Lisa Marie Presley allume l’église de scientologie

Pas à pas, Lisa Marie Presley fait connaître sa position sur la scientologie sans nommer ouvertement cette dernière. Elle doit en effet se montrer prudente car si elle était excommuniée, les membres de sa famille qui sont encore scientologues (dont sa mère) seraient obligés de couper les ponts avec elle.

Dans la vidéo ci-dessous extraite de l’émission omg! Insider diffusée le 12 novembre 2013 sur la chaîne américaine CBS, Kevin Frazier, le présentateur, demande à Lisa Marie ce que signifient les paroles de la chanson « So Long » qui apparaissent sur l’écran (il se trompe de titre et mentionne « Sticks and Stones », une autre chanson de l’album).

Kevin: Que signifie cette chanson ?

Lisa Marie: Le texte parle de lui-même.

Kevin: Mais quand vous l’avez écrite, à quoi pensiez-vous ?

Lisa Marie: Il y a eu un moment dans ma vie où personne ne me parlait de ce qui n’allait pas. Personne ne me disait ce qu’il se passait vraiment. Et c’est pourquoi pendant très longtemps, j’ai eu une vision très opaque – en fait totalement bloquée – de la réalité. Donc, quand je me suis débarrassée de tous ces cinglés qui faisaient partie de ma vie, de tous ces criminels givrés, je me suis dite, okay, je vais aller voir ce qui se passe vraiment.

Le début et la fin de l’interview ont pour sujets :

– Un concert télévisé que Lisa Marie s’apprête à donner à Graceland, la maison de son père.

– Ses enfants, dont l’aînée vient de tourner dans un clip de Justin Timberlake.

Voici la vidéo de l’interview.

En bonus, le premier single de son dernier album dans lequel la fille du King règle ses comptes avec l’église.

A quelques jours de l’inauguration de la « cathédrale » de super power et du lancement de GAT II (Golden Age of Tech II – Âge d’or de la tech II), deux événements annoncés comme historiques (hystériques ?) dans l’histoire de l’humanité (interdiction de rire), ces déclarations virulentes de la fille du King font plutôt désordre.

Et c’est très bien comme ça.