Le test de personnalité de la scientologie a-t-il une quelconque valeur ?

Le test intitulé Oxford Capacity Analysis (OCA) est utilisé en scientologie à différents niveaux du Pont.

En division 6, pour recruter de nouveaux paroissiens.

En division 4, pour amener les préclairs à acheter davantage d’audition (HCOB du 19 décembre 1971 – Le Directeur de l’Audition opère avec des tests OCA).

Mais quelle est la valeur véritable du test OCA ?

Ne serait-ce pas tout simplement un outil de marketing ?

Peut-on vraiment établir un programme d’audition et de formation à partir des résultats d’un test OCA ?

Ou est-ce que les résultats sont truqués ou faussés ?

Répondre par « oui » ou par « non » à certaines questions peut être très frustrant car souvent la personne qui fait le test se dit : « Cela dépend des cas de figure. » Alors elle va répondre « peut-être » et essayer d’expliquer pourquoi elle a coché cette réponse. Le problème, c’est que son explication n’a pas de valeur, puisqu’on applique une grille sur le test pour faire le décompte des points.

Lisez l’excellent reportage d’une journaliste qui a fait le test.

5 réflexions sur « Le test de personnalité de la scientologie a-t-il une quelconque valeur ? »

  1. Tout d’abord, un test, quel qu’il soit, reste un test, c-à-d. un truc sujet à interprétation. Comme l’a dit Korzybski, créateur de la sémantique générale ( un des auteurs que Ron a étudié dans la phase de création de la dianétique), la carte n’est pas le territoire. Ce test n’a pas été créé par Ron comme l’article le prétend, mais par une psychologue dont j’ai oublié le nom (trouvable sur internet). Par contre, c’est vrai qu’il est mal traduit et que certaines questions ont bien vieilli (il date des années 60).
    Pour ma part je considère ce test comme excellent, mais très mal utilisé par l’église. En div 6 il sert, entre des mains très malhabiles et peu entraînées, à introvertir le prospect pour le plonger plus rapidement dans sa ruine. En HGC il n’est généralement utilisé par les cs que pour s’assurer des progrès du cas (« ça monte ou ça descend ? ») car très peu de terminaux techniques l’ont réellement étudié. Pour être honnête, certains le connaissent bien, néanmoins…
    Ce test est également utilisé comme outils de recrutement pour les sociétés par des entreprises Wise telles que U-Man en Belgique, et il n’est pas pire que les autres sur le marché, peut-être même meilleur. La personne qui délivre ce test à U-man (une non- scientologue) peut pondre une analyse extrêmement précise et fiable d’un candidat.

  2. Bien sure il a une valeur !
    Ce n’est pas vrai que le test est toujours négativ.
    J’avais fais des milliers d’evaluations a de nouvelles personnes dans les années 80, et il y avait aussi beaucoup de personnes avec un résultat positif !
    C’était un bon truc pour avoir des discussions intéressantes avec les personnes. Mais comme c’est fait aujourd’hui, c’est horrible. Vendre, vendre et ne pas s’occuper de la personne en face ! Une bonne évaluation prends beaucoup de temps (jusqu’a 2 heures) et est toujours terminé avec des vgis.
    Ce que ce journaliste a recu n’a rien a faire avec une évaluation ! Plutot une connerie.

    Pour mesurer l’éfficacité de l’audition cela n’a pas beaucoup de valeur. Aprés l’avoir remplis 3 a 4 fois ont ne le prends plus sérieux. J’avais partout presque toujours 100 % dans le positif. Le test a 60 ans maintenant et n’a plus rien a faire avec les temps modernes. Tout a changé. Il avait été développé par une psychologue – pas LRH -.
    C’est très facile de prendre les résultats et de se dire qu’on est dans un état formidable !

    Il est temps que des vrais scientifiques s’occupe de la Scientologie et éliminent les éléments farfelues.

  3. Le test oxford est pas mal fait. J’en ai évalué des dizaines. C’est vrai qu’il y a aussi quelques personnes qui le remplissent vite et mal, ce qui fausse le test. Par contre, sur une majorité de gens qui le remplissent, on se rend vite compte, malheureusement, que beaucoup de tests sont semblables. En général, pas beaucoup de responsabilités, manque de communication, de réalité des autres, et assez actif compulsif.
    Moralité : la race humaine n’est pas très haute de ton, mais ça, on le savait déjà.Point important à souligner : un test seul ne veut pas dire grand chose, dans le sens ou il doit être évalue avec un test de QI, et aussi un test d’aptitude. Les trois tests cumulés donnent une idée assez correcte de la personne.

  4. Bah ! Etant donné qu’il y a des questions tellement mal traduites « qu’on ne sait jamais comment y répondre » le test est d’emblée faussé.
    On ferait votre thème astral que ça serait la même chose. Le but est juste d’intriguer et de créer l’intérêt pour les services.

Laisser un commentaire