John Travolta sous camisole scientologique

travolta

Dans une longue interview donnée au quotidien britannique The Telegraph, John Travolta revient sur sa carrière, sur sa rencontre avec la scientologie et sur les bienfaits que cette dernière lui a apportés.

En scientologie, on appelle ça un article « thêta » – un article qui donne une bonne image de la secte. Et Dieu sait si la scientologie a besoin d’articles « thêtas » à l’heure actuelle.

Manque de chance, cet article a été repris par des dizaines de médias à travers le monde et s’est transformé en articles « enthêtas » – des articles qui donnent une mauvaise image de la secte.

La seule chose, finalement, qui semble avoir intéressé les autres médias dans cette interview, c’est lorsque Travolta parle du décès de son fils Jett en 2009 suite à une attaque foudroyante. Travolta, après avoir nié que son fils était autiste (l’autisme est une « aberration » que les scientologues ont du mal à confronter), a finalement avoué qu’il l’était bel et bien. Il dit que s’il n’y avait pas eu la scientologie, il n’aurait jamais pu surmonter cette épreuve :

“Oh mon Dieu, je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas eu le soutien de la scientologie. Je ne pense pas que j’aurais pu surmonter ça. Après la mort de Jett, les scientologues sont restés avec moi tous les jours. Ils ont même voyagé avec moi quand je devais m’en aller. Cela a duré deux bonnes années. Ce n’est qu’au cours de la deuxième année que j’ai commencé à me séparer d’eux pendant un ou deux jours – juste pour voir si j’arrivais à m’en sortir tout seul.”

Cette confession de Travolta a soulevé bon nombre de questions :

Suite à la mort de son fils, Travolta avait-il commencé à douter de la scientologie et Miscavige et OSA l’ont-ils placé sous surveillance ?

Il est courant en scientologie de recevoir quelques séances d’audition lorsqu’on perd un être cher. Mais comment se fait-il que Travolta, qui est OT, ait dû être suivi spirituellement pendant deux ans pour surmonter son chagrin ? L’audition serait-elle inefficace avec lui ?

Que Travolta ait été placé sous surveillance pendant deux ans est indéniable. La secte ne peut pas se permettre de perdre une super star comme lui. Il en résulterait un exode massif d’adeptes. Bien entendu, tous les détails des séances d’audition qu’il aura reçues pour « décharger » la mort de son fils auront été transmises directement à Miscavige et à OSA.

Ce qui est troublant, dans cette interveiw, c’est le fait que Travolta reconnaisse avoir été surveillé par des scientologues pendant deux ans. S’agit-il d’une maladresse de sa part ? Ou l’a-t-il fait volontairement ?

Travolta sait très bien qu’il ne peut pas quitter la scientologie car Miscavige détient des informations sur sa vie privée qu’il n’hésiterait pas à fournir aux medias si jamais l’acteur ne filait pas droit.

Par contre, sous couvert de maladresse, Travolta a peut-être essayé de faire passer le message que la scientologie est une organisation mafieuse qui contrôle sa vie et qui la contrôlera jusqu’à la fin de ses jours. Allez savoir…

Bon, d’accord, c’est hautement improbable mais je suis un indécrottable optimiste.

14 réflexions au sujet de « John Travolta sous camisole scientologique »

  1. Si Travolta a appris que certains cas d’autisme ne sont que des infections bactériennes pouvant être traitées aux antibiotiques, ça a dû le rendre dingue. J’ai vu ça à un JT de TF1 il y a quelques jours. Un enfant diagnostiqué autiste a été traité aux antibiotiques avec des résultats spectaculaires.
    infos ici :
    http://montagnier.org/Autisme-la-piste-microbienne
    La science avance et va expliquer bien des choses que l’on pensait uniquement d’origine mentale. Et c’est heureux.

    1. « La science avance et va expliquer bien des choses que l’on pensait uniquement d’origine mentale. Et c’est heureux. »

      Comme quoi, si l’esprit tape sur corps, le corps peut aussi taper sur l’esprit !… Et le dérégler, comme peut le faire une déficience de la thyroïde.

      Quand une durite pète dans un moteur de voiture, ce n’est pas forcément la faute du conducteur. En sciento, on pense que le conducteur est responsable de tout, de sa conduite et des défauts de la voiture. Il est accablé dès le départ et c’est lourd à porter. On peut finir comme Travolta, complètement effet du système.

  2. Ce n’est qu’au cours de la deuxième année que j’ai commencé à me séparer d’eux pendant un ou deux jours – juste pour voir si j’arrivais à m’en sortir tout seul.

    1) Beaucoup de scientologues ont perdu des proches, enfants, parents… et n’auront pas reçu autant de soutien moral que JT.
    2) C’est vrai qu’on attend d’un OT qu’il remonte la pente plus vite.

    Voltaire tu dis : « Par contre, sous couvert de maladresse, Travolta a peut-être essayé de faire passer le message que la scientologie est une organisation mafieuse qui contrôle sa vie et qui la contrôlera jusqu’à la fin de ses jours.  »

    Hum, peut être mais je n’ai pas perçu la même chose que toi. Pour moi, il est en train de nous dire que les OTs, finalement, sont de gros bébés fragiles qui ne peuvent plus rien faire dans la vie sans l’appui de la scientologie. Et ça, ça fait peur et ça montre l’emprise mentale de l’église sur ses membres.

    1. Yep, bien vu.

      Travolta, il a le pognon pour avoir des scientos à son service pendant deux ans. Le sciento moyen, lui, il a que ses yeux pour pleurer et y a personne qui va venir lui tenir la main – « c’est sa condition ».

      Tu perds des êtres chers en sciento, on veut bien t’aider à condition que tu raques et que tu payes des intensives pour « manier ta perte ».

      J’ai connu un sciento dont la mère avait cassé sa pipe dans d’atroces souffrances. Son cadavre était pas encore froid, que les blaireaux de la sciento ont sauté sur le mec pour qu’il paye tout un tas d’intensives. Il les a envoyé chier et ils ont plus jamais entendu parler de lui.

      La compassion, en sciento, ça existe pas. Ou plutôt, si. C’est bas de ton. C’est dans la zone d’hostilité cachée et de propitiation. La vraie compassion, celle qui fait qu’on est des êtres humains décents, existe même pas sur l’échelle des tons.

      Normal car selon Hubbard, y a que les tigres qui survivent. Les scientos, ça doit être des tigres. Pas de pitié. Faut être un dur. Valence gagnante. Ou, plutôt, hors-valence gagnante. Et à la tête de tout ça, Super-Tigre. Et dire qu’on a fait partie de cette confédération d’abrutis.

  3. « Travolta sait très bien qu’il ne peut pas quitter la scientologie car Miscavige détient des informations sur sa vie privée qu’il n’hésiterait pas à fournir aux medias si jamais l’acteur ne filait pas droit. »

    Alors ça, je n’y crois pas plus que la scientologie a infiltré la France. Je crois que c’est archi bidon. Quelle retenue peut bien avoir Travolta que Miscavige révèlerait ? Qu’il est homo (s’il l’est) ? Et alors ? Faut être un scientologue de chez Miscavige pour penser que ça pourrait ruiner la réputation de quelqu’un ! On n’est plus dans les années 60 ! Tout le monde se fout de qui est homo ou pas de nos jours, à part des arriérés mentaux.
    En plus, si la sciento révélait des trucs qui seraient dans les dossiers de Travolta, elle se prendrait un procès dans la gueule, j’ose même pas y penser.

    Non, la vérité c’est que JT est un theetee weethy, un gros gnangnan un peu naïf et un peu concon. C’est un naïf chanceux. Un sacré veinard. Quand Tarantino en fait un gangster demeuré dans « Pulp Fiction », il le prend dans son état natif. Question de karma d’être Travolta, c’est pas à la portée de tout le monde. Il est bon comme du bon pain, envoie des provisions avec son jet là où les gens sont frappés par une catastrophe. Il est gentil. Il se déguise en psychlo pour faire un des films les plus cons de toute l’histoire du cinéma. Même son pote COB doit penser qu’il est Theetie Weethie, d’ailleurs je crois que COB le trouve trop nunuche pour le fréquenter.
    « Allo maman ici bébé » c’est bien lui.
    Il a dû pleurer pendant 2 ans sur la manche d’un auditeur attitré qui devait lui faire des locationals (regarde ce) à tout bout de champ.
    C’est un bon coeur John, il ne voit pas le mal. Si un jour, il s’aperçoit que DM est méchant, il l’ouvrira, sans s’inquiéter.
    Mais ce jour là n’est pas arrivé, il vit dans une bulle comme un enfant.

    1. Je suis à peu près d’accord avec toi, ma Toinette. JT, il est un peu gnangnan et tout ça. Niveau carrière, c’est vrai qu’il a eu l’arrière-train bordé de nouilles parce que dans les années 80, il a tourné que des daubes et si y avait pas eu Pulp Fiction pour le relancer, il serait en train de tourner des séries télé.

      Mais si jamais il devait se barrer, je pense que le Nain, un total psychopathe qui fonctionne uniquement par excitation-réflexe, s’arrangerait pour glisser « anonymement » des infos aux médias qui, de toute façon, révèleront jamais leurs sources. Je pense pas que ça irait au procès. On apprendrait peut-être que JT est gay ou bi et alors toute la communauté sciento, super homophobe et « éthique », serait derrière le Nain et se retournerait contre JT en disant que c’est un gros 1,1 pourri qui a bien caché son jeu toutes ces années.

      Je pense quand même qu’il y a des chances que le Gnome tienne le père Travolta par les couilles. C’est dans la mentalité du mec.

    2. « Quelle retenue peut bien avoir Travolta que Miscavige révèlerait ? Qu’il est homo (s’il l’est) ? Et alors ? »

      Y a toutes sortes de choses qui peuvent être sorties d’un dossier et qu’une personne (encore plus une personnalité !) ne souhaiterait pas voir étalées au grand jour, pas seulement l’homosexualité !!
      Rappelez-vous comment DM a essayé de discréditer Marty avec des données de ses dossiers…

      1. Le truc qu’une personne ne confronterait pas de voir révéler dans la presse, c’est comment sa sexualité a été pratiquée, qu’il soit homo ou hétéro… Sur ce point, les hommes ont généralement des illusions assez surprenantes qu’ils concrétisent ! 😉

        1. Je me répète, mais bon… y a pas que la zone du sexe où on a pu commettre des choses dont on n’était pas fiers. La vie ne se résume pas à la 2e dymamique, y en a quelques autres il me semble.
          Mais bon, ça c’est un point de vue de femme… LOL

  4. Travolta est un grand artiste mais il doit être très fragile, très influençable et très « il ne faut surtout pas faire de vagues ». Aux events, on ne le sent pas plus heureux que ça d’être scientologue mais comme beaucoup, il a dû rester collé à un gain et ce gain fait qu’il pardonne la dérive matérialiste de Miscavige.

  5. Oui, je pense que c’est un brave gars. Comme tous les braves gars, il est aussi pas bête. Il voit bien qu’il doit exister des trucs pas optimums dans la church, mais le fait qu’elle existe et fait « du bien » (en tout cas à lui) renverse l’importance de ce qu’il subodore pas vraiment OK.
    Mais comme il est dans le coton, il s’est peut-être pas tapé des maniements bien SP. Donc le positif l’emporte sur le négatif. Il doit avoir l’impression qu’il reste très analytique en allant pas fouiller dans les outpoints.
    C’est le fameux « reasonableness training » où le scientologue apprend le « thought stopping » et le not-is des outpoints. Ne pas mettre l’attention sur « l’entheta ».
    Tous nos ex amis sont comme ça. Ils ne nous parlent plus pas parce qu’ils nous aiment plus, ils ne veulent pas subir la « contagion du bank » que nous subissons. Ou avoir des « stops » sur leurs eligibilities, risquer de perdre des éléments de leur famille qui sont des « true believers », leurs enfants, souvent des « wogs » dans des valences de scientologue. Qui sont partis à la sea org comme on s’ngage pour aller dans l’armée par patriotisme !
    Ces enfants ne sont jamais passés par « need of change », et n’ont donc jamais été disséminés à la sciento. Ils ont juste adopté la « religion » de leurs parents, plus un coup d’endoctrination, pareil que les cathos, les juifs ou les musulmans.
    Tout cela et un univers de braves gens banaux.
    Et nous qui avons pris conscience de la traitrise de DM, nous sommes rejetés comme des parias.

  6. MA, APAS, HOSTIE8, vous êtes durs !!! Travolta est un acteur sublime ! Je vous invite à revoir « Volte-face » qui est une pure merveille.
    C’est un gentil, pas combatif, c’est ça son problème avec la sciento. Il n’a pas le volume theta suffisant pour confronter la tempête miscavigienne qui s’abattrait sur lui s’il quittait l’église.

Laisser un commentaire