La grande illusion ?

Cette lettre de succès (cliquez dessus pour l’agrandir) d’une paroissienne de la morgue idéale de Sacramento révèle deux choses : les « OT » confirmés semblent heureux de recommencer le Pont à zéro sans poser de questions et ils avouent, sans même s’en rendre compte, que le Pont ne leur a pas apporté les résultats escomptés. Jugez plutôt :

« Wow ! Quel rundown époustouflant. C’était cool de le refaire en qu’OT VIII. J’ai eu des gains et des cognitions (prises de conscience) qui m’ont vraiment étonnée. J’ai vaincu une vieille maladie que je traînais depuis l’âge de 15 ans. J’ai eu des cognitions sur les drogues, l’alcool et la confrontation. Je me sens en pleine forme et je suis tellement reconnaissante à LRH de nous avoir fait ce cadeau et à RTC d’avoir rétabli la source. (Source = intention et écrits orginels de LRH.) »

Voilà une personne qui a dépensé des centaines de milliers d’Euros pour atteindre OT VIII, qui a fait NED, attesté clair, traversé OT III, NOTs et Solo NOTs et qui a eu « la vérité révélée » sur OT VIII. Et pourtant elle traînait une maladie depuis l’âge de 15 ans !

Est-ce à dire que la scientologie ne fonctionne pas ?

Mieux encore, cette scientologue a également eu des prises de conscience sur la drogue, l’alcool et la confrontation. Mais alors à quoi cela lui a servi de faire les drug rundowns de scientologie, de NED et d’OT IV ? Et à quoi lui a servi le cours de TRs professionnel ?

Que devons-nous penser ? Bien qu’étant OT VIII, cette brave femme avait-elle tendance à caresser la bouteille ou à goûter aux paradis artificiels ?

Et concernant la confrontation, avait-elle du mal à être là, à l’aise, et à confronter les êtres et les choses ? Si tel était le cas, comment a-t-elle fait pour traverser des niveaux « chauds bouillants » tels que OT III, NOTs et Solo NOTs? A-t-elle attesté ces niveaux avec l’illusion d’avoir atteint des états supérieurs ?

Ces questions peuvent paraître cyniques mais elles sont pourtant légitimes. N’importe quel observateur extérieur qui connaît un tant soit peu les promesses faites par la scientologie et son fondateur et qui a étudié les définitions techniques de chaque état est en droit de se demander si tous ces OT ne se bercent pas d’illusions autogénérées, voire implantées.

Il est certain que les OT produits par la secte depuis une trentaine d’années ne diffèrent en rien des « wogs » (non scientologues) qu’ils méprisent tant. Ils tombent malades et continuent d’avoir des maux et des troubles chroniques dont ils ne parviennent pas à se débarrasser malgré des centaines d’heures d’audition. Quand on leur demande pourquoi ils continuent de souffrir de ces maux chroniques, ils trouvent toujours une explication « rationnelle » ou « logique » qui n’est rien d’autre qu’un monumental déni.

Dans l’indépendance, les OT qui cessent d’être opprimés par la secte ont moins tendance à tomber malades mais ce ne sont pas non plus des êtres supérieurs aux aptitudes surhumaines. En général, ce sont juste des personnes relativement équilibrées capables de différencier et d’éprouver de la compassion pour leur prochain. Ils ont réglé quelques-uns des problèmes qui leur gâchaient l’existence, mais ils savent qu’ils n’ont pas atteint le nirvana, loin s’en faut. D’ailleurs, la plupart du temps, ils se fichent pas mal d’être OT 3 ou OT 45, car, pour eux, un état spirituel ne se numérote pas – il se vit et se ressent. C’est quelque chose de personnel et de subjectif.

Peut-être la principale erreur du Pont est d’avoir mis les gens dans des cases avec des résultats censés être les mêmes pour tout le monde – une forme d’absolu qui est vouée à l’échec puisque les absolus sont impossibles à atteindre et que chaque individu est différent et réagira différemment à l’audition.

Après soixante ans d’existence, la scientologie, appliquée correctement ou non, peut-elle tenir sa promesse de fabriquer des êtres capables de contrôler, de façonner et de conquérir la matière, l’énergie, l’espace et le temps ?

Ou doit-elle revoir ses ambitions à la baisse ?

155 réflexions sur « La grande illusion ? »

  1. Depuis qu’elle a fait le purif la première fois peut-être a-t-elle été contaminée par des produits chimiques. Qu’elle ait vaincu une maladie vieille de 15ans. Why not… je ne vois pas si noir. On peut avoir des gains à refaire le purif si on se sent de nouveau plein de choses à faire sortir.
    Non, le problème c’est le pont en rond et les mensonges de Miscavige qui prétend avoir des OT levels qui n’existent pas pour continuer à faire rentrer les sous. L’Org Idéale et l’IAS sont un bien plus grand scandale que de refaire un purif où il est sans doute possible de dégager quelques toxines en plus.

    1. Cette meuf envoie un message aux autres implantés de la church : si vous avez fait VIII, repartez à zéro et elle te sort des gains débiles qui DONNENT RAISON à tous les OTs qui sont malades et qui ont des somatiques chroniques. Les mecs se disent, ouah, je suis pas le seul à avoir des merdes alors que je suis clair et OT. Je vais faire comme Germaine, je vais refaire le pont et peut-être que le mal de dos qui me fait souffrir la mort depuis trente ans va disparaître. C’est du marketing, Toinette, du lavage de cerveau ! C’est malhonnête ! Et comme le dit Voltaire, ça dit quasi ouvertement que la sciento du Nain, ça marche pas.

    2. Bien parlé !!! Bravo pour votre discours sur « la grande illusion »..Car c’est vrai ce que vous écrivez. Nous les OT de la zone libre on s’en fou des N°, car ce n’est qu’un nombre…. l’essentiel est de ce libérer de cette terrible spirale descendante…..Nous sommes normaux, avons tous une vie de famille équilibrée, une vie sociale…, et nous savourons pleinement nos gains spirituels en toute simplicité…Y a rien de magique ou d’extraordinaire !!! sauf qu’on sait pas mal de vérité grâce aux donnés d’ LRH nous enlevons peu à peu le voile posé sur nos yeux qui est nous empêche de voir les choses et nous emprisonne !!!! c’est tellement bien fait !!!
      Enfin très bonne route à tous car le voyage est encore pas mal semé d’embuche mais le jeu en vaut la chandelle !!!
      Alors nous sommes une belle équipe qui nous nous remontons les manches !!
      Bon Vent 🙂
      Much Love 🙂

  2. Non, le scandale est de recommencer le pont en bas … D’après Marty, les OT qui finissent ot8 sont conditionnés/implantés afin d’être persuadés de reprendre le pont à partir du bas (article dans le blog de marty qui date de 1 ou 2 ans).

  3. Mon point de vue est le suivant :

    Si on part du principe que la scientologie est un jeu qui donne des sensations, alors oui on est bien dans le domaine des illusions qui font du bien au moment où on joue le jeu, qui semblent réelles mais qui s’arrêtent (pour la plupart) dès que le jeu prend fin.

    Qui, à la fin d’une séance d’audition, ne s’est pas senti hyper puissant, capable de déplacer des montagnes ? En théorie, oui, on peut le faire. On déplace l’Everest de 10 km sur la droite et ça nous fait réellement du bien de croire qu’on le fait, seulement on le fait dans son monde, pas dans l’univers physique.

    La scientologie est une technologie qui permet de créer des illusions dans son propre univers et c’est vrai que cela fait du bien. C’est aussi délicieux que d’entrer dans un roman, être happé par l’histoire et ne plus pouvoir en décrocher. Etre obligé de reposer un bon roman pour aller éplucher les patates du soir est tout aussi frustrant que de s’arracher à une conférence de Lrh ou de quitter une séance d’audition : on a du mal à revenir au quotidien, à tel point que parfois on rejette « l’univers Mest » avec mépris, ne voulant plus vivre que dans notre monde d’illusions.

    Seulement voilà, l’illusion d’un bon repas ne sera jamais un repas. Le scientologue, le lecteur de romans ou le joueur de jeux en ligne ou de cartes ont le même problème : ils doivent bosser dans l’univers physique pour ramener de la pépette au foyer. Et ça fait chier… On voudrait rester dans le jeu qui procure des sensations… Quitter le jeu demande un effort parfois surhumain.

    Dans les PDC, Lrh explique bien que l’important c’est la création et alimentation en illusions de son univers personnel. Il faut l’augmenter à l’infini et ramener l’univers physique à zéro. Jusque là, rien à dire.

    On a besoin de rêver pour survivre dans cette société décadente sauf qu’on nous serine en sciento que nos illusions vont devenir réalité et là, ça coince car peu ont accompli dans la réalité ce qu’ils accomplissaient dans leur univers personnel en étudiant ou se faisant auditer.

    Il n’y a rien de mal à jouer et à créer des illusions, cela a un effet très thérapeutique mais si le jeu tourne à l’addiction, cela devient un sacré souci. En premier, financier.

    Prenez l’exemple des personnes qui finissent superpower, une dénommée Anne L. vient de le terminer et sa lettre de succès est un bel exemple d’illusion. Je n’ai pas conservé le mail, c’est bête, mais certains de vous ont dû la recevoir.
    Anne dit qu’elle est capable de TOUT faire.
    Bon, n’importe quel pékin intelligent qui se sent capable de tout faire fait quoi à votre avis ? Eh bien, il change un truc majeur dans la société. Il assèche les maisons inondées en Bretagne, il envoie toute la pollution de la Terre sur mars, il guérit sa famille et amis, il fait pleuvoir pendant un mois non-stop sur l’Afrique, il joue au loto, gagne des millions et les offre à Miscavige pour la campagne des orgs idéales, etc.

    Avez-vous entendu parler, depuis l’avénement de Superpower, d’un miracle quelconque survenu quelque part dans le monde ? Pas moi.

    Pourquoi est-ce que la personne qui PEUT TOUT FAIRE en quittant Superpower ne fait-elle rien ? Parce qu’elle peut TOUT faire dans son univers, pas dans l’univers physique.

    La scientologie est un jeu, celui de construire un univers d’illusions mais ces illusions se concrétisent pas forcément dans l’univers physique. On nous l’aurait vendue ainsi il n’y aurait peut être pas autant de mécontents.

    Avoir un univers personnel riche en illusions est une très bonne chose, cela donne de l’espace et améliore la vie. Je le souligne car il y a des gens qui sont incapables d’inventer l’illusion qu’ils ont gagné 15 millions au loto. Et ces gens, incapables d’illusions, sont souvent très malheureux.

    Si la sciento peut les amener à créer cette illusion, ils auront plus d’espace et vivront mieux mais attention, leur faire croire (comme on nous a tous fait croire) qu’on peut concrétiser toutes nos illusions dans l’univers Mest est une publicité mensongère.

    Tout comme vous ne deviendrez pas banquier ou business man en gagnant au Monopoly, vous ne deviendrez pas un surhomme en pratiquant la scientologie. Vous serez toujours le même mais avec des illusions en plus dans votre univers personnel. Certaines se concrétiseront mais plein d’autres, malheureusement pas.

    Nous avons tous crû, parce que c’était présenté ainsi, que les illusions engendrées par l’étude ou l’audition devenaient à coup sûr réalité et cela en a déçu plus d’un de voir que le magicien qui sortait de séance était incapable de faire sortir un billet de 500 euros de sa poche.

    La scientologie est un jeu qui donne des sensations fortes (si l’on a, au départ, un esprit de jeu).
    Un jeu dans lequel vous bâtissez votre univers, un peu comme « Mine Craft ». Un jeu qui peut vous absorber et vous couper du monde (comme les joueurs en ligne). Un jeu qui côute cher, très cher et de plus en plus cher sous l’ère Miscavige.

    Certaines aptitudes acquises dans le jeu peuvent se maintenir dans l’univers physique mais je n’en ai jamais vu de prodigieuses sinon 4 seuls thetans ayant reçu superpower auraient déjà changé la physionomie du monde et ce n’est pas le cas.

    En résumé, nous sommes bien, en scientologie, dans l’univers des jeux, avec des niveaux à atteindre, des difficultés à surmonter, des sensations fortes et des illusions. Mais comme tout jeu, l’addiction à la scientologie peut « bouffer » votre vie.

    On retrouve son esprit d’enfant en jouant mais bien des scientologues, à force de jouer, ont gagné en illusions mais perdu la carapace qu’ils s’étaient construit pour se protéger des souffrances de la vie et ont retrouvé l’innocence et fragilité des enfants…

    Que la scientologie en tant que jeu redonne la joie, l’insouciance et l’imagination débordante des enfants, je dis oui.

    Leur fragilité, non.

    1. Tu fais fort, FoolOT. La sciento qui crée des illusions ? Même moi j’aurais pas osé : c’est inconfrontable pour les purs et durs. Tu leur jettes ça à la figure, ils pensent que t’as rien compris ou que tu dramatises un implant qu’on t’a fait sur le whole track.

      T’es en train de leur dire : t’as passé toute ta vie, dans la church et à l’extérieur de la church, à TOUT mock-uper chaque fois que tu tenais les boîtes. C’est flippant car ça voudrait dire que question santé d’esprit, le sciento lambda sait plus où il habite.

      Ta théorie, en tout cas, tient la route. La sciento a eu zéro influence sur cette planète même si le Nain prétend le contraire dans ses events hollywoodiens. Y a qu’à voir comment ses fans gobent ses mensonges d’un air béat. Normal, ils se nourrissent d’illusions. S’ils devaient confronter la vraie vie, le réveil serait beaucoup trop dur.

      1. Je voudrais bien faire fort mais non, Lrh explique ce phénomène de l’illusion en long, en large et en travers dans plusieurs conférences des PDC sur les mock-ups.
        Il y a des exercices où Lrh fait créer des illusions à un preclair et ce, sur le principe de l’univers personnel qui doit devenir infini (se remplir d’illusions) et l’univers Mest aller vers zéro. C’est un exercice complètement fou et très marrant à faire.
        La scientologie en tant que manipulation des illusions est dans les PDCs. Quiconque a étudié les PDCs ne pourra pas être offusqué. Un thetan créé des illusions et peut croire aux illusions d’un autre. Lrh précise même qu’il peut faire croire ce qu’il veut à n’importe qui. Je vous retrouverai le N° de la conférence et le passage exact.

    2. Voltaire a écrit : « Peut-être la principale erreur du Pont est d’avoir mis les gens dans des cases avec des résultats censés être les mêmes pour tout le monde »

      Et Foolot tu as écrit que la scientologie était un jeu avec des niveaux à atteindre (en passant, chapeau sur ton speech sur les illusions !).

      Oui, tous ces niveaux à atteindre ressemblent effectivement à des niveaux de jeux comme les jeux qu’on trouve sur les téléphones portables et ordinateurs. Le mécanisme est le même. Plus on monte, plus on a de grosses épreuves à surmonter. Donc toujours plus de sensations à la clé. Et l’être humain est friand de sensations sinon les parc Disney et autres lieux de divertissement n’auraient jamais été créés.

      Le point commun entre tous les scientologues, qu’ils soient dans l’église ou indépendants, c’est qu’ils continuent le jeu. Et pourquoi ? Mais mon dieu, pour gagner ! Que ce soit du pognon, des bonbons, des peluches ou des cognitions. 🙂

      Et puis il y a ceux qui sont sortis entièrement du jeu (qui ne leur apportait plus rien ou qui les avait déçu) et qui regardent les autres jouer en les raillant quelque fois… 😉

    3. hmm… – oui, la scientologie « qu’on nous aurait vendue » selon la tech du marketing peut mener à …. une désillusion.

      Attention cependant à la définition du mot. Aussi il est important en avançant sur le Pont de faire correspondre les procédés très étroitement à la vie de la personne – autrement gare au décalage entre ce que la personne vit dans son univers personnel et dans l’univers physique, comme tu l’évoques ci-dessus.

      Pourquoi concrétiser ses illusions *dans* l’univers physique? 😉 L’univers physique ne serait-il pas essentiellement une illusion? Une illusion dont l’aspect quantitatif est partagé par tous mais l’aspect qualitatif dépend de la personne. Chacun y projetant les éléments désirables (ou, hélas, à son insu ceux qui ne le sont pas) et ainsi l’illusion que tu crées n’est pas la vie que créerait un autre. Auquel cas, lorsque la charge est résolue dans son univers personnel, lorsqu’il n’y a plus de piste de temps, l’univers physique devient le terrain de jeu, devient l’illusion qu’on crée en tant que son univers propre.

      Ce n’est pas tant pour pinailler sur les mots, mais la façon avec laquelle tu le présentes – « concrétiser dans » – crée une distance et change l’ontologie du sujet. Cela donne du pouvoir à cet univers physique, instaure une dualité, cause-distance-effet, gagner-perdre, etc, or en citant la référence de PDC ou Scn 8-8008, tu proposes justement de le ramener à zéro. La force de l’univers physique, et dualité avec ses GPMs, peut amener à des désillusions.

      juste en passant … 😉

      1. Concrétiser, pour moi, veut dire faire marcher ses postulats dans l’univers physique. La conquête de l’univers physique n’est-elle pas liée à la réalisation de nos postulats ? Plus nos postulats marchent, plus notre univers prend de l’expansion et plus l’univers physique rétrécit. Non ?

        1. Ainsi soit-elle.

          Pourquoi pas, foolOT 😉 à chacun sa façon de fonctionner. Mais devoir faire marcher ses postulats… y mettre de l’intention… au risque de tomber dans l’effort… pfff, quel boulot !!! lol.

          Dans ton billet tu introduis une sorte d’écart – les séances avec travail dans son monde intérieur d’un côté, la vie réelle en face – univers personnel face à l’univers physique, etc. Des dualités…

          Est-ce que le fait de devoir faire marcher des postulats ne comporte pas justement le risque de considérer que puisqu’on doit les faire marcher, ils pourraient échouer si on ne le fait pas? D’où une dualité, et paf! l’univers physique répond à ce postulat implicite en nous offrant généreusement une opposition, un terminal opposé, avec l’intention contraire, avec situations loin de notre idéal – et donc un jeu ou parfois on gagne et parfois on perd.

          Les postulats se trouvent au-dessus de « action » sur l’échelle de tons – à « ne pas savoir » en fait. Un être, dans sa qualité de statique (et je ne parle pas ici de OTs etc – je parle de toute personne, toute forme vivante, …) a un tel potentiel que simplement ayant formulé un postulat celui-ci se réalise. Le problème … c’est qu’il en a tellement fabriqué, et qu’il en a tellement en stock, enfuis parfois dans des incidents lourds mais parfois simplement « mis de côté » car ils pourraient servir « au cas où ». Et quand certains postulats sont en action, et il y met de l’intention, il active les intentions contraires et autres intentions.

          Bref – c’est un fatras, résolu en principe partiellement sur les niveaux inférieurs en enlevant la charge qui contient des postulats. Et si tu audites les Ls sur quelqu’un tu adresses justement ce qui est au-dessus du niveau de conscience de l’être – cette zone de « ne pas savoir » au-dessus de « action » dans laquelle l’être est (souvent) immergé – ceci avec des techniques bien particulières. Et tu vois petit à petit (car les gains s’amplifient durant des années, quand l’être passe à l’action, au point cause) que les terminaux non-désirés disparaissent de l’environnement, ainsi que des situations, lesquelles ne sont plus les mêmes, et l’univers offre des présents dans le présent. Cadeau. Sans devoir « faire ».

          Faire marcher les postulats… – ce n’est pas un scoop – les postulats, ils marchent tout seuls, lol. Et chez tout le monde. Et dans tous les univers. Il y en a tellement cependant, sans qu’on ait fait de tri, et parfois quand on insiste sur un on active tout son contraire. Avec toute la puissance qu’on a.

          Tout cela est en principe défait sur la route qu’est le Pont. Il n’y a pas d’absolu, of course, et parfois on peut avoir à revenir en arrière et renforcer des aptitudes. On appelle cela un « progress program ». Parfois, et c’est couvert dans les CS series des Niveaux Avancés, on découvre un « by-passed case » – un « cas dépassé », toute une zone qui a résisté ou qui n’a pas fait l’objet d’un travail honnête. On doit y remédier.

          La situation décrite par voltaire ci-dessus – refaire tout le Pont, dans son entièreté – implique que le Superviseur de Cas, ou l’ensemble de services techniques, considère que TOUT ce que la personne a fait avant est un by-passed case. Aveu implicite qu’on a foiré, et que plutôt que d’adresser des zones précises dans un programme personnalisé, on préfère tout refaire en vrac. Un peu comme si à la place de réparer un disque dur, enlever les virus localisés, le défragmenter, … , on abandonne devant l’ampleur du boulot et on écrase les données, on les efface, en installant à nouveau le système. C’est la Tech officielle depuis GAT et des années 90.

    1. Cher Emile, en tant que québécois, je vous décrirai cette lettre avec plaisir:
      Cette osti d’lettre là a sans doute été écrite par une p´tite criss de conne trisomique, courant avec des ciseaux en criant lapin tellement elle est gelée, exhibant son QI de 17 avec fierté en nous montrant qu’elle peut transformer en art sa déchéance, et dont la mère regrette encore le jours où elle c’était trop saoulée pour se rendre compte que l’osti de douchebag qui la fourrait n’avait pas mit la criss de capote. Tabarnak!
      Cependant, je sais qu’elle n’avait pas vraiment le choix d’écrire quelquechose d’aussi stupide, et j’en éprouve presque de la pitié en voyant comment la scientologie tente de lobotomiser ses adeptes.
      J’espère que tu en a appris plus sur le québécois.ahah!

  4. C’est le genre de lettre de succès qu’on écrit quand on ne sait pas trop quoi dire. On force un peu le trait pour « faire bien » et donner envie aux autres. Mais souvent, ça tombe à plat.
    Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui refont des actions majeures d’audition ou des cours sans grand changement et être obligé de faire des lettres de succès dithyrambiques pour faire honneur au GAT2. Autrement dit, de violer son intégrité juste pour ne pas décevoir sa majesté David.

  5. Les gains en sciento n’ont rien d’illusoire. Tout est basé sur l’auditing : avoir un terminal qui a une bonne écoute et te permet d’inspecter ton univers et de la débarrasser de zones de charge.
    Ainsi un secondaire, vous avez perdu un être cher. Le fait de parcourir cette perte avec une auditeur qui observe le code de l’auditeur, vous permet de réexperimenter cette douleur et de l’effacer. En gros c’est ça l’audition. Le niveaux d’OT ne sont pas non plus illusoires, vous trouvez des zones de charges et vous les allégez, et ça « blow ». Et vous vous retrouvez plus léger et plus vous même. Ce qui pourrait vous faire faire des « montagnes russes » est la connexion à un suppressif dont les buts sont contraires aux vôtres qui sont en sciento de vous libérer de l’influence du bank.

    1. L’article de Voltaire intitulé « La grande illusion » m’a fait penser aux conférences des PDC qui traitent amplement du sujet.
      Le processing de création est basé sur les illusions que tu crées ou invente, comme tu veux.

      L’audition est basée sur des incidents du passé. Perdre un être cher n’est pas une illusion, s’être cassé une jambe non plus. On est bien d’accord.

      Mais au sortir d’une séance où tu as créés des illusions, comment faire une lettre de succès sans passer pour un con ? Anne L. dit, dans sa lettre se succès de Superpower qu’elle peut tout faire. Si elle ne donne pas une preuve de cette aptitude, elle va perdre en crédibilité.

      L’illusion est très bénéfique pour la santé d’esprit mais hélas elle ne nourrit pas son homme.

      1. En quoi l’illusion est-elle bénéfique pour la santé d’esprit ? C’est un peu opaque comme affirmation. J’ai connu au moins six ou sept scientologues qui se prenaient pour Jésus et deux autres pour Jeanne d’Arc. Peut-on les considérer comme sains d’esprit ?

        Tous ces discours sur l’illusion dans les PDC sont à prendre avec des pincettes car ils engendrent beaucoup de confusion. Par moment, j’ai presque l’impression que LRH improvise et raconte ce qu’il lui passe par la tête. Je ne dois pas être très intelligent, car je n’ai jamais compris grand chose aux PDC. J’ai sans doute des mots mal compris ou une ouïe défectueuse ou un QI insuffisant.

        1. Je ne dis pas que l’illusion est une bonne chose, entendons-nous bien. L’illusion c’est de l’imagination, du rêve, et rêver une meilleure vie fait du bien au moment où on la rêve.

          L’enfant qui joue des heures, plongé dans son univers, fait turbiner la machine à illusions et il est heureux. Quand sa mère l’appelle pour qu’il fasse ses devoirs, les illusions disparaissent et il retourne, en soupirant à la réalité mest.

          Dans les PDCs, il y a des exercices sur l’illusion, du genre d’imaginer un chat vert assis sur une tête d’épingle puis de le transformer en rose, en chien, en oiseau, etc. C’est plutôt drôle.

          Renforcer l’imagination d’une personne ne peut pas lui faire de mal. Voilà ce que je veux dire. Rien n’est plus malheureux qu’un enfant sans imagination. Il se plaint toute la journée « je m’ennuie, je sais pas quoi faire… ».

          Un adulte qui n’a pas d’imagination se lamente souvent sur son sort… Non, vraiment l’imagination est une arme, elle donne de l’espace, et c’est ce que Lrh a voulu démontrer, je suppose, dans les PDC.

          Maintenant, bémol…

          L’adulte qui sort de séance et qui se prend pour Peter Pan va se manger la réalité en sortant de l’org et ça risque de lui faire très mal.

          Il se retrouve alors dans la confusion car il n’arrive pas à appliquer sa puissance dans l’univers mest et ça le déroute complètement.

          On pourrait dire que l’audition nous redonne momentanément l’imagination et insouciance de l’enfance et que cela fait du bien mais que ça fragilise aussi. Je me souviens d’un type qui était sûr, au sortir d’une séance, qu’il allait trouver le fric pour s’acheter un appartement avec piscine en plein Paris. Il en était persuadé et ça le rendait super heureux. Bon, bien sûr, il n’a jamais réalisé ce rêve et n’en a plus jamais reparlé.

          Lrh était écrivain et un auteur a de l’imagination, il manipule des illusions. Le lecteur lit ces illusions (l’histoire) et les reproduit à sa façon dans son univers. Il ne décroche pas du roman. Il éprouve des émotions. Il est avec les personnages, s’identifiant à eux, etc.
          Et quand on est dans un roman, on déconnecte de l’univers physique qui nous pèse et ça fait un bien fou. On est « dans un autre monde », en fait, dans son univers personnel où on combine les illusions proposées par l’écrivain.

          Il se peut que Lrh ait voulu nous amener à rêver la vie, pour agrandir notre espace personnel ?

          Le groupe est dans l’illusion « des orgs idéales qui vont attirer les VIPs ». C’est une illusion proposée par David le Magnifique. Et c’est une illusion qui va ruiner des vies.

          L’illusion (le rêve) est une bonne chose pour supporter une société décadente mais à jusqu’à un certain point car au-delà, on passe pour un naïf et pire, pour un benêt et de grand rêveur, on se retrouve opprimé…

        2. Bah oui, je confirme. Des Jésus, on en découvre quelques uns en séance. Le preclair qui pense qu’il l’a été est habituellement super content : « Putain, Jésus c’était moi ! » et puis un jour il parle de son cas avec un pote qui lui aussi s’est pris pour Jésus. Et c’est le drame… C’est en partie pourquoi, il est défendu de parler de son cas (de ses illusions?) aux petits copains sous peine d’aller en éthique…

          1. Exact. La raison pour laquelle Hubbard interdit aux gens de parler de leur cas (alors que, de l’autre côté, il dit que la communication est le solvant universel et qu’il vaut mieux trop communiquer que pas assez – mais il est pas à une contradiction près), c’est que les mecs risquent de se jeter leurs cognitions/hallus respectives à la figure et que ça remettrait en question l’effucacité de la « tech ». Donc, vaut mieux que tout soit secret, qu’il y ait du mystère, comme ça personne peut critiquer ou analyser quoi que ce soit. Hubbard te dit que ce qui est vrai pour toi est vrai pour toi, mais en même temps il te cache volontairement tout un tas d’infos ‘top secret ». Alors comment tu fais pour évaluer des infos uniquement destinées à quelques élus qui avalent tout aveuglément sans rien remettre en question ? C’est impossible.

            LRH le dit lui-même : tu veux contrôler quelqu’un, tu le colles dans un bon gros mystère. Et là, il a réussi au-delà de toutes les espérances. Longue vie à Xenu !

    1. Elle est hyper caricaturale, ton analyse. Les scientos perdent leurs gains parce qu’ils sont opprimés par le Nain ? Les gains qu’ils ont sont pour la plupart illusoires : j’ai effacé tel truc, j’ai regagné telle aptitude. Tu les regardes dans la vie de tous les jours et ils sont toujours pas éclatés. La faute au Nain ? La faute au gouvernement qui te pique tout ton blé (comme la sciento) ? La faute à l’UNADFI ? La faute au voisin qu’arrête pas de mettre du rap à fond à trois heures du mat’ ? Désolé, ma Toinette, mais quand t’as un super gain (et c’est très rare), tu le gardes pour toujours même si t’es entouré de blaireaux. Personne peut te l’enlever, que tu l’aies obtenu avec la sciento, la méditation ou le sermon du cureton à la messe du dimanche.

      Le problème qu’avait Hubbard, c’est que l’audition marchait pas avec tout le monde. Alors il a inventé des raisons « techniques » (PTS, out-list, etc) pour justifier ses échecs et les bons petits scientos ont mordu à l’hameçon.

      Le concept de la condition PTS, c’est vraiment pas nouveau. LRH lui a juste donné un autre nom. Franchement, ça fait des lustres que les historiens et les philosophes et les grands sages répètent que lorsque t’es opprimé par quelqu’un de ton entourage ou par une organisation quelconque, tu peux tomber malade, tu peux faire des conneries, tu peux mourir, etc. Tu discutes avec un mec dans un bistro et il te dit que sa femme est tombée malade parce que son patron arrête pas de la faire chier.

      Alors oui, les scientos qui vont pas bien, ça peut être à cause du Nain, mais c’est pas forcément la seule raison. Y aussi le fait que, peut-être, la sciento leur a pas apporté grand chose et que ça les mine d’avoir claqué tout ce blé pour rien. Les mecs qui ont arrêté la dianétique et la sciento depuis 1950, y en a eu des dizaines de milliers, ce qui fait quand même un gros paquet de mécontents.

        1. Oeuf corse.

          Xenu, c’est de la pure SF déguisée en « vérité ». C’est tellement hénaurme que ça a été classé top secret. Apparemment, dans une lettre à Mary Sue, Hubbard a écrit qu’il carburait au rhum, aux stimulants et aux antidépresseurs pendant ses « recherches ». Historiquement, ça tient la route. Quand OT III est sorti, on était en pleine période psychédélique et d’expérimentations avec les drogues. C’est juste un méga trip qui, si tu plonges, te rend accro à la sciento pour des dizaines d’années.

          1. S’il vous plait Messieurs Un peu de Respect Pour LRH !!!!
            Et vos critiques injustifiees gardez les pour vous!!! Honte à vous !!!
            On dirait un blog de revanchard assoiffé de ragots, abusé, un blog anti LRH !!! Même des enfants de l’école maternelle n’agiraient pas de la sorte !!!
            LRH nous a ouvert les portes de la liberté, et ça faisait fort longtemps qu’il y travaillait en y laissant plusieurs vies..
            Alors encore une fois du Respect …
            A bon entendeur ,
            Salut

            1. Chère Temudjine,

              Je peux comprendre votre répulsion et votre colère à l’égard de certains commentaires.

              Ce blog accueille tous les points de vue. Si je devais censurer un blogger ou une bloggeuse parce que son point de vue déplaît, je ne vaudrais pas mieux qu’OSA ou RTC.

              Si vous pensez que ce blog est anti-LRH, c’est que vous n’avez pas lu tous les commentaires.

              1. Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre, et je comprends que ce soit un blog ouvert à tout le monde, mais ma conclusion en lisant la plupart des commentaires non fondés sont très critique et virulent envers LRH et ça je ne l’admets pas c’est tout, je ne suis pas tolérante envers des mensonges dont certains ont une imagination débordante envers LRH, ses travaux, etc…
                Voilà !!
                Ps Voltaire : je ne suis pas en colère juste je donne mon point de vue en tant qu’OT.
                Viva liberta..
                Love ♫♫♫….Much Love..☼☼☼

                1. Ah si seulement LRH et autres vieux sea-orgs disparus étaient revenus, on n’en serait pas à se chamailler mais à aller de l’avant !
                  En signant un contrat d’un milliard d’années, les sea-org s’engagent à revenir et, vie après vie, à délivrer la tech pour libérer les humains. Lrh n’est pas revenu. Et les sea-orgs disparus il y a 20 ou 30 ans, avez-vous jamais entendu parler de leur retour ? Avec leur nom d’avant et des faits pouvant être vérifiés dans leur dossier d’alors ? Moi, jamais. Et il y en a pourtant des scientologues qui ont quitté leur corps et qui auraient dû revenir en disant « Hep ! J’étais Trucmuche, OT5, j’avais commis tel et tel overt, vous pouvez vérifier dans mes vieux dossiers ». Sans ces retours authentifiés, le drapeau « REVENIMUS » de scientologie est en berne.
                  A moins que quelqu’un ici nous prouve son « retour » par des preuves irréfutables, le seul « je me souviens avoir été » n’étant bien sûr pas admis. A moins que ce souvenir puisse être authentifié.

                2. Je reviens encore vers vous, Temudjine ayant trouvé une donnée de Lrh intéressante sur laquelle se poser deux secondes. Effectivement, des gens ici se posent des questions et critiquent mais cela montre que ces personnes sont encore « en forme ». Qu’elles sont sorties de l’église plus haut qu’à apathie !

                  Je cite (page 160, conf 61 des PDC) :

                  « Le niveau le plus bas qu’une personne puisse atteindre sur l’échelle des tons c’est de ne pas vouloir critiquer… ne pas vouloir être critique. Une personne ne peut pas réellement aller plus bas… ne pas vouloir être critique parce que la critique conduit à l’invalidation. »

                  Lrh explique un peu plus loin dans la conférence que deux équipes de foot sur un terrain ne vont pas se faire de cadeau. Elles sont là pour gagner et celle qui perdra aura été invalidée par l’autre et se sentira humiliée. Mais c’est le jeu. Il y a toujours une équipe qui quitte le terrain invalidée. C’est comme ça. Ce n’est pas de la suppression, c’est le jeu de la vie.

                  Si on n’est plus capable de critiquer et d’accepter la critique on ne fait plus rien dans la vie que d’être capable que de confronter du « theta ».
                  On ne peut même plus jouer de peur d’invalider l’autre si on le met en échec. C’est triste.
                  Pour cette raison, moi j’aime bien les vieux guerriers de ce blog 🙂

            2. « LRH nous a ouvert les portes de la liberté, et ça faisait fort longtemps qu’il y travaillait en y laissant plusieurs vies.. »

              Bonjour Temudjine,
              Votre commentaire m’intrigue. D’où tenez-vous ce fait qu’il y a laissé plusieurs vies ? Le problème avec ce genre d’affirmation, c’est qu’elle ne repose sur aucun fait vérifiable mais sur la confiance qu’on a mis dans la personne qui a mentionné ce fait, en l’occurrence Lrh dans ses conférences.
              Sur ce blog interviennent des personnes qui ont gardé confiance en tout ce qu’a dit Lrh et des personnes qui n’ont plus confiance en tout ce qu’il a dit. Et d’autres qui entièrement perdu confiance. Et tout cela créé des bastons.

              1. Pour Freewoman,
                je ne détiens aucune vérité, c’est juste une conviction, et mes perceptions personnelles qui n’engagent que moi, personne n’est obligé de croire qui que ce soit et quoique ce soit, ce sont juste mes perceptions, ce n’est pas la croyance qui est importante , c’est la certitude du Savoir que j’ai acquis durant les niveaux d’OT……sur solo Nots…
                j’espère avoir répondu à vos questions.
                Je vous souhaite un excellent Week-end
                Much Love ☼☼☼

                1. Bonjour, je me permets d’intervenir sur ce point. Oui, tout n’est que conviction personnelle (voir conf 47 des PDC).
                  Il n’y a donc rien de faux, ni rien de vrai mais en même temps tout est faux et tout est vrai. N’est faux et n’est vrai que ce dont on est convaincu et si c’est vrai ou faux pour nous, c’est vrai ou faux pour nous. 🙂

            3. Yo Temudjine !

              Pourquoi je devrais respecter LRH ? Au nom de quoi ?

              Je veux bien respecter tes croyances, tes gains, mais, bizarrement, LRH, j’arrive pas trop à le respecter. Je vais pas entrer dans les détails et dire pourquoi parce que ça servirait à rien.

              Moi, LRH, il me fascine. C’est un personnage tellement complexe et bourré de contradictions qu’il en est intrigant. Intrigant mais pas touchant. Il traîne trop de casseroles peu ragoûtantes.

              C’est mon point de vue.

              Dans The Master, Anderson a tout juste effleuré le sujet – probablement qu’il a eu les jetons d’aller trop loin et, surtout, il avait pas pratiqué la sciento et je pense pas qu’un observateur extérieur qui s’est jamais impliqué dedans soit bien placé pour traiter de la sciento et de son fondateur.

              Au fait, pourquoi t’as choisi ce pseudo ? C’est le nom d’un personnage pas forcément super cool.

              1. hé Hostie 8 🙂
                Pour répondre à votre 1ère question, j’ai choisi ce pseudo car j’aime ce personnage fort qui malgré les souffrances, étant emprisonné dans la neige, a réussi à s’enfuir, c’est un grand guerrier, conquérant impitoyable qui ne s’est fait jamais envahir par l’ennemi qui a crée l’empire Mongol.. a établi des lois en faveur des femmes….Une légende entouré d’un grand respect 🙂 ..
                Il me ressemble un peu, je suis une guerrière à ma façon.
                2ème : vous êtes libre d’aimer ou de ne pas aimer LRH, chacun de nous exprime leurs opinions en fonction de leurs parcours… juste je vous souhaite une très bonne route dans vos choix spirituelles car il y a un espoir ♫♫♫…☼☼☼.
                Avec tout mon ARC 🙂 ☼☼☼..Love☼☼☼

  6. Les scientologues créent leurs propres illusions, mais c’est également le cas des non scientologues.

    Ce sujet a été étudié en profondeur par le bouddhisme et par Korzybski (sémantique générale).

    Notre mental crée des objets mentaux supposés représenter des objets réels, mais avec tellement de simplifications et d’erreurs que ces objets peuvent être qualifiés d’illusions, dans le sens illusion d’optique.

    Korzybski a résumé cette situation par une formule célèbre : « la carte n’est pas le territoire. » Notre esprit ne contient que des cartes de piètre qualité, supposées représenter une réalité infiniment complexe.

    La réduction en objets tient de la caricature, en masquant notamment les liens d’interdépendance entre les objets.

    Si notre mental utilise des objets mentaux, c’est peut-être parce que le langage « orienté objet » est la méthode de représentation la plus économe en ressources, c’est ce qu’on peut faire de mieux avec des ressources de calcul et de mémoire limitées.

    C’est l’un des objectifs de l’entraînement bouddhiste, se libérer progressivement du filet des illusions mentales.

    1. Oui, ce sujet est très intéressant.
      L’illusion est-elle une arme ou au contraire, une faiblesse ?
      On peut même se demander si Lrh n’est pas devenu effet des illusions qu’il a créées ? Il y a plein de questions à se poser sur ce thème des illusions alliées ou ennemies de la vie.

      1. Pour ma part j’ai appris avec des livres et sur Internet.

        Il existe de nombreuses formes de méditation. En tant que débutant, j’ai tiré profit plus particulièrement de :

        1) Méditation analytique
        Méditation sur les concepts bouddhistes, pour voir comment ils s’appliquent à soi-même et à la vie en général. Par exemple j’ai réalisé que les principaux « poisons mentaux » étaient à l’origine de la plupart des incidents majeurs de cette vie, notamment l’attachement (ou désir compulsif), l’aversion, l’irritation, la colère, la jalousie, l’ignorance de notre vraie nature, etc.

        2) Méditation avec concentration sur un objet
        Notamment la respiration. Cet exercice a pour but de développer les capacités d’attention et à réduire les ruminations mentales, d’atteindre le calme mental.

        3) Méditation de pleine conscience
        Prendre conscience d’un maximum de choses, en nous et en dehors de nous, par exemple ces bruits que nous ignorons, les sensations subliminales issues du corps, le flux des pensées et des émotions, etc.

        La méditation de pleine conscience (mindfulness) est étudiée depuis quelques années par des équipes scientifiques, avec des résultats étonnants : amélioration des défenses immunitaires, amélioration de la densité de matière grise (un antidote à la maladie d’Alzheimer ?), 76% de jours d’arrêt maladie en moins, utilisation en psychiatrie pour traiter les dépressions (la méditation de pleine conscience permet de remplacer les antidépresseurs dans 50% des cas), etc.

        Les protocoles utilisés par les scientifiques comprennent en général 20 minutes de méditation de pleine conscience par jour pendant 2 mois.

        Dans mon cas j’ai observé une amélioration du niveau de ton (je ne me met plus en colère, ce que 600 heures d’audition n’avaient pas résolu), de nombreuses cogs sur le fonctionnement de mon propre esprit, une plus grande confiance dans la vie car je sais quoi faire en cas de coup dur : ouvrir une séance de méditation, etc.

        Je manque de temps pour en dire davantage, mais vous trouverez toutes les informations nécessaires sur Internet et dans des livres. Vous pouvez également joindre des groupes de méditation pour avoir des exemples. Il existe également des cours Bouddhistes.

        Attention ! Les vrais cours bouddhistes sont gratuits ! Cela peut être traumatisant pour un scientologue !

  7. Moi je trouve que la théorie de la PTS ness fonctionne. Simplement, les gens ne trouvent pas l’item, ou l’item est refusé. J’ai eu des auditions sur des conditions PTS miraculeuses. C’est très fort.
    La valence de Miscavige prédomine dans l’église. Ceux qui le suivent sont hors valence. Les gains sont barrés.
    Miscavige ne veut pas de gens libres, et c’est pour ça que la sciento n’est plus que l’ombre d’elle même. J’attends avec impatience le moment où il sera traîné dans la rue et que les scientologues lui cracheront dessus.
    La sciento en gros marche, Miscavige est un suppressif. C’est tellement simple que c’est à pleurer.
    Dans sa valence de sergent des marines… beurk.

  8. Les Ots sont heureux de tout recommencer car ils se disent sans doute que leur niveau de conscience ayant grimpé, ils vont récupérer, en bas du pont, les gains à côté desquels ils sont passés quand ils n’étaient pas encore OT.

    Il y a des gens à qui cela fera du bien et d’autres chez qui cela fera bien des dégâts. Un peu comme si on imposait aux personnes ayant guéri d’un cancer de faire, des années après leur guérison, une nouvelle chimio révolutionnaire… ça n’a pas de sens.

  9. C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ce site, que j’ai découvert récemment. J’ai beaucoup fréquenté les sites anglophones et j’ai eu le plaisir de communiquer avec des anciens terminaux de tech qui ont marqué l’histoire du mouvement et qui ont été évincés lors de purges successives depuis 82. Comme disait Joe Van Staden qui fut l’un des capitaines de la Sea Org à bord et qui a navigué au bord de l’Enchanter, l’Avon River et le Royal Scotsman : « It’s all a question of mindsets » c’est tout une question d’états d’esprit. L’état d’esprit est fondamental ; quand on part perdant pour faire l’Everest on tombe dans la première crevasse et quand on part en pensant qu’on est invincible, sans tenir compte des obstacles matériels on ne fait pas long feu. Par contre quand on a le moral en acier trempé, la volonté et la persévérance on a des bonnes chances de succès pourvu que l’on tienne compte de la réalité. C’est le cas de De Gaulle ou de Winston Churchill pendant les jours noirs de la deuxième guerre mondiale. D’après Hanna Eltringham qui fut « Deputy Commodore » , Hubbard, poussait les gens à se dépasser et ils arrivaient à faire des choses qu’ils auraient cru impossibles. Ceci dit, le Commodore a très mal fini lui-même. On peut faire quelques progrès en Scientologie, de la même façon que l’on peut faire des progrès avec d’autres méthodes, mais en Scientologie on commence par donner son accord graduellement et on perd progressivement son esprit critique, sa capacité d’évaluer la réalité correctement pour tomber dans une illusion totale. Vous faites tous les niveaux d’OT jusqu’à OT VIII et vous pensez que vous êtes capable d’agir sans avoir besoin d’un corps or vous n’êtes même pas capable de soulever un timbre de poste par la pensée ou d’extérioriser et d’aller voir ce que le procureur est en train de pondre dans son bureau pour l’audience du lendemain. En outre la statistique de mortalité pour les OT VII est tout à fait édifiante. L’homme qui a développé solo NOTs est David Mayo. Maintenant il n’y croit plus du tout. A l’époque « il avait sauvé la vie de LRH » sauf que LRH a fini sa vie à la merci de quelques aides dont Sarge (Stephen Plauft), le couple Broeker et d’autres comme David Miscavige qui pensait que le « Old man » avait le cerveau grillé et qu’il fallait que l’on se débarrasse de lui pour passer à la vitesse de croisière avec le IRS (le conflit avec le fisc Américain). LRH avait confié à Sarge qu’il avait tout raté dans la vie.
    LRH a fini avec des piqures de Vistaril (drogue psyquiatrie) dans les fesses, dans un état hallucinatoire et on l’a laissé mourir après sa deuxième attaque (j’ignore si c’était un AVC ou une attaque d’apoplexie). Son médecin, Gene Denk et le top du top de RTC : les Gamboa, Miscavige, sa femme Shelly et le couple Aznaran sont partis jouer au casino à las Vegas. A leur retour LRH était mort. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais le testament a été changé à la dernière minute, un jour avant sa mort. Mary Sue et les enfants ont été tenus à l’écart et dépossédés dans le nouveau document, on a incinéré le corps dans les plus brefs délais et on a menti aux scientologues en disant que LRH avait quitté son corps volontairement pour continuer ses recherches et qu’il était en parfait état. Les pompes funèbres ont trouvé la situation suspecte et ont alerté les autorités, qui ont envoyé un médecin légiste. Son rapport est accablant. En fait, il était un peu dans le même état que Howard Hughes à la fin de sa vie ; ses cheveux et ses ongles longs et sales, les dents pourris, son pancréas dans un état lamentable et il ânonnait sans cesse la même phrase « les gens n’imaginent pas combien de BTs il y a ». Lui qui devait avoir atteint un état proche de celui d’un Dieu, est mort abandonné, trahi, loin des siens, caché dans un ranch dans le désert, traqué par le FBI, malade, en buvant toujours trop et en fumant 5 paquets de cigarettes par jour. Mais le chapeau du magicien qui promettait un pont vers la liberté totale a continué sans lui et le nouveau dictateur COB RTC s’est assuré d’éliminer tous les rivaux potentiels et de prendre les rênes de la multinationale de la spiritualité. Voilà la grande illusion et tout ce qui a marché là-dedans, c’est à cause de vous et de moi qui y avons cru.

    1. Bonjour Konrad, merci pour cette synthèse que l’on peut difficilement contester. Oui, tout est une question d’état d’esprit, de ce que l’on est prêt à croire ou ne pas croire pour avancer dans la vie. Moi, les BT, rien à faire, ça n’a pas jamais été ma came.

    2. « …et il ânonnait sans cesse la même phrase « les gens n’imaginent pas combien de BTs il y a »

      Si cette comm de Lrh est vraie, elle mérite réflexion. A savoir, à quoi bon aller titiller les Bts sous peine d’être submergé et de crouler sous le nombre ? Ce qui semblerait être le cas pour Lrh au regard de ce qui est raconté sur son état mental de fin de vie.
      Est-on obligé de passer par le réveil de BTs bas de ton (devenus donc incapables) pour devenir plus capable soi-même ? Il y a là un paradoxe que je ne saisis pas.

  10. Le but de la sciento était de créer une nouvelle civilisation avec des thetans pouvant opérer à l’extérieur de leur corps. C’était un postulat, un idéal dont on a vu, en 60 ans, qu’il était irréalisable. En plus, Lrh n’a jamais montré à quiconque qu’il était capable de bouger des objets. Il donne le mode d’emploi quelque part dans une conférence, j’ai essayé, n’y suis pas arrivé, même en étant haut de ton :-(. Mais le groupe croit encore à tout ça. Les OTs, souhaitant cette extériorisation et ce pouvoir sur la matière sont prêts à croire tout ce qu’on leur dit et à refaire tout ce qu’on leur demande de refaire. C’est triste, effectivement.

  11. Konrad, vous avez une façon de raconter un peu tout ça, comme une synthèse « je sais tout » qui est en fait un ramassis de tout ce que vous avez lu en restant tranquillement assis dans votre fauteuil. Ce n’est pas que ce que vous dites est faux, c’est la façon dont vous le dites comme si vous aviez mené l’enquête vous-même. Vous avez un ton de gratte-papier du café de commerce qui a une explication pour tout et qui se croit plus intelligent que les autres alors qu’il patauge dans sa propre médiocrité. Votre façon de mépriser Hubbard qui a fini avec des piqure de Vistaril dans le derrière, de rapporter ses soi-disants propos à Sarge ne sont que réssucées mal digérées d’informations glanées ça et là, dans un effort, sans doute licite, pour donner un sens à tout ça.
    Mais je trouve que le mépris dont vous accablez les acteurs de toute cette histoire que vous balayez d’une main flegmatique, me rappelle trop l’attitude de gens qui recherchent la simplification dans l’effort de faire croire qu’ils sont intelligents.
    Ce n’est pas le fond de ce que vous dites qui m’agace. C’est la forme !
    Mais peut-être suis-je un peu névrosée…

    1. Ouille ! Toinette fait son caca nerveux. Je vois pas où est le mépris dans le commentaire de Conrad. Le vrai mépris, c’est quand y a des gens qui essaient de nous faire croire que LRH et tous les prétendus OT se situent dans une sphère hyper supérieure par rapport au reste de l’humanité. Le mépris, c’est vouloir taire le mensonge et le remplacer par des fables. Si la sciento persiste, c’est à cause des mensonges dont elle est entourée. Le jour où elle sera vue telle qu’elle est, elle disparaîtra en tant que mouvement, et c’est exactement ce qui est train de lui arriver. Il subsistera peut-être des bouts de tech qui seront intégrés dans d’autres domaines, mais ça s’arrêtera là.

      Conrad, continue d’écrire depuis ton fauteuil. A ce propos, Toinette, 90% de la sciento se déroule dans un fauteuil – préclair ou auditeur. Beaucoup de thinkingness, pas beaucoup de doingness.

    2. Marie Antoinette
      J’ai été staff pendant longtemps, j’ai eu accès à pas mal d’informations que l’on retrouve en ligne aujourd’hui. J’ai travaillé pour le GO au temps de Marie Sue Hubbard et de Jane Kember. Après j’ai travaillé pour OSA. Ma spécialité c’était les synthèses pour les avocats américains, dans lesquelles il fallait résumer des affaires juridiques ou d’autres situations et donner une analyse en 10 ou 12 pages d’une affaire qui pouvait comporter 300 pages.
      J’ai adoré être sur la chaise, le peu que j’en ai fait fut une expérience inoubliable, c’est pour ça que je me suis intéressé à la Scn, mais malheureusement j’ai été appelé à d’autres fonctions. Je regrette que mon côté flegmatique vous tape sur les nerfs, mais ça fait partie de mon éducation très britannique. Quand à mes sources, j’avais des tonnes de documents papier que l’on a scannés à l’arrivée du numérique, c’est la que j’ai appris l’existence de LRH jr dit « Nibs » dans la famille Hubbard, les démêlées de Hubbard avec Purcell, les déclarations sous serment de Jesse Prince N° 2 de RTC, de David Miscavige, de Robert Vaughn Young, les interviews des anciens de Gold (Int Base), l’interview de Bill Franks qui fut COB de l’Eglise de Scientologie appointé à vie par Hubbard lui-même, etc. Par la suite j’ai quitté l’organisation et j’ai pris contact avec pas mal d’anciens de la Sea Org, qui avaient été sur les bateaux au début du Sea Project. C’était un groupe d’environ 20 personnes tous clairs et ayant fait le SHSBC.
      Quant à la fin de la vie de LRH, il y a des témoignages tout à fait passionnants dans le dernier livre de Marty Rathbun « Memories of a Scientology Warrior ». Je n’éprouve pas de mépris, j’éprouve surtout de la tristesse quand je vois les garçons et les filles de 16 ans qui signent de contrats pour la Sea Org. Quand je pense à mon ex femme, toujours dans la Sea Org, qui est venue dans ma famille il n’y a pas longtemps en disant que la criminalité en Colombie avait baissé de 50% grâce au chemin du bonheur !!! Je suis allé en Amérique du Sud récemment, j’ai été en Colombie, protégé par l’armée, des gardes du corps, etc. la criminalité a baissé grâce au président Uribe, à son successeur et au travail de l’armée. L’Eglise de Scientologie se fait de l’argent sur les copies du chemin du bonheur. Ils ont des esclaves pour les produire sans payer des charges sociales et ils les font acheter par les « adeptes » avant de les envoyer. Quand ils envoient du monde en cas de catastrophe, c’est juste les équipes vidéo de Gold. Les pauvres publics payent toutes leurs dépenses. En fait je me rends compte que j’ai donné mon aide à une machine à faire du fric qui est devenue folle et qui n’a rien à voir avec les raisons pour lesquelles je me suis engagé il y a longtemps. Je pense que ceux qui sont à l’extérieur se portent beaucoup mieux, parce qu’ils peuvent explorer la vie et faire le tri. Quand je vois la tête de Mike Rinder aujourd’hui, et l’allure qu’il avait quand Miscavige l’a sorti du « trou » pour manier John Sweeny, ça n’a rien à voir. Pour finir je dirai que j’ai eu la chance de correspondre avec Ken Urquarth ancien LRH comm sur l’Apollo qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions. Il y a eu aussi Karen, Mike, Jeff et d’autres qui ont été là quand le monde auquel je croyait s’est écroulé.

      1. Merci Konrad… Vous êtes arrivé quand j’ai soudain eu un ras le bol d’entendre des choses négatives. Moi-même, j’ai beaucoup été intéressée par tout cela… Mais, en fait je n’aime pas quand on maltraite Hubbard… Il a eu certainement des tas de défaut, n’a pas toujours été gentil et a peut-être mal fini, mais l’oeuvre qu’il laisse derrière lui, libérée du joug de Miscavige et de RTC mérite qu’on l’étudie, la commente, l’applique, et même qu’on en continue le développement.
        Mais je regrette d’avoir été aussi expéditive avec vous, j’ai dû vous imaginer à travers d’autres personnes que j’ai connu et qui ne m’ont pas été sympathiques.

        1. Et Jane Kember, c’était pas un cadeau. Je connais des anciens du GO qui me l’ont décrite. Miscavige quand il l’a virée devait avoir l’air d’un baume sur la plaie. So little did we know !
          Quand à Bill Franck, d’après des témoignages, c’était pas un brave gars. Ce pauvre LRH était entouré par des prédateurs. Vous parlez de Vaughn Young, vous croyez que son témoignage est vrai quand il dit qu’il a écrit sur l’ordre de Miscavige « PTS ness and disconnetion » sans l’accord de Hubbard ?

          1. En fait, avec toutes ces personnes nommées, on réalise que la sciento a attiré presque plus de gros connards en son sein que de gens bien.

            Et ces gros connards ont tout fait pour que les gens bien soient mentalement amoindris et ruinés.

            Tant que la porte sera grande ouverte aux affreux, et tant qu’ils auront possibilité d’accéder à des postes importants, la sciento continuera sa descente aux enfers.

    1. Marie Antoinette, je vous adore. Heureusement que vous êtes là pour remettre un peu les choses en place sans quoi je sombrerais dans une grande dépression!!! Moi aussi je suis conscient de tout ce que j’ai acquis avec la sciento, je sais que j’ai toujours réfléchi sur la vie et j’ai appris à penser avec la sciento. J’observe souvent dans le monde réel les uns et les autres et je sens bien qu’une personne sociale peut-être si riche spirituellement et inversement.
      Je sais que depuis la sciento je peux réfléchir à des concepts tellement incroyable que je ne l’aurais jamais imaginé. Mes sens spirituels sont si réels par moment!
      Le problème est que l’être humain accepte soit tout ou rien du tout entre les deux il n’y a rien, heureusement, vous êtes là. Vraiment, je vous remercie.
      Ce n’est pas parce qu’il y a des choses à jeter qu’il n’y rien à garder.
      Il est vrai qu’il reste beaucoup à faire et je pense qu’il serait temps de créer un nouveau concept « la scientologiehumaniste », deux mots qui n’auraient jamais du être séparés l’un de l’autre.
      Il y a du pain sur la planche et nous devons garder devant nous ce concept de scientologie humaniste et progresser et découvrir avec les nombreuses données existantes d’autres concepts et d’autres découvertes. Il y a tant à faire aussi pour humaniser les choses dans l’environement, la société, l’entreprise etc..Notre quête spirituelle ne fait que commencer.
      Merci encore Marie Antoinette pour votre présence si nécessaire à ma sérénité! ARC

      1. « Il y a du pain sur la planche et nous devons garder devant nous ce concept de scientologie humaniste et progresser et découvrir avec les nombreuses données existantes d’autres concepts et d’autres découvertes »

        Je pense moi aussi qu’il y a d’autres concepts à trouver et d’autres découvertes à faire sur le sujet. Lrh a ouvert une incroyable brèche mais des ronces en barrent encore le chemin.

  12. Ayant parcouru tous les commentaires, il est temps que je mette mon grain de sel.
    Hubbard a toujours visé que n’importe quel citoyen lambda commençant la scientologie atteigne un état qui est :
    – Clair Theta clair.
    Pour ceux qui n’ont pas de dico à porté de main, voici les définitions :
    1) personne capable de créer son propre univers ou bien, capable, tout en vivant dans l’Univers MEST (physique) de créer à volonté des illusions que d’autres peuvent percevoir, capable aussi de manier des objets sans moyens mécaniques, de n’avoir ni de ressentir le besoin de corps ou même de l’univers MEST pour continuer à s’intéresser et intéresser ses amis à l’existence.
    2) Le niveau au dessus de Clair Theta (qui est clarifié du besoin d’avoir un corps)
    Tous ses engrammes ne sont maintenant plus que des concepts d’expérience. Il est clair tout au long de la piste. Il peut vraiment utiliser toute sa puissance.
    3) Quelqu’un qui a le souvenir intégral de tout et possède toutes ses aptitudes de thetan.

    Voila, ce qu’il faut atteindre en scientologie.
    1) Aller à Clair
    2) Passez au travers de niveaux de pré-OTs; (OT1, 2,3,4,5,6,et 7)
    3) Passez au travers des niveaux d’OTs originels. OT IV et V. Vous obtiendrez le stade de Theta Clair
    4) Passez au travers des deux derniers niveaux d’OTS originels : OT VI et VII et vous serez Clair Theta Clair.
    A la question pourquoi LRH est tombé dans le potage, et bien c’est parce qu’il cherchait à atteindre Clair Theta et Clair theta Clair sans passer par la case niveaux de pré-OTS. Résultat : Il s’est tout pris dans le tronche, est tombé malade, et a eu besoin de Mayo.
    Vous pouvez, peut être, tenter d’obtenir les états de Clair theta et Clair theta Clair sans passer par la case pré-OTs, à vous de voir.
    Ce vrai pont que je suis en train d’évoquer n’existe pas dans le groupe Miscavige. Puisqu’il a tout fait et qu’il fera tout pour ne pas avoir de vrais OTs sur cette planète.
    Si le vrai pont vous tente, à vous de jouer dans l’indépendance. Mais ce n’est pas du tout cuit. Vous me direz, on est en train de frire sur cette planète, alors why not ?

    Au fait un exemple de Clair Theta Clair ? Et bien Maître Yoda dans la guerre des étoiles. Not so bad

    1. « Au fait un exemple de Clair Theta Clair ? Et bien Maître Yoda dans la guerre des étoiles. Not so bad »

      Not so bad sauf que maître Yoda est un personnage de fiction. Jamais vu de Maître Yoda en vrai, en sciento. En connais-tu seulement un ayant les mêmes aptitudes que Maître Yoda ? Même à la Ron’s org qui pratique le pont original depuis des décennies, on n’en a pas vu des Yoda.
      Si ?

    2. Tu nous fais très bien comprendre que quand le pont est mal fait, on peut y laisser la peau. Certes, il y a des outils pour réparer mais on ne peut pas réparer un être abîmé au point où il n’a plus l’âge ou le volume theta pour renverser la vapeur. Auditer une personne affaiblie par un cumul de procédés inadaptés à son cas peut la restimuler plus que l’aider.

      On a tous voulu être des Yoda et on a tous souhaité l’être sans y laisser des plumes mais on en a tous laissé car la sciento mal appliquée fait empirer, voire pire. Et quand on connaît ce fait, on ne veut plus engager son pronostic mental…

      Es-tu theta clair mis au clair ? Si oui, raconte !

  13. Emile Louis, tu me fais rêver. Tu nous donnes une destination que tu as toi-même expérimenté. Je me souviens comme c’est simple d’extérioriser. Tu n’as qu’à te décaler un peu de ta tête. Et ton corps devient soudain un objet différent de toi. Tu n’as plus de mental. Une sorte de temps présent. Et tu peux te mouvoir dans l’espace.
    Puis tu reviens à « toi », à ton centre, à cause de tous ces cycles non terminés qui sont autant de problèmes. Des ridges disséminés autours de toi et dans l’univers des autres qui interactent avec ta liberté d’être, d’assumer n’importe quelle identité ou d’en être aucune.
    Pas d’ego, pas besoin d’avoir raison, ni de lutter pour survivre.
    Mais malgré ça tu dois assumer la survie de ton corps mest, et de ta famille, parce que tu es dans le jeu de la survie.
    Mais c’est tellement merveilleux d’être hors du corps, de n’être pas identifié. Je crois que les états qu’apportent les niveaux d’OT originaux sont à développer. Je pense qu’il existe d’autres barrières énergétiques à la liberté des êtres.
    « Les thétans sont liés ici sur Terre par d’autres systèmes de force. » dit Hubbard dans Histoire de l’homme.
    Oubliez Miscavige et son église corrompue, et intéressez-vous au sujet, tout est encore à faire…

    1. « Pas d’ego, pas besoin d’avoir raison, ni de lutter pour survivre.
      Mais malgré ça tu dois assumer la survie de ton corps mest, et de ta famille, parce que tu es dans le jeu de la survie. »

      Ah ba voilà ! Et ce jeu de la survie t’empêche d’être libre et extérieur de façon stable à moins d’être complètement à l’abri d’un point de vue financier. Et encore…

      C’est un peu comme si on nous disait « on peut vivre nu et heureux » sauf que quand tu vis au pôle Nord, c’est un peu compliqué.

      Un thetan ne peut être un thetan libre qu’en dehors de cet univers. Et on y est dans cet univers, et jusqu’au cou ! Et que les Ots s’y débattent autant que les wog.

      La sciento nous a dit « vous êtes en prison mais il y a une grande liberté dehors ». Il me semble que c’est aussi douloureux de regarder cette liberté à travers les barreaux (qu’on essaie de scier toute sa vie avec les procédés du Pont) qu’être un wog ignorant tout de cette liberté extérieure.

      Rester prisonnier ou tenter une évasion est tout aussi épuisant…
      Sorry pour ce brin d’apathie matinal… 🙂

  14. En fait, j’ai fait une cog, les gens ne peuvent pas extérioriser parce qu’ils sont comme satellisés autour d’un solide;
    Quand j’étais adolescente, je partais faire de longues marches, et j’essayais de me « fondre » dans l’environnement. D’oublier qui j’étais, de me détacher du centre de moi, de me décentrer. La lutte de l’ego pour continuer à être. C’est très visible chez des gens qui passent leur temps à se décrire eux-même. Ils font le tour de tous leurs attributs pour continuer à avoir une identité, à ne pas être annihilé. « Self centré » dit-on.
    Mais ce n’est pas la vie, c’est un effort permanent pour échapper à du danger, à une restimulation permanente de danger. C’est tellement horrible. Ils doivent lutter pour continuer à être. Alors que c’est si simple.
    Les gens qui sont liés à l’église de DM gravitent autour d’un solide qui les aide à ne pas se sentir seuls, et « décentrés ». L’indépendance, c’est de pouvoir être soi. Si l’on faisait encore du TRO, on pousserait encore cette qualité chez les gens.

    1. « En fait, j’ai fait une cog, les gens ne peuvent pas extérioriser parce qu’ils sont comme satellisés autour d’un solide. »

      Oui et autour du fait qu’il leur faut constamment trouver de l’argent, toujours plus d’argent. Ce problème leur prend la tête 24h/24

    2. On aurait présenté la sciento comme une technique qui permet d’expérimenter l’extériorisation et/ou des états de bien être spirituel et communiqué uniquement là-dessus, c’était peut être gagné.
      La sciento, en se vantant de réveiller le géant bourré d’aptitudes qui est en nous, s’est vidée un chargeur dans le portrait, parce qu’en 60 ans bien peu de géant bourrés d’aptitudes se sont réveillés…
      Faire fantasmer les gens à mort c’est bien mais si le fantasme est frustré, ouille ! ouille ! ouille !
      La sciento, pour moi, a cruellement manqué de sobriété et elle paie ses promesses non tenues.

  15. Merci Marie-Antoinette, mais je n’ai pas tout expérimente. Une partie, seulement. On en reparlera quand j’y serais.
    A part ça, j’ai voulu rappeler qu’elle est le but a atteindre quand on franchit la porte de la scientologie…Et c’est un super but…

  16. Un ami vient de me demander si j’étais Émile Louis Marc… donc, ne serait-ce que pour clarifier ce malentendu, j’interviens sur cette page qui fleure bon la désillusion et le matérialisme politiquement correct.

    Cher ELM, bien qu’ayant un avis positif sur ce Pont originel que vous franchissez avec les gains que l’on sait, j’aimerais apporter quelques précisions concernant les définitions de Thêta Clair et Clair Thêta Clair.

    Thêta Clair a été redéfini par LRH comme suit dans l’Ability 92Major, Volume Technique V, page 112 : « … Et si vous le voulez bien, nous utiliserons désormais le mot Clair pour signifier Thêta Clair, et si nous parlons du Clair MEST nous le préciserons. »

    Quant au niveau ultime de Clair Thêta Clair, c’est un état relatif, pas absolu, qui dépend de la quantité de cas de préOT enlevé sur OT II, III, IV & NOTs (V, VI, VII). Ce cas étant, si l’on tient compte de la théorie d’OT III et NOTs, absolument, résolument et pratiquement illimité.

    Un point de vue qui s’aligne avec la supposée phrase prêtée au supposé LRH, au crépuscule de sa vie, rapportée par des personnes « dignes de confiance » de son entourage, évoquée plus haut par konrad. Je dis « supposé », car contrairement à beaucoup, je n’achète pas chat en poche toutes les informations qui circulent sur le Web. En ceci, je rejoindrais Marie-Antoinette quant à la valeur relative de ce « savoir » glané sur les sites et blogs, avec une chaise et un ordinateur pour tous outils d’investigation. D’autant que la plupart de ces sites et blogs, tout en se prétendant objectifs et informationnels, affichent une couleur politique anti-scientologie, même à l’encontre des scientologues indépendants. Ces derniers y étant souvent présentés comme des malades qui, bien qu’ayant été soustraits au foyer infectieux de l’épidémie, continuent d’exhiber les symptômes d’un mal incurable justifiant un traitement à vie. Ces sites et blogs se proposant de les soigner au moyen d’un « sérum de vérité », véritable remède de cheval, aux effets secondaires plus ou moins connus, mais dont la toxicité est avérée sur le moral du patient.

    Pour en revenir au Pont originel, une personne qui a fini celui-ci va s’apercevoir, en retournant en séance ou même en continuant de vivre dans cette jungle qui est la nôtre, que des couches de cas aussi épaisses qu’insoupçonnées imprègnent encore son univers, son corps, l’espace et les objets qui l’entourent, et ces couches de masses, ridges et autres unités vitales indépendantes opposent de l’inertie ou des intentions contraires à sa causalité objective sur le MEST.

    Extrait du Technical Dictionary of Dianetics and Scientology :

    CLAIR THÊTA CLAIR : 1. une personne qui est capable de créer son propre univers ou qui, vivant dans l’univers mest, est capable de créer à volonté des illusions perceptibles par d’autres, de contrôler des objets de l’univers mest sans aucun moyen mécanique et de n’avoir ni de ressentir aucun besoin de corps, ni même de créer des illusions pour rester intéressé ou maintenir l’intérêt de ses amis dans l’existence. (Scientologie 8-8008) 2. le niveau suivant au-dessus de Thêta Clair (lequel est mis au clair de la nécessité d’avoir un corps). Tous les engrammes de la personne ont été transformés en expériences conceptuelles. Il est clair sur la piste entière. Il peut réellement envoyer la sauce. (Conférence du 26 juin 1952) 3. une personne qui a un rappel complet et une totale aptitude en tant que thêtan. (Scientology 8-80)

    Notez aussi que la définition 2 de Clair Thêta Clair rejoint la définition 5 de Thêta Clair :

    THÊTA CLAIR : 5. il y a deux sortes de thêta clair, l’être thêta qui est mis au clair de sa nécessité ou compulsion d’avoir un corps, et l’être thêta qui est mis au clair d’un bout à l’autre de la piste du temps. (Conférence du 26 juin 1952)

    La nature relative des ces états est aussi exprimée dans la définition 7 de Thêta Clair :

    7. c’est un terme relatif, pas un terme absolu. Il signifie que la personne, cette unité de pensée, est mise au clair de son corps, de ses engrammes, de ses facsimilés, mais peut prendre soin et s’occuper d’un corps. (Livre Création des aptitudes humaines)

    Sachez enfin, cher ELM, que contrairement à l’usage, je ne mets pas en doute vos gains, mais je me permets juste de les replacer dans leur contexte technique avec les bonnes définitions.

    Cette histoire d’illusion contre réalité est un vaste sujet qui mériterait un article sur Un monde plus clair.

    1. Dois-je comprendre que le cas d’une personne est infini et qu’une vie ne suffira pas à l’éliminer ? En tout cas, cela s’aligne avec la donnée selon laquelle les absolus sont impossibles à atteindre.

      Si tel est le cas, les praticiens scientologues ont de beaux jours financiers devant eux, ainsi qu’un cas de conscience : peuvent-ils honnêtement garantir qu’ils sont capables de mener un individu à des états supérieurs ?

      Sur ce, je vais aller grignoter un petit en-cas.

    2. Vous avez dit matérialisme ? Vous avez des gens de valeur sur ce blog qui ont rêvé de conquérir l’univers Mest, ce qui n’a rien à voir avec le matérialisme. Et LRH nous avait bel et bien promis cela, lisez plutôt :

      « Après une très grande quantité d’audition pouvant aller jusqu’à 50 heures (lorsque que le preclair aura regagné son aptitude à créer ses propres illusions en leur donnant une solidité considérable) on s’apercevra que le preclair peut à volonté percevoir l’univers Mest et ce, avec une grande précision. De plus, il peut (sans l’aide d’un corps), déplacer des objets, guérir à distance et faire des milliers d’autres « trucs intéressants » qui pourraient fort bien être regardés avec un fabuleux respect mêlé de crainte, car ils n’ont pas été consignés dans l’histoire sur Terre, mais ont survécu au travers des légendes »
      SC 8-8008 Page 170

      Je ne sais pas vous mais moi, en lisant ce passage (à l’époque encore en anglais), j’avais sauté sur mon chéquier !

      On a tous reçu 50 h d’audition, enfin je présume. Qui a réussi à déplacer un objet sans son corps et guéri quelqu’un à distance ? Et qui a impressionné son entourage du fait de ses extraordinaires aptitudes ? Pas moi en tout cas.

      Emile-Louis dit que Lrh pensait pouvoir atteindre l’état de theta clair mis au clair sans passer par les niveaux inférieurs et que ça l’a rendu malade.

      Ok alors il aurait fallu mettre tous les livres écrits dans les années 50 de côté car ils donnent l’impression que cet état fabuleux a été découvert, mesuré et qu’il peut être obtenu en 50 h.

      Belle pub mensongère.

      Comme je le dis ailleurs, la sciento a communiqué sur des illusions d’états supérieurs, pas sur des états observés et obtenus.

  17. Dois-je comprendre que le cas d’une personne est infini et qu’une vie ne suffira pas à l’éliminer ?

    Oui.

    En tout cas, cela s’aligne avec la donnée selon laquelle les absolus sont impossibles à atteindre.

    Absolument.
    😉

    Si tel est le cas, les praticiens scientologues ont de beaux jours financiers devant eux :

    J’ai investi 3500 € il y a deux ans.

    Depuis, j’ai audité à peine 150 heures. Raison : je fais des séances allant de 15 à 30 minutes dont je ressors collé au plafond, avec des bouffées de rire et d’exultation qui se prolongent parfois plusieurs heures. (Là, y en a sur le blog qui vont se dire que je suis sérieusement atteint, Lol !)

    Suite à cela, je passe la journée dans un état de légèreté et de bien-être, avec des cognitions (réalisations) successives sur la vie, si bien qu’il m’est impossible de retourner en séance le jour même, et souvent je dois atteindre un ou deux jours d’être suffisamment redescendu pour refaire une nouvelle séance. D’autant plus que cet état s’accompagne parfois de bonnes nouvelles sur mes projets, d’amélioration concrète dans une zone de ma vie ou une autre.

    Donc, rien que de ce point de vue, l’investissement de temps est faible.

    Quant à l’investissement financier, sachant que ce niveau va probablement me tenir occupé encore un bon nombre d’années, je dirais qu’il est supportable.

    peuvent-ils honnêtement garantir qu’ils sont capables de mener un individu à des états supérieurs ?

    Eux, je ne sais pas, mais moi, oui.

    Tout dépend de ce qu’on entend par « état supérieur », n’est-ce pas ?

    Par exemple, quand je ris de bon cœur, j’aurais tendance à dire que mon état est plus enviable que l’état de celui qui pleure.

    Quand je suis insouciant, léger, heureux, dépourvu de la moindre rancune ou charge vis-à-vis d’un groupe où j’ai pourtant vécu des expériences qui ont littéralement brisé tant d’autres, ne suis-je pas dans un état supérieur à celui qui se morfond, s’apitoie sur lui-même et ressasse sans fin les mêmes griefs, sans jamais arriver à les soulager ni passer à autre chose ?

    Quand je repense à la façon dont j’ai pu baser tant d’années de ma vie sur un scénario de conspiration, je trouve l’idée carrément amusante. Je n’en éprouve ni honte, ni blâme, ni regret. Et pourtant je totalise très certainement plus d’années de staffs et plus d’actions d’éthique et de justice que la plupart des intervenants sur ce blog.

    Dans quel état faut-il être pour se faire pilonner d’invalidations, mauvaises indications, injustices, etc. durant des années, et se relever en rigolant, plus enthousiaste que jamais ?

    Est-ce un état supérieur à cet autre état dans lequel je serais brisé, déçu, furieux contre moi-même ou contre ceux que je juge responsables?

      1. Je ne sais pas qui vous êtes Word Clearer mais votre réponse à Voltaire est édifiante et confirme tout ce que je pensais sur la scientologie : ça ne supprime en rien le cas. C’est très culotté de votre part de le reconnaître ! Votre réponse va permettre à beaucoup de gens de sortir de « Doute » par la grande porte de la vérité : la sciento est un pansement mais elle ne « guérit » pas du mental réactif. Elle n’en vient en aucun cas à bout. Merci pour cette indication courageuse. Je quitte le blog pour aujourd’hui, mon aiguille flotte. 🙂

    1. Voltaire : Dois-je comprendre que le cas d’une personne est infini et qu’une vie ne suffira pas à l’éliminer ?

      Word Clearer : Oui.
      ————————————————-
      WOW ! D’où tenez-vous cette affirmation Word Clearer ? Parce qu’alors là, vous fichez une sacré claque. Est-ce que LRh a mentionné ça quelque part ?

      Si, comme vous le confirmez, le cas est infini, cela signifie :
      1) qu’il se remplit aussitôt qu’on le vide.
      2) qu’il est sans limite
      Dans le premier cas, qui a envie de s’épuiser à écoper une barque qui se remplit en permanence ? (ce serait du masochisme)
      Dans le deuxième cas, qui a envie de vider un océan avec une cuillère à café ? (ce serait pure stupidité)
      Moi quand je regarde toute cette randomité démoralisante, je me dis que le mieux pour survivre dans cet univers est un bon TR0. Une bonne confrontation et un bon Arc. Quand on a ça bien en place, le cas ne se remplit pas et ne se dramatise pas.

      1. Pack d’OT III, NOTs Series, Histoire de l’Homme, Technique 88 et d’autres conférences traitant des mêmes thèmes en 1952.

        Non seulement il est infini, mais si on ne le nettoie pas, il s’accumule et grandit sans cesse, jusqu’à ce que l’être ne soit plus capable d’assumer un beingness à part entière, direction « être une entité génétique », un animal, un insecte, une plante, un objet, etc. jusqu’à extinction totale.

        Bon courage avec le TR0 !

        1. Cher Word Clearer, de par mon observation, plus on nettoie le cas, plus l’être devient sensible (voire émotif) et plus il dramatise la vie et plus il remplit le cas et plus cet être doit se faire auditer (ou s’auditer) pour supprimer ce cas plus ça le rend sensible et facilement restimulable. Le Pont, quand on observe les gens qui le montent, donne cette impression d’hyper sensibilité. Cette sensibilité doit être exaltante dans un univers theta mais dure à porter dans un univers Mest.
          La comparaison n’est pas des plus heureuses mais ça me fait penser à un bouton de moustique. Plus on le gratte, plus il gratte et plus on le gratte plus il demande à être gratté.
          Aller tout en haut du Pont et se dire que malgré tout ce qu’on a déjà fait, il faut continuer à nettoyer le cas. Pardon, mais (gros soupir) c’est décourageant.
          Lrh avait dit que cela ne prendrait que quelques années, pas quelques vies…

          1. Cher aleajactaest,

            Je viens de voir votre commentaire parce qu’un ami vient de me l’envoyer par mail.

            Ce que vous décrivez est le phénomène de ne pas aplanir des éléments de cas qui ont été réveillés, restimulés et pas complètement blowés (dissipés). Que ce soit en dianétique avant clair, ou sur les niveaux d’OT après, ces indicateurs sont les mêmes.

            Concernant le cas infini, beaucoup de personnes sur le blog ont cru que j’annonçais une très mauvaise nouvelle parce qu’elles n’ont pas compris de quoi je parlais. Elles s’en sont même réjoui, sur le mode : « Merci, World Clearer, d’avoir été assez honnête pour dire qu’on allait tous crever et qu’il n’y avait aucun espoir. Ça fait plaisir à entendre. »

            Avant de sortir le champagne pour baptiser leur tombe, je leur conseillerais de clarifier la théorie des univers, et tous les mots qu’elles ont passés dans Scn 8-80, Scn 8-8008 et probablement PDC, si elles font partie des gens non entraînés ou mal entraînés qui ont eu la malchance de faire les Fondements jusqu’à ce point.

            Quand vous auditez votre cas sur les OT levels, et si vous le faites bien, avec des procédés correctement audités qui ne laissent pas des bouts restimulés non aplanis dans tous les sens, ET SANS LAISSER D’OUTLIST SUR LE CAS, comme cela arrive, hélas, mille fois hélas, pour une majorité de préOTs (voir Le labyrinthe de l’éternelle prise de tête), quand vous faites cela, dis-je, à chaque séance, vous effacez l’un ou plusieurs des calques superposés qui constituent ce motif apparent que vous voyez comme « la réalité », ou « l’univers physique », mais qui n’est que votre univers déformé, chargé d’une illusion de solidité et d’immensité, du fait de la quantité de ces « calques » superposés à votre point de vue. Ce faisant, vous changer le tissu même de votre réalité, et son interaction avec les autres univers.

            Même si le cas est « infini » (au sens Scn 8008), vous avancez à pas de géant, et chaussé de ces bottes de sept lieues, ce n’est pas de l’apathie que vous ressentez, mais l’impression de voler. Et la destination est la transformation radicale de la réalité pour votre univers, et celui de vos proches… je pourrais expliquer plus, et démontrer ce que j’avance, Scn et physique quantique à l’appui, mais je ne voudrais pas trop gâcher la bonne indication que certains ont eue en apprenant qu’ils étaient irrémédiablement condamnés à l’extinction en tant qu’être.

            1. Cher World Clearer, je doute que votre affirmation comme quoi le cas est infini ait réjoui qui que ce soit. Je pense plutôt que l’ampleur de la tâche qui en découle a pu en démotiver certains ou les encourager à chercher des réponses ailleurs. Je trouve arrogant de votre part que vous divisiez les individus qui ont étudié le sujet en deux catégories : ceux qui ont compris et ceux qui n’ont pas compris parce qu’ils ont sauté des mots sans les clarifier dans le dictionnaire (scientologique, cela va de soi). Vous est-il venu à l’esprit que des personnes modérément cultivées puissent ne pas être d’accord avec les données avancées dans les livres et dans les conférences que vous citez ? Et que la raison n’en soit pas uniquement des mots qu’elles n’auraient pas compris ?

              Vous avancez VOTRE réalité. Très bien. Mais, de grâce, épargnez-nous le « know best ».

              1. Cher Voltaire2003,

                Je pourrais partager votre point de vue si je n’avais pas vu, tout au long des commentaires et articles, autant de symptômes de mots mal compris, fausses données et « seconds phénomènes » à la pelle.

                Maintenant, puisque nous parlons mots mal compris, vous serez d’accord avec moi que « know best » a deux sens :
                1. attitude de celui qui « s’y connaît mieux » avant même d’avoir étudié, pratiqué et fait l’expérience.
                2. certitude du professionnel qui a effectivement étudié, pratiqué et fait l’expérience.

                Entre ceux qui sont peu entraînés, ont peu ou pas audité, et qui pourtant démolissent le sujet à longueur de pages sur ce blog parce qu’ils « ne sont pas d’accord avec » ce sujet, et celui qui a passé sa vie à l’étudier, le pratiquer jusqu’à devenir expert dans ce domaine, qui est vraiment « know best » au sens N°1 ?

                Je n’ai cessé de voir toute cette année des scientologues indépendants démoralisés par le travail de destruction systématique qui est opéré sur ce blog contre LRH, la scientologie, les niveaux d’OT.

                Cependant, si j’ai pu démoraliser qui que ce soit sur ce blog, je le prie de m’en excuser.

                N’hésitez pas, cher Voltaire2003, à réparer ma faute en postant un nouvel article qui saura leur remonter le moral et leur montrer la voie vers la liberté spirituelle.

                1. Moi, je trouve qu’il y a quand même moins de TA sur le blog qu’il y a quelques mois. Les BPC auraient tendance à se dissiper, à être moins fortes tout au moins. Il me semble que Marie-Antoinette était en faveur d’une continuation des travaux et de la recherche. Je partage cet avis.
                  J’en arrive à votre sentiment amer de destruction systématique de la tech sur ce blog.
                  Ce n’est pas tant la destruction de la tech que le constat cuisant – pour certains qui en ont fait l’expérience à leurs dépens – , que mal appliquée, la tech fait énormément plus de mal que de bien.
                  Dans tous les désastres on trouve une erreur humaine. La scientologie n’échappe pas à cette règle quand bien même Lrh aurait mis des garde-fous partout.
                  Viendra peut être le jour où quelqu’un perfectionnera l’emeter au point il ne râtera pas un read ni une FN et l’indiquera, façon voix de GPS, au préclair. La personne se mettra aux boîtes et un logiciel évaluera son niveau de cas et trouvera les procédés à auditer sur elle. Le preclair pourra choisir la voix de l’auditeur virtuel (moi, je prendrai celle de Fanny Ardant) et en avant Germaine ! Il n’y aura plus aucune évaluation ni évaluation et la personne s’auditera chez elle. Et cerise sur le gâteau, l’emeter détectera le métabolisme et ne se mettra pas en route si le preclair n’a pas suffisamment dormi ou mangé.
                  Avouons qu’un des gros problèmes de l’audition de scientologie c’est les intermédiaires entre le preclair et son cas (le DOP, le CS, l’auditeur, l’examinateur). Trop de monde qui peut évaluer, invalider et manquer des reads… Evaluation et invalidation sont les deux maladies, non pas de la tech, mais de ceux qui la pratiquent.

                  1. Seul bémol, la tech ne fonctionne pas en l’absence du cycle de com en audition, d’ARC, donc de com et de compréhension…donc il faut une personne là pour que quelque chose se produise. Et en cas de problème , l’auditing répare parfaitement l’auditing . Sinon, je crois que évaluation et invalidation sont 2 maladies de la…société.

                    1. « donc il faut une personne là pour que quelque chose se produise »

                      oui, c’est vrai mais cette petite illusion avec la voix de Fanny Ardant m’indiquant une F/N m’a fait passer un bon petit moment 🙂

                      Ceci dit, les emeters évoluent beaucoup du côté indépendance, peut être qu’un jour, ils indiqueront tous les reads sur un écran numérique ? Les gens qui auditent ne passeraient plus jamais à côté d’un read.

                      Comme vous voyez, j’aime beaucoup postuler le futur.

              2. Cher Voltaire,
                Beaucoup de gens prennent 2/3 heures par semaine pour le sport pour maintenir le corps en forme. C’est le temps nécessaire à un solo auditeur pour se maintenir F/N persistante et progresser . Est-ce vraiment too much ? Le cas est infini, en ce sens que les absolus sont impossibles à atteindre, mais croyez le ou non, il diminue et devient de plus en plus facile à manier au fur et à mesure des séances . De plus, une activité, quelle qu’elle soit, ou l’on progresse à pas de géants, est une activité « bandante » . Sur nots, les séances sont courtes et les progrès très palpables . L’audition n’est pas un chemin de croix, mais un réel bonheur . Alors tant mieux si cela dure très longtemps…

              3. Cher World Clearer, je doute que votre affirmation comme quoi le cas est infini ait réjoui qui que ce soit.

                Voyez plutôt :

                « kilucru | 21 février 2014 at 11 h 21 min | Répondre

                Je ne sais pas qui vous êtes Word Clearer mais votre réponse à Voltaire est édifiante et confirme tout ce que je pensais sur la scientologie : ça ne supprime en rien le cas. C’est très culotté de votre part de le reconnaître ! Votre réponse va permettre à beaucoup de gens de sortir de « Doute » par la grande porte de la vérité : la sciento est un pansement mais elle ne « guérit » pas du mental réactif. Elle n’en vient en aucun cas à bout. Merci pour cette indication courageuse. Je quitte le blog pour aujourd’hui, mon aiguille flotte. 🙂 »

                1. … En meme temps il laisse entendre (kilucru) qu’il va se tourner vers le boudhisme… voir sa reponse a Curiosus…
                  Moi ce que je vois c est une tech finalement tres complexe et volumineuse avec des risques d erreur enormes sur les preclairs avec les degats que l on connait, Miscavige ou pas.

        2. Tant qu’il y aura des corps, il y aura du cas restimulable.
          Le corps est un édifice très complexe, une entité qui veut survivre et qui n’aime pas trop qu’on vienne mettre le nez dans ses affaires. Pour nous, une somatique est un vrai problème mais qu’est-ce qu’elle représente exactement pour le corps ? Le sait-on vraiment ?

          Imaginons qu’une douleur au coude soit, pour l’entité génétique, un passage obligatoire pour une amélioration future du bras. Vous, en tant que squatteur du corps, vous ne supportez pas cette douleur et décidez de l’auditer pour votre petit confort personnel.

          Vous donnez donc tort à l’entité génétique qui essaie peut être d’améliorer un truc pour les générations futures ?

          Elle vous voit arriver avec votre emeter, essayant de détruire ce qu’elle essaie de mettre laborieusement en place pour la survie du corps, ça la fout en rogne et elle vous remet vite fait à votre place, parfois en détruisant tout l’ensemble…

          Des thetans au pied de l’échelle des tons (enthetas, donc) et réduits à des grains de poussière sont collés sur l’entité génétique, soit. Ne peut-on se libérer de la matière sans aller les chatouiller ? Perso, c’est vraiment la question que je me pose actuellement. Parce que, quand on se réveille en bas de l’échelle des tons, on n’est pas des plus thetas ! On a un sacré paquet de tons à remonter avant d’être sociable. En d’autres mots, celui que vous essayez de sauver ne peut-il causer votre perte ?

          Merci de me donner votre point de vue sur ce point, Word Clearer.

          1. Bonjour foolOT,

            Je ne cesse de découvrir des questions dans tous les sens qui me sont adressées. Désolé, si je réponds avec du retard.

            La publication de ces « données d’OT » qui circulent sur Internet, fragmentaires, sorties de leur contexte, avec des degrés sautés de la taille de l’Empire State Building, dépourvues du moindre word clearing de base sur les concepts clefs dont elles traitent, est le parfait coup de grâce sur la libération des êtres.

            Pour pouvoir mener une discussion cohérente sur le sujet, je vous propose de lire la définition d’entité dans ce glossaire.

            Ensuite, il faut bien comprendre que le cas n’est pas structuré de la façon que vous dites, et vous n’êtes pas le seul à faire cette erreur, une majorité de préOTs que je connais sur les « OT levels » font la même.

            Il n’y a pas de distinction réelle, fondamentale, entre la GE (qui est en fait un réseau d’entités), et les entités injectées en général, qu’elles soient dans le corps, les animaux, les plantes, les objets ou l’espace qui englobe votre univers. Tous ces êtres sont simplement des êtres solidifiés qui se sont voués à des tâches mest, organiques, et qui sont trop effondrés sur eux-mêmes, intériorisés, pour avoir la force, l’espace, l’extraversion d’occuper un espace volumineux englobant leur propre corps/beingness.

            Et comme ils sont généralement stuck dans un ou plusieurs incidents rejoués en boucle, ils sont aussi stuck à l’espace d’un thêtan plus puissant (comme vous) qui est leur ultime chance d’avoir encore un peu de beingess, doingness et havingness par procuration.

            Si certains s’inquiètent chez vous d’êtres délaissés, qu’ils sachent que le jour où vous les auditerez, ils redeviendront libres, extravertis, en contrôle de leur univers dont ils ont été dépossédés.

            Et aussi, comment peut-on souhaiter un sort pareil à un être ! Vous vous imaginez effondré, semi comateux, en train de patauger dans la même charge constamment, avec pour toutes sensations et havingness l’écho brumeux, lointain, des perceptions du thêtan auquel vous êtes accrochés depuis le dernier engramme qui vous a submergé et mis K.O pour le compte ?

            Si vous effacez le cas, le corps ne tombe pas en pièce, rassurez-vous. Il se désolidifie, s’allège, rajeunit, fonctionne mieux, vous le sentez de moins en moins, et cerise sur le gâteau, vous libérez des êtres ! Pour l’amour de Thêta ! Lorsque vous les auditez CORRECTEMENT, ils redeviennent clairs et libres.

            Dans certaines séances, les flots de gratitude que je reçois en retour sont purement extatiques !

            1. Merci pour cette longue réponse.

              Vous dites :

              « Pour l’amour de Thêta ! Lorsque vous les auditez CORRECTEMENT, ils redeviennent clairs et libres. »

              Si un scientologue en bon état met un certain temps à passer de « besoin d’amélioration » à OT7 , comment un être semi-comateux qui n’avait plus aucun espace ni avoir, peut-il passer sans entraînement, les grades et Ned de non-existence (-40 échec/total/inconnaissable) à 4.0 (flots de gratitude) . Autrement dit comment peut-il se retrouver libéré et clair plus vite que la personne qui a monté tout son pont pour le libérer ?
              Et pourquoi ne pas auditer (par la même méthode) ses amis et famille à atteindre « flots de gratitude » plutôt que des êtres semi comateux ? Est-ce que cela ne va pas à contresens de la donnée qui dit qu’il faut d’abord aider les thetans capables ?

              1. « Et pourquoi ne pas auditer (par la même méthode) ses amis et famille à atteindre « flots de gratitude » plutôt que des êtres semi comateux ? »

                Je suis 150% ok avec toi !
                Loin de moi l’idée d’invalider les niveaux d’Ots et ce qu’on y audite mais ce serait bien plus gratifiant de capter télépathiquement les Sps de ce monde et nos hommes politiques aberrés pour leur redonner du theta que de libérer des entités semi-comateuses.
                Imagine, un soir tu entends sonner à ta porte. Tu vas ouvrir et un DSK te prend dans ses bras exprimant un flot ininterrompu de gratitude :
                – Merci, Word Clearer, de m’avoir enfin libéré sur le sexe ! Grâce à toi, toutes ces conneries de partouze, c’est fini ! Merci ! Merci !
                Ce serait quand même plus fun d’avoir ce type de produit en live que de libérer des entités qui ont perdu tout espace et toute notion de leur identité.
                Je veux dire que le plus urgent, sur cette planète, c’est de mettre du theta chez les thetans qui dirigent ce monde. Je n’ai rien contre les entités endormies où qu’elles se trouvent mais mais elles peuvent attendre, non ? On est dans le rush là ! Et quand je lis que cela te met dans l’extase de libérer ces êtres, je peux comprendre ton gain et je l’apprécie mais je peux aussi ne pas le comprendre vu l’état lamentable dans lequel se trouve notre société. Nous sommes 7 milliards ayant un corps et on aide ceux qui n’en ont plus et qui sont au bas de l’échelle du savoir au mystère. Pour moi, ce n’est pas ça la priorité sur cette terre et puis bonjour la surpopulation à venir ! Parce que eux aussi vont vouloir jouer un jeu dans cet univers. Non ?

                1. Il faut regarder via la théorie des 3 univers et des Facteurs.

                  Tu es seule dans ton univers.

                  Je suis seul dans mon univers.

                  L’univers physique n’existe pas, c’est une illusion d’optique et de sensation due au fait que dès qu’il y a un mouvement dans un univers, il se réplique dans chaque autre qui reproduit la même zone spatiale.

                  S’il n’y avait pas eu les quelques milliers d’OT durant les années passées, on serait peut-être comateux à notre tour, accrochés à un fragment de roche, dans l’espace noir et glacial, au milieu des débris de notre planète.

                  Pourquoi ne pas faire ceci et cela ?

                  Bah, j’ai besoin d’aide.

                  Qui veut m’aider et venir me rejoindre sur les niveaux d’OT à auditer son cas pour faire pencher la balance de façon plus significative, auditer des préclairs, entraîner des auditeurs ?

                  With a little help from my friend…

                  Bon, au pire, je serai mort en combattant.

              2. C’est la question qui tue. En un coup de baguette magique télépathique, tu rends clairs tout un tas de thétans dont le niveau de conscience est proche de zéro et en plus t’as même pas besoin de leur demander la cog de clair et de les faire attester. C’est merveilleux !

              3. Hello FoolOT,

                Parce qu’il est seul ou « peu nombreux », d’une part.

                L’une des raisons qui fait que le R3Ra ou la Dianétique doit repasser le même engramme 6 à 7 fois pour l’effacer, c’est l’archi-multiplicité du cas aux niveaux inférieurs.

                Même sur les grades et NED on audite le cas de préOT, en croyant que c’est soi-même seulement qu’on audite. Ces deux cas sont trop mélangés pour cibler uniquement l’être thêta en faisant abstraction du reste, vous donner le commandement, il le reçoit, mais 300 valences supplémentaires aussi le reçoivent.

                L’autre raison est que plus on monte (si l’audition est bien faite, bien C/Sée, etc.) plus ça va vite.

                Pour ce qui est d’auditer un proche, un autre « thêtan majeur », on va dire, son auto-déterminisme s’y oppose.

                Avec les autres, « vos pcs », vous utilisez la ligne de comm et de déterminisme dont vous bénéficiez parce qu’en venant squatter votre espace, ils ont perdu leur propre déterminisme.

                De façon étrange, le contrat établi qui fait qu’ils « font partie de votre cas », vous donne procuration pour les auditer.

                Auditer un être très auto-déterminé, comme son nom l’indique… est très difficile.

                Les autres sont en quelque sorte « juniors », et aussi ils sont « chez vous » car vous avez vécu des expériences mutuelles. Ce qui n’est pas le cas de vos proches, pas autant, et pas de cette façon.

                Cela dit, de nombreuses personnes vous diront qu’elles ont tiré des gains de cas du fait d’avoir un proche qui s’audite sur un niveau d’OT.

                1. Bonjour Word Clearer,

                  Merci pour ta sincérité.

                  « L’autre raison est que plus on monte (si l’audition est bien faite, bien C/Sée, etc.) plus ça va vite. »

                  Le facteur humain en sciento est tout à fait déterminant. Rien n’est pire pour un preclair que d’être évalué au lieu d’être simplement dupliqué. Me concernant, cela a été très souvent le cas. Le pic de non-duplication a été à Flag (la mecques de la sciento !) où j’ai vraiment crû mourir.

                  Mon point de vue est qu’il y a trop d’êtres Mest à l’intérieur du staff de scientologie, toutes orgs confondues.

                  Ces êtres ne dupliquent pas et font fuir des êtres theta de grande valeur. Ces grands albatros blessés viennent râler sur ce blog et on les prend à leur tour pour des êtres Mest, ce qu’ils ne sont pas…

        3. « Non seulement il est infini, mais si on ne le nettoie pas, il s’accumule et grandit sans cesse, jusqu’à ce que l’être ne soit plus capable d’assumer un beingness à part entière, direction « être une entité génétique »

          Ce point de vue est effectivement expliqué dans histoire de l’homme. A savoir qu’un être immortel est immense en début de parcours puis de plus en plus petit à force de traumatismes reçus et ce, jusqu’à devenir solide. Cette théorie a du sens, se suffit à elle-même et n’avait pas besoin d’un Xenu par dessus (à mon sens).
          Empêcher un être de devenir le galet rond d’une plage de Normandie est un but tout à fait louable quand on laisse la personne extirper de son cas les incidents qui lui causent du souci et qu’elle estime vrai pour elle. Mais je crois, comme Foolot, qu’une très bonne confrontation est une arme toute simple qui permet de glisser moins vite sur la spirale, voire même d’arrêter le déclin, ce dernier n’étant composé que d’une multitude de situations où l’on a été effet.

    2. Le cas est donc infini. Je ne sais pas d’où vous tenez cette certitude mais perso, j’achète ! 🙂 Quel courage de reconnaître que la scientologie améliore l’état mental général et l’ éthique mais qu’elle ne fait de personne un super héros aux aptitudes extraordinaires. Merci pour ce témoignage sincère.
      Comme le dit Voltaire dans son billet, il est temps de revoir les ambitions de la scientologie à la baisse.

      En d’autres termes, il y a l’état idéal postulé (supérieur et magique) et l’état réel (meilleur moral et éthique) que l’on peut espérer atteindre avec l’étude et l’audition. Il faut vendre l’état réel au public, pas l’état magique comme l’église le fait. Tout sera beaucoup plus empreint de vérité et tout ira beaucoup mieux.

      Vous avez assurément fait une bonne indic à beaucoup de monde, WC ! Merci.

      1. Je suis heureux que cette information ait fourni une bonne indication à beaucoup.

        J’ai mis les références en réponse à foolOT, plus haut.

        Vous ne m’en voudrez pas si je ne vous mets pas les extraits d’OT III et de NOTs, mais je puis vous fournir déjà cet extrait d’Histoire de l’Homme :

        (Pour plus de clarté, remplacez « transfert » par intériorisation et DED par (acte ouvert « mérité », DEserveD)

        « Lorsqu’il commet un DED, le thétan capte les ondes de chagrin du corps auquel il fait du mal. Il éprouve de la peine à son égard et, pour une raison ou une autre, se fond avec lui. C’est un TRANSFERT TEMPORAIRE. Mais après quelques incidents de ce genre, le fait d’être le pilote d’un corps MEST l’obsède et il va y consacrer tout son temps. Il estime ensuite que les perceptiques MEST constituent sa seule façon de percevoir et que les émotions du MEST lui fournissent sa seule façon de s’émouvoir. Il dégringole alors pour de bon sur l’échelle, devient un serviteur, se sent si dégradé de n’être rien lui-même et que le corps MEST soit tout, qu’il le soigne sans arrêt. Au bout du compte, il se fond avec lui dans un TRANSFERT PERMANENT et c’est sans doute la fin du thétan ; peut-être, après cela, l’entité génétique et le reste dirigeront-ils de l’intérieur ; peut-être un nouveau thétan les ramassera-t-il dans la vie suivante. La ligne MEST ne cesse de pomper les thétans. Ils ne durent pas très longtemps. Le « je » de l’individu est le thêtan. « 

    3. « Dois-je comprendre que le cas d’une personne est infini et qu’une vie ne suffira pas à l’éliminer ?

      Oui. »

      Ben la purée d’sa mère ! Cette assertion va en faire tomber plus d’un en apathie. Ils vont se dire « à quoi bon persévérer » et faire une bonne indic à d’autres qui vont se dire « j’avais raison ! ».

  18. Merci World Clearer pour les compléments d’explications. Je n’ai pas tout développé car cela demanderait un billet entier sur le sujet. En fait, j’ai surtout voulu expliquer quels sont les buts que l’on veut atteindre en scientologie, et comment le faire. On se rend compte qu’une personne au sein de l’église de Miscavige n’atteindra jamais ces buts. Par contre, une personne dans l’indépendance peut y arriver. Etat relatif, pas absolu bien sur.
    Un scientologue qui monte sur le vrai pont est à des années lumières du citoyen lambda. Malheureusement, la masse des gens tirent vers le bas. D’où la nécessité qu’un maximum de gens montent le vrai pont.
    Pour répondre à Voltaire : Oui le cas d’une personne est infini, car relatif. Par contre, plus elle monte, moins elle a de cas.
    Les praticiens scientologues ont de beaux jours financiers devant eux ? Pas vraiment, car peu, trop peu, de gens montent réellement le pont. Pour l’instant à peine quelques poignées sur la planète.
    Garantir de mener un individu à des états supérieurs ? Garanti non, approché oui. Mais rien que le fait d’approcher ce genre d’état vaut bien plus que ce que l’on vit sur cette planète de dingues tous les jours, où la survie ne tient qu’à un fil.
    J’ai comparé le Clair Theta Clair à Yoda dans la guerre des étoiles. Faire bouger du MEST sans le corps est faisable. Communiquer télépathiquement est faisable aussi. C’est juste une question d’audition, de formation et d’intention.

  19. Et bien je trouve que le niveau de théta s’élève. La sciento est une philosophie et une technique qui a pour but d’aider. C’est tout ce qu’a fait Hubbard pendant 40 ans. Il n’était pas motivé par créer une religion pour faire du fric. Ça c’est Miscavige.
    Hubbard a pu se tromper, prendre des mauvaises directions, laisser un travail incomplet, mais c’est le lot de tout chercheur. La sciento n’est pas un consommable où il suffit d’être obéissant. Votre esprit critique n’a pas été aboli. Vous luttez contre un esprit sectaire où il n’y a plus qu’à obéir. Mais ça n’est pas ça la sciento.
    Ça c’est la secte qui prétend être la sciento.
    Word Clearer, les gains dont tu parles, c’est Excal ? Je connais un certain nombre de gens qui solo auditent sur Excal. Il n’y en pas un qui n’est pas haut de ton, désinvolte et franchement éclaté.
    De temps à autres, je parle avec un, me disant après tout ce temps-là, il va pas être content. Ben pas du tout. Ils me parlent encore de plus de gains ! Et pas façon robot de Miscavige, je sais très bien faire la différence.
    Je ne fais pas de la pub pour, je ne fais pas partie de leur groupe. Je dis honnêtement ce que j’observe. Bah, on finira bien par en trouver un fâché, mais c’est pas facile !
    C’est quand même une bonne nouvelle, non ?
    Je sais que ce genre de comm dérange ceux (mes très chers amis pour la plupart) tenants du « Ron only », et ceux qui pensent que la sciento ne marche pas de toute manière.
    Pour moi, que quelqu’un d’autre que Ron ait développé un pont, c’est une excellente nouvelle. Ça veut dire que rien n’est figé, et que même ce pont n’est pas une fin, cela prouve que le sujet peut s’améliorer, et que les gains et les états sont atteignables. Que la sciento vit.

  20. Vous avez dit matérialisme ?

    Hélas, oui.

    Vous avez des gens de valeur sur ce blog qui ont rêvé de conquérir l’univers Mest, ce qui n’a rien à voir avec le matérialisme.

    Je sais, j’en connais même personnellement un bon nombre.

    Mais je sais aussi qu’ils ont beaucoup changé, si je compare le niveau de thêta qu’ils avaient jadis à celui d’aujourd’hui.

    Au-delà de l’argent et du temps, finalement de peu d’importance, car éphémères, la pire chose que l’on puisse perdre, c’est soi-même.

    « Après une très grande quantité d’audition pouvant aller jusqu’à 50 heures (lorsque que le préclair aura regagné son aptitude à créer ses propres illusions en leur donnant une solidité considérable) on s’apercevra que le préclair peut à volonté percevoir l’univers Mest, et ce, avec une grande précision. De plus, il peut (sans l’aide d’un corps), déplacer des objets, guérir à distance et faire des milliers d’autres « trucs intéressants » qui pourraient fort bien être regardés avec un fabuleux respect mêlé de crainte, car ils n’ont pas été consignés dans l’histoire sur Terre, mais ont survécu au travers des légendes »
    SC 8-8008 Page 170

    Je connais plusieurs personnes qui ont assisté à des phénomènes similaires, j’en ai moi-même vu quelques-uns, accomplis par des OT des années 70. John Mc Master Bujold a été rapporté en train de léviter devant plusieurs témoins (suite à quoi il se serait cassé un orteil en retombant).

    Je vous citerais bien quelques exemples précis, noms et lieux à l’appui, si nous n’étions pas dans ce contexte de méfiance qui incite à préserver l’anonymat de chacun.

    Pour les 50 heures, je ne sais pas, il y a peut-être eu quelques cas d’exception à l’époque, ou pas. Ce sujet demanderait une réelle enquête, approfondie, avec des témoins de l’époque (1952) retrouvés et interrogés, pas un jugement hâtif fondé sur l’amertume et basé sur le contexte actuel qui est celui d’une descente aux enfers après un travail de sape effectué sur plus de 30 ans.

    Je ne sais pas vous, mais moi, en lisant ce passage (à l’époque encore en anglais), j’avais sauté sur mon chéquier !

    Moi, j’ai donné ma vie. J’ai rejoint le staff pour très longtemps.

    Il y aurait énormément à dire, Flo75, pour clarifier ce que vous appelez des « contradictions », et qui sont des données mal comprises, sorties de leur contexte, sans tenir compte des dates où elles ont été écrites.

    Pour faire court, je vous en donne ma parole, il fut un temps où la magie était réelle en scientologie.

    Croyez-vous que la NASA et la CIA, via le SRI, auraient embauché 3 OT de l’époque durant plusieurs années, avec des salaires de 1000 $ la journée, s’ils s’étaient révélés dépourvus de capacités durant les nombreux tests qu’on leur faisait passer pour vérifier la validité de leurs perceptions extérieures ?

    Dans son livre Pénétration, Ingo Swann évoque plusieurs fois la pression que cela représentait, cette nécessité d’obtenir des résultats, sous peine de décevoir ses employeurs et d’aller se chercher du travail ailleurs.

    1. Une poignée de gus avec des facultés hors-norme, c’est loin d’être concluant pour une planète qui à l’époque comptait 3 ou 4 millards de gens. Ce qui serait intéressant, c’est de savoir si c’était dû à la sciento ou s’ils avaient déjà ces facultés avant. En tout cas, je me souviens qu’à l’époque, on était pas mal de scientos à vouloir être comme Ingo Swann.

      Le gouvernement US s’intéressait de très près à tout ça car ça pouvait peut-être servir dans la lutte contre le communisme et la conquête de l’espace. Et puis, des mecs capables d’extérioriser à volonté avec toutes les perceptions, valait mieux les avoir sous la main au cas où ils iraient farfouiller et découvrir des secrets inavouables.

    2. Si on reprend la donnée qui dit qu’il y a un thetan d’exception sur 18 personnes, on peut dire qu’il y a un thetan sur 18 capable des aptitudes OT telles que décrites dans 8-8008 ou les Pdcs.
      Autrement dit, une personne satisfaite sur 18 et 17 personnes susceptibles de faire du barouf après leur passage sur l’académie ou aux boîtes.
      Le passage cité plus haut par flo75 était peut être une perche tendue par Lrh aux thetans exceptionnels de cette planète ? Pour qu’ils le rejoignent pour réhabiliter des aptitudes hors du commun. Hélas, le chant des sirènes a été entendu par tous avec les ARCX que l’on connaît.

      1. C’est très étrange car à bien y regarder, le pont est plutôt conçu pour les 17 que pour le thetan d’exception. Ce dernier arrive en sciento déjà en très bonne forme et le mettre au même niveau que les 17 c’est un peu comme mettre un enfant précoce dans une classe de sous-doués. Il y souffre atrocement. Beaucoup de personnes ont souffert, en sciento, de recevoir des procédés inadaptés à leur cas. Des procédés qui les ont introvertis, eux qui étaient arrivés upstats et extravertis.
        Au lieu de niveler par le haut, on a nivelé par le bas et les « grands thetans » ont chuté de ton. J’en connais qui, de très capables, sont devenus hypocondriaques à mort. Le bas du pont les a introvertis dans leur corps.
        C’est quand même con d’extravertir les 17 et d’introvertir le plus capable, non ? J’ai hélas souvent observé cela.

  21. « Est-ce à dire que la scientologie ne fonctionne pas ? »

    Elle aide à atteindre des états agréables ponctuels qui sont perçus ou non perçus. Ceux qui les perçoivent sont satisfaits, ceux qui ne les perçoivent pas (alors qu’ils existent) ne sont pas contents. Et puis il y a ceux sur qui la sciento ne prend pas. Et ces trois cas de figure créent de la charge. Celui qui expérimente des états agréables se sent invalidé par celui qui en expérimente sans en être conscient ou par celui qui n’en expérimente pas.
    Cette charge aurait pu être évitée si Lrh n’avait pas été annoncé dès le départ des produits spirituels invariables.
    En fin de rundown, chez l’examinateur, les gens sont amenés à comparer leur état avec le produit final attendu du rundown. Je ne me souviens plus de la question exacte mais bon, on nous demande si on a bien atteint le phénomène final attendu. La personne répond « oui », quitte l’org et paf très rapidement tombe sur un problème pénible à résoudre. Elle proteste car elle pensait qu’elle était libérée à vie et qu’elle n’aurait plus jamais de problèmes. Elle se dit qu’elle a payé un truc qui ne fonctionne pas. Sa machine à « charge » se remet en route et lui empoisonne de nouveau le ciboulot.
    Alors oui, la scientologie fait expérimenter des états singuliers mais ces états ne sont pas stables.
    Quand vous montez dans un manège à sensations, vous ressentez des trucs forts mais une fois descendu du manège, c’est fini, la sensation s’arrête.
    Vous gardez juste le souvenir d’un bon moment.
    Les gens qui font de la sciento tous les jours peuvent ressentir ces sensations en permanence. On pourrait dire qu’ils ne descendent pas du manège.

    Le Pont, pour moi, est un manège à sensations. Il donne un certain vertige mais dès que tu n’es plus dessus, tu redeviens un être tout à fait ordinaire, avec le souvenir de très bons moments payés très cher. C’est tout.

  22. Rectification : Ingo Swann n’a pas été payé 1000 $ de l’heure par le SRI, mais par une organisation encore plus clandestine, qui l’a embauché alors qu’il travaillait déjà pour le SRI.

    Toutes mes excuses pour cette fausse information.

    Comme quoi, les gens racontent vraiment n’importe quoi sur Internet. Pfff !

  23. Les OTs dans les 70, n’étaient pas militants, plus ésotériques, mystiques…
    Il y a avait une vieille dame, OT7 qui disait qu’elle voyageait hors du corps dans des endroits merveilleux et qui projetait d’abandonner son corps trop usé pour en avoir un neuf pour faire une nouvelle vie (comme on s’achète une nouvelle bagnole).
    Pas des « OT ambassadors ». Ils étaient très auto-déterminés et j’avais même était choquée que plus ils étaient OT moins ils étaient respectueux des terminaux des orgs.
    On sentait le regard attristé sur les homo sapiens. Un autre OT me disait « le plus dur c’est comme tu te sens seule au milieu des humains, et les scientologues croient tout savoir et ils ne savent rien. »
    Un autre avait dit : « Je ne suis pas certain après OTIII d’être totalement dans le temps présent. »
    Et pourtant, il avait une parfaite écoute. Et quand tu lui parlais, tu te sentais archi comprise.
    Certains étaient OT et auditeur comme Hank Laarhuis CO de l’org jusqu’en 1975. Amis personnel du Hubbard, ce type était impressionnant. Toujours à l’écoute, encourageant. Tu lui parlais, tu avais l’impression de te dissoudre tellement tu étais dupliquée.
    Un état d’être de sage à l’opposé exact de celui d’un type comme Miscavige.
    Et sous Hank comme CO, l’org de Paris a eu la plus grande expansion. Chaque jour, il y avait de nouvelles têtes. Hank était OTIII et class VIII. Dans son bureau ses diplômes avaient un sens. Il avait des yeux bleus qui semblaient refléter l’océan. Il semblait être dans l’état de Bouddha. Mais peut-être est-ce que je lui prêtais des qualités qu’il n’avait pas et que c’était une illusion. Mais une illusion qui nous a tous nourris d’un grand espoir de liberté.

    1. J’ai connu des vieux OT cools et j’en ai connus qu’étaient de gros nases. Quand je dis OT, c’est parce qu’ils avaient un certificat qui en attestait. Hank était un mec cool. Mais pour 1 Hank y en a 50 qui sont craignos ou encore plus nases qu’avant. A mon avis, il était déjà cool avant la sciento, Hank. La plupart des mecs cools que j’ai connus en sciento étaient naturellement cools.

  24. L’ED qui a succédé à Hank a rapporté avoir vu Hank faire chauffer une portion de la surface métallique de son bureau au rouge incandescent, juste par intention. Et cette personne était tout sauf un plaisantin ou un affabulateur.

    C’était l’époque où il y avait ces vieux bureaux en métal, couleur kaki pour la partie inférieure peinte, et métal blanc aluminium brossé sur le dessus, probablement récupérés d’un surplus militaire, rue de la montagne Sainte Geneviève.

    1. Hum… Les scn étant friands de phénomènes OT si ce fait avait réellement existé l’info se serait répandue comme une traînée de poudre dans la communauté. Les scn peuvent difficilement tenir leur langue quand ils ont vent d’un phénomène pareil. En près de 30 ans, moi, jamais entendu parler de cette histoire.

    2. C’est le genre d’anecdote (par ouïe-dire) qui fait penser aux lettres de succès dans le mag Advance : ça sonne bidon. Si être OT, c’est faire chauffer une table en métal au rouge, le mec a raté sa vocation : il aurait dû bosser dans une aciérie. Hank valait beaucoup mieux que ce genre d’histoire à dormir debout.

  25. « Ils étaient très auto-déterminés et j’avais même était choquée que plus ils étaient OT moins ils étaient respectueux des terminaux des orgs. »

    De quels OTs parles-tu ? Des mystiques ? Je ne sais pas si j’ai bien compris mais dis-tu que plus ils avaient d’aptitudes, plus ils étaient indifférents ? Condescendants ?

  26. Ils étaient plus auto déterminés, libre d’être ce qu’ils voulaient. Y compris de ne plus faire de sciento. Ils avaient acheté un service, en avaient tiré ce qu’ils pouvaient en tirer, de l’aptitude à localiser des sous-marins russes sous la mer, et à faire chauffer des bureaux en métal avec l’intention, à celle à pouvoir s’éclater et de se remettre à fumer des joints. Ceux qui devenaient auditeurs restaient proches de la sciento et de ses buts mais jamais d’une manière enrégimentée. Non, il n’y en avait pas des comme ça.
    Certains étaient condescendants, de nature supérieure, comme un que l’on connaît très bien et qui est devenu un leader bien connu en France… d’autres artistes, comme deux musiciens qui tenaient une mission dans le 15e. Des gens accueillants, OT et, paraissait-il, gays.
    Puis, il y a eu plus d’OT, au début des années 80. C’était un âge d’or… des OTs sympas, souvent très actifs, qui donnaient envie… Puis après le prise de pouvoir de Miscavige, graduellement, ils ont été de plus en plus enregimentés. Ils étaient propriété de l’église.

    1. Ils étaient plus auto déterminés, libre d’être ce qu’ils voulaient. Y compris de ne plus faire de sciento.

      Libre de faire ou de ne pas faire. Ce devait être bien cool ! 🙂
      Et tu as raison, les OTs sont devenus la propriété de l’église avec des responsabilités bien pesantes et Mest à assumer (trouver de l’argent pour les orgs idéales, par exemple). Non seulement on les possède mais on les pousse à se sentir redevables. Cauchemardesque !
      Vive la liberté d’être, de faire et d’avoir ! 🙂

    2. « Puis après le prise de pouvoir de Miscavige, graduellement, ils ont été de plus en plus enregimentés. Ils étaient propriété de l’église. »

      Et, surtout, ils étaient pas vraiment OT. Car un OT, un vrai, ça se laisse pas enregimenter, ça devrait être autodéterminé et plus ou moins pandéterminé, non ?

      Moi, perso, je dirais que la tech avait probablement comme objectif de rendre les gens plus autodéterminés (ça demanderait une étude sérieuse et approfondie) alors que l’admin et l’éthique avaient pour but de rendre de moins en moins autodéterminés les gens qui avaient réussi à devenir un peu plus autodéterminés avec la tech.

      Mais ça date pas des années 80. C’est apparu bien avant, avec la création de la sea org et de toutes les PL et les Flag Orders sur l’éthique, sur l’admin, etc. Tous ces règlements ont créé une idéologie fascisante et staliniste. L’intolérance est devenue de mise. Quand j’étais staff dans les années 70, la sciento était déjà une espèce de cocktail schizophrène d’ARC et d’oppression pure où on te martelait la pensée unique du fondateur à coup d’école chinoise, de séjours en éthique et de brimades dégueulasses (un mec en liability portait un brassard, des mecs de la sea org se baladaient avec une pancarte « Je suis un bébé » autour du cou pour avoir été bypassés par leur supérieur hiérarchique, d’autres étaient balancés par-dessus bord, etc).

      Quand t’as ce genre de système, tu peux avoir la meilleure tech du monde mais t’auras pas des mecs autodéterminés. T’auras des esclaves.

      Toi, ma Toinette, t’as vu une poignée de mecs sympas qui avaient leurs certificats d’OT et qui avaient l’air plus cools que la moyenne. C’est bien. Mais de là à être impressionnée… Je sais pas. Je trouve que ça fait un peu la montagne qu’accouche d’une souris.

      1. « Moi, perso, je dirais que la tech avait probablement comme objectif de rendre les gens plus autodéterminés (ça demanderait une étude sérieuse et approfondie) alors que l’admin et l’éthique avaient pour but de rendre de moins en moins autodéterminés les gens qui avaient réussi à devenir un peu plus autodéterminés avec la tech. »

        Je pense (encore une fois !) tout comme toi. C’est bizarre quand même quand on regarde toute l’histoire du track fournie par Lrh… Des thetans puissants qui sont réduits à néant et balancés sur terre et libérer sur cette terre par une tech qui leur remet direct un collier à clous pour qu’ils se tiennent d’équerre. Il y a vraiment beaucoup de paradoxes en sciento. On a le sentiment que ce qui se construit d’un côté est démoli de l’autre.

  27. Pour autant que je m’en souvienne, la majorité des Clairs et OTs de l’époque étaient aussi en meilleure santé que la moyenne des gens, surtout si on les compare aux « OT » de la vague hécatombesque post-79.

    Cool, sympa et en bonne santé, c’est peut-être déjà une montagne, par rapport à l’homo sapiens moyen qui, lorsqu’il n’est pas grincheux et malade, oscille entre la colère, le cynisme sarcastique, la dépression chronique ou l’apathie, le tout bien arrosé d’antidépresseurs, drogues, alcool et autres remèdes dont on se demande à quoi ils peuvent bien servir aux membres de cette glorieuse espèce, dont certains n’ont pas honte de clamer qu’ils sont heureux, équilibrés et sains d’esprit, et que l’état dans lequel ils sont leur suffit largement, merci bien, pas besoin de techniques d’amélioration comme la Sciento ou autre béquille ridicule du même acabit.

    Avant de continuer de lapider LRH, la Scientologie ou les OT d’hier ou d’aujourd’hui, il pourrait s’avérer souhaitable d’ouvrir les yeux et de jeter un regard lucide sur le monde qui nous entoure ou, encore mieux, dans un miroir.

    Qu’il s’agisse de scientologie ou de LRH, lorsque spotter les out-points n’est pas équilibré de suffisamment de thêta, de générosité et de grandeur pour aussi voir les plus-points , la logique devient hémiplégique et, avec tout un côté paralysé, elle tourne en rond…

    Ce que Voltaire2003 a reproché fort justement à son propre blog, il n’y pas si longtemps.

  28. …. un mini grain de sel, peut-être…

    Voltaire: « Dois-je comprendre que le cas d’une personne est infini et qu’une vie ne suffira pas à l’éliminer ? En tout cas, cela s’aligne avec la donnée selon laquelle les absolus sont impossibles à atteindre. »

    Absolument.

    Eliminer le cas dans son entièreté signifierait qu’on cherche à atteindre l’absolu de Statique, lequel n’aurait pas de cas, n’aurait pas de jeu, ne serait pas en ARC, ne serait pas dans cet univers, … , ne communiquerait pas, et donc ne pourrait même pas poster sur ce blog.

    Assez de PABs (Professional Auditor’s Bulletins) et conférences parlent du fait qu’on n’audite pas de procédés « hors-ARC » – on va pas parcourir des trucs genre « comment pourrais-tu ne pas communiquer, ne pas aimer, … » etc, pour des raisons ci-dessus. Cela amenerait la personne en apathie et « hors-jeu », comme liberté absolue sans barrières.

    Donc un état de « pas de cas » non seulement ne serait pas désirable – pas de jeu! pfff.. quelle perte… – mais ceux qui proposeraient ce genre de chemin ont des solides malentendus concernant l’exercice qu’est la Tech.

    Maintenant, si quelqu’un vient avec son cas – ce sur quoi la personne a son attention, ici et maintenant, dans la vie – celui-ci est-il infini et faudra-t-il des vies pour le manier? NON! … bien que la réponse n’est pas un absolu et sans doute certains pourront s’amuser à le résoudre des vies durant. A chacun son havingness (état d’avoir)

    Est-ce qu’on va l’auditer, ce cas, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien qui reste? dans son sens absolu, il n’y aurait plus de mental, plus de corps, plus de … thétan, car il se serait « défait », lol, (unmock) lui-même. Je rigole, mais c’est un peu l’idée. Mais on peut résoudre dans ce cas. Sur les Ls quand toute une zone est maniée la personne rit, tout flotte, …, mais quand tout a disparu le pc ne peut même pas répondre (si on le lui demandait)à qu’est-ce que c’est qui est disparu. Car C’EST PARTI, dans son sens quasi absolu.

    Dans la progression un équilibre est souhaitable, équilibre entre le fait de jouer et le cas. Rappelons que par cas on entend « la somme entière de charge dépassée du passé ». Ceci n’est pas infini, ne nécessite pas plusieurs vies pour le résoudre. Le chemin a été tracé et balisé. Ensuite l’être joue, les nouveaux jeux parfois créent des charges (à d’autres niveaux) et on peut résoudre cela. Elle pourrait le faire en solo par exemple, puisque la personne peut apprendre à s’auditer en solo, pour toujours.

    A considérer – et ceci a été dit il y a longtemps – « L’Audition est un jeu de l’éxtériorisation versus le havingness ». Equilibre.

    1. Merci pour cette réponse sur les jeux, Pierrot ! 🙂
      Je me souviens d’un américain brillant qui, réussissant tout ce qu’il entreprenait depuis qu’il avait fait de la sciento, se plaignait (dans une vidéo ou sur un blog ) de ne plus avoir envie de jouer un jeu et de s’ennuyer. Ce mec vous dit quelque chose ?
      Comme quoi, ne pas être monté assez haut sur l’échelle ou monter trop haut pose toujours problème. L’être humain semble n’avoir jamais le jeu qui lui convient. LOL !

  29. L’ED qui a succédé à Hank a rapporté avoir vu Hank faire chauffer une portion de la surface métallique de son bureau au rouge incandescent, juste par intention. Et cette personne était tout sauf un plaisantin ou un affabulateur.Oui c’était Mark Lyser et il me l’a racontée( l’anecdote) ça c’était passé rue de londres.Il ya + de 40 ans !

  30. C’est Mark Lyser le témoin de la scène qui me l’a raconté.Hank était très en colère sur peu importe quoi et son flux est « tombé » sur le bureau (c’est lui qui a trinqué) heureusement pour Mark.et devant mon étonnement pas mon incrédulité il a insisté en assurant que le bureau rougeoyait c’était étonnant qu’il emploie un terme comme çà lui qui est d’origine anglaise ou américaine.Bon! attendont l’avis d’Hostie8 comment vas-t-il minimiser cette mise au point nous les « déçus » de la scientologie mais qui y croyons toujours malgré tous les malgrés n’est-ce pas çà la grandeur!

    1. Hank Laarhuis était néerlandais.

      Après sa condamnation par la justice française dans le premier procès anti-scientologie (qui a également condamné LRH par contumace), il a été relaxé en appel, puis il est parti vivre aux Pays-Bas. Il est décédé il y a une dizaine d’années.

    2. Un gros flux de colère (mésémotion) qui crame une table ??? Moi ça me fait penser à Anakin Skywalker qui pète un câble et bascule du côté obscur de la Force. Y a aussi l’affirmation de Hubbard que les mecs ont tellement peur d’exhiber leurs pouvoirs innés qu’ils se retiennent à fond les ballons pour éviter de faire du mal parce qu’ils sont fondamentalement bons. Il avait une explication à tout, Hubbard. En fait, si t’es pas OT et que tu peux pas bouger des objets à distance ou lire les pensées de ton voisin, c’est parce t’es fondamentalement bon. Ou est-ce qu’il voulait il dire fondamentalement con ? J’hésite.

      Moi je dis qu’il vaut mieux chauffer une table au rouge quand t’es en pétard que de donner un cooup de pied dedans – ça fait moins mal et ça t’évite d’avoir à effacer un nouvel engramme.

  31. je parlais de Mark Lyser qui est anglais ou américain pour Hank je sais qu’il était néerlandais ,et ce témoin (Mark) a mentionné que le bureau « rougeoyait » j’espère que je me suis bien fait comprendre ceci dit c’est anecdotique …Ceci dit les comments sont au sujet de la grande illusion avec quelques références aux PDCs et 8008 . De mon point de vue non la sciento et sa tech ne sont pas des illusions j’ai passé 40 ans de ma vie en tant qu’auditeur de bistrot ça m’a permis de boire beaucoup de verres gratuits .Les états d’être que j’ai vécu y compris le satori cité une fois par W. Clearer je crois etaient et restent bien réels c’est du béton !mais je n’ai pas à ni ne peux prouver quoi que ce soit je le sais c’est tout et ce n’est pas une question de foi .

  32. Et bien, ça fait du TA… Moi je trouve que ça fait plaisir. On chauffe, s’échauffe, on dit ce qu’on ressent, c’est bien.
    Je voudrais remercier Kahlo qui m’a fait un joli ack. On a beau dire, ça fait toujours plaisir, on aime bien recevoir de l’affinité. Oui, je suis une combattante de la voie du milieu.
    Du reste, en parlant d’ack, on oublie quelquefois de répondre à un commentaire qu’on a aimé. Bon, bien sûr, on ne peut pas se livrer à une distribution des prix et des satisfécits… Mais, j’aimerais quand même remercier Word Clearer qui diligente une explication de la tech, essaie de la faire comprendre.
    Dans un monde où certaines barrières se sont écroulées, les données, autrefois confidentielles, rampent, inexpliquées et mal comprises. Cet état de chose n’est pas forcément pire que celui du total black out de l’église. Mais, ayant approché ces données sans en avoir le bénéfice d’avoir reçu l’audition correspondante met quelqu’un dans une situation où il passe à côté de quelque chose.
    Hubbard a décrété la confidentialité des données non pas pour en faire un monopole et du fric (comme Miscavige) mais pour épargner à ceux qui n’étaient pas audités sur ces niveaux des restimulations inutiles.
    Je ne suis pas une sectiste, en fait j’ai horreur de tout ce qui est secte. Je suis une antisecte dans l’âme, mais de vous dire qu’en vous faisant auditer vous allez pouvoir vous sentir plus libre, n’est pas être dans la secte.
    Word Clearer a raison, si vous êtes introverti, prise de tête, quelque part vous êtes out list, des mauvaises indics.
    On a une tech géniale, et, pris en tenaille entre un dictateur fasciste et une société matérialiste, on finit par croire que ce n’était qu’un leurre.
    Je ne parle pas de tech, ni d’électromètre, ni de niveau d’OT, non, je parle d’un truc tout simple : quand vous êtes mal ou troublé, vous parlez à quelqu’un qui vous comprend, qui n’est pas là pour vous expliquer, vous donner un avis. Mais vous écouter, vous donner toute son attention et peut-être poser une ou deux questions qui vont vous faire aller où se trouve la charge. Et vous allez sentir cette joie vous envahir, dire quelque chose que vous trouverez génial : la fameuse cog et les VGI’s qui sont à l’issu de toute audition faite par un auditeur qui a son cycle de comm en place. Et ça, j’ai peur que ça n’existe nulle part ailleurs qu’avec la scientologie.
    Et si vous auditez, et soudain vous voyez l’aiguille tomber sur la droite et le PC dit :  » Tu sais quoi… » et il sort une réalisation, il rigole, son visage est plus rose, sa vie est plus belle, l’aiguille flotte… et le monde est un peu meilleur. C’est ça la sciento.

  33. Ma conclusion sur cet article de Voltaire (à 121 messages) basée sur un commentaire de W. Clearer :

    « Je n’ai cessé de voir toute cette année des scientologues indépendants démoralisés par le travail de destruction systématique qui est opéré sur ce blog contre LRH, la scientologie, les niveaux d’OT. »

    J’ai relu ce passage et me suis posée cette question : mais où sont donc les pro hubbard, tech et niveaux d’Ots ? Sont-ils un grand nombre ? Et si oui, pourquoi ne viennent-ils pas témoigner sur ce blog pour « mettre du theta » ?

    Si la sciento rend si cause que ça, ils ne devraient pas être effarouchés et au contraire confronter ce blog mais ce n’est pas le cas. Il y a, en vérité, une très petite poignée de satisfaits à donner un avis positif sur toute la discipline.

    Alors soit les autres ont peur du blog de Voltaire et donc ne confrontent pas et sont effet, soit ils sont trop peu à pouvoir donner un point de vue positif.

    Je suis donc allée sur différents sites indépendants theta et qu’elle ne fut pas ma surprise de constater que bien peu de scientologues convaincus venaient y exprimer leur amour de la tech.

    J’en conclus donc, sur la base de ce fait, que sur l’ensemble des scientos qui ont quitté l’église, il y a beaucoup plus de déçus qui viennent s’exprimer ici que de convaincus qui vont s’exprimer sur les sites theta.

    1. Chère Flo75,
      Votre conclusion est très juste. Personnellement, je continue à écrire sur ce blog ,presque uniquement par respect pour le travail de Voltaire . Dès que tu postes un avis pro Hubbard, tu te fais lyncher, insulter, traiter de facho etc, et au bout d’un moment ça lasse. Ceux qui auditent ou solo auditent n’ont RIEN à prouver, c’est la raison pour laquelle ils délaissent ce blog .
      Dernier point, il y a 2 choses que je réprouve, en premier les intégristes anti – hubbard systématiques, qui ne sont pas là pour essayer de comprendre ou d’élargir leur vision (comme vous par exemple Flo75 qui faites preuve de tolérance et de respect pour tous les intervenants du blog), mais juste pour cracher leur venin et ainsi prouver leur irresponsabilité, en deuxième ceux qui énoncent de grandes vérités sur l’auditing alors que de façon évidente , ils n’ont jamais audité (cela est parfois cocasse ),même si » ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ».

    2. Ben oui, y a un paquet de déçus parce que la sciento a été bâtie sur un paquet de mensonges. C’est dur de pas être déçu quand tu découvres ces mensonges.

      Si je devais dresser la liste de ces mensonges, y aurait de quoi écrire 10 bouquins.

      Les commentaires les plus frappants dans cet article sont ceux des défenseurs de la tech : ils ont tous sans exception, involontairement ou pas, revu les ambitions de la sciento à la baisse, ce qui était la question poséee par Voltaire à la fin de son billet. Ils ont écrit que la sciento, ça pouvait rendre heureux. Ils ont pas écrit qu’avec la sciento, on devient superman ou woman, ils ont écrits qu’avec la tech, tu peux atteindre une sorte de joie de vivre et d’ARC pour les autres dynamiques – ce qui est déjà pas si mal.

      Mais ça reste des gains de première dynamique. Pour les autres dynamiques, faudra repasser car faut bien reconnaître que la tech et la sciento ont pas eu l’impact annoncé par Hubbard et que le monde a évolué à la fois en bien et en mal SANS la sciento.

      Hubbard annonçait en 68 ou 69 dans The Auditor que la planète serait claire dans 5 ans. C’est à cause de ce genre de mensonge qu’il y a aujourd’hui plein de déçus. Pourquoi c’est un mensonge ? Parce que je pense pas qu’Hubbard lui-même y croyait. Il disait ça pour motiver les troupes. Et la grande illusion, c’est que les troupes ont cru que c’était possible. En postulant un but qu’il savait irréaliste, Hubbard a appuyé sur LE bouton : l’espoir d’un monde meilleur.

      Et on a tous dit amen, moi le premier.

      Est-ce que je pense aujourd’hui que la sciento peut sauver le monde ? Non.

      A partir du moment où LRH a disparu de la circulation à la fin des années 70, on aurait dû se douter que c’était rapé, mais on a continué parce que l’espoir fait vivre.

      Au bout du compte, je m’aperçois que, malgré des centaines d’heures d’auditon et de solo-audition, la sciento m’a pris beaucoup plus qu’elle m’a apporté – avec mon consentement, of course.

      En fait, ça fait pas si longtemps que ça que je pense vraiment par moi-même. Avant je pensais qu’avec la sciento. C’est quand je m’en suis rendu compte que j’ai commencé à penser par moi-même. Et c’est quand même vachement mieux.

      Je suis devenu un « esprit ouvert », ce qui en sciento est l’ultime hérésie.

    3. Bonjour à tout le monde.

      Ces dernières semaines, j’ai parcouru les nombreux articles et commentaires. Et d’avoir autant de points de vue, ça m’a permis d’avoir d’excellents changements positifs. Alors, pour cela, je vous remercie tous bien sincèrement !

      Concernant vos écrits, j’ai vu beaucoup de protestations.

      Ayant moi-même plusieurs fois protesté dans l’église, voici ce qui s’est passé pour y voir plus clair. Je vous en fais part, si cela peut aider quelqu’un…

      Ayant les volumes des « management series », je me suis orienté vers les « data series », série sur les données, ou comment évaluer les données et la situation.

      je n’ai pas tout lu, mais j’ai bien aimé la liste des 5 out-points (page 552-553 de l’édition française).

      « ILLOGISME

      Il existe 5 moyens principaux par lesquels un relais d’informations ou une situation peut devenir illogique :

      1. Omettre un fait ;
      2. Changer la séquence des événements;
      3. Omettre le temps (moment ou durée) ;
      4. Ajouter une fausseté;
      5. Altérer l’importance.

      Ce sont les points fondamentaux qui font qu’une personne a une idée incorrecte d’une situation. »

      Il en existe d’autres, mais j’ai résolu beaucoup de choses de la vie courante (situations bloquées, ruptures d’ARC, etc.) avec ces cinq là.

      Quelques jours plus tard, et quelques pages plus loin, je suis tombé sur un paragraphe où il y avait un mot magique : …protestez… !

      « C’est étrange mais tous les « faits » contre lesquels vous protestez dans la vie, que vous tournez en dérision ou au sujet desquels vous grognez correspondent à l’un ou l’autre des out-points.
      Lorsque vous les repérez pour ce qu’ils sont, alors vous pouvez réellement évaluer les choses. Et les plus-points deviennent visibles. (p 566 de la PL du 15 mai 1970 publication II, N° 5 de la série sur les données, rassemblement d’informations. »

      J’ai compris qu’avec ces deux paragraphes, j’allais pouvoir enlever mon cas des mains d’un C/S qui prenait des décisions complètement irréelles.

      Par cette action, j’ai considéré que je sortais de la condition de danger, et que je résolvais aussi la confusion qui existait.

      J’ai eu ensuite d’autres résultats qui me permettent de dire que la tech marche.

      Je n’ai pas tout expérimenté, donc peut-être qu’il existe des HCOB ou PL qui sont négatifs, mais jusqu’ici, tout ce que j’ai observé est que si c’est appliqué correctement, les résultats sont là.

      Il est vraisemblable que faire le cours d’évaluateur de données, se rapportant à la série du même nom, apporte bien plus de réponses.

      Bon week end.

      1. Bonjour Voltar,
        Oui, ces 5 points créent du marasme !
        Maintenant, comme vous le savez, un thetan veut toujours avoir raison.
        De fait, dans une situation d’urgence, de stress ou pour échapper à ses responsabilités ou encore tout simplement parce qu’il a 3 g de mental analytique il omettra des faits, changera la séquence des événements, omettra le temps, ajoutera une fausseté et altérera les importances. Et si par malheur ce thetan est un CS ou un auditeur mis sous pression des stats, c’est une bombe qui s’abattra sur le preclair.

  34. « Si je devais dresser la liste de ces mensonges, y aurait de quoi écrire 10 bouquins. » génial ,grand ,et parfaitement vrai .Y-aurait-il un un tout petit petit point tout minuscule où il n’aurait n’aurait pas menti(ce salopard d’Hubbard) ?

    1. Chère Harmonie,

      Il s’agit d’un terme utilisé sur les niveaux d’OT. En donner la définition reviendrait pratiquement à révéler le contenu desdits niveaux.

      Non pas que je sois contre – j’estime qu’on doit pouvoir communiquer à volonté sur n’importe quel sujet, mais le moment et l’endroit sont peut-être mal choisis pour aborder cela ici.

      J’ai toujours pensé qu’il était préférable de savoir où l’on met les pieds avant de se lancer dans une aventure. D’autres préfèrent avoir l’effet de surprise.

      Si quelqu’un sur ce blog parvient à expliquer ce qu’est un BT sans rentrer dans trop de détails, il ou elle est le (la) bienvenu(e).

      1. Merci pour votre réponse Voltaire.
        Dans ce cas, inutile de m’expliquer, je verrai cela le moment venu.

        Toutefois, messieurs et dames les commentateurs, si vous pouviez éviter d’utiliser des termes apparaissants uniquement dans les niveaux d’OT, ce serait sympa ! ça éviterait les mots mal compris et l’incompréhension de plusieurs messages….

        Merci d’avance.

Laisser un commentaire