La Cour de Cassation confirme les condamnations à l’encontre de deux branches françaises de la scientologie



Boum ! Le verdict est tombé. Coupables !

Le Celebrity Centre et sa librairie ainsi qu’Alain Frank Rosenberg et quatre de ses congénères ont vu leur condamnation être validée par la Cour de Cassation.

Ce jugement est définitif en France.

La scientologie française va maintenant se tourner vers la Cour européenne des droits de l’homme et tenter de la convaincre que sa liberté religieuse a été bafouée. Bon courage !

Apparemment, d’autres procès se profilent à l’horizon. Une seconde condamnation pourrait très bien déboucher sur une dissolution pure et simple de la scientologie en France.

Rosenberg & Co. vont-ils continuer à mendier de l’argent pour une morgue idéale parsienne alors même que l’existence de la scientologie est menacée en France ? Bien sûr que oui. Mais je doute qu’ils trouvent désormais beaucoup de gogos encore disposés à faire fumer leur carte de crédit.

Les gros donateurs français doivent angoisser terriblement : Et s’ils avaient donné tout cet argent pour rien ?

Ils peuvent toujours essayer de demander à ce qu’on le leur rende. Et attaquer la scientologie pour escroquerie en bande organisée s’ils ne parviennent pas à le récupérer.

Les réactions des deux parties en vidéo :

Article de Paris Match.

Article du journal Le Monde.

Autre article du journal Le Monde.

23 réflexions sur « La Cour de Cassation confirme les condamnations à l’encontre de deux branches françaises de la scientologie »

  1. Eric Roux, a dénoncé « un acharnement judiciaire » et « un viol de la liberté religieuse » »

    La liberté religieuse, version Eglise de scientologie, veut dire : liberté de ruiner les adeptes et de leur faire perdre leur dignité.

    Il n’y a rien de religieux là-dedans.

    – Les étudiants rasent les murs le jeudi matin pour ne pas se faire alpaguer par des reg (commerciaux de sciento) à l’affût d’atteindre ou de dépasser leur quota de ventes de la semaine.

    Est-ce là, la religion ?

    -La pression sur les adeptes (depuis presque 10 ans !) pour acheter des bâtiments de luxe valant des millions d’euros.

    Est-ce là, la religion ?

    -Des scientologues qui tombent malades deviennent des « preclairs illégaux », autrement des parias que l’église de scientologie n’a soudain plus le droit d’auditer et qu’elle n’a pas trop envie de voir traîner en son sein.

    Est-ce là, la religion ?

    – Des OTs atteints de de cancer dont il ne faut absolument pas parler pour ne pas casser l’argument commercial de base : « la puissance de l’esprit sur le corps ».

    Est-ce là, la religion ?

    – Des scientologues à la retraite, endettés et quasiment sans ressources, qui ne prennent plus de services et donc, qu’on ne contacte plus.

    Est-ce là, la religion ?

    Je rejoins complètement Eric Roux, la liberté de poursuivre ces pratiques indignes est effectivement en grand danger pour la scientologie.

  2. AF Rosenberg et Didier Michaux se sont sont bien sucrés en commissions toutes ces années et devraient pas avoir de mal à payer leur amende. Par contre, avec leur casier judiciaire, peuvent-ils encore être employé par la church ? Y a des PL qui disent que non.

    Rosenberg a attesté OT VII il y a quelques mois – cause sur la vie. Comment ça se fait qu’il a pas réussi à inverser le verdict en sa faveur ? Pas très OT, tout ça. Va-t-il être convoqué à Flag pour s’expliquer ? Va-t-il se retrouver sur le RPF ? Ou bien va-t-il devoir refaire tout le pont en commençant avec le purif et les objectifs comme tous ses petits camarades OT VII et VIII ?

    Comme le dit justement Voltaire, pour l’org idéale à Paris, c’est mort. Les Dambrin, Raoust, Delauney et consorts se sont fait sodomiser bien profond; ça leur apprendra à soutenir une organisation criminelle.

    1. Il y a les gros donateurs, plus ou moins riches, qui peuvent faire des gros chèques sans que cela n’entame leur patrimoine et puis, il y a les centaines de petits donateurs qui ont du mal à joindre les deux bouts et pour qui une donation de 100 euros constitue un énorme sacrifice financier. Je plains moins les gros donateurs que les petits. Il faut savoir que certains gros donateurs, suffisants et « OT », n’éprouvent que mépris pour les petits donateurs « downstat ».

      Ah oui, concernant votre commentaire, cher hostie 8, j’ai beaucoup hésité avant de le publier car vous semblez vouloir « cogner » à tout prix en utilisant des expressions choc qui ne sont pas toujours du meilleur goût. La prochaine fois, je transférerai directement à la corbeille tout commentaire gratuitement vulgaire de votre part. Vous voilà prévenu.

      1. « il y a les centaines de petits donateurs qui ont du mal à joindre les deux bouts et pour qui une donation de 100 euros constitue un énorme sacrifice financier »

        Et les petits donateurs sont invalidés. Une pote a mis son nom sur le tableau pour 100 euros. Un véritable effort pour elle qui a payé ses niveaux d’Ots et qui a des dettes pour plusieurs années. Une pécadille pour l’org qui ne les lui a jamais réclamés… 100 euros, c’est bas de ton, on prend pas des fois que ça attirerait la misère sur l’org. Mille euros par contre ça devient upstat, ça attirer les bons flux. On ne traîne pas pour les réclamer ! David le Magnifique a créé l’échelle des tons de l’argent. T’en as, t’es haut de ton; T’en as pas, t’es en bas. Il invalide bien les adeptes avec ça.

  3. Hostie 8, votre vocabulaire nuit parfois au concept que vous exprimez !

    Vous êtes capable du pire comme du meilleur dans le choix des mots que vous utilisez. Le troisième paragraphe, par exemple, mérite d’être classé X.

    La langue française foisonne de superlatifs rentre-dedans colorés qui ne sont pas vulgaires. Ne vous privez pas de les utiliser.

    Sinon, oui, quels que soient les donateurs, petits ou grands, tous sont manipulés sans se douter qu’il y a supercherie.

    Tous, directement ou indirectement, soutiennent une organisation criminelle et ne veulent pas le croire.

    La cour de justice européenne doit reconnaître qu’un mouvement spirituel, quel qu’il soit, n’a droit à aucune immunité particulière sous prétexte qu’il est un mouvement religieux.

    Si un mouvement religieux bafoue les lois et les droits de l’homme et que les faits reprochés sont avérés, il doit répondre de ses actes et être sanctionné.

    Les églises ne sont pas au-dessus de la justice des hommes lorsqu’elles commettent des crimes contre l’Homme.

  4. Il y a encore quelques temps, je me serais sentie affectée par ce verdict, parce que je m’identifiais à la sciento. Mais le fait est que la sciento sous l’emprise de Miscavige est un racket monopolistique, comme, du reste, « big pharma ».

    Je ne me sens pas solidaire de l’ADFI et autre MIVILUDE qui si, très justement, traquent la « dérive sectaire », défendent aussi une certaine orthodoxie sociale contre certaines formes de non-conformisme.
    Du reste « dérive sectaire » est un terme qui n’a pas vraiment de sens, vu que personne ne peut définir ce qu’est une secte.

    Je l’ai sans doute déjà dit, et je me répète, le terme qui convient est « dérive totalitaire ». C’est un concept universel. Une maladie qui peut frapper toute religion, toute pensée, toute société. Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet. Mais je vous ramène aux écrits d’Hannah Arendt sur la Banalité du Mal. Elle a forgé ce concept en 1961 en assistant au procès d’Eichmann à Jérusalem. Elle en a déduit que ce criminel contre l’humanité n’était pas un grand méchant loup, et selon ses dires, même pas un antisémite, mais un type ordinaire, banal, qui suivait bêtement les ordres. Et quand vous réalisez que des gens normaux, ordinaires, peuvent suivre des ordres aussi cinglés que de participer à un génocide en pensant que c’est la loi, que c’est des flics français ordinaires qui ont raflé les juifs à Paris en juillet 42 et les ont parqué au Vel d’Hiv, antichambre de Drancy puis d’Auschwitz.
    Oui, si de tels crimes peuvent être commis sans sourciller avec la bonne conscience d’obéir à la loi, alors tout est possible.

    En sciento, l’application de « Command intention » est pour moi incroyablement similaire au « Führer prinzip ». Mais, la déconnexion, les levées de fond délirantes, qu’est-ce par rapport à des chambres à gaz ?
    Il n’en demeure pas moins que les petits et grands donateurs sont endoctrinés pour protéger leur groupe. Ils ne sont pas plus fait sod…. ou enc….. que la majorité des français qui, il y a 100 ans maintenant, sont partis se faire tuer, et tuer, dans les tranchées pour une guerre dont encore aujourd’hui les historiens n’arrivent pas à déterminer les causes.

    En sciento, les « braves adeptes » protègent un tyran au mépris des écrit du fondateur. Si j’avais le courage, je vous traduirais « An essay on managment » que vous pouvez trouver dans le volume 1 rouge qui est un magnifique texte sur la dérive totalitaire et qui décrit le monde de Miscavige et tous ceux de cette sorte qui j’espère ne se reproduiront plus.

    Hubbard dégage un concept : « la personnalité autoritaire », il dit qu’une telle personnalité ne devrait pas avoir le droit de gérer un groupe, une nation. Je trouve que le concept est plus fort et plus reconnaissable que « suppressif » et « sociopathe », qui je trouve sont des ruptures du code de l’auditeur, qui implique l’évaluation d’une forme de pathologie dans l’être. Alors que « personnalité autoritaire » est une simple observation d’une attitude. C’est tout simplement le fasciste qui veut contrôler par la domination, et je vous renvoie aussi à science de la survie. Eh bien, même armée de tous ces warnings, la sciento a quand même basculée sous le joug d’une personnalité autoritaire. Alors, devons-nous être vigilants ??

    Et, quand ils paient l’IAS, ils croient qu’ils sont vigilants, qu’ils sont les gardiens qui empêcheront le mal, alors qu’il les ronge de l’intérieur. N’est-ce pas pathétique ?

    Et c’est pour ça que je ne me réjouis pas de ce verdict, car il brise le cœur de tant de braves gens, et les conforte dans le sentiment qu’ils sont persécutés dans leur propre pays, alors qu’ils sont abusés dans leur propre religion.

    Je vous conseille de louer le DVD « Hannah Arendt » de Margarethe von Trotta, c’est un film magnifique.

    1. Ma Toinette,

      Bon, je vais faire gaffe à comment que je m’exprime sinon Voltaire va me taper sur les doigts.

      L’essai sur le management de Hubbard est un excellent texte, malheureusement, comme souvent, il applique pas lui-même ce qu’il écrit car question « personnalité autoritaire », il se posait là. En gros : si vous me contredisez ou si vous faites pas exactement comme je vous dis, ça va barder pour votre tronche.

      Mais, de toute façon, il était pas à une contradiction près. Tu prends quelques préceptes du Chemin du Bonheur (là aussi, un excellent texte) et tu t’aperçois qu’il l’appliqait pas. Il prenait pas soin de sa santé, il disait pas toujours la vérité (sur son passé, entre autres) , il faisait des choses illégales (GO, Operation Snow White), il montrait pas toujours le bon exemple, il était pas digne de confiance (puisqu’il mentait), il a négligé ses gamins, etc, etc.

      Alors oui, il reste sa tech, mais seuls ceux qui l’ont étudiée en long, en large et en travers et qu’ils l’ont utilisée peuvent attester de sa validité. Je suis d’accord que les bienfaits qu’on peut en retirer sont indiscutables.

      Mais au risque de me faire insulter encore une fois, j’affirme qu’Hubbard, s’il avait pas eu un égo surdimensionné, s’il avait pas été « know-best », s’il avait pas menti à tout bout de champ sur son passé et s’il avait pas tiré à boulets rouges sur la science, la philosophie et la plupart des religions, il aurait été cent fois plus crédible et, par extension, sa tech l’aurait été aussi.

      Là, on en est réduits à essayer de sauver sa tech malgré tous les bâtons qu’il nous a mis dans les roues, Miscavige ou pas Miscavige.

      Car faut pas te leurrer, Ma Toinette, même si Miscavige devait dégager, les anti-scientos continueront de braîller un peu partout qu’Hubbard était pas net et que, par conséquent, sa tech est pas nette. A=A=A.

      De toute façon, si un sujet est d’intérêt public, faut pas essayer de le contrôler et de le fliquer. Faut le laisser vivre sa vie. C’est ça qu’a été la plus grosse erreur de LRH : ne pas vouloir laisser le sujet vivre sa vie.

      1. « C’est ça qu’a été la plus grosse erreur de LRH : ne pas vouloir laisser le sujet vivre sa vie. »

        Et on s’attire ce dont on a peur… ou on devient ce à quoi on résiste… C’est Ron lui-même qui le disait… Il s’est coupé de toutes ses dynamiques au fil des années pour finir seul et malade. Je dis « s’est coupé » car bien sûr il étai, comme nous tous, responsable de sa condition. On peut débattre pendant les 100 ans à venir, si on reprend ses textes sur l’éthique, il a été cause sur tout ce qui lui est arrivé.

      2. Je partage tout à fait ce point de vue. En critiquant tout le domaine médical (parce qu’on snobait ses travaux sur le mental) Hubbard a perdu toutes les chances d’avoir des alliés et de voir ses travaux considérés par la médecine et peut être, repris. Ce matin j’étais dans une librairie, dans les nouveautés, il y avait deux bouquins sur Freud. Personne n’écrira sur la tech de Lrh tant ses mensonges, ses paradoxes et son « il n’y a que moi qui sais » l’ont relégué au rang de mythomane arrogant à tendance schizoïde. Au terme de sa vie, il était cristallisé sur lui-même, perclu de motivateurs. Je pense que cet homme n’aimait que les gens qui l’aimaient, lui… Il était avant tout un écrivain, donc un artiste, et les artistes n’aiment habituellement pas ceux qui n’adhèrent pas à leur travail. Le manque d’approbation de la part des autres (pourtant dénoncé dans le code d’honneur) lui aura certainement fait créer le concept du SP.

  5. Vous avez sans doute raison, Hostie. Je ne suis pas une admiratrice forcenée de Hubbard, c’est vrai que j’aime la musicalité de sa voix, mais j’aime aussi la voix de John Wayne dans la même série.
    La vraie question est, est-ce que la scientologie peut survivre entièrement déshabillée de son folklore ? C’est complexe, l’indépendance est un retour à un état « naturel ». Le mythe de la pureté native cher à Rousseau… L’idée que l’être dans l’état d’indépendance de l’univers physique est totalement lui-même.
    Cette idée n’a pas été inventée par Hubbard, elle préexiste à quantité de philosophies. Ça veut dit que plus une chose avance dans le temps, plus elle se corrompt, s’abîme dans la matière, et le cycle de la vie et de la mort est là pour le souligner (ainsi que l’org idéale très justement appelée morgue idéale. Là, le théta est devenu complètement MEST).
    La scientologie s’est corrompue, comme d’autres philosophies passées, citons le christianisme et le marxisme par exemple. Et cette corruption s’est souvent produite sous la pression de personnalités autoritaires dont le but était le contrôle des autres individus pour leur bénéfice personnel.

    Très justement, LRH a décrit le cycle d’action : création, survie, destruction.
    Le cycle apparent. Le vrai cycle étant créer, créer, créer…. Et vous avez raison, le sujet n’a pas pu vivre sa vie parce qu’ils n’ont pas accepté la mort de Ron. Et ainsi le cycle n’a pas pu prendre fin, et permettre la naissance d’une nouvelle création.
    Les mensonges de RTC ont enfermé la scientologie dans un carcan solide. Maintenant la nature reprend ses droits, et cette étrange excroissance dans la vie de cette philosophie, le règne de Miscavige, va prendre fin.
    Ils ont accepté Miscavige car ils voulaient que rien ne change.
    Je ne suis pas sûre que RTC, tel qu’il est, a été voulu par Hubbard. Mais il était arrivé au bout de sa vie, ça lui est tombé dessus comme à tous, lui qui se vivait comme éternel. J’espère vraiment qu’il est quelque part et qu’il crée, car si nous nous abîmons tous dans le néant, quel sort incompréhensible. Et la sciento et Hubbard existent seulement parce qu’ils tentent d’apporter une réponse à cette énigme.

    Quand j’ai connu la sciento, je n’étais pas une fille de scientologue, j’ai dû combattre des préjugés parce que selon mes critères cachés, ils ne respiraient pas la sagesse. Mais le premier livre que j’ai lu a été Dianétique Evolution d’une Science, je l’ai lu indépendamment de tout contact avec qui que ce soit (et heureusement sinon je ne serais jamais venue !) Et pour moi qui avait lu Freud, Jung, Krishnamurti, Carlos Castaneda et bien d’autres encore… quand Hubbard a expliqué les concept d’engramme et de valence, celui de clair, j’ai fait une cognition incroyable, ce que je pensais tout bas, il le disait tout haut. Par la suite, bon nombre de fois il a réveillé en moi des savoirs oubliés. Ce moment magique où dans une conférence, je devinais un instant avant le concept qu’il allait développer… devrais-je invalider cela parce qu’il a menti sur ses états de service dans la marine américaine ou qu’il a eu peut-être plus de femmes dans sa vie qu’il ne voulait l’avouer, et qu’il a piqué quelques colères ?
    C’est vrai que quand je lis un texte supposé être de lui, et que je ne ressens pas cette proximité, je sais intimement que ce n’est pas lui qui l’a écrit. Je sens la patte infâme de Miscavige et de son équipe qui ont corrompu l’oeuvre de Hubbard. Je sens leur intention de garder les clients dans la boutique pour pouvoir les exploiter, ou je ne sais quelle intention pire encore.
    Et c’est pourquoi je demande l’indulgence pour Hubbard et « Miscavige total obliteration » !

  6. Sur le blog de Danielle Gounord vous trouverez un article écrit par ses soins dans lequel elle déclare que l’église de Scientologie vient d’être reconnue d’utilité publique en Hollande….Non non, vous avez bien lu!. si quelqu’un dispose d’une info…merci.

    1. C’est vrai, les Pays-Bas ont accordé à la scientologie une exonération d’impôts. Mais la scientologie a tellement mauvaise réputation en France que les médias français n’en ont pas parlé et ont préféré couvrir la débâcle de l’église en France.

      Seule l’AFP a publié un communiqué de Karen Pouw qui a été repris par quelques médias mineurs. Ce communiqué contient la rengaine habituelle sur l’expansion et les bonnes oeuvres de la scientologie dans le monde. Vous le trouverez ici.

      Cette décision de la Cour des Comptes néerlandaise va permettre à l’église d’Amsterdam de respirer un peu car elle était en très mauvaise posture financière.

      1. « Seule l’AFP a publié un communiqué de Karen Pouw qui a été repris par quelques médias mineurs »

        Quand j’ai lu l’article en question, je me disais tiens, on dit beaucoup de bien de la sciento aux Pays-Bas jusqu’à ce que je remarque que le communiqué était signé Karin Pouw, ce qui change bien évidemment tout.

Laisser un commentaire