La paranoïa des scientologues français intégristes

Je devais publier un long billet sur la Sea Org mais l’actualité en a voulu autrement.

Sur le site de Tony Ortega, Jonny Jacobsen rapporte que, suite à leur condamnation pour escroquerie en bande organisée (entérinée par la Cour de Cassation), les scientologues français font feu de tout bois en prévision des procès auxquels ils vont devoir faire face dans un futur proche. Un article du Nouvel Obs (qui m’avait échappé) relate les démarches pour le moins surréalistes entreprises par Eric Roux et consorts. Le voici (cliquez dessus pour l’agrandir) :

Pourquoi tout ça ? Parce que chez les scientologues radicaux, la croyance (hélas largement prônée par LRH) selon laquelle la psychiatrie, la médecine, Big Pharma, les médias et les gouvernements veulent tous détruire la scientologie pour l’empêcher de sauver le monde, est profondément et fermement ancrée pour ne pas dire implantée. C’est les scientologues contre les « wogs ». La scientologie, c’est le bien et tout le reste, c’est le mal ou, du moins, l’inexorable « contagion de l’aberration », source de toutes les attaques dont sont victimes les scientologues, modèles de vertu et de rationalité.

Vous croyez que j’exagère ? Eh bien, essayez d’aborder le sujet avec les purs et durs et ils vous ressortiront la théorie du complot planétaire contre la scientologie en moins de temps qu’il n’en faut à un socialiste pour augmenter les impôts.

Le principal problème, c’est qu’il y a une incapacité chronique à observer et à raisonner chez le scientologue intégriste. Dans son église, tout va bien dans le meilleur des mondes. Les attaques et les procès contre elle sont le fait de suppressifs malveillants. Jamais il ne se demande POURQUOI ces attaques et ces procès ont lieu. Jamais il ne se pose de questions. Jamais il n’envisage que ces attaques et ces procès sont peut-être dus à des dysfonctionnements criminels et à des pratiques illicites punis par la loi.

Si l’on devait énumérer ici le nombre d’affaires sordides dans lesquelles des scientologues français ont été impliqués au cours des 20 dernières années et qu’OSA France a été obligée d’étouffer pour éviter que la justice ne s’en empare, il y aurait de quoi alimenter ce blog pendant des mois.

En fait, on peut affirmer que si OSA France n’avait pas à de nombreuses reprises fait son travail de « nettoyeur », cela ferait belle lurette que la scientologie n’existerait plus en France.

Eric Roux et ses congénères sont parfaitement conscients qu’un tusnami juridique va s’abattre sur la scientologie française et que ça va faire mal, très mal. Alors, ils essaient d’anticiper comme ils peuvent en criant à la persécution et au complot – leur seule ligne de défense depuis 40 ans.

Cher Révérend Roux, si la scientologie française avait les mains propres et qu’elle était un exemple de probité, de charité, d’altruisme et de compassion, personne ne l’attaquerait. Au contraire, elle serait peut-être même citée en exemple.

La justice française, contrairement à ce que vous essayez de nous faire croire, n’est pas toujours aveugle ou partiale. Il lui arrive (malheureusement pas assez souvent) de faire son travail.

Alain F. Rosenberg et Jean-François Valli vous le confirmeront, eux qui viennent d’être déboutés, tout comme Sabine Jacquart au mois de janvier, alors qu’ils réclamaient des dommages et intérêts à l’UNADFI et à son avocat, Maître Olivier Morice.

Au fait, tous ces cadres de la scientologie française qui ont été condamnés exercent-ils encore ou ont-ils été mis au placard ? Les règlements internes de la secte sont formels : nulle personne condamnée par la justice ou détentrice d’un casier judiciaire ne peut faire partie du personnel d’une organisation ou d’une mission de scientologie.

La scientologie, à l’heure actuelle, n’est plus qu’une organisation criminelle uniquement motivée par l’argent. L’audition et la formation des auditeurs ont été reléguées au second plan par le dictateur Miscavige depuis une vingtaine d’années car elles rapportent dix fois moins que les dons pour l’IAS ou pour les morgues idéales ou que les ventes d’une énième réédition des écrits et des conférences de LRH.

Lorsqu’on en vient à vendre les oeuvres complètes de L. Ron Hubbard à un non-voyant, faut-il s’étonner que la justice condamne ce genre de pratique ?

En tout cas, on ne peut pas dire que l’église de scientologie soit dans le besoin.

Depuis quelques jours, Tony Ortega et Jonathan Swift publient les déclarations d’impôts 2012 des différentes églises et entités de la scientologie.

CSI (Church of Scientology International) a déclaré $846,314,618 (‘valeur comptable).
CST (Church of Spiritual Technology) 2012 a déclaré $447,192,921 (valeur comptable).
FSO (Flag Service Org) a déclaré $209,655,686 (valeur comptable)

Total : $1,503,163,225 (Un peu plus d’un milliard et demi de dollars).

Il serait intéressant de connaître les réserves d’entités telles que l’IAS.

Avec tout cet argent, l’église de scientologie a de quoi financer la formation de dizaines de milliers d’auditeurs, et acheter et rénover une bonne centaine d’orgs idéales.

Alors pourquoi continue-t-elle de saigner ses paroissiens à blanc ?

73 réflexions sur « La paranoïa des scientologues français intégristes »

  1. « Lorsqu’on en vient à vendre les oeuvres complètes de L. Ron Hubbard à un non-voyant, faut-il s’étonner que la justice condamne ce genre de pratique ? » Ah bon ils ont fait ça ?! je peux à peine le croire surtout que je n’ai jamais entendu parlé de préclair aveugle qui se faisait auditer mais bon je ne mourrai décidément pas idiot . La valeur comptable je ne sais pas ce que c’est .Clarifier sur le net trop compliqué donnez-moi svp juste une petite idée !… déjà je sais que la CoS est bourrée d’enf… coquins , vilains , et autres charognards de tristes mémoires . Ce billet me laisse présager d’autres forfaits dont je n’ai pas connaissance , alors éclairer ma petite lanterne en m’expliquant comme à un enfant ce que c’est que la valeur comptable .Un grand merci d’avance ☺♥

    1. Je ne sais pas s’ils ont vendu les oeuvres à un aveugle (ils en seraient bien capables !) mais des conférences en anglais à des gens qui ne le lisent pas, ça oui ! L’argument de vente : « La tech chez toi, qu’elle soit en anglais ou en français, elle protège ». Donc le naïf achète et met tout dans ses bibliothèques, il pense que le theta des matériaux va irradier son salon et chasser les mauvaises ondes. A ce niveau de crédulité, c’est plus le cerveau lavé qu’on a là… lol !

      1. Si, un membre du personnel français a vendu pour des milliers d’Euros de livres et de conférences à un nouveau venu aveugle. Son frère (un « wog ») a crié au scandale et l’argent a été remboursé vite fait mais le mal était fait. Je ne sais plus qui était le vendeur – sans doute DM (coïncidence cocasse, ces initiales).

  2. A aucun moment, les scientologues ne confrontent que le mépris qu’ils inspirent est dû à leurs actes. Jamais. Comme le dit Corine29 dans un article précédent, le scientologue est situé entre 0,5 et 1,5 sur l’échelle des tons. Moi, par exemple, j’ai connu la scientologie à deux reprises. La première fois, j’étais haute de ton, donc tournée vers le futur et je n’ai pas été du tout intéressée par le boniment sur les ruines et les engrammes que l’on m’a fait. Vous comprenez ? J’étais dynamique dans la vie, je ne voyais pas ce que ça allait m’apporter d’aller faire de l’archéologie dans mon mental ? Je voulais construire, pas déterrer des traumatismes. La scientologie m’avait parue, à l’époque, complètement archaïque car trop tournée vers le passé.
    La seconde fois, j’étais à 0,5 (rupture sentimentale) et là, j’ai mis la patte dans le piège sans difficulté. J’étais prête à tout croire pour être aidée.
    A bien y regarder, les procédés de sciento et dianétique sont en majorité des procédés qui font regarder vers le passé. Et qui aime le passé ? Les gens bas de ton. Le groupe attire en priorité les gens en difficulté.
    Certains s’améliorent mais beaucoup ne changent pas beaucoup mais cachent habilement leur ton chronique sous un masque PR. Parce qu’il faut montrer que la scientologie marche et fait s’améliorer mais ces gens savent très bien, au fond d’eux, qu’ils n’ont pas vraiment évolué. Ils ont appris des choses, fait des gains et pensent que ça leur a donné une sorte de supériorité. Pensez-vous ! Les wogs aussi font des gains dans la vie. La différence entre le scientologue et eux c’est que faire un gain en scientologie est une chose magique. Dans le monde wog, le gain fait partie de la vie, c’est une chose naturelle. Exemple : un scientologue réalise en séance qu’il est une personne éthique, courageuse et fondalementalement bonne. Il va s’auto congratuler dans une lettre de succès de 3 km.
    Le wog, lui, secourt une personne qui vient d’avoir un accident de voiture et se sent bien de l’avoir fait.
    En d’autres termes, si le gain est naturel chez le wog, il est chose rare et précieuse chez le scientologue. Pourquoi ?
    Parce que scientologue identifie les produits de l’esprit, leur met une étiquette et leur donne une valeur spirituelle tandis que le wog n’identifie pas les produits de l’esprit mais les possède aussi.

    Une autre image : prenez un médecin et un boulanger. L’un connaît parfaitement tous les matériaux et produits du corps, l’autre non. Est-ce que le fait de ne pas savoir où sa vésicule biliaire est placée empêche le boulanger de digérer moins bien que le médecin ? Non.

    Simplement le médecin a une connaissance utile qu’il utilise pour soulager les autres mais qu’il pourra aussi dramatiser. On pourrait dire qu’un médecin peut mourir plus vite qu’un boulanger atteint de la même maladie que lui. Pourquoi ? Parce que le premier risque de dramatiser toute sa connaissance.

    J’en arrive à ma conclusion : toute connaissance utilisée au dessus de 2 sur l’échelle des tons est constructive. Cette même connaissance, en dessous de 2 devient dangereuse du fait qu’elle peut être dramatisée.

    Le groupe, actuellement bien en dessous de 2.0 du fait de l’oppression qu’il subit en interne, n’utilise plus la connaissance qu’il possède mais la dramatise compulsivement. Et ça donne ce que Voltaire souligne : l’image d’un groupe paranoïaque.

    1. « J’en arrive à ma conclusion : toute connaissance utilisée au dessus de 2 sur l’échelle des tons est constructive. Cette même connaissance, en dessous de 2 devient dangereuse du fait qu’elle peut être dramatisée. »

      Yep ! Ce que tu dis est très intéressant car très effectivement, quand on passe sous la barre des 2.0, on utilise la connaissance pour se faire du mal comme se mettre à chercher des trucs et à se faire des mauvaises indications. Clair ou pas, passe sous 2.0 et tu rebâtis ton bank dix fois plus vite que tu ne l’as effacé. Repasse au dessus de 2.0 et tu vas te reservir de la connaissance pour ré-effacer le cas reconstruit.

      La connaissance c’est bien quand on est haut de ton, c’est un bel outil. Bas de ton, elle aide à se détruire plus vite. On l’a vu sur de nombreux amis.

      La connaissance (tech) est à la fois liqueur de jouvence et poison.

      L’église étant basse de ton, elle s’empoisonne avec ce qu’elle a de plus précieux : sa technologie. Amen !

    2. Vous dites notamment que « le wog n’identifie pas les produits de l’esprit, mais les possède aussi » ce dont j’ai également eu l’intuition sans pouvoir l’exprimer verbalement. En ce qui concerne le triangle d’ARC par exemple, son utilisation se fait naturellement dans les relations, sans que le wog en ait conscience. Le fait que Ron Hubbard l’ait mis au jour est intéressant car il permet de comprendre comment nous fonctionnons sur le plan relationnel, mais l’utilisation qu’en font les scientologues, du moins ceux que j’ai pu observer, m’a paru plus destructrice que constructive. J’ai, en effet, eu la sensation qu’ils utilisaient ce triangle dans le seul but d’amener les gens à adhérer à leurs idées et non pour créer un échange d’idées constructif. Dans leurs mains, ce triangle n’est donc finalement qu’un outil de manipulation destructeur alors qu’il pourrait permettre aux uns et aux autres de progresser réellement en ce qui concerne les connaissances intellectuelles par exemple, s’il était utilisé de manière désintéressée…

  3. « Alors pourquoi continue-t-elle de saigner ses paroissiens à blanc ? »

    Mon humble point de vue est que la scientologie ne sait plus créer d’énergie par elle-même, elle la quémande à ses adeptes sous des prétextes bidon (orgs idéales, musée de Lrh, etc) et l’amasse en quantités gigantesques comme tout gros capitaliste aberré.

    L’argent est l’énergie la plus convoîtée de cet univers. Il est vital d’avoir un coussin financier confortable en cas de problème, même Lrh le préconise.

    L’argent raisonnablement mis de côté est une batterie de secours en cas de « coupure momentanée ». Ce n’est pas une tare d’économiser mais une démarche responsable, sensée. A tout ceux qui me disent qu’il faut tout investir (voire gaspiller) pour avoir, je réponds que les cigales finissent toujours mal, en général… 🙂
    L’église n’a plus aucun avoir et ne sait plus créer d’énergie par elle-même, elle amasse maladivement des millions de dollars (à ce niveau ce n’est plus un coussin !!) au lieu de prendre soin de son personnel.

    1. « L’argent est l’énergie la plus convoîtée de cet univers. Il est vital d’avoir un coussin financier confortable en cas de problème, même Lrh le préconise. »

      Oui mais là, franchement, on est très loin du livret A à 1,25% ! Plus d’un milliard et demi de dollars de liquidités ! Rends-toi compte ! Et ça fait encore la manche ! Scandaleux ! Si cet argent est placé, ses intérêts à eux-seuls devraient pouvoir financer certains projets. Continuer à saigner l’adepte est une stratégie de manipulation bien connue des gouvernements : moins les gens ont de pouvoir d’achat, plus ils sont effets et contrôlables à souhait. Scientologues des églises, rebellez-vous !!!!!

      1. Attention à ne pas tout mélanger ! Explications :

        La valeur nette comptable c’est la valeur brute moins les amortissements (voir wikipedia) et il ne faut oublier en la matière que tous les biens appartenant à ces sociétés ont été acquis et ont une valeur nette comptable c’est à dire la différence entre le prix d’achat et l’amortissement (dépréciation en fonction de la durée de détention).
        Cela vaut aussi bien pour les bien immobiliers (les orgs) que mobiliers (tous le reste).
        Et oui la scientologie c’est bâti un vrai petit empire, surtout avec la flambée des prix de l’immobilier et les millions de m² possédés…

        En revanche là ou je voulais en venir c’est que la valeur nette comptable c’est certes un indicateur intéressant, mais n’a rien à voir avec la trésorerie disponible, laquelle elle pourrait bien avoir atteint un seuil critique voir être négative (je ne le pense pas mais techniquement c’est tout à fait possible)

        Si on en croit les différents articles que nous avons pu lire précédemment sur ce blog, notamment, l’un qui indiquait la chute drastiques des « incomes » des orgs américaines, parfois proche de zéro services, tandis que les frais fixes demeurent, on peut vite deviner que les bénéfices, in finé sont négatifs, et que seuls la trésorerie peut sauver le tout.

        En conclusion, si ces faits s’avèrent véridiques, on peut s’attendre prochainement à constater des coupes budgétaires, notamment fermetures d’orgs, impayés, sociétés en faillites, etc…
        (on a vu d’autres articles ici aussi mentionnant l’état de non entretien dramatique de certains immeubles, voir d’autres jamais rénovés et qui pourrissent depuis plusieurs années)

        Autre exemple aussi, je ne sais plus ou j’avais vu quelqu’un qui mentionnait les impayés de loyers sur l’org de Nice et que les murs étaient en vente sur Leboncoin…

        Autre exemple enfin, et Français encore: pour la société SEL (les parisiens connaissent) mais voici la petite description et les chiffres consultables sur le site societe.com en mentionnant le numéro de siret (401 200 845) :

        Présentation de la société SEL
        Située à PARIS (75012), au 7 Rue Jules Cesar, l’entreprise SEL est active depuis 18 ans. Cette société à responsabilité limitée a vu le jour le 1 juin 1995, suite à son immatriculation à Paris, sous le numéro d’enregistrement 401 200 845 et cette société est spécialisée dans le secteur d’activité du commerce de détail de livres en magasin spécialisé. Actuellement, le capital social de l’entreprise SEL est de 150 000,00 euros.
        En savoir plus sur http://www.societe.com/societe/sel-401200845.html#ij8btPdLmpG88lG5.99

        j’invite d’ailleurs les plus curieux à consulter l’onglet « analyse financière » qui se résume par « LA SITUATION FINANCIÈRE DE L’ENTREPRISE EST FORTEMENT DÉGRADÉE »

        On constate d’ailleurs sur les derniers bilans publiés les éléments suivants:
        en 2012 : résultat net de – 78.000 € (oui négatif donc et le résultat net c’est le bénéfice si positif ou les pertes si négatif)
        en 2011 : résultat net de – 160.000 €
        en 2010 : – 8000 €
        en 2009 : – 27.000 €
        en 2008 : non publié ! ? ! ?
        en 2007 : 271.000 € de bénéfice (période tom cruise favorable)

        voila ca donne un aperçu de la statistique de la sciento en France à Paris…
        Donc je ne suis ni comptable / ni une pro des stats de la technologie de l’Ethique mais je vous laisse le soin de commenter ou de vous faire votre propre avis…
        PS: d’ailleurs Voltaire tu pourrais résumer cela dans un bel article et essayer de récupérer les informations comptables plus poussées et mieux analysées par un expert comptable et surtout dans les autres pays Européens, je suis sur que ça vaudrait le coup (je veux bien t’aider éventuellement pour cette recherche). et bien sûr l’analyse complète des bilans des différentes structures américaines mais c’est je pense difficile parce que avec les différentes structures ils montrent ce qu’ils veulent bien montrer et je suis quasi persuadée qu’il y a des sociétés qui pompent tout le jus et placent le tout dans des pays off shore avec des montages ultrabien ficelés qui rendraient mortellement jaloux un Cahuzac ou tout autre Socialiste Français…

        Je pense qu’il y a des scientos qui doivent avoir du mal à dormir en ce moment, mais surement pas DM qui doit avoir plusieurs points de chutes avec des comptes à son nom bourrés de fric et il a forcément un plan B, plan C, … plan Z, etc… et il a obligatoirement rincés des gens pour avoir des protections et des appuis très puissants.
        L’argent pourris les gens, et dans ce domaine tous les coups sont permis, et si lui même n’avait pas montré qu’il était le requin le plus dangereux, un autre aurait déjà pris sa place

        1. Aussi bien se souvenir de l’annonce légale suivante:
          24-07-2012 Continuation malgré perte de capital

          Parceque s’il le bilan 2013 est mauvais ça sent l’ordonnance du tribunal pour une liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif… Je pense que pour contrecarrer cela ils vont devoir augmenter leur capital pour cacher les problèmes, on verra bien ce que décideront les américains à ce moment là…

        2. Merci pour ces infos, Superethics. Effectivment, la valeur comptable ne montre pas les liquidités dont disposent les différentes entités de l’église. Dommage que nous n’ayons pas les chiffres de l’IAS. Quant à récupérer des infos comptables détaillées en France et en Europe, c’est une tâche énorme à laquelle je n’ai vraiment pas le temps de m’atteler. Si le coeur vous en dit…

  4. Puisqu’on parle pognon, Mike Rinder a dit un truc très intéressant dans le nouveau podcast de Karen de la Carriere et son mari, Jonathan Swift. D’après Rinder, quand les scientos « sous le radar » qui surfent en cachette sur Internet vont découvrir toutes les déclarations envoyées par la church au fisc ricain, ils vont rester sur le cul et se demander pourquoi, avec toute la tune accumulée, on continue à les pomper. Là, personne pourra dire que c’est les « ennemis » de la sciento qu’ont publié les chiffres puisque c’est la sciento elle-même qui les a déclarés. Du coup, les mecs plus ou moins « hors ligne » vont carrément se retirer et arrêter de faire semblant d’être sciento. Ils vont plus filer un kopek à la church. Y en a peut-être même qui se diront qu’avec tout le blé amassé, ils vont pouvoir demander leur remboursement.

    Et y a même pire : en voyant ces chiffres déclarés par des associations officiellement caritatives censées oeuvrer pour le bien public, certains politiciens risquent de demander au fisc de lancer une enquête pour voir si le fric est vraiment utilisé pour le bien public et pas pour payer des super bagnoles et des costars à 2000 dollars à ses dirigeants. Et là, ça peut vraiment chier pour la church qui pourrait très vite, si le fisc découvre que le blé est utilisé frauduleusement, paumer son statut de religion et d’exemption fiscale, et devoir payer de très gros arriérés et se retrouver en slip.

    Le plus immonde dans tout ça, c’est qu’avec tout son pognon, la church traite ses staffs comme de la merde et les envoie se faire soigner ou avorter dans des hopitaux d’état aux frais du contribuable ricain pour éviter d’avoir à débourser le moindre cent. La couverture et les cotisations sociales en sciento, faut oublier. On exploite les staffs jusqu’à ce qu’ils soient trop vieux pour bosser ou jusqu’à ce qu’ils crèvent. C’est gerbant.

    Quand je pense qu’il y a encore des enfoirés qui continuent de payer des intensives à 40 ou 50 mille euros alors que les pauvres glands qui sont à leur service ont même pas de quoi se payer un paquet de Tampax ou une brosse à dents. Ah, ils peuvent se pavaner avec leurs putains de diplômes d’OT III ou d’OT VII et leur grand sourire niaiseux de nouveaux maîtres de l’univers, mais c’est juste des pitoyables connards qui se sont « élevés » sur le dos d’une armée d’esclaves. Ils peuvent être fiers.

    1. Si les staffs avaient du pouvoir d’achat, ils réfléchiraient et partiraient très vite voyant que les actes de l’église ne collent pas avec son credo de base. En maintenant leur avoir proche de zéro, DM les contrôle à loisir.

  5. Je commençais un peu à m’ennuyer et puis enfin un nouvel article ! 😉 Merci, Voltaire !
    Ceci dit, le billet m’a remonté pour quelques jours ! Remarquez, à mon âge, c’est bien d’être un peu stressé, ça donne du punch !
    Donc $1,503,163,225 (Un peu plus d’un milliard et demi de dollars) ! Waou !
    Et on nous a bassiné avec la religion du 21 ème siècle qui veut le bien de tous et qui ne fait aucun profit ? La plus éthique et philanthropique ? Pfff ! Dans sa lettre de 2012, Debbie Cook avait avancé des sommes qui étaient justes. Cette ex sea-org disait bien la vérité. La scientologie, la religion la plus égoïste et capitaliste qui existe. Il faut avoir aucun avoir pour mettre autant de réserves de côté.

  6. Les scientologues qui veulent remettre l’éthique sur les magistrats ?
    On aura tout vu !
    Mettez plutôt l’éthique sur vous les gars ! Pour commencer, arrêtez de contracter des emprunts bancaires bidons pour payer vos intensives et cours (ex : pour travaux de rénovation). Arrêtez de dire que vous faites des gains énormes alors que vous n’êtes même pas foutus d’emmener vos gosses voir la mer tant vous avez de dettes à éponger. Arrêtez de soutenir ce programme des orgs idéales qui ne mènera nulle part qu’à votre ruine.
    Arrêtez de not-iser, c’est très très très mauvais pour la santé. Le not-is est un overt de lâcheté.

  7. Ce que je trouve drôle (ou triste, je sais pas en fait) dans tout cela, c’est de voir avec quel engouement les petits scientologues sous-payés dépensent leur argent sans compter pour leur religion… Dans leur petite caboche, ils doivent se dire que ça leur reviendra un jour ou l’autre parce que j’ai du mal à croire qu’ils soient réellement désintéressés et qu’ils se sacrifient ainsi pour le bien de l’humanité. Pour certains, c’est comme s’ils ne pouvaient plus dépenser pour eux-mêmes ou pour leurs proches, simplement, pour (se) faire plaisir, sans avoir l’impression d’être profondément égoïstes. C’est la sensation que j’ai eue lorsqu’on m’a fait comprendre que je gérais mal mon argent (je ne donnais presque rien au groupe) et que j’étais donc une personne mauvaise ou très aberrée! Conséquence : j’ai décidé de ne plus rien leur donner du tout, et je ne m’en porte pas plus mal, bien au contraire…

    1. Moi une staff du HCO de l’org de Paris m’a un jour fait par de son raisonnement qui était en gros que étant immortelle et ayant l’éternité devant elle si la éventuellement la Scientologie ne délivrait pas toutes ses promesses (ce dont elle doutait bien sûr) au moins elle aurai essayé et au pire c’est qu’une vie de « gâchée »…

      J’ai trouvé ce raisonnement un peu léger, mais je pense que pas mal de publics ont un point de vu similaire. Donc oui pleins de sacrifices et d’efforts mais au pire c’est qu’une vie…mais on ne peut pas laisser passer cette chance sur un doute qui est probablement l’oeuvre du bank qui résiste à la mise au clair tatati tatata… Et ce brave Ron ne peut nous avoir fait un coup pareil quand même. Et CoS ne peut pas non plus nous avoir trahis c’est le groupe le plus éthique de la planète!!

      1. Ce qu’ils ne voient pas ou ne peuvent plus confronter, c’est que effort et sacrifice, c’est très bas sur l’échelle des tons. En toute logique hubbardienne, toute action faite en dessous de 2 sur l’échelle est une action commandée par le bank. Elle ne peut donc aboutir à quelque chose de bien. Alors pourquoi persister ?
        A moins que effort et sacrifice, sous l’ère miscavigienne, soient passés au dessus de 2 sur l’échelle des tons ? Avec ce grand Saigneur (de porte-monnaie), tout est possible.

      2. « au moins elle aurai essayé et au pire c’est qu’une vie de « gâchée »… »

        ça sera de toute façon une vie gâchée puisque opérer dans la vie à -6 sur l’échelle des tons, ça ne donne pas grand résultat. TAM !

        * TAM = triste à mourir

  8. « Pourquoi tout ça ? Parce que chez les scientologues radicaux, la croyance (hélas largement prônée par LRH) selon laquelle la psychiatrie, la médecine, Big Pharma, les médias et les gouvernements veulent tous détruire la scientologie pour l’empêcher de sauver le monde »

    Ces pauvres scientologues ne s’en sortiront jamais. Ils vont s’axphyxier de fausses données telle que celle ci-dessus. Ces organismes s’en foutent bien de la sciento. Ils font juste du blé sur le dos des gens !

    La scientologie n’est du reste pas mieux que les labos. Elle aussi fait son blé sur la faiblesse des gens.

    Comment a t-on pu se laisser berner et polluer à ce point ? Parce que lrh était maître dans l’art de l’hypnose. Il le savait et en a joué. Il a quand même dit quelque part dans une conférence des fondements : « Je peux convaincre n’importe qui de n’importe quoi; je peux prouver à n’importe qui que le rose est bleu et que le bleu est rose ».

    Si c’est pas un aveu de manipulation, ça !

    1. cette nuit je suis d’humeur « tâtillon » vous dites : » la croyance (hélas largement prônée par LRH) selon laquelle la psychiatrie, la médecine, Big Pharma, les médias et les gouvernements veulent tous détruire la scientologie pour l’empêcher de sauver le monde »  » non ces institutions n’en ont effectivement rien à foutre mais , ça nuit à l’audition , donc indirectement à la scientologie . J’ai remarqué que Ron utilisait parfois des raccourcis , sans doute , il en avait marre de se répéter . Les gens utilisent aussi ce qui les arrangent . La déformation des propos est un sport bien populaire … d’aucuns s’en servent pour confondre leurs ennemis .

  9. Complot, persécution, non compréhension, hostilité, etc

    Sérieux, là, ils me saoulent vraiment avec leur victimisation !
    Devraient utiliser leur milliard et demi de dollars pour prendre un peu de vacances ! 😉

  10. Oui, la scientologie fait du blé sur la faiblesse des gens et sur leur malheur. Je leur ai renvoyé cette idée en pleine face aussi, pensant que ça allait les faire réfléchir, mais rien… Lorsqu’Hubbard parle des « marchands de chaos » pour se défendre contre la presse, je leur ai retourné cette notion en leur disant que les scientologues (et Hubbard le premier) étaient eux-mêmes des marchands de chaos qui tiraient leur profit, qui « s’engraissaient » (terme utilisé par LRH) sur le dos de personnes en détresse et qu’ils avaient donc tout intérêt à entretenir l’idée que le monde va mal, qu’il est menaçant et que seule la thérapie de dianétique et la scientologie peuvent sauver l’humanité. Mais Ron le grand manipulateur s’en sort toujours bien car il s’arrange pour retourner les choses à son avantage et se faire passer pour le type bien, qui dit que le monde va mal (la bombe H va bientôt nous exploser dans la figure!), tout en disant que tout n’est pas perdu, car « moi Ron je suis là pour vous et grâce à mes recherches vous allez être sauvés! »… Ah, Mégalomanie, quand tu nous tiens!…

    1. je ne sais pas si être honnête avec qqu’un de malhonnête ça marche à tous les coups ; vu que le malhonnête connait vos limites alors que pour les honnêtes ont des difficultés concevoir les manigances . Apparemment la sciento à perdu la bataille mais je reste fidèle à la tech qui m’a libéré de bien des contraintes il est malheureux que la sciento soit comme l’internet :il y a de tout et son contraire . On peut tout inverser jusqu’au point où tout est confusion qui s’ajoute à la confusion etc… etc… etc… …

  11. Corinne29 écrit : « Ce que je trouve drôle […] c’est de voir avec quel engouement les petits scientologues sous-payés dépensent leur argent sans compter pour leur religion ».

    En ce qui me concerne, j’ai donné tous mes revenus à la scientologie pendant 15 ans.

    Pourquoi ?
    Les causes sont multiples, et parmi elles figurent en bonne place les erreurs de logique, ou sophismes comme disent les philosophes.

    Mon aventure en Scientologie a commencé par un séminaire de Dianétique, au cours duquel j’ai audité plusieurs personnes. L’une d’elles a extériorisé avec perceptions complètes, une autre a revécu une vie passé qui semblait très réelle. Je me suis dit : Waouh ! C’est là où je veux aller !

    Dès lors j’ai commis ma première erreur de logique : comme une partie de la tech semblait avoir fonctionné, j’ai considéré que toute la tech était valable. C’est ce qu’on appelle le « Paralogisme de composition », avec l’exemple classique « Qui sauve un homme sauve tous les hommes. »

    Les registrars font un usage immodéré des sophismes pour parvenir à leurs fins. Par exemple : « La Scientologie est unique dans tout l’univers. De ce fait elle n’a pas de prix et ne sera jamais assez chère ». « La Scientologie est la chose la plus importante de l’univers. Elle mérite tous les sacrifices. » Etc.

    J’avais donc l’impression d’agir de façon très rationnelle. Mais c’était une raison aberrée, sans rapport avec les engrammes, c’était plutôt un manque d’éducation dans un domaine fondamental, les erreurs de logique ou sophismes. Ce devrait être un enseignement de base dans les écoles, pour assurer une protection contre les manipulations de toutes sortes.

    Hubbard lui-même était bien conscient de la possibilité d’utiliser les sophismes à des fins de contrôle. Dans ses derniers romans « Terre champ de bataille » et « Mission terre », ce principe est énoncé à de nombreuses reprises : « Il faut toujours mettre un peu de vérité dans le mensonge. En mettant en évidence le brin de vérité, vous allez faire avaler le mensonge. »

    La Scientologie est le royaume des erreurs de logique.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentation
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme

    1. Cher Curiosus, je suis totalement séduite par votre propos sur les sophismes et paralogismes. Votre analyse du phénomène est très limpide.
      Il semblerait que l’extériorisation et/ou prise de conscience soudaine soient les deux rivets qui clouent sur la croix de la scientologie. On se dit : Si j’ai expérimenté un tel état de sérénité, tout le reste est forcément vrai. Non hélas, tout le reste n’est pas vrai. Bien loin s’en faut.
      Les étudiants s’en apercevaient de temps à autre et posaient des questions durant les conférences. LRH avait réponse à tout quoique, certaines fois, il avait des com lags après certaines questions très pertinentes et répondait à côté, donc pratiquait allègrement le Q&A.
      Y en a t-il parmi vous qui ont remarqué cela dans les fondements ?

    2. Excellent ! Merci pour cette argumentation qui donne un nouvel angle d’observation de la scientologie.

      « Qui sauve un homme sauve tous les hommes. »

      Il serait intéressant d’extirper tous les pièges de ce type contenus dans la tech. Et il y en a un paquet !

    3. la logique semble être comme un couteau avec deux potentialité : une constructive et une destructive ; vous avez optez pour la deuxième c’est votre choix ; l’aviez-vous avant de décider de vous instruire en scientologie ?

  12. A l’heure d’internet et de la 4G, les gens veulent de la rapidité, de la fluidité et légèreté. Consacrer autant d’argent et de temps à la scientologie ne cadre plus avec notre époque. Elle me fait penser à ces espèces animales qui ont disparu faute de pouvoir adapter leur survie à un nouvel environnement.
    Une séance d’audition = un directeur du processing, un page, un auditeur et un examinateur ! 4 personnes mobilisées pour un seul preclair. Non,vraiment, la scientologie n’est plus du tout adaptée à notre époque. C’est un vieux dinosaure qui va périr de faim…

        1. Oui, une usine à gaz ! Comme notre appareil d’état ! Des usines à gaz énergivores… Qui n’a pas franchi le seuil d’une org en se sentant d’un coup vampirisé ? Bien des gens te diront qu’à peine entrés dans une église, le plus gros gain c’était d’en sortir…

    1. Elle me fait penser à ces espèces animales qui ont disparu faute de pouvoir adapter leur survie à un nouvel environnement.

      Oui, la plupart de ces animaux, comme les dinosaures, étaient très lourds et avaient besoin de beaucoup trop d’énergie pour survivre. Il en est de même pour l’église de scientologie qui, pour un seul service, monopolise énormément de personnel. Quand on ne peut pas « dégraisser le mamouth », le mamouth finit par s’éteindre… La scientologie ne s’est pas adapté pas aux flux rapides de ce 21ème siècle. Des kilos de livres, de conférences, des formulaires contraignants à remplir à chaque cours. Tout cette lourdeur et lenteur est, à elle seule, suppressive.

    2. Oui ben quand tu vois que pour communiquer avec le management ils utilisent des telex t’as compris … Si LRH avait dit vous utiliserez des pigeons voyageur ben il y aurait toujours des pigeonniers dans chaque org … Ils n’ont aucun moyen de remettre en question quoi que ce soit de LRH. Ils sont coupé de la réalité, enfermés dans une bulle. Ils ont trop peur de vivre et ça en devient ridicule et risible !

  13. Oui, la sciento se joue d’une certaine manière, décrite dans les policies. Si on reste dans les policies et leur esprit de départ, le jeu se joue très bien. Ce qui l’a fichu en l’air, c’est l’attention sur la « stat », et en particulier celle du fric. Ça a complètement inversé l’échelle de motivation tout en prétendant le contraire. Je ne sais pas si on pourrait jamais rétablir la sciento dans sa forme idéale (pas au sens détourné de « Org idéale) mais selon le vrai sens des Data Series de « scène idéale » définie par un moment statistiquement qui fonctionne. Exemple quand on formait vraiment beaucoup d’auditeurs (vers 1975), quand il y avait vraiment beaucoup de nouveaux publics (même époque). On peut donc considérer qu’à cette époque, on était plus proche de la « scène idéale » dont on s’est éloigné à partir des années 80.

  14. Faut arrêter avec les policies, ma Toinette. A part peut-être les Data Series que tu cites, le reste, c’est juste des mécanismes de contrôle où le groupe est tout et l’individu rien. C’est grâce aux policies que la sciento est en train de s’autodétruire. Si Hubbard s’était pas cru obligé de tout réglementer, y aurait jamais eu de hiérarchies constituées d’abrutis et de malveillants, et les gens se seraient formés et audités tranquillos sans qu’on vienne les emmerder. Avec ses lois et ses principes à la mords-moi-le-noeud, la sciento ne diffère pas des différents gouvernements qui nous pourrissent la vie. Plus t’as de lois et de règlements, plus la société dégringole vers le fascisme (ou le communisme). Tu peux pas obtenir la santé d’esprit à coups de marteau. Les coups de marteau, ça produit soit des esclaves, soit des révolutionnaires.

  15. Tu n’as pas tort Hostie, l’excès de règlements, dans quel que soit la société tue l’initiative, opprime la liberté. N’importe quelle « policy » au sens large, appliquée par des gens à 1,5 ou en dessous sur l’échelle des tons aboutira à une forme de contrôle de l’individu qui n’est pas pour son bien.
    Quand je parle des policies, je ne parle pas de ces quelques policies qui auraient dû être annulées et qui l’ont été à partir de 1968 (et réintroduites sans l’aval de Hubbard à partir de 82) toutes ces histoires de SP, de déconnexion, et l’application paranoïaque de la part d’une poignée de fachos/idéologues minded, digne des militants d’extrême gauche, qui étaient les « execs » de la sciento.
    C’est une race d’abrutis pas spécifique aux scientologues du reste. J’appelerais l' »Home sectus » qui a attristé la race humaine au cours des temps.
    Les policies de Hubbard, comme « Service » par exemple, sont en direct opposition avec ce type de robots. Il n’a eu de cesse de dénoncer cela. Même dans Keeping Scientology Working, tant décrié maintenant, il dénonce l’idée que le groupe est tout et l’individu n’est rien.
    Mais les « militants » comprennent KSW à l’envers, exactement du reste comme c’est dit dans le texte.
    Je pense qu’incriminer Hubbard et la sciento en tant que sujet, et même en tant qu’organisation quand elle n’est pas en « dérive sectaire » (et pas dans la définition des « antisectes » car un certain nombre d’entre eux sont aussi en « dérive sectaire »), est une mauvaise cible.
    La sciento a été altérée dans son essence, comme ça a été le sort de beaucoup de mouvements philosophiques et de religions. Et pour moi, jeter le bébé avec l’eau du bain est le coup fatal porté à un espoir auquel nous avons cru à un moment. Etions-nous si bêtes ? Je ne pense pas. Mais nous n’avons pas été vigilants quand justement KSW a été violé.

    1. Il n’y a pas que les policies, Marie-Antoinette, il y a aussi les concepts de type sophisme ou paralogisme (voir le post de Curiosus) distillés un peu partout dans les bulletins et conférences. Les psys ne sont pas tous des criminels « purs et simples » et les médecins ne sont pas tous incompétents. Cette généralité, à elle-seule, a fait des ravages dans la communauté scientologue qui, encore au début des années 90, ne voulait pas se faire soigner autrement que par des assists et vitamines.
      Il ne faut pas perdre de vue non plus qu’annuler n’existe pas. On peut retirer l’émotion, les postulats et mettre une donnée en veille mais il est impossible d’annuler définitivement un fait. Une femme est trompée ou frappée par son mari, elle peut auditer l’émotion et la douleur puis pardonner mais l’incident ne sera jamais annulé. A l’instar de tout ce qui est audité devient souvenir conceptuel, une donnée arbitraire annulée d’une Hcopl reste gravée dans l’esprit.
      Même si tous les réglements en rapport avec la déconnexion avaient été détruits, ils seraient restés dans le mental de ceux qui les avaient lus et auraient continué à se propager de façon verbale. Ces règlements et sophismes n’auraient tout bonnement pas dûs exister. La scientologie n’aurait dû être que compréhension et ARC. Elle s’est voulu aussi guérrière et redresseuse de torts, voilà où elle en est.

      1. Quand j’en parlais encore autour de moi, il m’était impossible de dire que c’était une religion, au plus profond de moi, elle ne l’était pas et la présenter comme telle me mettait mal à l’aise comme si je racontais un mensonge. La présenter comme science, j’avais du mal aussi parce que les niveaux d’académie ne sont pas des cours scientifiques. La présentation avec laquelle je me sentais le plus en accord était « philosophie ».
        Elle aurait pu rester légère, prospérer et faire son chemin dans le monde. En chaussant les bottes de la religion, elle a pris les armes et a fait le choix de ses ennemis. Quel dommage.

    2. Pas d’accord, Toinette. KSW est très clair : « Tu fais comme je dis ou tu dégages parce que je suis le seul à pouvoir sortir la planète de la merde. Ou bien t’es sciento (tu appartiens à mon groupe) ou bien t’es un gros nase et on veut pas de toi. » Y a pas plus clair que ça.

      Sinon, t’as raison, des PL comme « Service » sont passées à l’as, totalement enfouies sous les monticules de PLs débiles.

      Si t’as des PLs qui disent « blanc » et d’autres qui disent « noir », faut pas t’étonner que ça produit des staffs schizos qui savent plus où ils habitent.

      De toute façon, tout ça a plus aucune importance. La sciento est morte. Restera quelques pélerins qui continueront à auditer et à s’auditer chez eux comme ils ont envie et sans avoir de comptes à rendre, et ça sera bien mieux comme ça.

  16. « Tu peux pas obtenir la santé d’esprit à coups de marteau. Les coups de marteau, ça produit soit des esclaves, soit des révolutionnaires. »

    Lrh a toujours dénoncé cela dans les années 50 mais curieusement, c’est ce système qu’il a mis en place dans les années 60. Il se peut qu’il ait changé d’avis en chemin sur la bonté naturelle de l’être ?

    1. Lrh a voulu mater les groupes à sa façon, il a échoué, c’est tout. Le groupe génère du bank. Peut être que ce serait différent si ce groupe n’était constitué que de clairs ou d’Ots mais pour cela il aurait fallu auditer le personnel des orgs en priorité. Le public l’était en priorité à cause de l’argent que cela rapportait. A ce jour, des staffs avec 30 ans de service, ne sont toujours pas clairs et bourrés de fausses données.

  17. Se peut-il qu’il ait changé d’avis sur la bonté naturelle de l’être? Bonne question! 🙂
    En fait, il me semble que tout sonne faux ou creux dans les écrits de LRH et je me demande s’il n’adaptait tout simplement pas sa pensée à ses besoins du moment. Au départ, il fallait qu’il amène les gens à lui faire confiance pour qu’ils s’intéressent à la dianétique, il insistait donc sur les idées de bonté naturelle de l’homme et d’amélioration possible pour chacun , notamment au niveau de l’intelligence. Il se justifie sur ses recherches en expliquant qu’il veut le bien de tous (hypocrisie, c’était surtout à sa petite personne qu’il s’intéressait), il insiste sur le fait qu’il a fait telles études, qu’il est aussi crédible que n’importe quel chercheur, il rend hommage aux anciens philosophes (fausse modestie) sans donner de bibliographie précise. Bref, il attire ainsi de véritables idéalistes, des gens en détresse ou encore des personnes qui ont raté leurs études, qui sont en colère contre le système éducatif, et auxquels LRH va donner la sensation d’être plus intelligents que tous les universitaires ou autres intellectuels. Ensuite, quand les poissons ont mordu à l’hameçon, il doit s’arranger pour créer une sorte de dépendance et il invente donc toutes sortes de nouvelles inepties pour les garder sous son influence. Finalement, voyant que cela fonctionne, il s’enfonce de plus en plus dans une sorte de délire des grandeurs, il se perd dans ses pensées au point de se contredire de manière flagrante.
    Bref, rien ne me semble jamais sincère dans ce qu’il écrit, dans ce qu’il déclare, comme si toutes ses belles paroles n’étaient que des sortes d’incantations avec lesquelles il hypnotisait son public. Il s’est finalement fait prendre à son propre piège car je pense qu’il a réellement fini sa vie dans un état psychotique aigu.

    1. Tout à fait, ma Coco, LRH a été englouti par le jeu qu’il a créé et il est mort cinglé et décrépit, coupé du monde et de sa famille. Le pauvre gars voyait des BT partout. C’est hyper glauque. Je souhaite ce genre de mort à personne.

      1. Oui, c’est terrible de finir comme cela, mais ce qui est encore plus terrible c’est qu’il a également provoqué ce genre de troubles chez d’autres. Même si je pense que LRH était intéressé financièrement parlant et qu’il voulait devenir célèbre, je ne crois cependant pas qu’il était foncièrement mauvais et qu’il souhaitait du mal aux gens qui venaient l’écouter. C’est plutôt comme s’il avait été dépassé par ce qu’il avait déclenché et que, voyant que certains le considéraient comme un bienfaiteur, il était entré dans leur jeu sans se rendre compte qu’il pouvait les rendre malades au lieu de continuer à les faire simplement rêver.

  18. Ce que tu dis est juste Flo, mais il fut remettre les choses dans leur contexte qui a beaucoup changé au cours des temps.
    Le policies de déconnexion ont été annulée en 1968. Au début et milieu des années 70, il y a eu une affluence extraordinaire en sciento, que des jeunes (nous !) Et pas des « deuxième génération ».
    On débarquait et hop, TR0. Pas de PTS check, rien… Et il y avait même pas de sujet de l’éthique, ni d’IAS, ni de levée de fond. Tout ça, ça n’aurait eu aucun sens. Juste les TRS, a commencer par le TRO, c’était pas cher, simple, et pas si facile. D’être là, et ne rien faire d’autre que d’être là. Une vraie forme de sagesse.
    Et après tu faisais le chapeau de l’étudiant et le cours de Dianétique Standard, la version avant NED. Et tu auditais, le sujet c’était d’auditer. Après tu faisais les académies de 0 à 4. Et le cours était plein à craquer.
    Pour l’auditing, elle était délivrée abondamment. Et on auditait pour aider. Je me souviens de cas dans l’HGC, accepté dans les années 70 qui auraient été rejetés dans les années 80. Des anorexiques, des dépressifs etc……. et invariablement ils montaient de ton, oui, ils se seraient retrouvés embarqués dans les médocs, et en avaient déjà pris pas mal, et là, ils en sortaient, allaient mieux, étaient enfin heureux. Et je te parle même pas des drogués et alcooliques qui ont été sevrés.
    J’ai assisté a beaucoup d’améliorations incroyables. A cette époque des gens ont vu leur vie s’améliorer avec la sciento.
    En 76, il y a eu la policy sur les PC illégaux, signé le board of director pour LRH. C’est pas lui qui l’a écrite. Sans doute le GO sur conseil d’avocats. Et là, plein de gens ont été écartés. La parano. J’ai connu un mec qui avait été retiré de l’auditing parce qu’il avait vu un psy quand il était petit, pleins d’exemples débiles.
    Et la parano s’est renforcée avec les « OT eligibilities ». Pour moi, c’est des trucs d’avocats.
    La sciento était bien quand elle obéissait à ses propres règles. Tous ces nouveaux règlements limitatifs cassaient le code de l’auditeur sur eval et inval… Et voilà où ça mené….

    1. Bonjour Marie-Antoinette,
      J’aurais aimé découvrir la scientologie à l’époque dont vous parlez, dans les années 70, mais je n’étais pas encore née! Mon opinion sur LRH aurait peut-être été plus nuancée si j’avais vu des personnes qui s’amélioraient véritablement et durablement. L’une des raisons pour lesquelles j’ai du mal à croire en l’efficacité réelle de la dianétique (qui selon moi fonctionne surtout par une sorte d’effet placébo, un peu par hasard en fait) c’est que les personnes que j’ai rencontrées et fréquentées pendant plusieurs mois ne me semblaient pas en meilleure santé que celles que je fréquentais en dehors, ni plus intelligentes ou équilibrées. Par contre, elles me semblaient clairement plus fausses, dans le sens où elles passaient leur temps à me manipuler, notamment sur le plan affectif, ce qui m’a fait souffrir. Vous dites que vous auditiez pour aider et je vous crois sans peine. Les scientologues d’aujourd’hui, par contre, n’ont que ce mot à la bouche « aider », mais ils ne sont absolument pas crédibles car leur comportement n’est pas en accord avec leurs paroles et ils utilisent ce terme presque comme un refrain vide de sens. Comme le dit Flo75 plus haut, « la scientologie n’aurait dû être que compréhension et ARC » car comment peut-on véritablement aider quelqu’un que l’on ne comprend pas? Les scientologues auxquels je pense disent qu’ils veulent aider (et sans doute le croient-ils également), mais ils ne peuvent pas aider car ils ne cherchent pas à comprendre l’autre. Ils appliquent leur tech comme le feraient des robots, ils sont comme bloqués dans un système de pensée qu’il croit être le meilleur, mais qui comporte cependant de nombreuses failles.

      1. Corinne, quelle chance vous avez n’avoir pas encore été née dans les années 70, ça veut dire que vous êtes jeune, et c’est terriblement appréciable ! On s’en rend compte quand on ne l’est plus ! (et ça vient sournoisement)
        Oui, la volonté de faire « parfait » a rendu le sujet artificiel.
        Effet placébo vous disiez ? Toujours un peu. Mais on le retrouve partout. Y compris en psychologie (surtout d’ailleurs). Puisque tout est basé sur des considérations, il suffit d’en changer et l’état mental change.
        Mais ces considérations et postulats sont englués dans la masse. Et ce que fait l’audition c’est de retirer la charge (visible quand l’aiguille de l’électromètre descend) qui permet à la personne de postuler une nouvelles réalité. J’ai expérimenté cela et je l’ai fait expérimenter à d’autres en les auditant. Et les gens sont invariablement contents. Un phénomène final d’audition c’est Aiguille Flottante (l’aiguille n’enregistre plus de charge) très bons indicateurs (PC heureux, il a des couleurs, il est monté de ton) et cognition (il découvre quelque chose sur lui-même et révise un postulat par exemple).
        Et si l’audition est appliquée d’une manière standard (avec le cycle de comm en place ce qui veut dire complète compréhension du préclair, et le code de l’auditeur suivi, en particulier, aucune évaluation ni invalidation, même pas en pensée je dirais.) Le préclair se sent incroyablement libre. C’est une technique qui, appliquée comme elle se doit, avec intérêt et compréhension et l’intention d’aider, marche franchement bien.
        Mais souvent l’intention est dévoyée. Mais ça serait tellement dommage de rejeter une telle technique car elle peut vraiment aider.

        1. Oui, c’est vrai, toute technique qui peut soigner, ou simplement aider, mérite d’être prise en compte. J’essaie de me faire une idée aussi correcte que possible de Ron Hubbard et de la valeur réelle de ses travaux, mais la foule de données contradictoires à son sujet me plonge parfois dans la confusion. J’en profite d’ailleurs pour remercier Monsieur Voltaire pour son blog qui m’apporte beaucoup, même si je ne comprends pas toujours tout! 🙂

          1. Pour reprendre l’expression « il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain », je dirais qu’il faut prendre dans la tech ce qui nous indique en tant qu’outil d’amélioration et laisser tomber les données qui semblent relever de l’imagination (invérifiables) ou qui semblent issues du bank (tech en dessous de 2.0 sur l’échelle des tons) . On ne peut pas donner au monde un code de l’auditeur bienveillant et demander d’un autre côté aux scientologues de nuire, attaquer et opprimer. En d’autres termes, de se sortir d’une situation en enfonçant les points d’ancrage de son ennemi. Enfoncer les points d’ancrage, c’est comme toucher une corne d’escargot, elle se rétracte un instant et finit par ressortir.
            Une tech de type « nuire » ou « opprimer » est une tech qui demande à descendre sous la barre du 2.0 de l’échelle des tons. Les gens d’Osa sont paranos du fait de cette nécessité pour eux d’être constamment en dessous de 2.0. On leur demande d’être hostiles (donc bankie) pour résoudre des situations ! C’est irrationnel au possible. Quand ces gens quittent d’Osa, ils redeviennent des gens charmants.
            En résumé, Corinne, le gros problème de la tech c’est toutes les recommandations en dessous de 2.0. Hubbard n’était pas un surhomme. Il avait du bank et malheureusement, il a saupoudré sa tech avec et cela donne des non-sens et des paradoxes qui font se déchirer les ex scientologues. Il y a ceux qui justifient et/ou excusent Lrh et il y a ceux qui lui en veulent d’avoir nui à sa propre tech.

  19. Oui, j’ai écouté le témoignage de Chris Shelton. Voici un lien pour le Manuel de Justice, pour ceux qui lisent l’anglais
    http://www.xenu.net/archive/go/man_just.htm.
    Bon, Hubbard a sans doute été copieusement attaqué, et il se défend d’une manière plutôt musclée. C’est sans doute une tactique qui paie à court terme, et contre des gens réellement mal intentionnés. Mais beaucoup de ses ennemis sont ses ex amis. Et là, il y a quelque chose d’irrationnel. Joe Winter par exemple. J’ai trouvé par hasard chez un bouquiniste un « Dianetics » en anglais des années 50 (pour des queues de cerises). Et le bouquin sur la page de garde est dédicacé à Joe Winter (un médecin dans les premiers à s’intéresser à la Dianétique) par Hubbard qui le traite de génie et de magicien.
    Quelques années plus tard, Ron prétend que Joe Winter s’est puni tout seul de l’avoir attaqué. Sa conscience l’a miné et il est mort ! (vous voyez ce qui nous attend tous !).
    Dans la liste de ses ennemis « payés pour détruire la scientologie », il cite Van Vogt. Son ex ami, auteur de SF bien connu. Van Vogt a toujours dit que la Dianétique marchait mais il s’était démarqué de Hubbard quand il avait créé l’Eglise.
    LRH semble se retourner contre ses compagnons de route quand ils prennent une certaine autonomie. Postérieurement au Manuel de Justice qui date de 1959, Hubbard a été proche de John MacMaster, Reg Sharp et plein d’autres. Puis les a reniés.
    Ce n’est pas nouveau. Le fait de vouloir continuer à contrôler sa création. Mais pour qu’un sujet prospère, il faut laisser les autres s’en emparer.
    C’est aussi une attitude que l’on retrouve chez les totalitaires, particulièrement les communistes. Ils adulent un bonhomme, héros du peuple. Et paf, la purge. Il n’existe plus. Ça me rappelle l’époque des Maoïstes. Ils admiraient Lin Piao et Chou En Lai… et du jour au lendemain Mao, les mis à l’index. Et les militants français disaient que c’était des « sociales traîtres ». Ça c’était une sacré secte !
    Et quand David Mayo s’est fait virer, alors que quelques semaines avant, il déclenchait des tonnerres d’applaudissement, ça m’a rappelé ça.
    Et les scientologues étaient tous d’accord, Mayo était un SP ! Payé pour détruire la sciento, paraît-il….
    C’est incompréhensible que les gens gobent toutes ces mises à l’index sans sourciller.
    Mais ce n’est pas nouveau. Ça fait des millénaires que ça dure, et le catholicisme en a eu plus que son compte.

    1. « Mais beaucoup de ses ennemis sont ses ex amis. Et là, il y a quelque chose d’irrationnel.  »

      Yep ! Lrh était un sanguin. Il montait très vite dans les tours et ne supportait certainement pas la contradiction et encore moins les conseils. Il s’est drapé au fil des ans dans la certitude qu’il savait tout et que les autres ne savaient rien et ça l’a coupé de ses meilleurs amis et ça l’a anéanti. Relisez tous les passages qui parle du ton 1.5 dans science de la survie. C’est malheureux mais on le retrouve très bien.
      C’est le ton chronique 1.5 de Lrh qui l’a eu, pas les attaques de ses ennemis.

      1. Oui, Lrh était un sanguin et si tu observes bien, tu verras que la scientologie attire de très nombreux 1.5 comme lui. Le mot « détruire » est un bouton qui interpelle bien le 1.5. ça commence par la dianétique où l’on parle de « détruire » le mental réactif. Première accroche. Par la suite, on découvre KSW et ce bulletin a disséminé nombre de coléreux ! Personnellement je connais encore quelques amis coléreux sur les lignes. L’un qui est sur OT7 n’a pas grimpé une marche de l’échelle des tons. Toujours 1.5. Ces gens sont d’accord avec le conflit. Donc les discours de DM les clôt à chaque fois.
        Mais la sciento attire aussi des gens plus hauts de ton, qui, tôt ou tard, finissent par partir, heurtés par tous ces points 1.5.

    2. « Et le bouquin sur la page de garde est dédicacé à Joe Winter (un médecin dans les premiers à s’intéresser à la Dianétique) par Hubbard qui le traite de génie et de magicien. »

      Extrait du livre de Russel Miller :

      « Après avoir tant fait pour asseoir la crédibilité de laDianétique, Winter n’y croyait plus. Il s’inquiétait de sa nocivité depuis que deux preclairs étaient tombés en une psychose aiguë en audition; il condamnait la persistance de la Fondation à enrôler n’importe qui et à laisser tout le monde auditer tout le monde sans contrôle réel; il réprouvait le fait que la Fondation, dont la Recherche était censée constituer l’un des principaux objectifs, ne fasse aucun effort pour entreprendre ces recherches scientifiques. Expliquant ses préoccupations à Hubbard qui ne l’écoutait pas, il n’avait plus d’ autre choix que de se retirer. Art Ceppos, l’éditeur de La Dianétique, démissionna aussi par solidarité avec Winter. Enragé de cette « trahison » de la part de ces compagnons de la première heure, Hubbard clama à tous les échos qu’ils voulaient mettre la main sur la Fondation et qu’il les avait « forcés à démissionner ». »

      Ils ne voulaient pas mettre la main sur la fondation, simplement ils avaient vu les dangers d’une science du mental pas suffisamment testée sur le plan clinique. Autrement dit, la dianétique ne marchait pas à tous les coups comme il était dit dans le livre et ils ont certainement eu peur des plaintes à venir.

    3. « Bon, Hubbard a sans doute été copieusement attaqué, et il se défend d’une manière plutôt musclée. C’est sans doute une tactique qui paie à court terme »

      C’est effectivement une tactique qui paie à court terme. Elle introvertit l’opposant un certain temps puis il revient à l’attaque, souvent avec plus d’ardeur. Dommage que Lrh n’ait pas pu se retenir de résoudre des situations à 1.5 sur l’échelle des tons. La meilleure défense est la prospérité et l’expansion. Prospère au nez et à la barbe de ton ennemi, ça le rendra fou et il se détruira tout seul ! Il le conseillait en plus dans le joli texte « épanouissez-vous et prospérez » mais il faisait tout autrement. Maintenant, dans une conférence, il avoue que « taper du poing sur un bureau est ce qu’il aime le mieux ». Il aimait monter dans les tours comme le dit Tournicotis juste en dessous et c’est certainement ce ton coléreux récurrent qui a enturbulé la tech. Je ne veux pas dire qu’il était chroniquement bas de ton, loin s’en faut mais comme tout 1.5, il piquait des crises qui ont été fatales à son mouvement qui est regardé comme le pire mouvement sectaire du monde.

  20. Hé Voltaire, aujourd’hui, c’est l’anniversaire du Nain ! 54 balais qu’il a. Après tout ce qu’il a fait pour l’humanité et la sciento, c’est criminel de pas lui rendre hommage.

    C’est vrai, quoi. Il a accompli tellement de trucs. Il a réécrit les bouquins de LRH, il a optimisé la tech avec GAG 1 et GAG 2, il a découvert que personne était clair et OT et que tout le monde devait refaire le Bridge, bientôt il va faire l’Âge d’Or de l’Admin et nous refourguer une édition modernisée des volumes verts, il a empêché des tas de suppressifs comme Debbie Cook d’ouvrir leur gueule en leur versant des dizaines de millions de dollars, il a ouvert plein d’orgs sidérales où personne ne fout les pieds, il a forcé les meufs de la Sea Org à avorter quand elles tombaient en cloque, il a tué Lisa McPherson pour sauver la church, il a niqué le fisc américain et obtenu que la sciento devienne une religion, il a détourné des millions de dollars pour les reverser à LRH au début des années 80 (en se servant au passage sans que le vieux s’en aperçoive), il a viré sa femme qui avait tendance à l’ouvrir un peu trop et l’a exilée dans un bunker de la Sea Org, il vit comme un petit nabab bling bling avec ses propres domestiques, ses grosses bagnoles de frimeur, ses motos de collection, ses costars à 2000 dollars et ses réserves de scotch de 30 ans d’âge, il a enfermé tous les cadres sup’ de la Church dans ses goulags pour régner seul en despote, il a zéro formation d’auditeur, il a jamais fait les niveaux d’OT parce qu’il pense que c’est des conneries, il a transformé des mecs comme Cruise ou Travolta en gros crétins collabos et, surtout, il a réussi à lui tout seul à creuser la tombe de la sciento, devenue la religion la plus détestée et la plus ridiculisée du monde.

    Chapeau, mec !

    Et happy birzday ! Dis, t’as prévu de fêter ça avec ta jumelle Denise autour d’un bon gros pétard ? Oui ?… Super ! Tu l’as bien mérité !

    54 ans ! Et dire que ça fait 34 ans qu’il sévit. L’est fortiche, le mec.

  21. Eh oui ! 54 ans qu’il sévit, le bougre ! Les gens l’admirent en partie parce qu’il est celui qui aurait osé tenir tête à Lrh après une crise de rage de ce dernier sur un tournage. Du coup, séduit par son courage, Lrh lui aurait donné son amitié toute sa confiance. Rien que ça, ça te hisse direct sur un piédestal. Miscavige n’en est jamais redescendu. Ce n’est pas forcément lui que les gens aiment mais s’il a été aimé par Lrh alors il doit être aimé par eux. N’est-ce pas là un bel A=A=A ?

  22. Hey Hostie8 !
    C’est simplement parce que L. Ron Hubbard a choisi David comme ami que les scientologues l’acceptent. Lrh ne peut pas avoir tort pour eux, donc ce choix est respecté même s’il fait grincer des dents. Nous sommes, encore ici, dans le syndrome du service fac.

    PS : amis bloggueurs pensez à acheter un brin de muguet pour vos compagnes !

Laisser un commentaire