La sacro-sainte sécurité des matériaux d’OT – Acte 2

Le calvaire continue. Suite et fin du billet d’Emile Louis-Marc.

* * * * * * * *

Une fois maitrisée la gymnastique d’entrer dans le sas (entre la salle de cours confidentielle et le couloir) avec la mallette, de sortir le dossier, de refermer ladite mallette (à clef, sinon c’est Trahison à remonter) et de s’engouffrer dans la salle de cours, on pourrait croire que ça y est, on a tout compris sur la sécurité.

Las… Nous ne sommes que sur le sommet de l’iceberg.

Quand vous attaquez la section solo audition, vous vous auditez. Jusque-là,  tout va bien ou presque.

Les plus friqués s’auditent à Sandcastle. Ils sortent du cours et hop, dans la chambre juste au dessus, et « in session ». Risque de sécurité minimal. D’autant plus que, comme il faut faire un examen après chaque séance, il suffit de monter deux étages. Pratique. Mais onéreux… La chambrette coûte entre 2 et 300$ la nuit. Quand vous restez 30 jours… je vous laisse calculer. (Nourriture non comprise.)

Les moins friqués, et c’était mon cas, on s’auditait au Yachtman. (Quand même 54$ la nuit.) Assez loin.  A pied, 2 bons kilomètres. Possiblilté de prendre la navette mais c’est toutes les 20 minutes. Risque de sécurité maximal. Sans compter les retards de la navette, les coups de chaud, car on est sous les tropiques, et le risque réel, si vous venez à pied, de se faire braquer la mallette. (Minime quand même car le quartier est assez tranquille). Ouf, on arrive à l’examinateur. Tout va bien, l’aiguille flotte.

Il faut aussi que vous sachiez que quand vous vous baladez dans la base du Sandcastle, votre mallette doit avoir un cordon de sécurité qui la relie à votre ceinture.

Discret…

Quand j’ai demandé pourquoi, on m’a répondu que c’est pour éviter le vol à l’arraché. Ah ! Ben oui, c’est vrai qu’à l’intérieur du Sandcastle, c’est pire qu’à la Courneuve ou Vénissieux… Sans blague. Ils poussent même le vice à ce qu’un responsable de la sécurité essaie de vous piquer la mallette. Gare à vous s’il n’y a pas le précieux cordon. Vous connaissez la sentence : Trahison à remonter. C’est lassant à la longue, car répétitif.

J’oubliais. Si vous sortez de la base à pied avec la mallette, il ne faut pas oublier de débrancher le cordon ombilical, car sinon, réellement, les gens que vous croisez dans la rue, risquent de vous prendre pour un diamantaire venu d’Anvers et, bien sûr, de vouloir piquer la précieuse mallette… Idem : Oubli = Trahison. Je vois que vous apprenez vite.

Un jour, j’ai eu le malheur de discuter sécurité avec un autre solo nots français, où il m’expliquait, que dans l’avion, il prenait sa mallette pour aller pisser. Discrétion absolue ! C’est vrai, quoi de plus naturel que d’aller pisser avec son attaché-case ?

Tous les passagers vous prennent instantanément pour un membre d’Al-Qaïda.

J’ai donc tenté d’expliquer à l’autre pingouin que c’était mieux d’aller pisser sans, car comme ça, aucun soupçon ne risquait de s’éveiller. Pas de bol, je suis tombé ce jour là sur un « intello » qui ne voulait pas démordre de son point de vue.

C’est vrai, des fois qu’un passager chourre la mallette, mette un parachute et saute du Boeing volant à plus de 10 000 mètres d’altitude…

Vous me croirez si vous voulez, mais cette anecdote est vraie. L’abruti m’a même fait un rapport car j’avais osé discuter sécurité avec lui et il a fallu que je m’explique en HCO. Quelle stupidité!

Que vous ne lâchiez pas votre mallette dans le métro, dans un TER ou RER, je comprends. Mais dans un avion ?

Retour au bercail avec les matériaux. Chaud les marrons. Il faut avoir préparé un coffre. Ce dernier doit être vissé avec de longues tiges dans le sol ou dans le mur, pour éviter le vol. Soit dit en passant, un coffre inviolable n’existe pas.

J’ai essayé de faire comprendre à un gars de la sécurité à Flag qu’en Europe, les maisons anciennes à la campagne sont différentes des maisons aux USA. Chez nous, c’est de la pierre. Chez eux, souvent du carton-pâte. Dur de la comprenette, le petit gars. Je lui disais que plutôt que de mettre bêtement un coffre, il suffisait de planquer ça dans une alvéole faite dans un mur, avec une pierre devant. Comme ça, personne n’y voit rien, et là on est proche de l’inviolabilité.

Rien à faire. La règle est un coffre. Le reste est out-sécurité et c’est Trahison….Encore et toujours.

Je vous passe toutes les fois où vous devez vous balader dans votre pays avec les matériaux, car pour ne jamais faire d’out-sécurité, il faut être balaise.

J’oubliais. Vous voulez vous prendre un petit week-end à la mer, histoire de vous ïoder les poumons. Vous vous dites, je laisse les matériaux dans le coffre pour deux jours. Eh bien non, trop facile.

Soit vous emmenez la mallette, soit vous mettez quelqu’un chez vous pour garder le coffre, (la personne doit être OTVII, pas en dessous), soit vous ne partez pas en week-end. J’avais trouvé la solution, je l’emmenais. Pas moyen d’être peinard…

Mais une fois à l’hôtel pour passer la nuit, quoi faire de cette mallette qui ne devait pas me quitter ? Les mecs de la sécurité à Flag m’avaient dit de dormir avec.

Non pas possible….Mais si, et même qu’elle devait être attachée au poignet.  L’enfer… Essayez de dormir avec une mallette attachée au poignet, vous m’en direz des nouvelles.

Finalement, je faisais la même chose qu’avec  le foutu badge : je la mettais entre le matelas et le sommier et, au petit matin, hop je la récupérais… Car si je l’oubliais, je ne vous fais pas un dessin. Le mot commence par T et finit par N. Là où ça coinçait un peu, c’ était de descendre dans la salle de petit déjeuner avec un attaché-case. Encombrant, mais bon…

C’est ce que l’on appelle un excès de règles de sécurité. C’est fait pour introvertir encore plus les pré-OTs. Bon d’accord, il peut exister des gens négligents, c’est vrai. Mais là, c’est pire que tout. Vous vivez et vous vous auditez au travers d’un stress permanent.

Ironie de l’histoire, cela n’a jamais empêché les fuites. C’est là que c’est drôle et presque hilarant. En fait c’est pathétique, stupide et totalement inutile.

 

32 réflexions sur « La sacro-sainte sécurité des matériaux d’OT – Acte 2 »

  1. A mon avis, c’est le QI, trop bas.
    L’effort pour être parfaitement bon, sans erreur, tout parfait. Pas d’out- security, pas d’out-finance (total not is) pas d’out 2D (surtout pas en solo !) pas de retenue d’argent, diriger les flux d’argent vers le théta pour qu’ils reviennent. Quand ces points sont atteints, on peut être candidat au diplôme de « scientologue idéal ». COB va annoncer le but au prochain event : 10 000 scientologues idéals.
    Un mari ou une épouse idéal, un groupe member idéal, un…. profession… idéal. Et bien sûr, un français idéal (si on est français).
    Etre au sommet de la perfection en toute chose pour faire honneur à LRH.
    Et être reconnaissant d’avoir un leader idéal. Merci sir !

  2. Quand vous dites à un OT qui est obligé de suivre le protocole de sécurité sous peine de se voir envoyé en éthique avec pertes et fracas que vous avez lu tous les matériaux OT sur le net (dont la fameuse lettre manuscrite de Lrh), que ça fait des mois que vous avez lu ça et que vous n’avez ni perdu le sommeil ni n’êtes tombé malade, il est ébranlé. Le fait est que les niveaux d’Ots ressemblent un peu à la symbolique
    – de la pomme qu’il ne faut pas manger dans le jardin d’Eden,
    – du conte Barbe Bleue sur la curiosité des femmes et leur désobéissance qui les conduisent à une mort certaine,
    – de la boîte de Pandore dans la mythologie grecque.
    La dramaturgie est exactement la même.

    Je vous donc la question ELM : comment auriez-vous réagi, avec votre mallette pendue au poignet si vous aviez rencontré un clair disant : « qu’est-ce que tu branles avec ta mallette, mon vieux ? Je connais les matériaux et tu vois, rien ne m’est arrivé de mal.  »

    Tout ce cirque autour des données confidentielles est totalement affligeant mais c’est quand même Lrh qui a lancé le truc, ne l’oublions pas.

    1. Ben ouais, LRH a pondu un paquet de conneries que le gnome a amplifiées en disant que c’était la volonté du fondateur. D’où le fascisme actuel de la church.

      Faut différencier entre LRH, le mégalo parano qui voyait des ennemis partout, et LRH, le mec qui a essayé (et souvent réussi) à mettre au point une tech qui aide les gens à s’extraire de tout un tas de merdes qui leur pourrissent la vie.

      C’est tout le problème.

      Tous les glands qui croient que LRH détenait la vérité absolue sont des moutons. Ils pensent pas par eux-mêmes.

      Et tous les glands qui pensent juste que LRH était cinglé n’ont jamais pris la peine d’étudier sa tech et de l’appliquer, et leur opinion est tout aussi naze. Eux aussi sont des moutons.

      On peut passer sa vie à tout mettre sur le dos du P’tit Con ou sur le dos de LRH, ça fait pas avancer le schmilblick.

      A force de dire que tout est de la faute des autres, on devient totalement effet.

      1. Bonjour Hostie 8 : Toujours un langage cru je vois.
        LRH à élaboré une tech qui peut réellement sortir les gens de l’ornière et surtout les dégager de l’état d’Homo Sapiens. Etat qui risque fort de nous coller à la peau encore trop longtemps, si on n’y fait pas quelque chose.
        Qu’il soit tombé parano, c’est possible. Mais à l’époque LRH devait faire face à plus de 80 procès dans le monde, plus le fait qu’il soit tombé malade en faisant des recherches. Ajoutons à cela, et ce n’est pas une théorie du complot, mais bien une réalité, que la CIA tout comme le KGB voulait faire main basse sur la tech de LRH, et on obtient un joyeux méli-mélo. (période de guerre froide, Est/Ouest).
        De quoi effectivement tomber un peu parano….
        Ce qui fera avancer le schmilblick comme vous dites est de participer à l’éradication de DM et de sa structure de m…. Et là, on pourra respirer enfin, et passer à autre chose.

    2. @ Kilucru : Il faut un minimum de sécurité dans pas mal de domaines. Les niveaux de pré-OTs et plus ne doivent pas échapper à la règle. L’église sous la houlette de DM a établie des règles farfelues afin de renforcer et exacerber un état de stress permanent chez le pré-OT.
      Résultat des courses : Une paranoïa infernale. De plus, à la moindre incartade, et c’est ce qui est vraiment pernicieux, tout le système de justice tombait sur le râble du pré-OT, et le résultat était qu’invariablement ce dernier devait cracher encore et toujours plus d’argent.
      Condition d’éthique qui ne se remonte qu’avec un chèque.
      Il est par contre logique que LRH ait voulu une certaine confidentialité des matériaux. Après tout, il serait illogique que quelqu’un sur le grade 0 ait connaissance du niveau OTV. Ce serait même néfaste d’ailleurs, car ce ne serait pas du tout réel pour lui, donc il risquerait de partir dans un certain mysticisme, ce qui n’est pas le but recherché.
      Le tout est que cela reste logique, et DM est le roi de l’illogisme

  3. hé mec ! t’as fumé ou quoi ? complètement parano, fiction en délire ! on devrai l’appeler la secte secrète, y avait-il port obligatoire de porter grosse lunettes noires pour faire plus vrai que vrai ! et aussi le costume qui va avec !
    Émile Louis-Marc excuse-moi ce commentaire à la « gens normaux »
    Moi aussi j’ai vécu la même expérience au Danemark, de la vraie paranoïa sur la sécurité, d’autant plus je prenais le train 2 voire 4 fois par jour : un grand calvaire, je suis passé par toute l’échelle des basses conditions : mon véritable gain sur les niveaux OT c’était le grand soulagement de rentrer enfin chez moi ! (petite remarque ça ne se passe pas du tout comme ça ailleurs)

    1. Bonjour explumer. Oui en train, ça devait être folklorique… J’ai pas trop expérimenté. C’était plutôt l’avion où la voiture, avec la mallette sur le siège avant, en priant le ciel, pour qu’il ne m’arrive rien… J’ai du brûler quelques cierges.

      1. merci de ton écoute ELM, le pire c’était dans l’ascenseur, j’avais oublié de l’attacher à mon poignet,un peu à la bourre donc pas dans le PT, un jeune est entré dans l’ascenseur, « c’est connu dans ce cas là, tous les jeunes sont des voyous il va me piquer ma mallette au secours ! », putain de vache j’étais entrain de donner des informations à l’ennemie t’imagine la trahison ! j’avais encore perdu une journée à remonter les conditions…
        c’était il y a 11 ans – et pendant 10 ans j’étais à DOUTE ! Le mensonge n’est pas éternel. A un moment ou un autre ça saute.
        Bon j’ai tourné la page, mais aujourd’hui j’ai besoin de savoir Comment « révisé » « ouvrir » mon vieil électromètre en changeant moi-même la batterie, sans me faire emplumer par « eux » merci de me donner un site ou je peux trouver ça.

  4. Quand tu penses qu’y a des cinglés qui se sont tapé solo NOTs dans ces conditions pendant 10, 20 ou 30 ans (y en a même qu’ont toujours pas attesté), y a de quoi hurler de rire. Leur EP : Cause sur la sécurité et complètement parano.

    Les cons !

    Avis aux gogos qui continuent de se faire entuber : on peut commencer et terminer NOTs et solo NOTs dans l’Indépendance – chez soi, en toute peinarderie et sans être fliqué par la police de la pensée – pour peut-être trois ou quatre mille euros max. Et en plus, on paye à l’heure et on se mange pas les out-tech du nain.

    Qu’est-ce que vous attendez ?

    1. « Quand tu penses qu’y a des cinglés qui se sont tapé solo NOTs dans ces conditions pendant 10, 20 ou 30 ans (y en a même qu’ont toujours pas attesté) »

      Au moins, ils pourront se recycler et faire d’excellents vigiles ! Lol !

      Ce que tu as trop subi, tu le retournes souvent sur les petits copains ! C’est ainsi que des OT longtemps oppressés rédigent des rapports de connaissance pour des motifs futiles. Ils ont pris le pli de la suppression et la basculent sur leurs proches, attirant sur eux l’oeil noir et flamboyant de Sauron, pardon de RTC !

      Quel désastre humain, franchement !

  5. Ce qui est rare est onereux. Tout ce cirque autour de la securite fait penser au bon paroissien qu’il possede le Saint Graal dans sa mallette, ce qui justifie les montagnes de dollars qu’il y engloutit !
    Cette eglise est moribonde. Le clown Roux parle de plusieurs centaines de pelerins a la sauterie du 23 mars, il reconnait implicitement la chute vertigineuse des effectifs. Si vous lisez le blog de mike Rinder, vous en serez encore plus convaincu . Nous tirons sur une ambulance…le futur se trouve a l’exterieur, la ou il fait bon vivre, etudier, et auditer ,sans etre mis en joug par la police de hco…

  6. « Tous les glands qui croient que LRH détenait la vérité absolue sont des moutons. Ils pensent pas par eux-mêmes.

    Et tous les glands qui pensent juste que LRH était cinglé n’ont jamais pris la peine d’étudier sa tech et de l’appliquer, et leur opinion est tout aussi naze. Eux aussi sont des moutons. »

    Oui, Hostie, je suis d’accord….
    Et le trip sécurité, avant Miscavige, je vous rappelle qu’OT eligibility n’existait pas et que toutes les chances soient que le texte n’est pas de LRH. Et qu’on ne faisait pas un tel plat avec ça. Ça a commencé avec les powers, il a vu que s’il laissait les commandes (qui sont enfantines mais très puissantes) n’importe qui s’en servait. Et ça foutait le souk dans les cas. Alors, il a commencé à faire confidentiel, pour éviter une utilisation abusive des powers. Il était même très gêné, disant que c’était pas dans son habitude, qu’il aimait pas ne pas faire connaître à qui voulait le fruit de ses recherches.
    Et avec ses recherches sur le banque R6, qui ont amené la tech entre R6EW et OTIII, il a fait de même, pour empêcher que des gens qui n’étaient pas prêts ne parcourent pas ces niveaux.
    Bon, l’histoire de la pneumonie qui pourrait arriver si on va sur les matériaux d’OTIII, c’est juste un commentaire pas un avertissement absolu. Et puis, il en a traversé des vertes et des pas mûres en recherchant OTIII, il ne voulait pas que ça arrive aux autres.
    C’est toute sorte de regs et de gens avec des intérêts financiers qui ont utilisé la confidentialité pour valoriser leur produit.
    Et, concernant OTIII, c’est simple. Si vous lisez ça et que vous n’êtes pas prêt à la parcourir, vous trouvez que c’est de la science fiction et que c’est débile.
    Si vous êtes clair ou au-dessus, ça vous indique, et si vous n’êtes pas vraiment prêt à auditer le niveau, c’est un peu emmerdant parce que vous allez le restimuler. Ça va pas vous tuer, ni même vous rendre malade à mon avis, mais va déclencher une sorte de « tempête » qui va vous prendre le choux jusqu’à ce qu’un auditeur mette un peu d’ordre et que vous puissiez parcourir le niveau.
    Par contre, la pratique de l’église de laisser ignorer aux clairs qu’il n’ont plus de banque, et quand ils sont restimulés de ne pas leur dire que ça n’est pas leur banque, ni leurs images, les laisse dans une confusion où ils pensent qu’ils sont encore avec leur propre mental réactif et qui les amène à le recréer à la puissance 10. Et là, ils peuvent tomber malade et se sentir vraiment mal.
    La texte là-dessus est « Nature of a being » de 1980. Le lire et le comprendre.

    Il faut savoir que Hubbard avait écrit un scénar de film qui s’appelait « Révolte dans les étoiles » et qui racontait par le menu l’histoire d’OTIII qu’il voulait donc révéler à la planète entière.
    Le projet a été enterré à l’arrivée de la bande à RTC aux affaires.
    La Ron’s org a le scénar.
    Conclusion : n’attribuez pas tant à LRH tout ce délire sécuritaire, ça n’a jamais été son intention.
    Du reste, dans les années 80, la sécurité sur les OT levels était beaucoup plus cool.
    C’est les fascistes 1,5 de RTC sous l’égide de l’infâme nain qui ont poussé ce trip à son paroxysme.

  7. Ce que dit M.A est exact. Dans les années 80 la sécurité était bien plus souple et réduite à son minimum. Pas le grand délire tel que décrit par ELM. D’ailleurs les HCOBs de LRH ne mentionnent pas de « cordon » attaché aux poignets, ni de carte magnétique avec lesquelles il faut dormir et autre parano de ce genre… tout ça est venu bien après LRH.

  8. En résumé, la juste mesure, la modération ont complètement disparu.
    C’est un état d’esprit qui se cultive très bien si on ne le pollue pas de pesticides Miscavigiennes.
    Regardons de plus près où nous ont mené ces cultures à grandes échelles qui dénaturent notre environnement matériel autant que spirituel.
    Elles nous ont emmené tout simplement à l’appauvrissement.

  9. Voilà un témoignage qui doit faire hurler dans les chaumières sombres d’OSA ! Cette sécurité est d’autant plus dingue que les feuilles de travail sont rarement compréhensibles pour le commun des mortels !

    LRH disait dans la HCOPL du 27 novembre 1967 « R6 Materials » :

    « If left at home, they are to be kept under lock and key »

    Il ajoute que les matériaux sont sous la responsabilité des personnes et que les perdre ou les laisser traîner entraîne des actions d’éthique sévères.

    Le bulletin fait 9 lignes qui ne sont pas introvertissantes du tout. Le propos, pour qui dispose d’un peu de jugeote, est sensé : on ne doit pas laisser traîner son cas partout. Le bulletin n’est pas invalidant.

    Seulement Mister DM a déformé et amplifié les recommandations jusqu’à introvertir la personne et lui faire commettre les bourdes qui l’enverront fatalement en éthique.

    La suppression environnante fait commettre bourdes et erreurs, on le sait tous. Donc, plus on est sur le dos de l’OT, plus on lui met la pression, plus il risque de s’emmêler les pinceaux.

    Miscavige est le roi de l’humiliation et de la punition. Il ne créé pas des OT mais des gens soumis, sans caractère, ni détermination. Il prend soin d’écraser les personnes qui pourraient faire beaucoup pour cette humanité.

    1. Bonjour Flo75 : C’est exactement ça. Une sécurité normale à appliquer et non pas du grand délire. Mais Miscavige 1er, empereur des scientologues robotisés l’a voulu ainsi. Heureusement qu’il va être le premier mais surtout le dernier de la lignée…

  10. Ce témoignage ferait bien rire s’il n’était pas aussi vrai…
    Le fait est qu’on fait miroiter un autoroute du soleil au preOt avec, au bout, la puissance et la liberté totale. On prend donc son ticket (très cher) pour se rendre compte qu’il y a des radars à profusion et des péages tous les 5 km sur cet autoroute du bonheur !! Motards et police volante sont à l’affût de vos moindres écarts… On a la crainte tout du long du chemin de voir des agents vous cueillir au prochain péage et vous coller des PV maouss costauds ! On arrive enfin à destination pour réaliser que l’on a rien vu du paysage tant on veillait à ne pas faire d’écart de conduite. On se sent malgré tout très soulagé et on confond la levée de la suppression avec le produit des niveaux d’OTs. Une fois sorti de l’autoroute, plein de monde vous attend et vous demande, excité, « Alors, comment c’était ? ». Vous n’osez pas dire « c’est de la merde » car la police de l’autoroute est là qui veille à ce que vous ne disiez pas la vérité ! Alors vous mentez, vous dites « c’était géant !  » A peine vous l’avez dit que vous vous sentez dégradé car vous savez que vous avez donné envie à des gens de prendre cet autoroute de l’horreur. Vous sentez, quelque part, que vous les avez trahis… Le grand thetan que vous vouliez devenir a envie de disparaître dans le trou d’une petite souris. Joli le niveau de ton ! Enfin bref, vous levez les yeux pour profiter du bonheur que vous avez grassement payé et que l’on vous avait promis mais le soleil est pâle, le paysage aride et la végétation pauvre. Vous réalisez alors que vous avez été berné.
    A partir de là, de deux choses l’une :
    – soit vous ne pouvez absolument pas accepter d’avoir eu tort et vous décidez de faire comme si l’autoroute n’avait comporté aucun radar, aucun péage ni aucune police de la route et beaucoup le font. Certains tiennent le coup, d’autres finissent par tomber malades…

    – soit vous vous décidez de briser le miroir aux alouettes et de dire la vérité sur les conditions de circulation de cette fausse autoroute du bonheur, ce que beaucoup, comme vous ELM, commencent à faire un peu partout dans le monde.

    « La politique de la punition, de la sanction entraîne destruction, retraite, abandon, défaite. » LRH

    « L’application de la force va générer de la mésémotion et des effets destructeurs. » LRH

    1. Bonjour aleajactaest : J’aime beaucoup votre comparaison avec les radars et la police. Chez nous, enfin ce qui aurait du être « chez nous », la police de l’esprit veille effectivement à ce que rien ne déborde, hormis des soi-disant gains stéréotypés.
      C’est vrai que, quand on rentrait de Flag, tout le monde nous regardait comme des héros, presque comme des surhommes.
      Alors c’était bien hein ? En façade la réponse invariable était oui, oui. En mon fort intérieur, c’était une autre chanson. Mais quoi dire à ces news publics qui ne connaissaient à peine le pont ?
      Effectivement, aujourd’hui, j’ai quitté l’univers miscavigien avec bonheur, et je me rends compte que je me porte dix fois mieux.
      Mon plus grand postulat est de faire en sorte de contribuer à ce que la tech de LRH soit de nouveau disponible sans altérations.

Laisser un commentaire