. Il était chef mécanicien sur la flottille de Hubbard.

    « De mon point de vue, Hubbard a été l’objet d’un changement de personnalité et n’était plus ce philosophe humaniste de St Hill East Grinstead Sussex, en Angleterre. Il est devenu un commandant grincheux et colérique, et tout le monde avait peur de lui quand il était en colère. […]

    Hubbard a publié un nouveau cours intitulé cours classe 8. Les étudiants ont commencé à arriver de partout dans le monde pour faire ce nouveau cours. Mais ils n’avaient aucune idée de ce qui les attendait : à la moindre erreur, ils étaient jetés à la mer.

    L’Apollo était un ferry 3500 tonnes avec un fond plat, ceinturé d’un rail de frottement dans la partie inférieure du bateau ; lorsqu’ils commettaient une erreur, les étudiants terrifiés étaient jetés à la mer d’une hauteur d’environ 10 mètres.

    Depuis notre propre navire plus petit, nous pouvions voir les étudiants lorsqu’ils tombaient à la mer d’une hauteur vertigineuse et dangereuse, en punition des erreurs qu’ils avaient commises. Certains de ces étudiants ne savaient pas nager et ils étaient ceints d’une bouée de sauvetage, ce qui était encore plus dangereux. Si par malchance vous touchiez le rail de frottement, vous pouviez être sévèrement blessé ou même tué.

    Je n’ai jamais été en faveur de cette pratique et je la condamnais vigoureusement. Ma propre « femme » de cette époque a été jetée par dessus bord et elle m’a dit qu’elle était absolument terrifiée. Des photos de ces « overboards » ont même été publiées dans la presse locale. Environ huit mois plus tard, nous avons été informés par les autorités grecques que nous n’étions plus les bienvenus en Grèce et elles nous ont demandé de quitter Corfou, probablement en partie à la suite de cette pratique vicieuse et sauvage consistant à jeter les gens par-dessus bord. ».

    Référence, avec photo :
    https://backincomm.wordpress.com/2014/10/30/travers-harris-my-life-in-scn-the-so/

    1. « De mon point de vue, Hubbard a été l’objet d’un changement de personnalité et n’était plus ce philosophe humaniste de St Hill East Grinstead Sussex, en Angleterre. Il est devenu un commandant grincheux et colérique, et tout le monde avait peur de lui quand il était en colère. […] »

      Soit il était au ton colère dès le départ, ton considérablement atténué par ses succès et l’admiration qu’il suscitait soit il l’est devenu suite aux attaques et aux plaintes (le temps pour les gens de se rendre compte qu’être clair ne changeait fondamentalement pas leur vie). Il a rebondi avec les niveaux d’Ots mais avait déjà beaucoup encaissé. Largement de quoi tomber au ton colère et à s’y fixer avec cette triste fin de vie (liée à ce ton) que l’on connaît sur lui.

  9. Oui, une pratique clairement indéfendable. Pourtant dans les bandes de classe 8, Hubbard fait preuve d’humour. Les étudiants n’ont pas l’air stressé. Il a toujours écrit qu’il était contre la punition. Vraiment un point noir au tableau de Hubbard. Il devait vraiment se croire en guerre… mais en faisant cela, il était en train de la perdre.

  10. Le plus drôle, c’est je parlais avec un mec pro Miscavige (avant d’être déclarée). Et je lui décrivais les sévices de Miscavige dénoncée dans les blogs. Et tout ce que cet abruti a trouver à dire ça a été que même LRH était qq fois très dur, et il a cité l’exemple des « overboard ». Très satisfait de lui et exultant du point marqué, il m’avait prouvé que Miscavige était « source ».
    Si Hubbard avait dit qu’il fallait exécuter les SPs, des débiles « on source » le feraient sans problème.
    Et d’un autre côté il y a des trucs tellement intelligents en grande majorité dans la tech… Misère !

    1. Marie-Antoinette, je vous en conjure, arrêtez d’admirer un mec capable des sévices qu’il dénonçait. Jeter quelqu’un du haut d’un pont yeux bandés c’est pas mieux que les bains glacés que donnaient les psychiatres à leurs patiens pour qu’ils s’améliorent. C’est du même acabit et c’est honteux. Parce que personne ne s’améliore avec la douleur, la peur et l’humiliation.

    1. Sérieux, comment on peut encore admirer ce monstre homophobe?
      Cette histoire de punition sur le bateau est épouvantable et irresponsable. Moi, si je l’avais vu me filmer pendant qu’on me jetait par dessus bord, je serais remonté et je serais allé lui mettre mon poing dans la gueule, après quoi j’aurais fait mon baluchon et au premier port, bye bye !

    2. Merci Marie Antoinette pour ce lien très intéressant.
      C’est encore pire que ce que je savais déjà.

      Il ne faut pas non plus croire automatiquement ce qu’on lit sur Internet. Mais lorsque de nombreux témoins directs racontent la même histoire, on peut commence à y croire.

      Il en ressort que Hubbard attirait sur son bateau la crème de la planète, c’est à dire des gens qui avaient choisi de consacrer leur vie à la libération spirituelle des êtres humains. Puis, une fois que les auditeurs étaient bien ferrés, captifs sur le bateau, il les soumettait à la torture et à des traitements humiliants. J’ai résumé récemment la situation en disant que la scientologie est un piège à bouddhistes, ou plus généralement un piège pour êtres spirituellement avancés, conçu pour les dégrader.

      C’est le cas notamment de John MacMaster, le premier clair, doté d’un charisme extraordinaire et qui a beaucoup fait pour disséminer la scientologie. Hubbard ne supportait pas la concurrence et a tout fait pour le détruire. C’est clairement indiqué dans le lien ci-dessus. John a été jeté plusieurs fois par dessus bord, yeux bandés et pieds attachés. C’est un miracle qu’il en soit sorti vivant.

      Les persécutions ont continué après son départ de la scientologie, à tel point qu’il sentait sa vie menacée et a demandé l’aide du FBI. Les archives du FBI récemment déclassifiées donnent les preuves de ces incidents :
      http://tonyortega.org/2015/01/28/scientology-secrets-in-government-docs-did-the-feds-have-a-chance-to-stop-snow-white/

      Cela ne veut pas dire que les procédés de scientologie ne fonctionnent pas. Ils fonctionnent dans certaines circonstances pour certaines personnes. Mais attention, ce n’est pas Hubbard qui les a créés ! Même la dianétique a été inventée par Freud, l’électromètre a été inventé par Mathison mais c’est Hubbard qui a déposé le brevet, NOTs a été développé par David Mayo, etc. Lorsqu’on lit les récits des compagnons de route de Hubbard, on découvre que ce sont eux qui ont fait presque tout le travail de développement, puis que Hubbard s’attribuait la paternité des découvertes.

      Il me semble important de prendre conscience de ces faits, sinon nous ne serons pas totalement libérés de l’emprise que Hubbard a exercée sur nous, notamment lorsqu’on l’a pris pour Dieu et maître.

      Il faut effacer toutes les traces d’allégeance, sinon elles vont continuer de nous tirer vers le bas.

      1.  » J’ai résumé récemment la situation en disant que la scientologie est un piège à bouddhistes, ou plus généralement un piège pour êtres spirituellement avancés, conçu pour les dégrader. »

        Je pense que vous êtes dans le vrai.
        Des personnes n’ont pas changé du tout et ce, même si elles sont persuadées du contraire. Quelques unes se sont améliorées et certaines, de très grande valeur, se sont effectivement dégradées (notamment en violant à répétition leur intégrité). Elles sont devenues bien moins capables qu’elles n’étaient avant de rejoindre le mouvement.

        On en a déjà parlé sur ce blog, la scientologie ne s’adresse pas aux gens hauts de ton. Elle les démolit plus qu’elle ne les grandit et ne leur apprend.

        1. Quelques unes se sont améliorées et certaines, de très grande valeur, se sont effectivement dégradées (notamment en violant à répétition leur intégrité).

          Quand on amène une personne à croire qu’elle est out-éthique quand elle est éthique selon ses propres critères ou éthique quand elle est out-éthique selon ses critères à elle, on bousille n’importe quelle personne qu’elle soit haute ou basse de ton.
          A la différence près, qu’une personne basse de ton se remet plus vite de ce genre de traumatisme… La personne haute de ton qui a violé son intégrité remonte beaucoup plus difficilement la pente.

          1. « La personne haute de ton qui a violé son intégrité remonte beaucoup plus difficilement la pente. »

            Oh oui ! Parce qu’elle est tombée de beaucoup plus haut ! Elle reste sur le carreau plus longtemps.

            En parlant d’éthique, avez-vous vu le film « Gone baby gone » ?
            La fin est remarquable.
            L’éthique est une chose qui change avec le vécu. Ce point est très bien illustré à la fin du film. Si vous ne l’avez pas vu, tant pis pour vous, je vous le raconte. C’est l’histoire du kinadping d’une fillette de 3 ans. L’enquête patauge, etc et à la fin, alors que tout le monde la croit morte, un très jeune détective suit une piste, découvre qui l’a kidnappée et pourquoi.
            Le kidnappeur qui est un brave homme. Il explique qu’il a kidnappée cette petite fille pour lui donner une vie meilleure. Et en effet on découvre que la fillette est hyper heureuse dans son foyer.

            Avant d’être enlevée, la petite vivait dans un taudis et était laissée à l’abandon par sa jeune mère toxicomane. L’homme dit au jeune détective de bien reconsidérer la situation avant d’appeler la police.
            Il lui dit que ce qu’il estime être éthique sur l’instant (le dénoncer pour enlèvement) lui apparaitra peut être comme une lourde erreur quand il aura vécu un peu plus, quand il aura 20 ou 30 ans de plus.
            Pour le jeune homme, ne pas rendre la petite à sa mère est un délit, il n’en démord pas et appelle la police. Il dit que s’il ne le fait pas, il s’en voudra toute sa vie.
            La gamine est donc rendue à sa mère et n’en éprouve aucun plaisir. La femme du jeune détective le quitte parce qu’il aurait du laisser cette famille donner une vie heureuse et une bonne éducation à l’enfant. Au final, l’enfant est de nouveau délaissée par sa mère qui ne passe qu’à se droguer et à se taper des mecs.

            Dans la dernière image, on comprend que le jeune homme regrette. Ce qu’il considérait dur comme fer comme éthique a bousillé sa vie et celle de la fillette. Aucun des deux n’est heureux.

            Tout ceci pour dire que l’éthique fluctue au fil du temps, en fonction de nos vécus respectifs. Ce qu’on croit « survie » sur le plus grand nombre de dynamiques peut s’avérer destructif à long terme.

            Quand les scientologues s’endettaient pour atteindre la liberté totale, ils considéraient cela comme éthique et s’ils l’avaient vraiment atteinte, ils ne se seraient jamais considérés comme out-éthiques et dégradés.

            A contrario, quand on n’obtient pas ce que l’on espérait, on peut considèrer l’endettement et le fait d’avoir pratiqué la scientologie comme des actes out-éthique.

            Nous avons nos vécus et ces vécus ont un impact sur ce qui est éthique ou pas pour nous à un instant T.

            C’est ainsi que des gens arrêtent la scientologie et se sentent dégradés de l’avoir pratiquée et que d’autres continuent de la pratiquer parce qu’elle leur apporte de la survie.

            Ce qui est vrai pour nous est vrai pour nous mais ce qui est vrai pour nous en 1970 peut être faux en 2000. J’essaie en vain de comprendre comment Lrh pouvait considérer l’overboard comme un acte éthique mais bon passons…

            Une philosophie humaniste doit montrer un chemin mais en aucun cas nous imposer une façon de penser et encore moins nous punir.

            La sciento était sensée faire cela mais elle est devenue disciplinaire au fil des décennies et ça lui a enlevé tout son parfum de liberté.
            Et c’est ainsi qu’elle est devenue carrément un overt pour certains.

  11. Je ne risque pas de l’admirer pour ça. Non, j’arrive juste pas à comprendre comment il a pu se conduire ainsi. Je pense que c’est son trip navy, commodore, façon marine anglaise.
    Quoique que dans des conférences du SHSBC, il disait que pendant la WW2, sur un bateau, c’était pas en punissant les hommes qu’on obtenait qq chose d’eux. Là, il s’est mis en total décalage avec ce qu’il écrivait sur le sujet de la punition.

  12. Une punition démesurée par rapport à l’acte commis donne tort à l’être. Elle durcit le bank et les services fac (et de celui qui est puni mais aussi de celui qui punit).
    La punition rabaisse, introvertit et invalide. Elle rend la personne Mest.

    Tout le contraire de ce qu’enseigne les premiers textes de Lrh.
    Alors oui, ce paradoxe est et restera incompréhensible jusqu’à la fin des temps.

    Que John MacMaster n’ait eu aucune rancune contre Lrh après avoir été maltraité ne me surprend pas :

    « as John went over the side. I spoke with John years later, before he passed away. He bore Hubbard no grudge for the inhumane way he was treated. »

    Les coléreux, de ce que j’ai pu observer dans ma famille, deviennent tout miel après s’être mis dans une colère noire. Ils tombent encore plus bas sur l’échelle des tons, à propitiation (ils essaient de se racheter par des gentillesses).

    De fait, ils donnent l’impression d’être des amours avec beaucoup, beaucoup d’Arc. C’est une mauvaise observation. En vérité, ils sont momentanément plus bas de ton et puis un jour, ils reviennent à leur ton chronique 1.5 et les colères refont leur apparition.

    Lrh devait donner, après ses colères, cette impression d’agneau là et les gens lui pardonnaient.

    Il doit en être de même pour David Miscavige, sans cesse pardonné par ses lieutenants.

  13. L’autre jour, j’ai écrit que LRH avait tourné facho en 1965 avec KSW et ses PL sur l’éthique. Juste après, je me suis rappelé le fameux passage de « Science de la Survie » où LRH parlait de mettre en quarantaine tous les individus de la société qui se trouvaient à 2,0 sur l’échelle des tons et en dessous si l’audition arrivait pas à les faire grimper au-dessus de 2,0.

    Et sur quoi je tombe aujourd’hui ? Sur un article de Jonathan Swift qui dépiaute l’idéologie de LRH de façon quasi définitive. C’est du lourd, du très lourd. Je vous laisse être juge.

    http://scientologymoneyproject.com/2015/02/02/the-church-of-scientology-is-a-genocidal-master-race-cult/

  14. Tout d abord, en lisant toutes ces horreurs, un choc immense. une semaine pour me remettre. Puis, une tristesse, mais une tristesse infinie mêlée avec un peu de confusion. Puis un cauchemar ou je rentrais dans mon org et ma femme était d’accord mais moi pas alors le reg me jette en bas des escaliers et je laisse éclater ma colère, je les traite de NAZI. Puis, sans pouvoir me retenir, j’analyse et je repense aux gains et aux bienfaits que j’ai ressenti en cours et en audition et je me dit que bien des tech de scientologie m’ont apporté beaucoup et ça non plus je ne peux le négliger. Alors je me dis que Ron a fait des découvertes et ouvert une brèche et c’est incontestable et je décide de faire le tri et de garder ce qui rend plus humain et de ne pas garder le reste. Je suis mon libre choix. Et je retrouve l’idée de créer le Scientologiehumaniste contrairement à la scientologie fasciste venue des mauvais penchant de Ron. Nous avons tous une culture et ce que nous trouvons est forcément influencé par cette culture et quelquefois Ron avait une culture de m… et je ne le suis pas partout. Mais je refuse complètement l’idée de laisser tout ce qui est bien et fait progresser pour le laisser entre les seules mains de petits fachos. INTERDICTION! Nous laissons tout tomber et nous laissons la bonne tech qui fait du bien à des tyrans qui deviendront encore plus compétent dans la tyrannie NON NON NON et NON! Putain de merde il ne faut pas! Gardons ce qui est juste et vrai. Si Thalès ou quelque autre savant était facho, on laisserait tomber toutes leurs théories? Il faut dire NON et NON aux out tech fussent t-elle de RON. Je ne laisserai pas tomber toutes mes cogs parce que ces fachos veulent utiliser la tech pour faire du mal. Il faut différencier, n’est ce pas là la définition de l’intelligence?? L’aberration est contagieuse, dit on, et j’ai donc repensé que les attitudes plus que dures que j’ai connu venaient bien de quelques parts. Nous, humanistes, emparons nous du sujet avant que d’autres l’utilisent!
    Différencions, trions, apprenons, comprenons. Putain de merde je n’ai pas étudié des dizaines et des dizaines de tech pour n’en retirer qu’une seule,bien primaire: la tech du coup de pied au cul!!! Il y a tant à faire et tant de tech à appliquer pour améliorer les choses autour de nous.
    Pour ma part j’ai toujours pensé que la punition est bas, très bas de ton et je continue à le penser!
    Alors oui, j’ai décidé, je SUIS Scientologue mais sicentologuehumaniste!

    1. « Et je retrouve l’idée de créer le Scientologiehumaniste contrairement à la scientologie fasciste venue des mauvais penchant de Ron. Nous avons tous une culture et ce que nous trouvons est forcément influencé par cette culture et quelquefois Ron avait une culture de m… »

      C’est bien de le reconnaître. 🙂

      « Pour ma part j’ai toujours pensé que la punition est bas, très bas de ton et je continue à le penser! »

      Oui, la punition et l’humiliation sont basses de ton, n’ont rien n’à voir avec la spiritualité et n’avaient rien à faire dans une philosophie d’amélioration personnelle.

      Si elles ont fait l’apparition c’est que LRH avait chuté de ton (à 1.5 de toute évidence) et ce ton a noirci la tech.

      Oui, on est tous sujet à des chutes de ton mais Lrh était le premier à savoir que tout ce qui est pensé, écrit ou fait à ce niveau de ton est mensonger (voir le tableau d’évaluation humaine). En conséquence, il aurait dû attendre de remonter de ton pour poursuivre la rédaction écrite de sa tech.

  15. Là, je ne suis pas d’accord. Ce texte est une infime partie de l’oeuvre de Hubbard, elle ne saurait le décrire en entier.
    Nous sommes en 1950 où le monde de la santé mentale est d’une barbarie sans nom. Lisez le livre de Cyrulnick sur l’histoire de la psychiatrie, qui confirme la pratique de la lobotomie. Si qq uns d’entre vous ont vu « The imitation game », on y apprend que Turing, le scientifique qui a décrypté les codes nazis, et permis de raccourcir la la guerre de deux ans, a été, en 1951 condamné à la castration chimique pour homosexualité. Ce qui a causé son suicide.
    Voilà l’état des lois et de la science en Grande Bretagne en 1951. L’homosexualité reste un délit jusqu’en 1967. L’armée en France avait le droit à un pourcentage de pertes pendant le service. Pas la la guerre d’Algérie, le service militaire avec des sévices et brimades sur les appelé, avec des connards de sous-off sadiques.
    Le monde était BARBARE. On battait les enfants. Le nombre d’enfants battus étaient immense dans les années 50, la correction était la façon d’éduquer les enfants, avec le martinet, please ! J’en ai connu plein qui recevaient des raclées, à coup de ceinture. Et personne n’aurait jamais porté plainte. Ce n’était pas recevable. Battre les enfants était un droit, sinon un devoir.
    Ce n’est que dans les années 70 qu’un monde plus civilisé est apparu. Hubbard a participé par ses écrits à dénoncer la psychiatrie répressive. Probablement il s’est cru dans une guerre (et ce n’était pas qu’une impression) avec eux, et il est devenu plus dur. Puis dans les années 70, il est devenu plus cool en annonçant que la barbarie reculait..
    Mais au GO, ils se prenaient pour des agents secrets et faisaient la guerre à la CIA et au FBI. Souvenez-vous de la réputation de la CIA dans les années 70. Vous avez vu ce film « les trois jours du Condor » avec Redford ?
    La gouvernement c’était les « pigs », et Hubbard en luttant contre eux s’est cru permis finalement de devenir plus dur. Ce qui était contraire à sa philosophie de base. Je vous invite à lire ou écouter cette bande « attitude et conduite de la scientologie ». Il s’élève contre la force et la répression et aussi contre toute forme de déconnexion. C’est une très belles conférence.
    Vous jugez les excès de Hubbard avec des critères du XXIe siècle. Et de dire qu’il n’a pas écrit la tech et qu’il l’a empruntée à d’autres c’est aussi débile que de dire que chaque mot signé de son nom était de lui.
    Freud était un cocainoman, à part qu’il n’y avait pas de loi contre à l’époque !
    C’est sûr que les « overboard » sont une tâche sur le parcours de Hubbard et le RPF aussi; et c’est sans doute son trip sea org qui déconne.
    Mais de dire que la sciento est une philosophie de génocide ! On serait tous tellement stupides qu’on s’en serait pas rendu compte en restant toutes ces années là-dedans ? Là, c’est du masochisme, une récriture de la réalité.
    Miscavige lui est un vrai sociopathe, de la catégorie des pires dictateurs totalitaires. Il mériterait sans doute de couler avec le fameux bateau !
    Mais concernant Hubbard, il faudrait avoir le sens des proportions.

    1. « Le monde était BARBARE. On battait les enfants. Le nombre d’enfants battus étaient immense dans les années 50, la correction était la façon d’éduquer les enfants, avec le martinet, please ! J’en ai connu plein qui recevaient des raclées, à coup de ceinture »

      J’aime beaucoup ton commentaire.
      Oui, le monde était bien barbare mais est-ce qu’une philosophie doit prendre la couleur de son époque ?
      Selon moi, un (vrai) philosophe observe le négatif pour en tirer un enseignement positif.
      Le overboard, le racket exposed, la déconnexion, le RPF ne sont pas les fruits d’une observation philosophique mais les fruits de la rancoeur.
      Et la rancoeur n’est jamais source d’amélioration personnelle…

    2. @Marie Antoinette
      « Et de dire qu’il n’a pas écrit la tech et qu’il l’a empruntée à d’autres c’est aussi débile que de dire que chaque mot signé de son nom était de lui. »

      Lorsque j’ai écris que Hubbard a emprunté la tech, je pensais notamment à ceci :

      Freud a développé quelque chose qui ressemble beaucoup à la dianétique (mémoires traumatiques, secondaires, locks, parcours par chaîne, technique répétitive)
      Volney Matheson a développé l’e-meter, version à lampes
      Don Breeding et Joe Wallis ont développé l’emeter, version transistorisée
      Le creative processing doit beaucoup à John Galusha
      Jack Horner a développé et piloté les procédés répétitifs
      Nib’s, Dick et Jan Halpern ont développé les TRs et les procédés objectifs
      Charles et Ava Berner ont développé la tech d’étude
      Gordon Bell a défini le phénomène de charge dépassée
      Gordon Bell a assemblé les grades
      Peter Green et Jack Parkhouse ont développé le Sec Checking
      John McMasters et Alan C. Walter ont développé et piloté les Recherches et découvertes
      John McMasters a développé les procédés sur la puissance
      Pam Kemp a développé le drug rundown
      Alan C. Walter a développé les bons et les mauvais indicateurs
      Otto Roos a développé la plus grande partie des « Ls »
      David Mayo a développé NOTs et le Happiness Rundown
      Ray Mithoff a développé OT8
      Donna Haber a développé le cours « key to life »
      Ray Kemp a écrit le test OCA

      Selon Alan C. Walter, à l’époque de St Hill, les étudiants effectuaient des recherches et ils ont mis au point de nombreux procédés. Soit Hubbard les rejetait, soit Hubbard les acceptait et les publiait alors sous son nom.

      Hubbard a également des recherches originales à son actif, par exemple OT3. Mais la plus grande partie semble provenir des scientologues eux-mêmes, leur contribution ayant ensuite été effacée. Ils ont pour la plupart été déclarés SP.

      Quelques références :
      http://www.paulsrabbit.com/The-ESMB-Posts.pdf
      http://tonyortega.org/2014/07/09/jon-atack-the-abandoned-ideas-that-l-ron-hubbard-turned-into-dianetics/
      http://home.snafu.de/tilman/j/origins6.html

      1. Un peu comme ces chercheurs qui s’attribuent les découvertes de leurs élèves ou ces écrivains que l’on croit prolifiques et qui ont des « nègres ». Il est clair que si Lrh avait découvert tout tout seul, sa compréhension de l’être humain aurait été infinie (comme le Padre Pio et tous ces saints humiliés en leur temps qui ont continué à faire le bien jusqu’à leur disparition). En d’autres termes, il n’aurait jamais viré « capitaine Bligh ».
        Sur ce, bonne journée à tous.

      2. « Freud a développé quelque chose qui ressemble beaucoup à la dianétique (mémoires traumatiques, secondaires, locks, parcours par chaîne, technique répétitive) »

        Sans oublier que l’engramme n’a pas été découvert par LRH mais par Wilder Penfield dans les années 30. 🙂

  16. Tu as raison Kahlo, Hubbard vivait dans une culture et dans un temps, cette variable doit être prise en compte. Ce n’est pas une justification. Il faut savoir distinguer la transcendance de certaines données comme il faut aller antérieur similaire pour désamorcer une charge, ou les données sur le cycle de comm, qui s’appliqueraient d’une manière large comme des lois de base, et qui sont la nature même de la sciento, et la liste des actes suppressifs qui ne sont rien de plus que le règlement de cet infâme collège british qu’est St Hill.
    La sciento et Hubbard ont été préemptés par leur environnement. Et les ploucs anglais du Sussex sont bien rougeauds. Tout comme tous ces « yes sir » américains.
    De plus, si la sciento n’appartient pas à RTC, elle n’appartient plus non plus à Hubbard mais comme toutes les pensées spirituelles, elle fait partie du patrimoine de l’humanité.
    Alors que Hubbard ait rejeté Sarah Nothup qu’est qu’on en a à foutre ? Il était homophobe, quand ? Jusqu’en 67 être homo était un délit ! Tout le monde était homophobe.
    Le monde sort de la barbarie, lutte contre la barbarie, mais progresse.
    Dans les années 30, une bonne moitié des Français ne pouvaient pas blairer les juifs. Dans les années 50/60, la grande majorité méprisaient les arabes.
    Les mêmes trouduculs sont maintenant de gauche, antiracistes etc…
    Il n’y a que des modes, mais la cause humaniste progresse contre l’obscurantisme qui se réveille.
    La sciento a été un progrès, mais elle a été emprisonnée et détournée.

    1. « Alors que Hubbard ait rejeté Sarah Nothup qu’est qu’on en a à foutre ? Il était homophobe, quand ? Jusqu’en 67 être homo était un délit ! Tout le monde était homophobe. »

      Etre homo était un délit pour les « wog » mais n’aurait pas dû l’être pour les scientologues, encore moins pour Lrh. Accepter cette notion de délit c’était accepter l’inhumanité de la société.

      Un penseur et ses disciples doivent être au-dessus de ça. Non ?

      1. @ fool OT
        Il n’a jamais écrit de règlement homophobe. Avant l’arrivée de Miscavige en 1982, il y avait plein d’homos en sciento et personne n’en avait rien à foutre.
        Peut-être qu’Hubbard avait des préjugé (de vieux cow boy né en 1911) anti-pédés à titre personnel et génétique sans pour autant en faire des lois.
        Miscavige, lui, a rendu la sciento vraiment homophobe et discriminante.

      2.  » Accepter cette notion de délit c’était accepter l’inhumanité de la société »

        Pas accepter ! Encourager !
        Le pédé n’est pas très bienvenu dans une église de scn. Quand y en avait un qui se pointait, on pensait tout de suite à la ligne 1.1 sur le tableau de science de la survie et on lui cherchait les caractéristiques énoncées par Lrh.
        Je trouve déplorable d’avoir fait, comme beaucoup d’autres, ce genre d’examen… C’était, quelque part, une forme de discrimination.

    2. Marie-Antoinette,
      Quand on a soit-disant découvert les secrets de l’univers et le fonctionnement de l’univers theta, on doit être l’être humain le plus honnête et compréhensif de la terre. Un peu comme ces gens qui, ayant vécu une EMI (expérience imminente de la mort) sont changés à jamais.
      La découverte du mur du feu aurait dû le changer à jamais, en mieux. Et ce n’a pas été le cas.

      Vous dites « La sciento a été un progrès, mais elle a été emprisonnée et détournée. ».
      Oui, à commencer par LRH lui-même avec sa sea-org para-militaire, le overboard, la déconnexion (même annulée, le mal a été fait), le RPF, etc.

      Il a remis de « l’humanoïde » dans sa philosophie et ça, venant du seul homme au monde à avoir percé les secrets de l’univers, c’est incompréhensible et impardonnable.

      1. Oui Laure, les aspects autoritaires de l’église de scientologie sont devenus dans notre nouvelle lecture inacceptables. Moi, je compare toujours la sciento au communisme.
        Et les scientologues comme les communistes s’accommodaient des aspects autoritaires jusqu’à ce soit révélés des aspects insoutenables.
        La dérive totalitaire communiste était-elle déjà comprise dans les écrits de Marx ? Il y parle de « dictature du prolétariat ». Un peu comme le livre d’éthique, mais je crois que les personnalités autoritaires vont chercher dans les textes des argument violents pour après les appliquer à la lettre et vanter leur parfaite fidélité au texte. L’auto-déterminisme étant en soi une tare, l’obéissance et la soumission à la lettre, la plus hautes des qualités.
        « Ron a dit » et je te montre la référence.
        Quand j’étais une petite minette frétillante, je fréquentais des gauchistes qui disaient : « Lénine a dit… » et ils se battaient à coup de références entre Mao et Totskyste. Vraiment les gauchistes et les scientos avaient la même gueule.
        On observe ça en pire avec les jihadistes. Mais jihadistes, communistes, scientologues, tous ces gens obéissants au dogme ont un point en commun : être bête et méchant.
        Alors on peut toujours blâmer Marx, Mahomet et Hubbard, aucun n’était parfait, mais pensez-vous qu’ils auraient voulu ça ? Que c’était leur intention première ?

        1. « Alors on peut toujours blâmer Marx, Mahomet et Hubbard, aucun n’était parfait, mais pensez-vous qu’ils auraient voulu ça ? Que c’était leur intention première ? »

          Marx et Mahommet n’ont pas dit qu’ils avaient découvert la cause de l’aberration humaine ni comment l’éradiquer. Hubbard si. Et pourtant il a attaché des auditeurs et les a fait jeter par dessus bord et il a fait se séparer des familles (il exigeait une preuve de séparation ou de divorce dans les déconnexions de couple). On n’a jamais éradiqué l’aberration en la nourrissant et ce type de sanction fait son nid dans le mental réactif avec des retours de flux assurés.

          On ne peut plus occulter, avec cette photo de bateau, que Hubbard, paix à son âme, avait encore beaucoup, beaucoup de bank.

          « Mais jihadistes, communistes, scientologues, tous ces gens obéissants au dogme ont un point en commun : être bête et méchant. »

          Alors là, de tout coeur avec vous. 🙂

      2. « Oui, à commencer par LRH lui-même avec sa sea-org para-militaire, le overboard, la déconnexion (même annulée, le mal a été fait), le RPF, etc. »

        Dans la PL Ethique du 29 avril 1965, Lrh dit, après le passage Lles degrés dans les actions d’éthique : « Remarquez qu’aucune de ces actions ne comporte de châtiment corporel ou de détention »
        ——————————
        Il y a des actes qui contredisent des règlements. Tout cela créé aussi d’innombrables protestations et franchement, cela se comprend.

        1. Lrh n’était pas corrigé par la tech. Il avait le droit de faire ce que la bienséance ou réglements interdisaient. Je suis sûre que personne n’a jamais osé faire un KR sur lui.
          Quand une personne pense que les réglements c’est pour les autres, c’est souvent cette personne qui en a le plus besoin !

  17. Sur le film :

    La meilleure riposte dans ce genre de situation est de prospérer sauf que l’église ne prospère plus depuis des années. Elle n’a pas assez de produits significatifs à montrer pour introvertir ses ennemis donc quand on la mord, elle ne peut que mordre en retour. Et ça l’enfonce plus qu’autre chose car cette solution est basée sur l’excitation/réflexe.

    Sur le bateau :

    Cette punition par la flotte est connue et est absolument navrante tant elle rappelle la technique psychiatrique du « bain surprise » pratiquée au 19 ème siècle.

    Vous imaginez Siddhārtha Gautama faisant cela ? ou Gandhi ? Ou Ramakrishna ? ou n’importe quel grand sage ancien ou contemporain ?

    1. « Vous imaginez Siddhārtha Gautama faisant cela ? ou Gandhi ? Ou Ramakrishna ? ou n’importe quel grand sage ancien ou contemporain ? »

      Mais oui, c’est ça, absolument !
      Jésus Christ n’était pas non plus dans cette démarche de faire le mal.
      Dès que la punition est actée par écrit dans une philosophie, ce n’est plus une philosophie, c’est une éducation.
      Une philosophie amène une liberté de réflexion, dès qu’elle met les gens dans des cases ou impose des sanctions, elle n’est plus libre, elle devient une éducation que l’on accepte ou contre laquelle on proteste.

  18. Marie Antoinette
    OUI et NON
    Trops de généralisations dans vos commentaires.
    Chaque époque a des SPs qui poussent certaines idées supressives comme l’homophobie ou l’antisémitisme et veulent fair croire que tout le monde pense comme ca. Mais quand vous parler avec les individus vous verrez qu’ils sont bons et ne pensent pa comme ca.

    L’humanité n’aurait jamais aussi évoluer si vos propositions seraient vrais. je suis désolé, mais normalement j’ai grand respect pour vos commentaires.

    Je me rappelle biens de mon enfance. Il y avait beaucoup d’Algériens, certains étaient des idiots et d’autres étaient civiliseés et étaient nos amis. Mais il y avaient aussi des Francais qui étaient complètement con. Certains homosexuels, je les haissait et d’ autres, je les aimais. Et je pari qu’ils y avaient aussi beaucoup de psychiatres et de psychologues qui aidaient a leurs patients dans ces temps.
    a lire:
    https://yourlogicalfallacyis.com/

  19. En fait, on se comprend Roger le Suisse (ça fait gangster dans les vieux films avec Gabin !). Vous dites la même chose que moi. Bien sûr, de tout temps, il y en avait qui étaient hors de l’accord réactif. Mais il est bon de rappeler les codes en vigueur à ces époques si on veut pouvoir analyser les comportements dans leur contexte culturel.

  20. Marie Antoinette je vous adore quand vous parlez de la tech mais je vous aime beaucoup moins quand vous faites allusion à la politique. Il y a des trouduc de gauche mais il y a aussi des trouducs de droite comme il y a de bon républicains de gauche et de mauvais républicains de droite; Parenthèse.

    FoolOt : votre récit de ce film me donne envie de le voir et ce commentaire m’a fait beaucoup de bien.

    1. Désolée Kahlo. J’ai été de gauche et même d’extrême gauche, il y a bien longtemps, pas une militante enragée mais définie comme à gauche. Je me suis vite rendue compte que c’était une façon d’avoir une identité, de s’affilier à une sorte de « bien », bref que c’était plutôt sectaire et j’ai éprouvé un bonheur coupable à voter à droite, comme un homo devenant hétéro si vous voyez l’idée.
      Un bonheur de devenir ce qui était tabou. De passer la « ligne jaune ».
      C’est comme ça que les gens redeviennent racistes, ils se recollent à une soi-disant nature plus profonde et moins « politiquement correcte » (leur justif).
      Du reste c’est un peu comme ça, que les « arabes » (je vois pas d’autres termes) se radicalisent.
      Et bien moi, en remontant le cours du temps, l’époque biblique ne me tente pas. Moïse, Mahomet et Jésus, ça n’est pas ma tasse de thé quand je suis régressive.
      Vous avez compris, il y a de la graine de facho chez la petite dame. Moi mon trip, c’est les romains !
      Je me suis intéressée au sujet de la persécution des chrétiens par les romains à l’époque ou en tant que scientologue je m’estimais persécutée d’une manière similaire par les antisectes !
      Et j’ai lu des textes de romains antichrétiens qui se lamentaient sur le fait que les chrétiens allaient causer la chute de l’Empire (et ils disent ça sous Marc-Aurèle, 300 ans avant la fin de l’Empire Romain d’Occident). Et on pourrait croire qu’ils ont réussi.
      Entre les chrétiens fanatiques du 5e siècle et les islamistes d’aujourd’hui, il y a plus qu’une ressemblance. Je vous conseille le film « Agora » qui décrit cela magnifiquement.
      Voilà, je suis bavarde, et c’est vrai que je suis plus intéressée ces derniers jours par l’actualité que par des histoires de sciento dans lesquelles je déplore justement l’amalgame entre la tech, la vie de Hubbard, et les exactions de Miscavige.
      De quoi, je parlais déjà ? Oui, de politique et vous vous étonniez de mon côté réac. Mais c’est la mode maintenant… et je suis branchée !

    2. FoolOt : votre récit de ce film me donne envie de le voir et ce commentaire m’a fait beaucoup de bien.

      🙂
      La fin est sublime. On comprend à quel point l’éthique fluctue en fonction du vécu. On croit être dans le vrai pour se rendre compte un jour qu’on était dans le faux et inversement.

    1. Oui, et certainement proportionnel à l’imprécision de ses définitions.
      Toute recherche est faite d’avancées mais aussi de tâtonnements et d’échecs. On définit une chose puis on revient dessus et on redéfinit plus précisément cette chose.
      Pour moi, la tech est en partie affaiblie par les résidus de la recherche. Quand le tâtonnement ou l’erreur d’observation deviennent des faits, tout le sujet est enclin aux polémiques.

      Un exemple : la localisation du mental réactif.
      Où il est ? Quel auditeur peut nous le dire sans doute aucun ?

      Dans la dianétique(*), mais aussi dans les Pdcs, il est situé dans le corps, puis il deviendra externe au corps après avoir découvert que le thetan trimballait des traumatismes de vie passé. Si tu ressens de la douleur d’une jambe cassée en 1750, la douleur ne peut pas être dans le corps, elle est dans une sauvegarde virtuelle, comme un cloud.

      Les définitions changent au gré des bouquins que l’on lit et cela engendre des doutes et des confusions et des antagonismes. Comme l’état de clair, jamais défini avec rigueur.

      Les définitions majeures ne devraient pas changer au fil des livres. La vraie doit être entérinée une bonne fois pour toute et faire partie de tous les glossaires, que les livres soient de 1950 ou 1970. Ce n’est pas le cas.

      Glossaire dianétique GAT1
      (*) Banque des engrammes : L’endroit du corps où sont enregistrés et conservés les engrammes avec tous les percepts et à partir duquel les engrammes agissent sur le mental analytique et le corps.

      1. Un exemple : la localisation du mental réactif.
        Où il est ? Quel auditeur peut nous le dire sans doute aucun ?

        On va bien avoir du mal à te répondre !
        Si la mémoire est conservée par le thetan en dehors du corps, comment se fait-il qu’un OT la perde ? Un non scientologue, passe encore, puisqu’il pense qu’il est un cerveau mais un OT ? Pourquoi perdrait-il la mémoire s’il sait qu’elle est stockée ailleurs que dans ses cellules ?

        1. « Pourquoi perdrait-il la mémoire s’il sait qu’elle est stockée ailleurs que dans ses cellules ? »

          C’est une bonne question, et je ne suis pas sûr d’avoir la réponse.

          Selon le bouddhisme, il existe trois niveaux de conscience: la conscience grossière qui dépend du corps et qui disparaît lorsque le corps est abîmé ou détruit, la conscience subtile et la conscience très subtile.

          La conscience très subtile survit à la mort du corps et c’est elle qui porte les empreintes karmiques, donc la mémoire des vies passées.

          On peut donc supposer qu’une personne fonctionnant au niveau de la conscience grossière soit très dépendante de son corps, alors qu’une personne ayant développé la conscience subtile puisse faire appel à une mémoire qui ne dépend pas du corps.

          J’ai notamment été frappé par l’histoire de Trinlay Tulku Rinpoche, né en suisse en 1975: il s’est mis à parler un tibétain parfait à l’âge de 1 an, sans l’avoir appris, alors que sa langue maternelle est le français.

          Cela montre la possibilité de transmission d’un package complet, en l’occurrence un langage, lorsqu’un être est suffisamment élevé sur le plan spirituel.

        2. @ Freewoman : Un véritable OT n’a plus d’images. (Un OT véritable, pas un produit de l’église de Miscavige). Plus une personne s’élève vers OT, plus elle est à savoir. La mémoire est instantané. Elle se fait par imprégnation et par pénétration. Un OT ne perds pas la mémoire, il peut se rappeler de çe qu’il veut. Le corps peut interférer car il vit au travers de sa propre expérience et mémoire. Sî le corps est en mauvais état, cela peut interférer au niveau du « Je ». Pour le reste, un OT peut ou non savoir selon sa volonté.

          1. Il semblerait que la mémoire soit nulle part et partout en même temps, c’est vraiment fascinant.

            Je connais 4 cas cliniques non scientologues.

            1) Le premier a eu le cerveau en charpie après un accident de voiture. Il se réveille après un an de coma, reconnaît les gens et se rappelle tout son passé mais il n’a plus le sens du temps et n’a plus aucune mémoire cognitive (mental analytique ?). Il ne sait pas qu’il faut prendre une cuillère pour manger une soupe, ni qu’il faut enlever le bouchon d’un stylo pour écrire. etc. Mais même le cerveau affreusement mutilé il a la toute mémoire du passé mais pas celle du moment présent. Exemple, tu le quittes, tu reviens 5 mn après, il ne se souvient plus que tu étais là 5 mn plus tôt. Il pense t’avoir vu le mois dernier. Curieux, il peut parler et avoir des points de vue sur le passé mais n’en a pas sur les événements présent.

            2) Le deuxième a fait un AVC. Cerveau pas trop touché. Comme le cas n°1, il se souvient des gens et du passé mais mental analytique HS. Il va pisser dans le buffet au lieu d’aller aux toilettes. Il ne sait plus comment utiliser les couverts. Il se verse un verre d’eau mais continue à verser jusqu’à ce que la carafe soit vide même si le verre déborde, etc.

            3) Le cas N° 3 est le plus intéressant. Après un grave AVC il est resté comme un légume pendant de très longs mois mais, chose étrange, il avait toute sa mémoire du passé et tout son mental analytique (savait raisonner). Simplement, son corps ne pouvait pas bouger. Aujourd’hui, à la différence des deux cas précédents, il a complètement récupéré mais il était beaucoup plus jeune au moment du traumatisme.

            (ce cas pourrait être qualifié d’OT car même le cerveau abîmé, il continuait à raisonner normalement)

            4) Le dernier, suite à un AVC, perd juste l’écriture et la lecture. Des difficultés physiques mais pas de troubles cognitifs. Simplement il ne sait plus lire et écrire.

            Tout cela est bien étrange, comme ce vers qui, décapité, fait repousser sa tête et toute sa mémoire :

            http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/decapite-le-planaria-peut-regenerer-sa-tete-et-sa-memoire_1265753.html

            1. Lrh se foutait des structures, il ne s’intéressait qu’au fonctions, même que plus tard il expliquait toutes les structures du Mind.
              Vos exemples démontrent bien que c’est beaucoup plus complexe et que ni LRH ou quelq’un d’autre a compris comment le cerveau fonctionne. La seule chose que je comprends c’est que c’est une symbiose avec l’esprit et propablement très complexe.

              Si on comprends les fonctions d’une automobile on pourra rouler avec, mais dés qu’elle se casse et on ne connait pas les structures on ne pourra pas la réparer.

              Si Lrh serait vraiment été scientifique, peut-être on saurait aujourd’hui beaucoup plus sur les fonctions et structures de la pensée et l’esprit ?????

              Comme mesurer un Esprit ou pouvoir voir les énergies mentales etc…

              1. « Comme mesurer un Esprit ou pouvoir voir les énergies mentales etc… »

                Moi, actuellement je m’intéresse au « champ morphogénétique » décrit par Rupert Sheldrake. C’est vraiment passionnant. Suite à une expérience assez étonnante entre moi et un de mes enfants. J’ai ressenti une douleur au même instant au même endroit dans le corps. J’avais pensé que nos cellules avaient communiqué et pensez comme si j’étais heureux de tomber sur ce concept qui allait dans le sens de ce que j’avais vécu !

                Internet :
                « La résonance morphique est l’idée que des choses identiques influencent en conséquence d’autres choses identiques à travers l’espace et le temps. Tous les systèmes qui s’organisent eux-mêmes possèdent une sorte de mémoire inhérente. Par systèmes auto-organisés, je fais référence aux atomes, aux molécules, aux cristaux, aux cellules, aux tissus, aux organes, aux organismes, aux animaux, aux sociétés, aux écosystèmes.  »

                Je pense que les cellules, pour que leur descendance survive au mieux, communiquent entres elles d’une personne à l’autre. Est-ce qu’elles le font par télépathie ou par phéronomes comme les animaux et certaines plantes ?

                Prenez l’exemple d’une famille de 35 personnes (parents, enfants, petits enfants, etc). Toutes ces personnes ont des cellules en commun. Sans compter, les enfants illégitimes, abandonnés, etc.
                Les premiers hommes n’étaient pas si nombreux et on se retrouve aujourd’hui 7 milliards sur terre, il y a certainement beaucoup de personnes qui sont liées d’un point de vue génétique !!!
                En scientologie, on dit qu’on a perçu dans l’univers theta que. C’est vrai mais est-ce le JE qui a perçu ou les cellules qui ont communiqué entres elles par une sorte de télépathie comme font certains arbres en cas de danger ?
                Pas plus tard qu’il y a une heure, j’ai appelé ma mère sentant que quelque chose n’allait pas. Elle m’a répondu avec une voix toute enrouée « j’ai la crève ».
                Est-ce moi en tant qu’être qui ai perçu qu’elle était malade ou est-ce qu’une communication de nos cellules respectives n’a pas créé cette inquiétude soudaine chez moi ?
                Le JE serait alerté par l’inquiétude de ses cellules et agirait en conséquence.
                Sinon je pense que le JE (thetan) est un être essentiellement créatif dont l’activité première est d’être.
                Tous les gens que vous voyez allongés sur les plages en été, vous les pensez apathiques. Je pense qu’être immobiles leur fait du bien car ça leur rappelle leur état premier : statique.
                Je me faisais cette réflexion qu’il n’y a quand même pas que les gens apathiques qui aiment se faire dorer au soleil pendant des heures.
                Toutes les activités qui procurent un bien être spirituel sont la plupart du temps des activités statiques ou presque (lecture, ciné, yoga, méditation, etc)
                Le sport fait surtout du bien au corps… même si la libération de certaines hormones donne la sensation d’être bien et extérieur.

                J’en arrive à votre question, à savoir comment mesurer un esprit ? (pour les énergies mentales, je crois que c’est fait par la neuroscience) mais l’esprit ?

                Je n’ose pas encore vous donner ma théorie sur le sujet…

                1. Passionnant Fool OT. Mais si j’osais, je dirais que ce que tu théorises pourrait s’auditer, et s’audite avec Not’s.
                  Le problème de la sciento, c’est qu’elle ne se frotte pas à un comparatif ce qui ne permet pas de l’évaluer.
                  Elle transgresse la loi numéro 1 de l’intelligence, c’est à dire la comparaison des données. Elle ne se compare à rien, sans doute parce que beaucoup de scientologues sont des ignorants, et ont un track religieux monothéiste.
                  Mes les scientifiques en particulier dans le domaine de la médecine sont aussi des monthéistes.
                  Pris dans vrai/faux, bon/mauvais.
                  C’est bien triste, la sciento c’est des perles pour les cochons.
                  Et le fait de ne pas comparer les données empêche une évolution et rend la sujet dogmatique (et ne lui donne pas un positioning correct).
                  Secte !!!!! Voilà le positioning.
                  So fucking horrible.

                  1. « Et le fait de ne pas comparer les données empêche une évolution et rend la sujet dogmatique (et ne lui donne pas un positioning correct). »

                    Tiens, je trouve à l’instant une info qui corrobore ce que vous dites. Trouvé sur le site swissinfo.ch :

                    G. O. S. : A mon avis, rien ou peu de choses ont changé. C’est une organisation incroyablement dogmatique et qui est fidèle ce à ce que L. Ron Hubbard a enseigné dans les années 1950 et 1960. Si vous ne vous éloignez pas d’enseignements dépassés, vous allez devenir tôt ou tard obsolète.

                    JS (Cadre sciento suisse) : On pourrait aussi prétendre que l’Eglise réformée, dont je fais d’ailleurs toujours partie, est restée figée parce qu’elle se base sur la Bible. Chaque religion a ses écrits constitutifs et un fondateur. Vous ne trouverez pas une religion qui change ses dogmes tous les dix ans. »

                    Ce scientologue reconnaît effectivement que la sciento est dogmatique, ce qui l’empêche de progresser au niveau scientifique (à la base c’est pourtant ce qu’elle était) et donc ça la rendra forcément obsolète.

                    Dans cet univers rien ne reste statique.

                  2.  » Mais si j’osais, je dirais que ce que tu théorises pourrait s’auditer, et s’audite avec Not’s. »

                    Pourquoi auditer ce qui ne fait pas chier ? Je pense qu’il faut faire très attention avec l’infiniment petit. Justement parce que, ne pouvant l’observer, on peut très vite en être effet. C’est pour ça qu’il est beaucoup plus safe de faire des procédés de création sur la personne (faire travailler son imagination).

                    1. Oui Fool OT, tu as peut-être raison. Au fond, c’est selon. Mais crois-moi, on est basiquement un composite.. et tu n’échappes pas à t’intéresser aux parties de toi qui s’influencent entre elles et avec des stimulis extérieurs, et par rapport aux restimulations de leur propre histoire qui n’est pas la tienne.
                      D’ailleurs qui enregistre quoi ? Je pense que ça dépasse largement la sciento.
                      Mais Hubbard a créé une approche par rapport au phénomène.
                      Et notre cas n’est pas fini à nous-mêmes stricto senso. On hérite souvent du cas de ses parents et ancêtres en plus de son cas propre et de sa propre piste de temps. Il faut défaire l’écheveau.

        3. Pourquoi perdrait-il la mémoire s’il sait qu’elle est stockée ailleurs que dans ses cellules ?

          J’ai raconté plus bas l’histoire d’un non scientologue qui, le cerveau bien abîmé après un AVC, avait conservé sa mémoire et continuait à raisonner mais c’est vrai que je connais, comme beaucoup ici, un Ot dont la mémoire cognitive a complètement flanché.

      1. (suite)

        Pour moi, se souvenir de toutes ses vies passées donne une certitude sur l’immortalité de l’être mais quelle monotonie dans les faits ! Regardez ce pauvre Connor Macleod comme il en avait marre d’être immortel, lol !

        Je pense, et c’est un sentiment personnel, que le corps (entité génétique) joue beaucoup sur la conscience et qu’on ne plus jamais être le JE que l’on est là, dans cette vie. On sera quelqu’un d’autre, peut être avec un même état d’être mais l’entité génétique qui nous « recevra », l’environnement où nous naîtrons et les éducations que nous recevrons feront de nous d’autres personnes.

        Vouloir absolument se souvenir de qui on a été est-elle une bonne chose ? Oui pour l’assurance d’être immortel, non pour le jeu.

    1. Cet article, qui se rapproche des théories de Lrh, est également très intéressant :

      http://www.espritsciencemetaphysiques.com/physique-quantique-demontre-vie-mort.html

      Mais quel dommage pour la scientologie d’avoir mélangé physique quantique et mythe religieux apocalytique improbable…

      En même temps, ce qui est intéressant à observer c’est que dans la nature, les OT animaux ou végétaux n’existent que parce qu’ils ont de gros prédateurs. Ils développent des aptitudes incroyables pour survivre.

      Lrh ayant étudié les végétaux à St-Hill, il se peut qu’il se soit dit que pour développer des aptitudes chez les être humains, il fallait les soumettre au stress et donc, faire planer sur eux l’ombre d’un gros danger ?
      Que l’omniprésence de ce danger les pousserait à se dépasser ? Il y a plusieurs dangers identifiés en scientologie dont les psys et la peur de devenir infiniment petit puis matière si on ne saisit pas « ce bref instant d’éternité » pour se libérer.
      Je n’ai jamais ressenti autant de stress qu’en étant scientologue. Ce stress a pollué les aptitudes que j’avais. Oui, croyez-moi, j’ai beaucoup perdu en tant qu’être (on a enlevé quelques gigas à mon disque dur). On pourrait dire que je fais parties des cas cliniques que le stress n’a pas rendu plus performant, bien au contraire.

      Je peux comprendre que la croyance de « peut devenir matière » fasse se dépasser certaines personnes et leur confère des aptitudes qu’ils n’avaient pas mais il est des gens, comme moi, pour qui le stress n’est pas un aiguillon dans la vie mais une charge vraiment pesante.

      1. Yep ! Pas con, ta théorie du stress.
        Sinon la scientologie fait, selon les cas, monter ou baisser de ton. Y en a qui étaient pas bien et qui s’améliorent et y en a qui n’étaient pas si mal et qui se dégradent. On a dépiauté ça sur ce blog en long en large et en travers depuis 2 ans.

      2. La science actuelle fait la différence entre le bon stress et le mauvais stress. Le bon stress est celui qui survient ponctuellement pour résoudre un danger, alors que le mauvais stress est celui qui s’installe de façon chronique.

        Un exemple classique est celui de la gazelle et du lion. Lorsque la gazelle est poursuivie par un lion, sa configuration se modifie afin de consacrer toutes les ressources disponibles à la course. Un certains nombre de systèmes sont inhibés, des hormones telles que le cortisol sont libérées, etc. Puis, lorsque la gazelle a échappé au danger, si elle y parvient, tous les systèmes reviennent à la normale.

        Mais dans nos sociétés humaines actuelles le stress a tendance à s’installer de façon chronique. Le corps vit en permanence en situation d’urgence. Le cortisol est secrété en permanence, ce qui a pour effet d’inhiber certains organes et de déclencher toutes sortes de maladies: diabète, ulcères, maladies cardiovasculaires, dépression, etc.

        Il est donc important de faire une différence entre les situations vraiment dangereuses et celles qui ne le sont pas, autrement dit de ne pas faire A=B=C.

        Quant à moi, lorsque j’étais en scientologie, j’étais stressé en permanence. Savoir que pour 5 minutes de retard au cours, j’allais avoir des ennuis terribles. Me sentir incapable de payer pour des services essentiels à ma survie future, etc. Je suis bien content maintenant d’être libéré de tout ce stress!

        Ceci dit, comme maintenant je m’intéresse au bouddhisme, je retombe sur cette notion que si je ne fais pas ce qu’il faut ici et maintenant, je risque de renaître dans des conditions très défavorables. Mais cette considération ne génère pas un stress chronique, elle sert d’aiguillon de temps en temps pour entretenir la motivation et ne pas succomber à la paresse.

        1. @Curiosus,
          Quand on est soi-même, conscient de l’être et en accord avec soi-même, aucune inquiétude à avoir. Tu ne diminueras pas, t’inquiète !

          C’est parce qu’on nous fait peur qu’on a peur mais sans ces théories religieuses, est-ce que l’on aurait si peur de mourir ? Pas certain. Moi en tous cas, plus peur du tout. Il me faudra quelques lignes pour vraiment expliquer pourquoi mais je n’ai pas le temps.

        2. « autrement dit de ne pas faire A=B=C »
          c’est une nouvelle idée ! très compréhensible….
          A=A=A dit la Dianétique. Mais je n’ai jamais pu comprendre qu’est que ca veut dire. 🙂 🙂
          A c’est toujours la même chose que A, même si on écrit A=A=A=A…

          J’ai clarifié tous les mots mais je comprends que dale ?

      3. « Mais quel dommage pour la scientologie d’avoir mélangé physique quantique et mythe religieux apocalytique improbable… »

        Cette théorie correspondait à une époque friande de science-fiction mais est terriblement obsolète. sérieux, qui peut encore de nos jours croire à cette fable qui, avec les avancées de la science, comporte des failles énormes ?

        Le mur du feu est une carotte hypnotique pour faire avancer les adeptes sur le chemin d’une spiritualité telle que conceptualisée par L. Ron Hubbard.

        1. C’est surtout un stimulis pour l’imagination. Revoir mon long post sur le billet précédent. En plus, je n’invente rien, Lrh explique cela dans les PDC.
          Il voulait redémarrer les moteurs «  »thetaux façon choc, sur le mode défibrillateur.
          Alors cela a marché sur certaines personnes, le mur du feu les a boosté mais cela en a secoué d’autres à l’instar d’un choc électrique que l’on ferait sur un coeur en bon état de marche. Mais pour Ron, tout le monde devait passer par cette étape sans évaluer s’ils en avaient vraiment besoin pour être extérieur et créer leur propre univers.

          1. @foolOT (ou devrais-je dire full OT?)

            Selon le bouddhisme, le fait d’avoir obtenu un corps humain est une chance assez rare, cette occasion ne devrait pas être gaspillée.

            En effet, pour une personne non entraînée, la renaissance a tout d’une roulette russe et les chances sont grandes de renaître sous forme animale ou pire.

            Un « pratiquant bouddhiste » est donc défini comme une personne qui travaille activement à obtenir des renaissances favorables.

            Dans un premier stade, la renaissance est toujours automatique, mais du moins elle se fait dans des conditions favorables: sous forme humaine, dans un bon pays, dans une bonne famille, sans handicap physique ni mental.

            Dans un deuxième stade, s’il le souhaite, le pratiquant parvient à se libérer du cycle des renaissances automatiques.

            Dans un troisième stade, s’il le souhaite, le pratiquant est motivé par l’intention d’aider tous les êtres et parvient à l’éveil complet d’un bouddha. Cet état de bouddha s’accompagne de pouvoirs considérables: omniscience, rappel des vies passées, télépathie, aptitude à se transporter sur les autres planètes, pouvoir d’émanation, etc.

            Cela ressemble un peu à l’état d’OT, mais attention: l’état de Bouddha est intimement associé à la motivation d’aider tous les êtres, ce n’est pas dans un but de pouvoir personnel.

            1. Le problème de la religion, c’est qu’elle culpabilise l’individu. Elle lui dit de « faire, faire, faire » pour ETRE, alors qu’on peut être tout simplement en étant.
              En ce moment je m’intéresse à plein de disciplines dont la psychologie quantique et c’est vraiment passionnant et autrement plus structuré que la religion.

              ce qui se dit en psychologie quantique : « La qualité de vos pensées a un effet sur toute l’humanité De plus, la moindre des pensées que vous entretenez entre dans l’inconscient collectif de l’humanité. Vos pensées d’amour ou de haine ne sont pas seulement en vous : elles rayonnent autour de vous, elles créent une atmosphère autour de vous. »

              mais aussi :

              « Peut-être qu’une de vos pensées de haine conduira un bourreau à torturer un otage… et peut-être qu’une de vos pensées d’amour empêchera ce même bourreau de frapper un enfant ou de violer une femme… Ainsi, toutes vos pensées nourrissent non seulement votre esprit et votre environnement, mais aussi tous les lieux où d’autres esprits sont dans la même résonance. C’est pourquoi nous sommes tous responsables de tout ce qui se vit sur terre, le beau comme le laid ; nous sommes responsables des conflits, des guerres et de la haine, parce que chacune de nos pensées de critique ou de jalousie alimente et renforce un lieu où l’on se bat, où l’on torture des enfants, où l’on maltraite les gens. C’est parce que nous avons des pensées conflictuelles que quelque part, les conflits sont renforcés. »

              Cela ressemble aux concepts de sciento et d’autres religions mais c’est hyper plus structuré comme analyse. et ce n’est pas de la religion qui fait culpabiliser si tu n’avances pas sur le chemin et que tu paresses. Paresser des fois, c’est ETRE. Parce quand on paresse, on est statique, on pense, on rêve, on fait des plans pour le futur. Mais on nous dit (comme les regs en sciento) qu’il faut faire, faire, faire. Etre à effort tout le temps sinon tu es un dilettante, etc.
              Les religions nous empêchent de nous construire et de profiter de la vie 🙂

              1. (suite) et en plus elles nous font croire que si tu ne fais pas en permanence, tu n’iras pas au paradis, tu ne te réincarneras pas dans le corps que tu veux ou que tu seras dans une spirale thetale encore plus petite, etc.
                Pour moi, tout ça c’est du conditionnement par la peur.

                  1. @ Curiosus : oui, la peur est quelque part un outil mais il y a ceux qui s’en servent hélas pour contrôler les autres.
                    Ton commentaire me fait réaliser que que la peur aide aussi l’individu à rester intègre et que ce concept est diaboliquement retourné par les regs de sciento qui nous disent que la tech protège, que tu peux donc faire des entailles à ton contrat moral sans problème. Comme beaucoup j’ai fait des overts financiers en pensant que c’était pour la bonne cause et… BIM ! Contrat moral souillé, froissé, racorni et déchiré…
                    Les blessures guérissent mais les cicatrices restent…

            2. Ce qui m’intrigue c’est qu’on a 7 Milliards de personnes sur la Planète.
              Si chaque personne a été réincarnées pendant les dernières 5 mille années du point de vue mathématique cela ne fonctionne pas. Il y y a 7000 ans qu’il avait une population de 7 Millions….
              Je parie que chaque pc qu’on audite était un romain ou égyptien, mail il n’y avait pas autant de population..

              Un grand secret a étudier et comprendre..

              D’ou viennent tout ces milliards de thetans ?

              1. @Roger
                « D’ou viennent tout ces milliards de thetans ? »

                Les animaux, entre autres. Sur terre, ils sont plus de 10 milliards de milliards, en comptant les insectes.

                C’est d’ailleurs pour cela que, selon les bouddhistes, il est tellement difficile d’obtenir un corps humain. Si on laisse faire le hasard, les chances de renaître sous forme humaine sont de une sur un milliard. Environ.

                Il y a également les habitants des autres planètes.

                De plus humains et animaux ne sont pas les seules formes possibles. Il y a également les habitants des enfers, les esprits faméliques (incluant les fantômes), les demi-dieux (titans) et les dieux (devas).

                Tant que nous ne sommes pas libérés du samsara, nous pouvons rejoindre l’une ou l’autre de ces six classes d’êtres, ces états n’étant jamais définitifs. Même un dieu peut retomber sous forme humaine ou animale.

                D’où l’utilité de travailler sur le plan spirituel, afin d’éviter de renaître sous une forme animale ou pire.

  21. Dans l’esprit de Hubbard, OTIII n’est pas une allégorie, c’est un évènement qui a authentiquement eu lieu. Ce n’est pas le mythe fondateur de la sciento. C’est un incident « politico-galactique » qui a influencé l’avenir de la terre et d’un certain nombre de planètes aux alentours. Et surtout, la nature même des habitants de ce secteur, leur créant une complexité mentale.
    J’ai fait OTIII, quand je l’ai lu à première lecture, je me suis dit que c’était de la SF façon années 40/50 comme j’en avais lu des ramettes.
    A deuxième lecture, j’ai compris le concept et comment ça influençait mon cas.
    Il est vrai que si qq un n’est pas clair, ça ne « l’indique pas » et il ne trouve rien à auditer.
    J’ai donc suivi les instructions d’audition, et j’ai vu les réactions sur le meter.
    Je sortais de séance mon espace augmenté, mon niveau de ton plus haut.
    A la fin d’OT3, j’étais libérée d’avoir l’attention sur moi, ou d’être introvertie. J’étais tournée vers l’avenir, ma vie, mon couple, mes projets.
    Si c’est une invention de Hubbard, quel coup de génie d’inventer une histoire pareille pour améliorer les gens. Il serait le plus dément des surréalistes.
    Liée toujours par la confidencialité du niveau, je dois m’abstenir de vous donner des explications supplémentaires.
    (surtout pour ceux qui se font auditer sur les grades en-dessous de clair, ça les foutrait dans la confusion)
    Mais certaines découvertes archéologiques tendent dans la direction de la fameuse catastrophe qui aurait eu lieue il y a 75 millions d’années. L’extinction quasi instantanée des dinosaures, maintenant datée à 70 millions d’années.
    Si certains d’entre vous veulent en dire plus sur le sujet (s’ils l’ont réellement fait, pas s’ils ont lu internet), n’en faites rien. Gardez le sujet au chaud pour ceux qui pourraient un jour en profiter. Mes gains ont été énormes et je connais des gens pour qui ça a été pareil.

    1. Lrh a dit que la sciento c’était 49% de vérités et 51% de dingueries. Tu y mets quoi, toi, dans les dingueries ? 🙂

      Je te taquine et j’ai l’air d’être anti-hubbard, ce qui est faux. Simplement je ne me suis pas enfermé dans ses concepts et théories, je suis curieux des nouvelles découvertes en sciences, morphogénétique, neurosciences, etc.Il se passe des choses délicieusement captivantes comme cette découverte de vie dans des balles en titane microscopique venues de l’espace:
      http://www.slate.fr/story/98219/spheres-metal-microscopiques-adn-vie-terre

      Fascinant non ?
      On ne peut pas s’arrêter aux seules données de Lrh; Nous sommes au 21 ème siècle, ne faisons pas comme les islamistes qui rejettent la science (comme les dinosaures) parce qu’elle remet en cause les bases de leur religion.

      Il faut s’ouvrir à d’autres horizons. Vraiment.

      Lrh voulait créer des OTs mais il y a des OTs à l’état naturel qui, s’ils faisaient OT3, seraient peut être complètement déboussolés. Ils ne savent pas pourquoi ils sont comme ça. Ils savent. Point. Leur poser des questions ou leur dire pourquoi ils sont comme ça les fait sombrer dans la confusion. C’est comme une personne qui sait chanter depuis toute petite, demande lui pourquoi elle sait aussi bien chanter. elle ne sait pas pourquoi elle sait, elle sait. c’est tout. Si tu lui dis tu sais chanter parce que çi, parce que ça, tu risques de l’invalider plus qu’autre chose. Je pense que la sciento a invalidé bcp d’OTS et clairs naturels en les faisant descendre de « Savoir » à « Ne pas savoir » (en demandant à qq1 de justifier son état, tu le fais chuter de ton et perdre ses aptitudes).

      Oui donc, il y a des OTs naturels, des gens qui ont l’exceptionnel don de bi localisation par exemple, ils n’ont pas simplement le sentiment d’être mentalement à Rome, ils y sont physiquement et ils peuvent y être vus par des témoins. ne pas confondre avec les sosies, ce qui n’a rien à voir. Les personnes qui se dédoublent savent qu’elles sont à deux endroits en même temps.
      Un exemple célèbre est celui de Yvonne Beauvais pendant la 2ème guerre mondiale. Prisonnière de la gestapo, elle est « sortie » de sa prison pour prévenir la résistance. Mais il y en a d’autres, comme ceux qui se sont retrouvés dans le passé, fait reconnu par Einstein. Bref, tous ces gens n’étaient pas scientologues et pourtant ils étaient OT.
      Toutes ces données sur ces Ots à l’état naturel ont certainement été compilées et observées par Lrh et il a voulu créer des OTs selon un concept propre à lui mais les plus grands OTs sont et resteront ceux qui le sont à l’état naturel, pas formés.
      Et ces Ots naturels sont bienveillants, désintéressés, pas un pet d’arrogance. Ce qui est étonnant c’est que leur corps a la particularité de ne pas se décomposer. Certainement que le THETA a très fortes doses, c’est comme le formol, ça protège. 🙂

    2. Bon commentaire.
      oui OT3 fonctionne bien et j’ai trouvé les mêmes données regardant l’extinction des dinosaures et j’étais surpris.

      Il y a des vérités, mais ca n’a jamais été recherché complètement. Peut être il y a des gens qui aimeraient rechercher le tout sans en faire une religion ?

      Déjas sur la dianétique j’avais des phénomenes d’ot3 sans savoir ce que c’est
      et je ne les comprenais pas.

      Je pense qu’aprés avoir terminé OT7 on pourrait dire qu’on a le clair décris dans Book1. cela na rien a faire avec des niveaux d’Ots, ni avec cause sur la vie mais simplement un vrai clair comme on se l’imagine. Vraiment un individu sans compléxités et l’audition de dianétique serait fini comme postulé dans le book1.
      J’ai vus et expériencé beaucoups de phénomènes OT, mais jamais stable ou sous le controle d’une personne.

      Et après ?
      Je n’en sais rien……

      1. « J’ai vus et expériencé beaucoups de phénomènes OT, mais jamais stable ou sous le controle d’une personne. »

        Ces phénomènes existent, c’est indéniable mais ils restent stables chez les OTs naturels dont je parlais hier. Ceux pour qui les aptitudes extraordinaires sont comme une langue maternelle. En sciento, on forme des OTs mais si tu ne pratiques pas tous les jours, tu perds, comme on perd une langue étrangère si on ne la pratique pas.

      2. Il y a des vérités, mais ca n’a jamais été recherché complètement. Peut être il y a des gens qui aimeraient rechercher le tout sans en faire une religion ?

        Oui, il y a des vérités et des bêtises, que ce soit dans nos sciences contemporaines ou en scientologie. Mais moi, ce qui me chagrine c’est que l’on se fie uniquement aux réactions d’un emeter.
        Ne réagit-il pas surtout à nos propres et profondes certitudes assumées ou refoulées ? A nos items pour ainsi dire.
        Un jour j’ai fait des gains énormes sur un incicent basique de mon enfance que j’avais daté très précisément et puis des semaines après j’ai réalisé que ce n’était pas le basique et que je m’étais complètement fourvoyée dans l’année mais sur le coup, c’était ma vérité et mon aguille était FN persistante malgré l’erreur de datation.

    3. L’extinction quasi instantanée des dinosaures, maintenant datée à 70 millions d’années.

      Je me souviens d’une donnée de Hubbard qui dit que c’est un thetan qui a soufflé d’un coup l »atmosphère de la planète, ce qui a congelé tous les dinosaures d’un coup. Il en a tellement raconté, bon sang, des vertes et des pas mûres…

      1. « c’est un thetan qui a soufflé d’un coup l »atmosphère de la planète, ce qui a congelé tous les dinosaures d’un coup »

        Pfff ! No comment. Cette anecdote qui fait quand même bien baliser a agi comme une injonction chez beaucoup de scientologues qui ont culpabilisé par la suite parce que, comme par hasard, ils ont découvert qu’il avaient eux-aussi détruit des planètes….
        Pas besoin d’être endormi pour être suggestionnable. Il suffit d’être surpris par un concept et d’en faire une image sans être cause dessus.

        1. « Pas besoin d’être endormi pour être suggestionnable. Il suffit d’être surpris par un concept et d’en faire une image sans être cause dessus. »

          Voilà ! Quand tu es surpris par une image forte ou un concept inattendu, ton imagination se met en route malgré toi.
          Les films d’horreur ou émissions sur l’étrange regardés tard le soir illustrent très bien ce phénomène d’imagination incontrôlée. Tu n’y crois pas et pourtant tu éprouves une petite appréhension en allant te coucher. En d’autres termes, on se fait peur tout seul !
          Mets-toi à l’emeter et tu auras des réactions en pensant à la « dame blanche » que tu as vu à la télé ! Tu auras créé une image qui réagira.
          On te raconte le mur du feu, ça y est mon ami, t’es impacté par l’histoire et ta machine à images tourne à plein régime !!! Il n’y a plus ensuite qu’à les auditer pour te convaincre qu’elles sont vraies.
          Hé hé hé ! Tellement simpliste quand on y pense !

  22. @Marie Antoinette

    Hubbard a annoncé le mur de feu en 1967, alors que la découverte scientifique qui semble correspondre a été faite en 1980. Hubbard a gagné de vitesse les scientifiques.

    Apparemment personne n’avait conscience d’une telle catastrophe en 1967. La seule mention est donnée par Hubbard lui-même dans la conférence n° 10 du cours classe 8, dans laquelle il indique que si l’on creuse les dépôts volcaniques en profondeur on atteint une couche de verre vert. C’était semble-t-il l’état des connaissances à l’époque.

    En 1980, le prix Nobel de physique Luis Alvarez et son fils Walter ont découvert la « couche KT », la limite entre le crétacé et le tertiaire. C’est une couche grise d’environ 5 cm d’épaisseur, détectée sur toute la planète. Elle contient en abondance de l’iridium extra-terrestre. Voir par exemple la photo en bas de page de ce site:
    http://christian.nicollet.free.fr/page/limiteK-T/KT.html

    D’autre part des prospections pétrolières ont permis de détecter l’impact d’une météorite géante qui a creusé le cratère de Chicxulub au Mexique il y a également 66 millions d’années, et comme la couche KT est plus épaisse dans cette zone, les scientifiques considèrent maintenant ce météorite comme la cause de la catastrophe : incendies géants sur toute la planète (mur de feu ?), suivis d’un hiver nucléaire lié à la pollution. La faune et la flore ont été bouleversés.

    Il semble qu’il y ait eu également d’autres impacts de météorite à la même époque : par exemple le cratère de Shiva près de Bombay en Inde, sauf qu’à l’époque l’Inde touchait l’Afrique. Il est possible que cet impact ait décollé l’Inde de l’Afrique, la propulsant en direction de l’Asie sous laquelle elle est en train de se glisser, faisant surgir au passage la chaîne de l’Himalaya. Également le cratère de Silverpit en mer du Nord et le cratère de Boltysh en Ukraine. Il y a 66 millions d’années, la Terre a donc été frappée par au moins 4 météorites (ou des bombes atomiques selon Hubbard).

    Il y a donc des similitudes entre l’histoire racontée par Hubbard et celle racontée par les scientifiques : impacts d’origine extra-terrestre, volcanisme intense, destruction d’une grande partie de ce qu’il y avait à la surface de la planète, dates relativement proches.

    Il y a également des différences : à la suite de la dérive des continents, les volcans ont changé de place et certains des volcans cités par Hubbard n’existaient pas à l’époque. Hubbard mentionne la présence d’une civilisation, d’immeubles, or il n’existe aucune trace d’artefacts technologiques. Si les fossiles des dinosaures ont survécu, une civilisation technologique aurait du laisser des traces : par exemple les objets en aluminium ou en céramique auraient du survivre jusqu’à nous.

    Pour finir, une curieuse coïncidence : Flag est situé non loin de l’endroit où est tombée la météorite géante. Un jour je regardais un coucher de soleil depuis Clearwater. J’ignorais que droit devant moi, à environ 600 km de distance, de l’autre côté du golfe du Mexique, se trouvait le cratère de Chicxulub, mémoire géologique de cet incident antique.

    1. « Hubbard a annoncé le mur de feu en 1967, alors que la découverte scientifique qui semble correspondre a été faite en 1980. Hubbard a gagné de vitesse les scientifiques. »

      Jules Vernes aurait pu lui aussi créer une religion 🙂

      1. « Jules Vernes aurait pu lui aussi créer une religion  »

        Les artistes sont souvent en avance sur leur temps, particulièrement les auteurs. Jules Vernes a t-il eu des perceptions de technologies passées ou était-il doué de clairvoyance ? Ou son imagination était-elle si grande et fine qu’il a créé des engins improbables pour servir ses histoires, engins qui deviendront, plus tard, réalité.
        Je reviens sur l’imagination qui pour moi est l’arme suprême du thetan. Les enfants semblent plus heureux que les adultes. Lrh avait bien observé cela. Qu’ont-ils que l’adulte a perdu dans la bagarre de la vie ? L’imagination.
        Ils inventent des personnages, des situations, des jeux… Ils fabriquent des univers. Vous vous souvenez tous de ce passage où Lrh parle de l’enfance et de la rosée du matin… Et bien il a voulu remettre en marche, chez les adultes, le pouvoir thérapeutique de l’imagination. Et une grande partie des PDC parle des bienfaits sur l’esprit et le corps du mock-up. L’imagination est l’antidote de bien des maux.

        Le docteur Carl Simonton, un américain, inventa en 1970 une thérapie pour le cancer qu’il appela « la visualisation créatrice ». Il faisait faire des mock-ups aux malades et il a obtenu de très bons résultats.

        http://www.alasanteglobale.com/simonton.html

        Pour moi, le but de Lrh c’était ça : remettre en route la machine à mock-up inhérente à l’individu, à l’être spirituel. Il a utilisé plein d’outils pour créer des stimulis. Encore une fois, les Pdcs expliquent très bien cela.
        Ces stimulis étaient-ils réalité ? Beaucoup pensent que oui à cause de l’emeter.

        « Les phénomènes dépendent de la personne qui les observent » Wolfgang Pauli, Prix nobel de physique 1945

        L’observation ou le désir créerait certains phénomènes. Ne peuvent-ils s’enregistrer sur un e-meter ?

        Y en a qui vont crier ici mais on peut se poser la question. 🙂

        Nous sommes cause et créons notre propre vie et nous la créons en partie avec notre imagination (mock-up et postulats).

        Le problème c’est que l’imagination peut devenir aussi une prison, une sorte d’auto hypnose permanente.

        Des expériences ont d’ailleurs été menées en Californie en 1960 par des scientifiques (dont Charles Tart) sur deux personnes que l’on a mises sous hypnose.
        Elles inventèrent – ensemble – tout un monde virtuel dont elles parlaient à voix haute puis au fil des expériences, elles ne parlèrent plus étant en symbiose totale.
        Elles étaient heureuses, en pleine forme mais arrêter le processus leur devint infiniment douloureux. Elles dirent que la réalité leur paraissait terne et rigide par rapport au monde virtuel qu’elles avaient créé, une réalité inadaptée à leurs désirs. Sur le point de les vois tomber en grande dépression, Charles tart mis fin à l’expérience.

        Intéressant, non ? Quand on se fait auditer régulièrement, on expérimente un monde intérieur dont il est également très douloureux de se détacher. La réalité nous barbe, nous hérisse le poil…
        N’avez-vous jamais expérimenté cela ?

        Bref, vous n’avez qu’une envie : retourner en audition reconstruire votre petit monde intérieur et vous prélasser dedans.

        Et qu’est-ce que notre monde intérieur ? De l’imagination (des mock-ups et postulats)

        C’est pareil quand vous êtes happé par un film ou un livre et qu’on vous dérange abruptement. Vous êtes agacé car vous brisez le fil de votre imagination. C’est très douloureux et ça rend habituellement grognon.

        Lrh a ouvert une voie sur les bienfaits de l’imagination mais il y aurait des recherches à reprendre pour en connaître le dosage idéal pour l’être humain.

        1. Perspicace le Foolot !

          André Virel (1920 – 2000) :

          « Pour André Virel, ce n’est pas la prise de conscience intellectuelle qui conduit à résoudre la structure névrotique, c’est le vécu onirique qui libérant la fonction biologique de l’imaginaire, engendre la prise de conscience. Guérir n’est pas seulement resocialiser, mais c’est redonner à l’être ses possibilités de création: guérir c’est pouvoir inventer sa vie. »

          Oui, absolument, toute la scientologie est basée sur l’imagination. On s’imagine que et on se sent bien avec ça.

          Why not tant que ça ne rend pas obtus et con.

  23. « Lrh a ouvert une voie sur les bienfaits de l’imagination mais il y aurait des recherches à reprendre pour en connaître le dosage idéal pour l’être humain. »

    Oui, car trop d’imagination tue la crédibilité !
    Lisez plutôt ce qui avait été publié dans le mag ADVANCE en 1969. Ils allaient quand même loin les cocos !

    http://io9.com/5894098/scientologys-1969-predictions-for-life-in-2010-on-another-planet

  24. Lorsque j’essaie de me connecter à scientologie-secte.org, le site est inaccessible et affiche le message : This account has been suspended.

    J’ai pu me connecter à cette page en partant d’un ancien lien, puis en cliquant sur commentaires récents.

    Le problème est-il dans mon PC ou sur le site ?

  25. Petit mot ce lundi matin pour vous faire part de ma consternation du week-end. J’ai revu et déjeuné avec mon ancien FSM. J’ai senti comme une discrète tentative de me ramener à la bergerie « où nous étions si bien tous ensemble, où on rigolait bien, etc ». Initiative personnelle ou projet des orgs de ramener les brebis égarées ? Je ne sais pas.
    Cette personne avait fait différents services à Flag et se sentait dans une forme spirituelle magnifique. Elle pouvait être partout en même temps, connaître tout des choses en s’imprégnant, etc.
    J’ai relevé ma manche et lui ai montré ma vieille montre.
    – A qui elle a appartenu et de quand date t-elle ?
    Mon ancien FSM ne s’attendait pas à cette question.
    – Oui mais bon, ça marche pas comme ça…
    – comment ça marche alors les aptitudes Ot ?
    Il se lance dans une explication abracadabrante comme quoi on ne peut pas demander de preuve à un OT, ni qu’on peut lui imposer un savoir. Qu’il sait de façon autodetéminée sur ce qu’il veut savoir, lui.

    – donc tu ne pourrais pas aider une famille si elle venait te voir pour retrouver un enfant perdu ? Juste en t’imprégnant ?

    Il me répond que non, il ne pourrait pas.

    Oui ok et à quoi ça sert dans la vie ce type d’aptitude si ce n’est se faire plaisir à soi-même ?

    Bref, à vouloir m’épater avec ses nouvelles facultés extra sensorielles, il n’a fait que s’enfoncer et me persuader que la scientologie repose sur la croyance que l’on est capable de faire des choses, pas qu’on est capable de les faire en réalité.

    1. Le cas des FSM est particulier. Leur unique objectif est de vendre des services pour toucher des commissions, et pour cela ils sont prêts à toutes les extravagances, y compris à se parer de pouvoirs magiques. Cela me rappelle une réunion de dissémination pendant laquelle la FSM a perdu toute crédibilité, car après avoir décrit à quel point après les L’s elle était haute de ton et pouvait tout manier, elle s’est mise en colère et a engueulé un bébé qui pleurait dans l’assistance.

      C’est écrit dans les cours de FSM et de registrar: pour vendre des services, on a le droit de faire et dire à peu près n’importe quoi, sans s’occuper des conséquences. La justification étant que « tout le monde gagne », la scientologie propulsant la personne à des hauteurs telles que rien de mal ne peut lui arriver.

      Malheureusement plus d’un scientologue est retombé avec un grand boum suivi d’un grand crac.

      1. C’est écrit dans les cours de FSM et de registrar: pour vendre des services, on a le droit de faire et dire à peu près n’importe quoi, sans s’occuper des conséquences.

        Je me souviens d’un type qui m’avait dit que les films romantiques des années 80/90 avaient créé des générations de frustrés sur le plan sexuel. On y voit de longues scènes d’amour avec des orgasmes splendides et interminables qui n’existent pas dans la réalité, ce qui a donné une image faussée de l’acte sexuel aux ados.
        C’est pareil en sciento. On donne une idée des gains bien supérieure à ce qu’elle est en réalité.

      2. « Le cas des FSM est particulier. Leur unique objectif est de vendre des services pour toucher des commissions »

        C’est exact.

        « la FSM a perdu toute crédibilité, car après avoir décrit à quel point après les L’s elle était haute de ton et pouvait tout manier »

        En théorie, ils peuvent tout faire mais en pratique, ils ne font rien. La preuve, la FSM dont vous parlez n’a même pas pu calmer le bébé à distance…

        Je me rends compte plus que jamais de l’infantilité de ce mouvement.

    2. Ton ancien FSM cherchait à faire l’intéressant (en jetant ses mock-ups comme des confettis ) mais il n’était pas intéressé par ta personne sinon il n’aurait pas parlé de lui mais surtout parlé que de toi.
      A moins qu’il ne l’ait fait aussi ?

  26. « Crac boum hue » ! comme disait Jacques Dutronc ! 😉
    Le problème avec ces « pouvoirs magiques » c’est qu’ils introvertissent souvent ceux qui les écoutent plus qu’ils ne leur donnent envie.

    Alors à ceux qui s’introvertissent, un conseil : ne prenez pas ces gains pour argent comptant, prenez-les avec indulgence, comme vous feriez avec un enfant qui vient vous raconter qu’il a sauvé une princesse et terrassé un dragon. Oui, il l’a fait mais dans SON univers.

    Tenez, même le boss le disait :

    « Tout ce qu’un thetan a besoin de croire, c’est qu’il peut faire beaucoup de choses et être beaucoup de choses. IL N’A PAS BESOIN DE LES FAIRE, NI DE LES ETRE et il se trouve en bonne forme »

    L. Ron Hubbard

    Les gens qui ont de vraies aptitudes n’en parlent pas et s’en servent pour faire le bien autour d’eux.

    1. Personnellement, je ne lis plus ces mails dithyrambiques qui me parviennent encore de FSO.
      Ne trouvez-vous pas qu’il y a une connotation cabaret dans cet étalage de gains OT ?
      Regardez comme je suis intéressant… Applaudissez-moi, validez-moi…
      Mais là où c’est le plus dérangeant c’est qu’on demande à un clair de prouver qu’il est clair (CCRD) et s’il échoue à l’interrogatoire il ne peut pas poursuivre son Pont.

      A côté de cela, il n’y a pas de certitude de l’état d’OT.

      Le mec peut te dire qu’il est allé sur la lune, au centre de la Terre ou dans la tannière d’un grizzli et tout le monde fait « Waou, génial ! »

      Tout cela sans lui en demander les preuves.

      1. Ce n’est pas l’OT qui fait des prouesses qu’il faut regarder mais le niveau de ton de ses proches. C’est sur l’entourage qu’on mesure la progression d’une personne et c’est valable pour toutes les spiritualités.

    2. « Les gens qui ont de vraies aptitudes n’en parlent pas et s’en servent pour faire le bien autour d’eux. »

      Cette proposition me fait penser à un sutra du Bouddha Shakyamouni, le Kevaddha Sutra.

      Kevaddha vint un jour voir le Bouddha, et lui suggéra de demander à ses moines des démonstrations de pouvoirs psychiques, afin de renforcer la foi des fidèles. Ce à quoi Bouddha répondit :

      « Il existe trois catégories de pouvoirs psychiques :
      1. Les créations visuelles, traverser les murs, voler dans les airs, marcher sur l’eau, etc.
      2. Connaître les pensées et les vies passées d’autrui
      3. Guider les êtres en fonction de leurs aptitudes

      Les deux premières catégories de pouvoirs psychiques ne doivent pas être employées par les moines. Elles permettent d’impressionner les foules et de convertir des fidèles à la propre doctrine du moine, mais elles ne leur permettent pas de progresser. Et le jour où le moine perd ses pouvoirs, c’est la fin de l’enseignement.

      Seul le troisième type de pouvoir aide les êtres à se libérer de la souffrance et du cycle des existences. »

      Le texte de ce sutra, traduit en anglais, est disponible ici :
      http://www.freedharma.com/text/canonical/kevatta_(kevaddha)_sutta/77826dc46392dd6123976445ba185e22/

      Un résumé en français est disponible ici :
      http://www.dhammadana.org/bouddha/pouvoirs.htm

      Il est à noter également que le bouddhisme tibétain interdit formellement aux moines de faire des démonstrations de leurs pouvoirs, ou de dire qu’ils ont des pouvoirs. Voir par exemple :
      http://www.buddhaline.net/Pouvoirs-supra-normaux-et

      Ceci dit, il est dit dans les enseignements qu’au fur et à mesure de la progression sur la voie de la libération, différents types de pouvoirs apparaissent, tels que ceux cités ci-dessus.

      Il existe de nombreuses anecdotes relatives aux grands maîtres bouddhistes, parfois surpris en flagrant délit de pouvoirs psychiques : untel s’est élevé dans les airs alors qu’il méditait, tel autre délivrait un enseignement dans un temple, mais en même temps une autre émanation de lui-même suivait un enseignement dans un autre temple, etc.

    3. « Tout ce qu’un thetan a besoin de croire, c’est qu’il peut faire beaucoup de choses et être beaucoup de choses. IL N’A PAS BESOIN DE LES FAIRE, NI DE LES ETRE et il se trouve en bonne forme »

      Tout est là ! Et il a dit aussi que le niveau de certitude le plus élevé était le mock-up. Le mock-up fait du bien mais le raconter c’est s’exposer à la critique, pas parce que le monde est plein de vilains méchants qui critiquent tout et tout le temps mais simplement parce que toute création ne trouve pas son public.

  27. Ce message s’adresse à CURIOSUS qui nous avait dressé, quelque part sur ce blog, la liste des très nombreuses techniques que Lrh a pioché chez les uns et les autres en les faisant passer pour siennes.

    J’en ai trouvé une de plus ! Tout à fait par hasard : en feuilletant un bouquin de remèdes naturels dans une librairie de livres d’occasion.

    Le « contact assist » n’est pas de Lrh. C’est une technique utilisée depuis la nuit des temps pour les brûlures. Le docteur Henry Puget en parle dans son livre « Mes remèdes de grand-mère ».

    Inouï tout ce que Lrh s’est attribué en tant que Source, tout de même !

    1. @aleajactaest

      Merci pour le service après-vente ! On en découvre tous les jours.

      De mon côté je suis tombé sur une technique bien connue des hypnotiseurs, qui s’appelle « la poignée de main interrompue ». Ce qui me me fait penser au CCH1: « Donne moi cette main. Merci. » Les premières versions de cette technique remontent aux années 40 (par Dave Elman), et Hubbard, lui-même spécialiste de l’hypnotisme, devait les connaître. Il devait savoir que le CCH1, introduit en 1957, créait une induction hypnotique.

      C’est le cas d’autres procédés objectifs, tels que « Marche jusqu’à ce mur », « Prend cette bouteille », etc.

      C’est le principe d’interruption de modèle inconscient: lorsqu’on interrompt un modèle de comportement inconscient, on crée un état de transe hypnotique.

      Si vous effectuez une recherche avec les mots-clés ci-dessus, vous allez trouver une foule d’informations sur ces techniques.

      Donc les procédés objectifs de scientologie, supposés nous mettre dans le temps présent, ont en tout cas comme effet d’induire des états de transe hypnotique, que ce soit voulu ou non.

      J’ai tendance à penser que c’état intentionnel, car cela s’inscrit dans le cadre de l’obsession qu’avait Hubbard de vouloir tout contrôler.

Laisser un commentaire