GAT 2 – La débâcle

Il y a deux semaines, l’un de nos bloggers, apas, m’a envoyé le dernier numéro de l’organe officiel de Flag , le magazine Source.

Il contient des données TRÈS intéressantes.

J’ai commencé à rédiger cet article il y a environ dix jours. Entre temps, Mike Rinder en a rédigé un sur le même sujet et j’ai inclus une partie de son analyse dans ce billet.

Les scientologues intégristes se plaignent constamment que les infos répandues par les ex-scientologues sur l’échec cuisant de GAT 2 ne sont que de la « propagande noire » de bas étage visant à discréditer la scientologie et Miscavige. Si l’on en croit les pubs et les emails envoyés à leurs ouailles par les orgs partout dans le monde, GAT 2 est un succès planétaire sans précédent qui est en train de changer la face du monde et de produire plus d’auditeurs, de Clairs et d’OT que jamais.

Ah oui ?

Alors examinons les données publiées par Source.

Commençons avec cet encadré :

Il s’agit des stats de l’org avancée de Flag.

Traduction :

– Depuis le lancement de GAT II, 377 Clairs et OT ont terminé le Cours d’Auditeur Solo à Flag – et tous en respectant le temps de checksheet.

– Les salles de cours du solo ont accueilli des scientologues de 36 pays et dispensé l’entraînement en 16 langues.

– Tout en haut du Pont, les vannes sont grand ouvertes. Depuis novembre 2013, il y a eu plus de 130 personnes qui ont terminé le nouvel OT VII.

Bien.

Si nous allons page 44 et page 47, nous tombons sur ceci (cliquez sur les images pour les agrandir) :

On peut estimer que ces stats couvrent les trois derniers mois.

Source annonce que 130 personnes ont terminé OT VII depuis le lancement de GAT 2, mais plus loin nous n’en voyons que 70 (dont Zoë Pascal et Brigitte Dimanche). Ce qui signifie, que les trois mois d’avant il y en a eu 60. Cela nous fait un peu plus de 20 OT VII par mois depuis la sortie de GAT 2 .

(Environ 6500 personnes ont terminé OT VII depuis 30 ans que le niveau existe. La plupart de ces 6500 personnes ont fait le niveau deux fois. Et parmi ces 6500 individus, au moins un millier (je suis sans doute bien en dessous de la vérité) ont été déclarés suppressifs mais continuent d’être comptés dans la stat. Au rythme actuel de 240 OT VII par an, il faudra encore 15 ans pour atteindre les 10 000 OT VII. Mais il est fort à parier que d’ici 15 ans, la plupart des OT VII auront été déclarés supressifs, en admettant que la scientologie existe encore.)

Maintenant, allez page 47 et regardez combien de personnes ont terminé OT 6 au cours des trois derniers mois : 14. Il n’ y a que 14 personnes qui ont démarré Solo NOTs (OT VII). C’est une stat en chute libre

Le « boum » tout en haut du pont est un FIASCO.

Durant la même période de 3 mois, Flag a formé 4 nouveaux auditeurs solo. QUATRE. Et seulement 7 auditeurs solo – Partie Un. Ce qui fait 11 NOUVEAUX auditeurs solo (et je suis généreux car on ne peut pas vraiment auditer après avoir terminé le cours d’auditeur solo 1 Partie Un et il semble étrange qu’AUCUNE de ces personnes n’aient terminé le cours d’auditeur solo Partie Deux). Donc, doublons ces chiffres et nous obtenons 22 nouveaux auditeurs solo et 28 nouveaux OT VI depuis l’avènement de GAT II il y a six mois, 

Revoyons ce qui était annoncé plus haut :

Depuis le lancement de GAT II (en novembre 2013), 377 Clairs et OT ont terminé le Cours d’Auditeur Solo à Flag – et tous en respectant le temps de checksheet.

Cela ne peut vouloir dire qu’une chose : Sur ces 377 personnes, 327 étaient en réentraînement. Tous ceux qui se solo-auditaient sur VII ou sur I, II, III ont refait le cours d’auditeur solo. Et ils osent parler d’expansion !

Et voici la page 45.

Le bas de la page 44 et l’intégralité la page 45 sont consacrés aux rundowns exclusifs de Flag.

180 personnes ont terminé Super Power au cours des trois derniers mois, soit 60 par mois.

120 personnes ont terminé le Cause Resurgence Rundown (courir pendant des jours autour d’un poteau), soit 40 par mois.

53 personnes ont terminé L 11, soit 18 par mois.

35 personnes ont terminé L 10, soit 12 par mois.

78 personnes ont terminé L 12, soit 26 par mois.

Que nous apprennent tous ces chiffres ?

Que ce n’est pas vraiment la ruée pour Super Power et le Cause Resurgence Rundown. Lorsqu’on sait que des milliers de scientologues ont participé au financement de cette « cathédrale » qui a coûté 80 millions de dollars (et qui en a rapporté 140 en donations), on se demande où ils sont tous passés… Ah mais oui, ils sont sur le purif et les objectifs, conditions préalables obligatoires pour faire Super Power et le CRRD.

Pour ce qui est des « L », que l’on peut faire pratiquement à n’importe quel endroit du Pont et qui coûtent excessivement cher, elles sont bien moins populaires qu’avant. Elles ne sont plus une source de revenus aussi significative qu’il y a cinq ou dix ans.

Maintenant examinons la page 46.

C’est une page très intéressante qui montre le nombre élevé de personnes qui ont terminé le Purif, le Survival RD et les Objectifs, autrement dit tous les OT VII et VIII et tous les quidams programmés pour Super Power et le Cause Resurgence RD. Tous ces scientologues ont accepté de reprendre le pont à zéro et de totalement invalider tout ce qu’ils ont fait en scientologie.

En comparaison, le nombre de personnes qui ont terminé le Scn Drug RD, Life Repair, le Happiness RD, Fil Direct et les Grades amplifiés est dérisoire.

Retournez à la page 47 ( affichée plus haut) pour la suite.

Nous avons déjà parlé du nombre ridicule de personnes qui ont terminé le Cours d’auditeur Solo.

Mais la suite n’est pas mal non plus :

Un seul OT I

Deux OT II

Quatre OT III

Cinq OT IV

Cinq OT V

Tout ça en TROIS MOIS !

Sept HQS

Environ 70 Student Hat version GAT 2 (un peu plus de 20 par mois).

Une quarantaine de cours de TRs Pro (à refaire avec GAT 2) – environ 13 par mois.

Une trentaine de Cours de Upper Indocs (à refaire avec GAT 2) – 10 par mois.

Une vingtaine de cours à l’électromètre (à refaire avec le Mark VIII) – 7 par mois (principalement des étudiants étrangers – taïwanais, russes, etc).

De Classe 0 à Classe IV, c’est quasiment le désert, ce qui confirme que GAT I et GAT II ont totalement annihilé la formation des auditeurs.

Et, en effet, seulement DEUX étudiants ont terminé le Class IV Internship.

Cinq étudiants ont terminé le cours de NED.

Et après, plus personne !

Pas de NED Internship.

Pas de Classe V Graduate !

Pas de Classe VI. Pas le moindre niveau de SHSBC terminé (normal, tous les auditeurs et étudiants-auditeurs ont été mis sur GAT 2 et ont dû recommencer l’entraînement à zéro).

Pas de Classe VIII.

Flag ne produit pour ainsi dire plus aucun auditeur !

Et le nombre d’OTs est en chute libre !

L’accent est mis sur le purif, les objectifs, le Survival RD, GAT 2 (on recommence tout l’entraînement à zéro avec le Student Hat et le cours à l’électromètre), Super Power, les L, le Cause Resurgence RD et…

…les Fondements, que la plupart des scientologues, depuis leur lancement en 2007, n’ont toujours pas terminé !

La fin de la page 47 et toute la page 48 donnent la liste des personnes qui ont terminé un livre ou une série de conférences des Fondements.

Le Pont de la scientologie n’existe plus. C’est devenu un cercle.

Danielle Gounord, OT VIII, est bien placée pour le savoir, elle qui figure parmi les scientologues qui viennent de terminer le Purif.

Les stats fournies par Source parlent d’elles-mêmes. GAT 2 a encore accéléré le déclin de la scientologie. Miscavige peut être fier.

105 réflexions sur « GAT 2 – La débâcle »

  1. Oui, c’est les mêmes, de moins en moins nombreux qui recommencent. Un peu comme une guerre où les soldats qui courent sans arrêt sous le même feu, tombent les uns derrière les autres.
    Beaucoup (comme certains d’entre nous) sont vieux. On peut prévoir que d’ici 20 ans, la faucheuse les aura tous pris (et la majorité d’entre nous). Les nouveaux sont les enfants de scientologue, ils sont souvent staffs mais montent rarement le pont. Ils veulent « clarifier la planète », mais eux mêmes, pas trop, ils n’ont jamais passé « besoin de changement ».
    Les scientologues et la scientologie s’effacent pour ne laisser que des buildings vides, dans lequel l’argent des héritages que les descendants auraient dû toucher est englouti. Ces mêmes building finiront sans doute vendus aux enchères par le trésor américain qui au bout d’un moment récupèrera l’empire immobilier et les contenus des comptes.
    Ils pourraient encore empêcher cela en déposant la direction… Mais c’est impossible, c’est trop bien verrouillé.
    C’est pas gai.

    1. « Ces mêmes building finiront sans doute vendus aux enchères par le trésor américain qui au bout d’un moment récupèrera l’empire immobilier et les contenus des comptes »

      Si cela arrive, pensez-vous que les scientologues pourront récupérer leur mise ?

  2. En 1979, Diana Hubbard était venue à Paris faire une conférence et un concert. Dans la salle les gens lui avaient posé des questions : « A quand la planète claire ? »
    « 1984 » avait-elle répondue après avoir tourné 7 fois sa langue dans sa bouche. Et personne n’avait objecté… Non, ils avaient même applaudi. Mais ils ne connaissaient pas encore « hi hip hourrah !!! »….
    Si on avait demandé aux gens de prédire l’année 2014, ils auraient avec certitude dit qu’en 2014, la paix règnerait sur Terre, que tous les habitants seraient scientologues, qu’il y aurait des millions d’OT. Qu’on délivrerait jusqu’à OT22, que chaque personne ici présente serait en 2014 OT22 et d’une grande sagesse avec la perspective de vivre 150 ans. Qu’il aurait déjà participé à des expéditions interplanétaires. Qu’on aurait « apporté la tech » à des civilisations extra-terrestres etc..
    Et si quelqu’un avait décrit l’état de la scientologie telle qu’elle est maintenant en 2014, tout le monde l’aurait traité de défaitiste.
    Non, les stats sont tristounes. Ceux qui restent, fidèlement, vont à la rencontre de GAT2.
    Le dernier carré, la fidélité à tout prix (ils pensent que nous on a succombé au « bank » en lisant les blogs sur internet, cet entheta venu des profondeurs de l’enfer).
    Eux restent droits, vont et viennent entre murs et bouteilles, tant que leurs jambes les portent
    Et voici la nouvelle chose à la mode que tout le monde fait, refait et refait encore : le Survival RD ! Rundown piloté en 1980 sans doute par… David Mayo, viré par RTC en 1983.
    Le monde en rond. Remarquez ça ne frappe pas que la sciento. D’après « 2001 l’odyssée de l’espace », au XXIe siècle on devrait avoir des bases dans tout le système solaire…
    Le futur nous a trahi… (Je disais bien que c’était pas gai)… les utopies en ont prise un sérieux coup sur la tronche.
    Cog : on aurait mieux fait d’économiser pour la retraite !
    Vraiment, une cog horrible…

      1. « Au moins on y aura cru. C’est mieux que de croire en rien. »

        Exactement. Au moins vous avez eu la chance de croire en quelque chose, ce qui est de plus en plus difficile vu l’état du monde et les inégalités toujours croissantes. Sans parler du manque de repères moraux pour les jeunes élevés dans une société où règnent un matérialisme généralisé et un culte de l’image qui ne leur font plus croire en rien d’autre qu’en l’argent pour tout ce qu’il peut leur apporter en terme de biens matériels et d’image. Une chose qui m’a frappée quand j’ai commencé la scientologie, c’est l’importance accordée aux apparences. Tout est fait pour donner l’image d’une spiritualité moderne, avec des jeunes dynamiques, souriants, enthousiastes, qui semblent bien dans leur peau. Mais il n’est pas nécessaire de les fréquenter longtemps pour s’apercevoir que beaucoup sont malheureux et aimeraient avoir une vie plus normale ou plutôt plus proche de la réalité sociale actuelle, plus « comme tout le monde » en quelque sorte. Ils doivent faire attention pour pouvoir se payer une sortie ciné de temps en temps, faire un peu de shopping, et ne peuvent pas partir en voyage. Il y en a qui sont contents parce qu’ils sont envoyés dans une org d’un autre pays pour quelques semaines, ils bougent, mais que voient-ils du pays en question finalement? Pas grand-chose d’autre que les murs de l’org… Ils sont aussi matérialistes que les autres de leur âge, ont les mêmes envies, mais ne peuvent pas les satisfaire, c’est ça la différence. Où se trouve la spiritualité dans la scientologie? Dans le fait que l’on agisse sur le mental? Que l’on travaille à un mieux-être spirituel? La psychologie aussi le fait, mais elle n’est pas considérée comme spirituelle pour autant. Personnellement, je trouve que la scientologie est plus une philosophie matérialiste que spirituelle. Elle soigne parfois et donne de bons conseils de vie, mais elle ne permet pas vraiment de chercher le contact avec la divinité ou le Grand Tout, avec ce qui dépasse le mental humain. Et puis, tellement de choses sont illusoires en scientologie, qu’on finit par ne plus savoir s’il y a quelque chose de vrai ou si tout n’est finalement que tromperie ou simple jeu d’illusions.

        1. C’est vrai que je les ai trouvés très matérialistes dans les églises. Quand un public s’achète de belles choses et les exhibe, le personnel se dit que c’est grâce aux services que ce public a reçus. L’efficacité de la sciento semble se mesurer aux possessions et aux statuts IAS ou orgs idéales. T’as une BMW dernier modèle et tu es statut méritorius ? Waouh ! T’as dû faire un max de gains ! La spiritualité, ce n’est pas ça.

          1. Non, la spiritualité ce n’est vraiment pas ça. 🙂
            Et ce n’est pas non plus d’ailleurs vivre dans l’indigence. C’est d’abord à l’intérieur que ça se passe et, là encore, je crois qu’il faut se méfier des illusions, l’esprit humain et l’esprit universel sont trop complexes pour que l’on puisse affirmer avec certitude qu’on en a percé les secrets et qu’on est capable de les maîtriser.

          2. @ consangain, Corinne, Marie-Antoinette,

            Je pense qu’il y a une grosse incompréhension sur la notion de « conquête de l’univers Mest ». Pour les scientologues de l’église, cela veut dire « acquérir du Mest », « posséder du Mest ». Alors que le but est justement de réduire l’univers Mest à zéro et d’agrandir son propre univers à l’infini.
            C’est vrai qu’on tripatouille l’univers Mest et qu’on en fait des immeubles, des belles voitures, des TGV… et que cela donne une impression de conquête mais de mon point de vue c’est plus une transformation qu’une conquête.
            Ce mot « conquête » a rendu bien des churchistes matérialistes, j’en conviens.

        2. Corinne, tu décris la sciento altérée. Je ne me rendais pas compte qu’elle était perçue comme ça.
          Ça me rappelle le bulletin de Hubbard sur les « middle class PTS ». Oui la sciento est devenue « middle class PTS », en tout cas ses membres le sont. Ils veulent acquérir de mètre carrés, et des status… Bien sûr, il y a toujours un peu de philosophie scientologue avec les fondements, mais plus d’entrainement, d’audition. Parce que être un scientologue c’est avant tout être un auditeur et un préclair. Oui auditer, solo auditer. C’est tout le sujet de la sciento.
          Combien d’entre vous ont étudié les conférences des académies de 0 à 4 ? Qui peut dire qu’il comprend la sciento, s’il n’a pas étudié les niveaux d’audition et qu’il ne s’y est pas essayé. Quand j’ai débuté, j’ai appris à auditer R3R (dianétique standard avant NED) et j’en ai fait des centaines d’heures. Et il n’était pas question d’argent, ni de building, ni d’IAS, ni même d’éthique. Non, c’était est-ce que le TA est monté et qu’il faut chercher un incident antérieur… Voilà, le sujet dont on parlait, y compris les « nouveaux » qu’on balançait dans la chaise…
          On auditait, parce qu’il fallait délivrer, tellement il y avait de demande. On ne vous demandait pas si vous étiez staff ou non. On vous collait un PC, et roule ma poule.
          En fait, la grande majorité des auditeurs n’étaient pas staffs, c’étaient des internes. C’est vrai qu’on aurait bien pris un dimanche off, mais il y avait toujours un PC qui arrivait de loin, et qui devait être audité, alors on y allait…
          En tout cas, c’était la sciento…

          1. Yep, autres temps, autres moeurs. C’était pas encore une machine à pognon. C’est en 1978 que tout a changé, quand le Pont a été refait, que les vieux niveaux d’OT sont passés à la trappe, que tout le monde s’est mis à attester clair pour un oui ou pour un non et que LRH a disparu de la circulation. C’est là que le bordel a commencé. On pourra jamais revenir en arrière. Je sais pas combien il reste de vieux auditeurs actifs, en sciento et hors sciento, mais doit pas y en avoir bézef.

            1. J’ai l’image d’un Miscavige jouant à Am, stram, gram, Pic et pic et colégram, Bour et bour et ratatam, Am, stram, gram devant les 3 étiquettes de « ETRE », « FAIRE » et « AVOIR ».

              Le dernier GRAM a dû tomber sur AVOIR 😉

        1. Je ne sais pas si c’est volontaire ou non, mais vous faîtes , comme beaucoup sur ce blog, l’amalgame entre tech et église de scn . Bien sûr, ça peut se comprendre, mais je peux vous assurer que Tech – Eglise = beaucoup de gains rapides et spectaculaires.
          L’église n’est là que pour bousiller la tech et les scientologues, pour cela voir l’excellent site « friends of lrh » qui désamalgame tech de scn et miscavologie.
          Je suis le premier à dénoncer l’église et ses agissements, je sais que LRH n’était pas un saint ( comme TOUS les génies!!!), je sais aussi que je m’en bats les valseuses car j’utilise sa tech de façon régulière et cela donne des résultats étincelants 9 fois sur 10 (oui de temps en temps c’est plus difficile ). Les orgs avancées ont été crées par lrh pour délivrer les niveaux ot et former les auditeurs de haut niveau. Les chiffres sont éloquents, Flag ne fait pas d’ot et d’auditeurs , flag est en trahison totale par rapport à l’intention de lrh.

          1. « Les chiffres sont éloquents, Flag ne fait pas d’ot et d’auditeurs , flag est en trahison totale par rapport à l’intention de lrh. »

            Oui et les orgs classe 4 ou 5 ne font pas d’auditeurs non plus. Elles ne font que des étudiants, des lecteurs de matériaux. On pourrait dire qu’elles forment des énarques (lol). Des personnes toute en théorie et rien dans la culotte quand il s’agit de confronter et de FAIRE dans l’univers Mest. La lecture de livres met l’accent sur ETRE. Les lecteurs ont, à la fin de leur section de cours, un grand sentiment d’ETRE mais cela engendre un énorme déséquilibre entre « être-faire et avoir » et cela génère, fatalement, de la charge.
            Les scientologues sur les lignes que je connais encore sont des êtres bourrés de charge et enclins à la maladie.

          2. « Les chiffres sont éloquents, Flag ne fait pas d’ot et d’auditeurs , flag est en trahison totale par rapport à l’intention de lrh. »

            Et quand elle fait des auditeurs, ils tombent malades très souvent après.

    1. Pour qu’un postulat se réalise, il faut qu’il soit réalisable (voir axiome N° ?)
      Si Duchmuche chante faux, il deviendra difficilement une star de la chanson. S’il persiste sans réviser son postulat, il souffrira énormément car il ira d’échec en échec et de moqueries en moqueries.
      Par contre, s’il a une jolie voix, il peut, en persévérant, atteindre son but.
      Le postulat de clarifier la planète était-il réalisable ? De 1950 au début des années 60, voire 70, vu l’engouement et l’expansion, ça paraissait possible.
      Sous le règne de David le Magnifique, ce postulat est devenu irréalisable et il fait souffrir ceux qui suent sang et eau pour tenter, encore, de le concrétiser.
      Les gens qui continuent la sciento à l’extérieur du groupe ont rectifié le postulat, ils font de la sciento pour leur bien être personnel et ceux de leurs proches et ça les rend beaucoup plus heureux.
      Rien n’est pire qu’un postulat out-gradient. Il flanque une charge dont on se relève difficilement.

  3. Effectivement GAT2 n’a pas eu l’impact escompté. Que ces stats sont dramatiques pour l’église (pas pour nous).
    Les gens avaient l’espoir de faire LE gain, celui qui dépasse tous les autres. Beaucoup ont cru que ce gain ultime se trouvait à OT8.
    Et puis on leur a dit « ah mais non, il faut tout refaire » et puis il faut refaire encore et encore et encore….
    Les gens sont las d’essayer d’obtenir le gain ultime (la liberté totale). Ils ne savent plus où elle se trouve. Sur superpower ? OT7 ? OT8 ? Les fondements ? Les congrès ? On ne sait plus trop. Il y a tellement de matériaux et de procédés que le scientologue ne sait plus où donner de la tête…
    Et puis les humains n’aiment pas les jeux qui durent longtemps. Les scientologues quittent l’église et ceux qui restent finiront par se lasser de jouer et rejouer et partiront un jour. Ils seront overun et ça, c’est ni bon pour la santé ni pour le moral.

  4. Article très bien documenté. Les faits d’échec sont bel et bien là.
    Vous dites que Danielle Gounord, OT VIII, vient de terminer le purif version GAT2. Ce serait intéressant d’avoir son point de vue sur cette nouvelle version du purif. Bon elle fera certainement un PR élogieux mais si quelqu’un est en contact avec elle, il pourrait nous dire comment elle est physiquement, si elle a rajeuni, si elle est plus vive d’esprit, plus dans le présent, etc. C’était une femme à forte personnalité, elle devrait être une superwoman après ce purif Gat 2 si fortement plébiscité par l’église. Des infos ?

    1. « C’était une femme à forte personnalité, elle devrait être une superwoman après ce purif Gat 2 si fortement plébiscité par l’église »

      Danielle n’est plus que l’ombre d’elle même. Elle fait partie des gros flops cachés de l’église.

      1. Ça me fait de la peine, Danielle est une belle personne, je l’ai toujours trouvée très affable, positive, digne de confiance. Chacun fait son chemin et même si elle sait qu’il y a des choses qui ne vont pas, comme l’extorsion de fonds exponentielle à Flag ou sur le Freewinds, l’illusion du  » plus grand bien … » finit par l’emporter. On ne peut pas arriver à des conclusions correctes si on n’a pas les données et quand on est dedans depuis si longtemps on est dans la spiral descendante vers l’abandon de toute volonté indépendante, vers la soumission totale. Il faut un choc de taille pour se réveiller. L’âge d’or, c’était l’époque du vieux Saint-Hill. Pas des conditions d’éthique, pas de Sea Org, pas de pression insoutenable. Sacrifier toute une vie pour aller jusqu’à OT VIII pour arriver à savoir que l’on sait qui l’on n’est pas (je ne me souviens plus de la formulation dans le résultat final d’OT VIII, mais c’était à peu près ça), pour avoir toujours des rhumes, besoin de lunettes et pour s’apercevoir qu’on est toujours au même point, qu’on ne peut pas agir sans un corps, qu’on ne peut pas agir « par postulats » comme le faisait le bon vieux Staline du vieux testament : « Que la lumière soit, et la lumière fut… » En tout cas j’espère que Danielle va bien, quel dommage qu’elle se soit embarquée dans GAT II, j’ai appris qu’elle avait loué sa péniche, si c’était pour se payer du bon-temps, mais je crains qu’il ne s’agisse d’autre chose.

    1. Vidéo intéressante qui donne une idée assez précise des heures de gloire de la scientologie. Il y a cette question de la vibration qui est importante et je pense que, plus encore que le fait de penser différemment, d’avoir des opinions qui divergent de celles de LRH, c’est la vibration dans laquelle on se situe qui fait que l’on accroche ou pas. Mary Freeman, sur cette vidéo, semble sympathique et drôle, même un peu magnétique, tout comme l’était Hubbard, mais il y a cependant quelque chose qui fait que, pour ma part, je me méfie, tout comme avec Hubbard.Il y a quelque chose d’obscur qui me fait un peu peur en fait et que je ne ressens pas avec d’autres penseurs pourtant controversés tels que Omraam Mikhaël Aïvanhov par exemple.

    1. Oui, son look me plaît pas trop non plus… 🙂 Et comme je le disais avant, ce ne sont pas les apparences qui comptent, en fait ce sont ses idées qui me touchent, ce que je lis de ses pensées. Il y a des passages qui sont très beaux et qui révèlent une grande sensibilité. Hubbard ne m’a jamais tellement touchée sur ce plan, même si certains passages sont agréables, je trouve qu’il a un style démago, il dit aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre, et ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre il le fait passer grâce à son style d’écrivain. J’ai suivi quelques cours d’analyse du discours à l’université, comment les politiques, les publicitaires… font passer leurs messages et réussissent à convaincre les publics visés de façon quasi subliminale, et j’ai tout de suite perçu certains effets de style chez Hubbard qui provoquent cette adhésion chez des personnes qui ne se méfient pas. De même, tout l’aspect scientifique ou plutôt pseudo scientifique, a son importance à notre époque où les gens ne jurent plus que par la science. On ne retrouve pas cela chez Aïvanhov ou d’autres maîtres à penser actuels qui passent donc pour des traditionnalistes voire des arriérés. Pour moi, la science n’explique pas tout, loin de là, et je pense que le domaine de la spiritualité se situe justement à un niveau qui dépasse l’entendement humain et qui ne répond pas toujours aux lois de la science. Même si certains chercheurs tels que Régis et Brigitte Dutheil, par leurs découvertes (passionnantes d’ailleurs, et qui vont, je crois, dans le sens de certaines idées de LRH), font se rapprocher la science et le paranormal, je pense que la spiritualité est encore quelque chose de différent. C’est une notion qu’il faut travailler sur un autre plan de conscience, celui de l’intuition, du thêta, et qui n’est pas accessible à la raison humaine, au mental. On peut peut-être le comprendre de manière analytique, mais on ne peut le saisir véritablement que par des perceptions extrasensorielles.

  5. Il semble que l’église de scientologie soit vouée à une mort lente. Mort, car elle ne parvient plus à attirer de nouveaux adeptes, probablement parce que l’Internet résonne des cris de douleur des êtres blessés par la scientologie. Lente, car elle est très riche, et il existe encore des scientologues capables de faire des donations de 500 000 $. Il existe un petit noyau de scientologues orthodoxes qui vont continuer à tourner en rond jusqu’à ce que mort s’ensuive.

    La scientologie pourra continuer de survivre avec les scientologues indépendants. Mais ici aussi, il s’agit au départ d’anciens scientologues nourris aux mamelles de l’église de scientologie, et je ne sais pas s’ils parviendront à attirer de nouvelles recrues.

    De toute façon, en ce qui me concerne, je ne vois pas ce que la scientologie pourrait encore m’apporter. J’ai fait les grades et NED, classe 3, je ne trouve pas utile de recommencer. Quant aux niveaux supérieurs qui s’occupent des body thetans, je n’y crois pas, ce n’est donc pas une option non plus.

    Donc comment faire pour continuer de progresser sur le plan spirituel ?

    Après avoir envisagé plusieurs voies possibles, je me suis finalement intéressé au bouddhisme, car c’est ce qui se rapproche le plus de mes aspirations d’origine. Notamment le fait d’avoir une théorie et une pratique dédiées à la résolution du cycle sans fin des morts et des renaissances automatiques.
    Le premier niveau consistant à obtenir des renaissances « fortunées » (heureuses), le deuxième niveau consistant à être libéré de la compulsion à renaître, être libre de choisir sa renaissance ou de ne pas renaître, enfin le troisième niveau étant l’éveil complet d’un Bouddha, s’accompagnant du rappel de toutes les vies passées et de certains pouvoirs, par exemple celui de clairvoyance.

    C’est donc un programme intéressant qui, indépendamment des objectifs ultimes, s’accompagne d’améliorations considérables dans la vie quotidienne.

    Parmi les différences majeures entre scientologie et bouddhisme :
    – Le scientologue est effet des auditeurs et C/S, il ne peut pas faire grand-chose par lui-même, alors que le bouddhiste travaille personnellement sur son propre cas, certes grâce aux conseils des maîtres, mais il est beaucoup plus autonome, et est capable de progresser même coupé de tout.
    – Les procédés de scientologie sont concentrés sur des périodes de temps relativement brèves, après plus rien, il manque une pratique quotidienne. Alors que le bouddhisme implique un travail au quotidien. Le bouddhiste est tous les jours en séance, jusqu’à la fin de sa vie.

    La scientologie m’a apporté les concepts et les buts d’amélioration spirituelle. A partir du moment où elle n’était plus en mesure de délivrer ce qui était promis, j’ai cherché d’autres voies.

    Je donne là un exemple personnel. Il existe sans doute bien d’autres voies. L’essentiel est de ne pas abandonner, et de ne pas retomber au stade de légume matérialiste.

    1. Ce que vous dites est très clair et intéressant. Je pense être un peu sur la même longueur d’onde lorsque vous écrivez que « la scientologie m’a apporté les concepts et les buts d’amélioration spirituelle », mais pas grand-chose d’autre finalement. Dans mon cas, je n’en ai pas fait assez longtemps, mais j’ai eu la sensation que les objectifs spirituels dont il est question, les concepts, les buts, pouvaient difficilement être atteints par les méthodes proposées en scientologie. C’est l’une des raisons pour lesquelles je la trouve matérialiste. On pourrait aussi dire que c’est une philosophie humaniste car elle œuvre pour le bien de l’humanité, mais je ne la trouve pas spirituelle. Vous dites également qu’il manque une pratique quotidienne et c’est aussi ce que je pense car les scientologues semblent plus préoccuper par l’aspect matériel au quotidien que par le spirituel. Ils sont toujours en activité, physiquement ou mentalement, mais le spirituel c’est autre chose. Le bouddhiste, lorsqu’il médite, est inactif physiquement, mais intérieurement il travaille sur lui-même d’une manière à la fois mentale et spirituelle. Enfin, tout cela est compliqué et j’ai un peu de mal à exprimer ma pensée…

  6. Cher Curiosus… je vois que tu as eu qq infos sur les OT levels, c’est un sujet que Hubbard voulait confidentiel, non pas pour faire du fric en créant un mystère, mais pour préserver les PCs qui n’étaient pas prêts pour recevoir ces données. La première réaction est de ridiculiser le sujet. Ou de le trouver vide d’intérêt. Mais pourtant les gains spirituels apportés par cette audition sont immenses. Je ne vais pas essayer d’expliquer le fonctionnement de tout ça. Mais rappelle-toi le bulletin « Nature d’un être ». Nous sommes des êtres composites et l’écheveau doit être défait pour que la libération de chacun soit possible.
    Bien sûr, c’est tout à fait ta liberté de rejeter le sujet de la sciento. Mais peut-être passerais-tu à côté de qq chose.
    Je ne suis plus membre de l’église. Je n’ai aucun intérêt à exporter le sujet. Je me souviens simplement des gains que j’ai eu, et oui, c’est vrai, j’aimerais bien que d’autres aient les mêmes gains que moi.
    Mais, rien n’est jamais perdu. La tech de sciento sera toujours disponible, et tu pourras toujours y revenir si tu en as envie…

    1. Chère Marie Antoinette,

      J’ai effectivement découvert les niveaux d’OT sur Internet, de original OT1 à original OT7 et de new OT1 à new OT8, il y a de ça plus de 15 ans.
      Ce fut un moment de grande libération, car enfin j’avais réussi à mordre dans cette carotte qui m’avait tenu en mouvement pendant presque 2 décennies. Enfin j’avais réussi à accéder à cette connaissance ! Mais ce fut aussi une intense déception, car les niveaux d’OT ne contiennent rien de ce que j’imaginais et espérais :
      • Pas de pouvoirs psychiques.
      • Pas de maniement de la zone d’entre deux vies.
      • Pas d’aptitude à guérir les autres à distance sur Solo NOTs
      • Aucune explication des ultimes secrets de l’univers.
      • De plus j’ai essayé de localiser des entités, mais sans succès.
      • Je connaissais également plusieurs Pré-OTs vraiment pas en forme, dont un qui est devenu fou.
      Dès lors j’ai perdu toute envie de continuer sur cette voie.
      Comme rien n’est jamais définitif, si un jour j’ai l’impression d’être embêté par des entités, je peux reconsidérer mon point de vue.

      Maintenant prenons le cas d’une personne qui a fait tous les niveaux d’OT et qui a eu des gains.

      Je te pose la question : pour une personne qui a attesté original OT7 et new OT8, quelle est la suite ?

      Il y a bien le pont de Bill Robertson, jusqu’à OT40, ou OT9 et OT10 reconstitués par Pierre Ethier, mais cela ne fait que repousser le problème : les procédés de scientologie sont conçus pour une application d’une durée limitée dans le temps, alors qu’une pratique spirituelle authentique doit pouvoir être appliquée à l’infini, dans cette vie et dans les suivantes.

      Je vais poser une question un peu personnelle, tu es libre évidemment de ne pas y répondre.
      Quel niveau as-tu atteint sur le pont, et que fais tu maintenant pour continuer ta progression sur le plan spirituel ?

      1. Je pense très sincèrement qu’il y a une prédisposition aux pouvoirs psychiques et que cette prédisposition est innée, due au capital d’ARC natif de la personne (volume theta).
        En d’autres termes, tout dépend de notre « équipement » theta de base.
        On peut devenir OT 15 sans expérimenter le moindre pouvoir psychique et sans devenir theta (pardon mais il y a des OTs qui sont de vraies peaux de vache, il faut le dire !)
        A côté de ça, on peut être Wog et faire des « miracles » comme certains vrais guérisseurs (j’en ai connu un dans mon enfance qui était extraordinaire. Un type d’une humilité exemplaire).
        Il se peut que ces pouvoirs psychiques, pour ceux qui arrivent en sciento avec, soient déclenchés ou renforcés par l’audition, notamment au moment des extériorisations.
        Ce que je veux dire, en bref, c’est que selon moi il y a une prédisposition à la base et qu’hélas tout le monde ne possède pas ce bagage céleste.

        Je pense qu’au-delà d’OT8, les gens devraient nourrir leur propre univers sans plus avoir besoin de tech et soulager leur prochain.

        1. Je suis d’accord avec vous, certains sont davantage prédisposés que d’autres. Mais je ne pense pas que les gens qui ne manifestent pas de dons psychiques soient à plaindre pour autant. Ils ont un esprit comme les autres, un cœur, une âme qui peut être très belle bien qu’enfermée dans un corps. Peut-être qu’au jour de leur mort ces gens auront accès à un univers céleste lumineux et plein d’amour alors que d’autres ayant manifesté certains pouvoirs psychiques durant leur existence verront la porte se fermer devant eux et erreront comme des âmes en peine. Je pense aussi qu’il faut différencier amour humain et amour divin. On peut aimer les autres avec beaucoup d’humanité, mais être incapable de ressentir des sentiments plus élevés. Personnellement, j’ai fait plusieurs voyages astraux, de manière totalement involontaire, bien avant de découvrir la scientologie, et j’ai beaucoup d’intuition que je ne sais pas toujours écouter. Pour autant, je ne suis pas certaine de ce qui m’arrivera après la mort, je cherche la pureté au niveau spirituel, le détachement aussi, mais y serai-je parvenue au moment de mourir? Je n’en ai absolument aucune certitude… et je n’aurai d’ailleurs pas mon mot à dire lorsque cela se produira.

        2. « Je pense qu’au-delà d’OT8, les gens devraient nourrir leur propre univers sans plus avoir besoin de tech et soulager leur prochain. »

          Tout à fait d’accord, mais aussi dans le sens où c’est valable à tout niveau de la progression. Ce BESOIN éventuel devrait être localisé aussitôt que possible, les set-ups (mise en place) ou réparations (de Vie, d’éléments abordés dans les tentatives passées, Tech squirrel ou non, etc) prenant soin de tout ça. Tant de personnes se retrouvent des années après avec ce pour quoi ils sont venus en Scn en premier lieu pas abordé ni résolu. Après la personne avance sans problème pour simplement améliorer la qualité de vie.

          C’est un vrai plaisir d’auditer des personnes qui n’ont pas besoin de Tech ni d’audition 😉

          1. « C’est un vrai plaisir d’auditer des personnes qui n’ont pas besoin de Tech ni d’audition »

            Oui, elles sont très vite extérieures et c’est un enchantement pour un auditeur de contribuer à cet état.
            Liberté spirituelle c’est vague, liberté totale encore plus !Extériorisation c’est concret et ça balaye tout ces concepts nébuleux qui finissent par faire douter et s’engueuler tout le monde.
            Ce qu’un thetan cherche au bout du compte, c’est à extérioriser et il est fâché quand il n’y arrive pas. On est ARCX basiquement à cause de ça. Si tout un chacun était extérieur, personne ne se fâcherait. Je crois que ce but de liberté par l’extériorisation a été pollué par l’église de sciento devenue atrocement matérialiste, donc basse de ton.
            On parle rarement de cet état et même nous qui sommes sortis de l’église, je trouve que nous en parlons très peu.
            Oui Lrh a dit des conneries et parfois des grosses et il faut le digérer mais c’est vrai qu’il a fait connaitre cet état magique à beaucoup d’entre nous.
            Maintenant, comment rester extérieur 24h sur 24 dans une société décadente ? C’est là où, à mon avis, il faut affiner la recette…

            1. Constater qu’une société est décadente ne signifie-t-il pas déjà qu’au préalable on en est extérieur?

              C’est bien de vouloir résoudre les ARCX (incompréhensions, ruptures diverses, effets de tristesse, …) pour vivre avec compréhension et en harmonie avec l’environnement.

              C’est bien de cultiver l’état natif de l’être, lucide, aux prises avec son univers et capable de créer la Vie en conservant cet état inaltéré.

              Entre les deux nous avons ce qui parle à une personne. Ce qui est juste, ce qui correspond à son intégrité, son point de vue sur lui et sur les choses. On appelle cela une bonne indication, et les bouleversements causés par ce qui ne parle pas à une personne, dans le jargon d’audition, le phénomène d’out-lists.

              C’est en quelque sorte un interface entre l’état d’extériorisation et une vie en harmonie avec l’environnement.

              Si l’environnement bouscule l’être et lui impose des éléments dont il ne veut pas, l’oblige à avoir une vie ou éléments de vie qu’il ne veut pas, l’empêche d’être qui ou ce qu’il veut, pour ne citer que quelques aspects de la phénoménologie, et si l’être à son tour altère son jugement en prenant des décisions ou se faisant des idées suite à cela – son état d’être, naturellement extérieur, ou l’harmonie avec l’environnement, foutent le camp.

              Quand ces éléments sont adressés dans un ordre précis, l’être ne devrait plus avoir de difficulté à vivre extérieur dans une société décadente. Bien sûr des procédés dits « majeurs » permettent de développer cette aptitude pleinement. Hubbard a couvert tout ça, il ne manque rien dans la Tech qu’il a laissée derrière lui pour y arriver.

      2. Curiosus, j’ai fait divers niveaux d’OT puisque j’en ai la connaissance. Ma progression spirituelle n’est pas uniquement liée à la sciento qui n’est qu’un outil.
        Après tout, la sciento, si tu n’y adhères plus, c’est sûrement bien pour toi de ne plus y adhérer.
        Je ne vais pas essayer de te convaincre, d’ailleurs mes convictions font surtout partie du passé. Je me souviens de m’être éclatée. Et quelquefois je revois ces données et des gens qui dans le présent sont heureux de les pratiquer. Ils ont des gains comme j’avais. Sans toute la geste scientologue dont on pourrait aisément dire qu’elle est suggestive.

  7. La débacle est à la hauteur de leur programmes :

    1) Recommencer le Pont en permanence avec l’overun que cela suppose pour certains. Je tiens à préciser, pour l’avoir vécu, que l’on peut faire des gains gigantesques sur un procédé aplani et se retrouver overun moins d’une heure après avoir écrit sa lettre de succès. Techniquement je ne sais pas comment cela s’explique cet enfer à retardement mais je l’ai vécu. Rafler quelques gains supplémentaires pour connaître des angoisses pendant des mois après, non merci !

    2) La conquête du Mest par l’achat du Mest (orgs idéales).

    3) Les anciens qui quittent le navire laissant des jeunes inexpérimentés conduire le navire.

    Il paraît que Flag grouille de très jeunes staffs qui ne comprennent pas la tech qu’ils délivrent.

    1. Les gens qui ont quitté l’église ont plus de capital theta que ceux qui y sont restés. Les gens qui ont du theta voient. Les gens qui n’en ont pas ne voient rien et sont obligés d’être guidés par un berger.
      De fait, l’église va continuer sa descente vers le néant, guidée par David le Magnifique qui n’a certainement rien compris, basiquement, à la tech.

  8. C’est pas qu’il a rien compris à la tech, c’est qu’il s’en fout complètement. Pour lui, c’est juste un moyen de faire du pognon. Lui, quand il se sert de la tech, c’est pour restimuler et introvertir, car il sait que si elle est appliquée d’une certaine façon, elle peut te transformer en zombie.

  9. Tony Ortega a publié hier un article intéressant sur OT8.

    Il a passé près d’une année à chercher à savoir si un bulletin controversé faisait vraiment partie du cours OT8 original. Il a finalement pu contacter George White, une des premières personnes à attester la première version d’OT8 en 1988, ainsi que d’anciens staffs de l’église. De ces divers témoignages, il ressort que ce bulletin était authentique, et contenait effectivement d’étonnantes révélations.

    Par exemple selon Hubbard le Christ était pédophile et était un agent de Markab. Hubbard se décrit lui-même comme l’antéchrist et comme un officiel de haut rang de la patrouille galactique. Sa mission est de renaître comme homme politique afin de contrer la deuxième invasion de la terre par Markab. Il va lutter contre une série d’événements conçus pour faire de nous des esclaves. Je note au passage que ce bulletin est bien aligné avec les matériaux de Bill Robertson.

    Voici donc quelle était la vérité révélée d’OT8. Mais ce fut un tel désastre en termes de relations publiques au sommet du pont, que ce bulletin a été retiré, et OT8 est maintenant vide de toute révélation.

    http://tonyortega.org/2014/06/24/up-the-bridge-we-finally-reach-ot-8-but-was-its-first-version-really-a-hoax/#more-15484

    1. LRH a écrit des tas de choses qu’il n’a jamais publiées. Etant donné qu’à sa mort, le Pönt s’arrêtait au nouvel OT VII (solo NOTs) et qu’il n’existait aucun autre niveau après VII, je ne serais pas surpris que Miscavige & Co. aient farfouillé dans les nombreux cartons de notes de LRH pour voir laquelle de ces notes pourrait le mieux correspondre à la « vérité révélée ». Ils ont alors jeté leur dévolu sur le texte du premier OT VIII que vous décrivez. Ils l’ont ensuite très vite retiré de la circulation lorsqu’ils ont vu les réactions négatives qu’il a suscitées. A ma connaissance, il y a eu, par la suite, deux autres versions d’OT VIII, dont l’actuelle qui existe depuis pas mal d’années.

      Il est peu probable que, de son vivant, LRH ait autorisé la publication d’un tel texte.

    2. Ce bulletin traîne sur le net et je l’ai lu il y a quelques mois, il m’a semblé que ce n’était pas un fake mais un matériau authentique écrit en dessous de 2.0 sous l’échelle des tons. Il ne faut pas perdre de vue que LRH était malade et que des matériaux écrits en étant malade sont du dub-in, qu’on soit le fondateur de la scientologie ou pas. L’échelle de l’évaluation humaine est la même pour tous. Quand on est malade, on est loin du Savoir. A 2.0, colonne AE, on a « des revanches imaginaires », à 1.5 : « tous les incidents semblent imaginaires ». Voir colonnes H, I également.
      Ce bulletin qui annonce une invasion extra-terrestre a foutu la trouille à beaucoup d’OT8 et peut être que certains sont tombés malades à cause de ça ?

      1. « Ce bulletin qui annonce une invasion extra-terrestre a foutu la trouille à beaucoup d’OT8 et peut être que certains sont tombés malades à cause de ça ? »

        Tu m’étonnes ! Quel fardeau épouvantable à porter !

    3. @ Curiosus, vous qui parlez souvent d’hypnose sur ce blog, j’ai trouvé un article très intéressant sur la mise sous hypnose par le récit d’une histoire. Si Lrh n’était pas malade en écrivant ce bulletin, peut être se servait-il de cette technique qui dit que « Depuis la nuit des temps, raconter une métaphore a été considéré comme l’un des moyens les plus puissants et les plus respectueux de transmettre une sagesse, de favoriser le changement, voire de guérir une souffrance ».

      Plus loin « De par sa capacité à communiquer à de multiples niveaux et à parler autant à la raison qu’aux émotions, le conte et la métaphore sont de puissants vecteurs de transformations et de changements. De plus, ils présentent le formidable avantage de n’être qu’une histoire »

      Je vous invite à parcourir ce site. Très instructif. C’est vrai que lire un bon livre ou voir un bon film créé quelque part une petite transe hypnotique : on rentre dedans et on s’identifie aux personnages. Et… ça nous fait du bien ! Et on ne tombe pas malade car on sait que c’était faux, pas des faits.

      http://www.ihtdenisjaccard.com/formations_en_hypnose_ericksonienne/art_conte_metaphore.html

      1. PS : je pense que l’audition est de l’hypnose douce et l’extériorisation le phénomène de la dissociation connue en hypnose de rue :

        « Principe de dissociation

        En général, quand une personne est dans un état d’hypnose, elle se sent comme déconnectée de la réalité, voire même déconnectée de son corps. On parle alors de « dissociation ». La personne peut ressentir son propre corps de façon extérieure, et avoir l’impression que ce n’est plus réellement le sien. En d’autres termes, elle devient spectatrice (…) »

        http://street-hypnose.fr/limportance-du-regard-hypnose-de-rue/

        Ici, on vous explique l’importance du regard fixe (TR0 en sciento) et de l’ARC.

        Après avoir, sous l’influence de Curiosus, fouillé un peu du côté des techniques d’hypnose, j’ai vu que les phénomènes de l’audition sont tous connus en hypnose, dont l’extériorisation. Quant à l’histoire d’OT3, ce pourrait être une métaphore dont je vous ai parlée dans un post précédent.

        La scientologie est une technique d’amélioration mentale basée sur la suggestion et l’imagination. Elle ne se serait pas présentée comme une science exacte puis comme une religion onéreuse, elle n’aurait pas la mauvaise presse qu’elle a aujourd’hui. L’hypnose, elle fait son chemin.

        1. @Tournicotis
          « Après avoir, sous l’influence de Curiosus … »
          J’espère ne pas vous avoir hypnotisé, tout de même 🙂
          Merci pour les liens, fort instructifs.

          Il me semble important que les anciens scientologues s’éduquent dans le domaine de l’hypnose. C’est difficile, car Hubbard a dit tellement de mal des sciences du mental que les scientologues, même défroqués, affichent un souverain mépris envers tout ce qui concerne, de près ou de loin, la psychologie, la psychiatrie, l’hypnose, etc.

          Il faut se rendre compte que ce sont maintenant des sciences exactes, avec des tests objectifs, sur un grand nombre de sujets, reproductibles, avec des milliers de publications chaque année. Ce que n’a jamais été la scientologie. D’après tous les témoignages, Hubbard fonctionnait à l’intuition, et dès qu’il en tenait une, il ne passait pas par le processus fastidieux des vérifications scientifiques sur des grands nombres de préclairs.

          L’hypnose ericksonienne est très puissante et a été conçue pour aider les gens. Le problème est qu’elle peut également en faire des esclaves.

          D’où l’importance d’être éduqué dans ce domaine, afin d’être capable de reconnaître tout ce qui ressemble à de l’hypnose, dans la mesure du possible, par rapport à la scientologie et dans la vie de tous les jours.

          J’ai assisté un jour à un spectacle d’hypnose, bien avant d’être scientologue. J’ai eu l’impression d’être non hypnotisable pendant toute la durée de la représentation, y compris lorsque l’hypnotiseur a demandé aux spectateurs de lever un bras, car je n’ai pas levé le mien, j’avais l’impression d’être conscient en permanence. Seulement la nuit suivante, je me suis réveillé au milieu de la nuit, mon bras droit dressé comme un obélisque …

          1. « L’hypnose ericksonienne est très puissante et a été conçue pour aider les gens. Le problème est qu’elle peut également en faire des esclaves »

            Oui, comme toute chose qui fait du bien ou dont on croit qu’elle fait du bien. On peut inclure le sport, la danse, les vidéos, le tabac, le sexe, le chocolat, la bouffe, etc…
            Il faut se gérer en permanence pour rester maître de soi et ne pas succomber à des addictions de toutes sortes dont l’entité génétique et l’être semblent être très friands (la GE plus que l’être qui lui est surtout friand de sensations spirituelles)

          2. … Je creuse de plus en plus du côté des techniques d’hypnose et effectivement la tech semble s’en approcher. Les gens pensent que l’hypnose est de l’endormissement, pas du tout, on peut être hypnotisé en étant éveillé. J’ai trouvé un site sur l’hypnose Ericksonienne qui est très intéressant :

            http://www.orgadia.com/hypnotherapeute-paris/hypnose-ericksonienne-methode/hypnotherapie-metaphore-conte-histoire.htm

            Il y est dit que « Les métaphores apportent de nouvelles significations à la conscience. En écoutant ces histoires le patient trouve un sens singulier à son vécu qui l’amène à ouvrir d’autres perspectives ».

            Après avoir lu cette page, je me suis fait la remarque la fable du mur du feu entrait tout à fait dans cette typologie là.

            1. Tu as bien raison de creuser le sujet. Oui, la sciento est cousine de l’hypnose Ericksonienne. Elles ont beaucoup de gênes en commun ! Notamment, effectivement, les métaphores qui aident la personne à créer son propre univers par le mock-up. Qui n’a pas été pendu aux belles histoires de LRH, sur ses aventures et sur la piste entière ? La sciento est un conte, thérapeutique pour les uns, destructif pour les autres.
              Cela aurait dû être dit dès le départ : « on va te raconter une belle histoire qui pourra améliorer ton quotidien. Tu es libre d’aimer ou de ne pas aimer l’histoire.  »
              Au lieu de faire cela, on a imposé l’histoire comme un fait. Si l’on dit à un enfant que « La petite sirène » a bel et bien existé, cela ne l’aidera pas à s’endormir… Une histoire imposée n’aide pas l’enfant à s’endormir, elle lui donne des cauchemars… Sur ces sages paroles, bon week-end !

            2. Le mock-up est une sorte de médoc spirituel. C’est pourquoi la création fait tant de bien aux artistes. Je pense que Lrh a voulu développer notre aptitude à imaginer pour nous décoller de l’univers Mest. Pour ce faire, il a puisé, j’en conviens, dans toutes sortes de techniques dont la malette Ericksonnienne et il a mis en place son propre jeu. Toute cette année aura été riche en réflexions sur le sujet et je crois que pour bien vivre la scientologie, il faut entrer dans et partager l’univers fécond de Lrh. Celui qui n’aime pas un jeu n’en voit que les niaiseries et, contraintes. Celui qui l’aime ne voit que les sensations qu’il apporte. A partir de là, nous avons tous raison…

              1. @ Laure et Corinne :

                Comme il pleut et que je n’ai rien à faire, hop un petit saut chez Voltaire des fois que quelqu’un se serait exprimé.
                Steve Hall a dit :

                « J’ai été le solo i/c de FSO pendant trois années. J’ai fait traverser le mur du feu (OT III) à des centaines de personnes. Je suis conscient du fait que ces données sont en conflit avec les preuves apportées par l’archéologie moderne. Je m’en fiche. Pourquoi ? Parce que les uns après les autres, les gens ont gagné l’aptitude :  » réhabilitation de son autodétermination, et libération de ce qui vous submerge « .

                Pour retirer des bienfaits de la sciento, il faut se laisser embarquer sans se poser de questions. Dès qu’on s’en pose (comme je l’ai fait), toute la matrice s’écroule et plus rien ne s’aligne.

                1. « Pour retirer des bienfaits de la sciento, il faut se laisser embarquer sans se poser de questions. »

                  Vous avez tout à fait raison. Le problème, c’est qu’il est difficile de se laisser embarquer sans se poser de questions, surtout de nos jours quand on connaît la réputation de la scientologie. A un moment, j’ai pensé rejoindre des scientologues indépendants pour en savoir davantage sans risque d’emprise sectaire, mais même de cette manière-là, je pense que mes questionnements incessants, ma tendance à tout remettre en question bloqueraient la possibilité pour moi d’évoluer par le biais de la scientologie. Par contre, je trouve qu’il serait dommage que le travail de recherche de Ron Hubbard ne soit pas pris en compte et réévalué car il permettrait peut-être d’améliorer d’autres techniques existantes ou de faire avancer les connaissances dans le domaine de l’esprit.

      2. Sûr que Ron Hubbard savait embarquer les gens avec ses histoires et métaphores sur la piste du temps ! On était pendu à ses lèvres et à ses livres. Peut être bien que c’était une forme d’hypnose douce comme vous dites.

      3. Lrh savait tout cela sur le bout des doigts. Il disait à ses étudiants auditeurs dans les années 50 :

        « Le langage savant est simplement une façon de donner du panache à des banalités. Je peux tout à fait vous prouver que le noir est blanc et que le rose est bleu. Je suis le plus habile, le plus épatant des convainqueurs dont vous ayez jamais entendu parler. N’importe quel type qui est passé par l’ingéniérie… Prouver ceci, prouver cela est le propre de l’ingéniérie. »

        1. Ah ba voilà ! Lrh était effectivement le plus habile et le plus épatant des conteurs d’histoires. Il nous « embarquait » en mélangeant langage scientifique, anecdotes et esthétisme. Il nous hypnotisait… certainement de son point de vue, pour notre bien. Il m’a fait passer de très bons moments mais nous vivons dans un univers qui n’aime pas les doux rêveurs…

    4. Eh ben quelle affaire ! Wouf !

      « Il va lutter contre une série d’événements conçus pour faire de nous des esclaves »

      Quelle jeune personnalité actuelle allant dans ce sens pourrait être L. Ron Hubbard ?
      Les spéculations sont ouvertes ! 🙂

  10. J’ai lu ce « bulletin ». Et je ne vois pas, s’il est authentique, comment il serait applicable. Il n’y aurait que la « OTVIII série 1 » qui décrit la situation et pas les autres qui donneraient la procédure. Ils ne pouvaient délivrer un niveau sur le Freewind qui n’ait pas de développement technique qui l’accompagne. Ça serait comme essayer d’auditer OT3 avec seulement le premier texte, sans les instructions qui l’accompagnent.
    Donc, ou ce texte n’a pas été écrit par Hubbard, ou le reste des bulletins techniques l’accompagnant ont disparu. De plus, je sais par des gens ayant fait le maiden voyage de 1988 qu’ils avaient trouvé qu’OTVIII était un niveau léger et court. On ne dirait pas ça de ce texte. Plus : « c’est hallucinant.. Woah… » Il y aurait eu un buzz sur le fait que le niveau est incroyable, que les révélations sont démentielles. Rien de tout ça, jamais…
    Je pense que le freewind n’a jamais délivré qu’une seule version de new OTVIII.
    Peut-être le texte de l’OTVIII de 1980 était-il d’Hubbard… On ne peut pas entièrement rejeter cette idée, vu la teneur qui pourrait rappeler certains points de vue de Hubbard.
    Si c’est de lui, c’est soit un délire… soit une tech perdue dans le sens où si vraiment il y a une implantation en route sur la race humaine, le développement technique pour « manier » fait défaut.
    Je crois qu’au-delà de solo not’s et des anciens niveaux d’OT, tout n’est plus que spéculation. Il y a bien sûr Excalibur et le pont de Robertson… Mais ça n’est pas Hubbard même si c’est construit selon des principes de sciento.

    1. On s’en bat les roubignolles des différentes versions d’OT VIII. Suffit de regarder les mecs qu’ont attesté le niveau au cours des 30 dernières années pour savoir qu’ils ont pas trouvé la « vérité révélée ». La preuve : ils recommencent tous le pont.

  11. Je crois qu’au-delà de solo not’s et des anciens niveaux d’OT, tout n’est plus que spéculation. »

    Je ne suis pas quelqu’un de cultivé mais si j’ai bien retenu une chose de la scientologie c’est que le « thetan » n’aime pas le vide et qu’il spécule dessus pour le combler ou éclaircir les mystères. Il veut savoir quitte à croire n’importe quoi des fois…

  12. J’ai fait le thème astrologique de LRH et il y a un truc assez frappant, c’est le degré symbolique de son Ascendant (la personnalité) au 20° Sagittaire :

    « Debout face à deux triangles entrelacés surmontés d’un troisième triangle, un mage portant sa coiffe sacerdotale prononce une incantation. »

    Ce degré décrit une personne possédant de grands pouvoirs psychiques qui a peu de chances de devenir très riche. Si dans le reste de la carte natale, il y a des indications de malhonnêteté, il s’agira plutôt d’un charlatan.

    Même quand on ne croit pas en l’astrologie, ces degrés symboliques sont souvent très parlants, surtout les plus importants qui sont l’Ascendant et le Milieu du ciel.

    Son Milieu du Ciel (la réussite sociale) se trouve au 13° de la Balance :

    « Le masque d’une mascarade. »

    C’est un degré d’imitation qui correspond à un caractère rusé, subtil et manipulateur capable de simuler un large éventail de sentiments pour parvenir à ses fins dans le domaine professionnel et affectif.

    Et un petit dernier pour la route, celui du maître de l’Ascendant, Jupiter à 14° du Scorpion :

    « Un ours endormi sous un arbre est entouré d’un essaim d’abeilles. »

    Ce degré décrit quelqu’un possédant une mentalité de profiteur qui n’hésite pas à faire passer le travail d’autrui pour le sien, c’est le gros ours qui mange sans scrupule le miel produit par les braves petites abeilles…

    1. C’est bien à moi que vous vous adressez? 🙂

      L’astrologie n’est pas une discipline exacte et elle ne doit évidemment pas être prise au pied de la lettre, mais quand on la pratique depuis longtemps, il y a des détails qui ne trompent pas.

      Je crois que c’est vous qui disiez dans un post précédent que certains, dont je fais partie, ont tendance à mélanger la Church actuelle avec tous ses méfaits et la scientologie d’origine. C’est vrai que, pour ma part, je le fais, volontairement, car plusieurs éléments me poussent à penser que Ron Hubbard était plus un gourou, dés le départ, qu’un véritable maître spirituel. Il n’était pas habillé de façon extravagante et passait pour un homme comme les autres ou presque, mais ses objectifs et sa façon d’y parvenir n’étaient pas totalement honnêtes. Il affichait des buts spirituels et humanistes, mais je suis persuadée qu’il était d’abord motivé par des intérêts personnels comme tout gourou qui se respecte.

      L’astrologie est avant tout un outil de connaissance de soi et des autres. Elle a parfois un côté fataliste, mais quand elle est bien comprise, elle peut permettre d’évoluer. Il m’est arrivé d’en douter, de me dire que tout cela n’était pas fiable, mais quand il se produit quelque chose d’important dans mon existence, c’est toujours très clair dans mon thème et il en est de même pour tous les thèmes que j’étudie. C’est un peu comme pour la scientologie finalement, il y a plusieurs personnes ici qui sont persuadées qu’elle fonctionne parce qu’elles le vivent. C’est donc qu’il y a quelque chose de vrai là-dedans ce que je ne contredis pas. Le problème, de mon point de vue, c’est qu’elle ne fonctionne pas toujours et qu’elle cause même parfois des dégâts. Je ne sais pas si ses effets ont été étudiés par les techniques d’imagerie cérébrale, comme cela a été le cas pour la méditation, mais ce serait intéressant d’en connaître les résultats. Certaines découvertes récentes en neurobiologie montrent que notre inconscient décide de ce que nous faisons presque dix secondes avant que l’on en ait conscience. On pense faire des choix conscients et réfléchis, mais en réalité le choix est déjà fait. Toutes les personnes testées ont manifesté la même chose, mais peut-être que les scientologues réagiraient différemment puisqu’ils sont censés être totalement autodéterminés… Ce que j’apprécie, chez la plupart des vrais scientifiques, c’est qu’ils savent que leurs découvertes peuvent être mises à mal ou totalement invalidées par de nouvelles recherches. La scientologie, elle, n’évolue plus depuis bien longtemps et elle ne semble pas aller dans ce sens.

      1. Vous dites pratiquer l’amalgame de façon volontaire. Pour moi l’amalgame est le socle de la bêtise, c’est le A=A=A du gourou sus nommé, c’est la cause du racisme et de bien d’autres maux.
        Vous qui en faites des tartines sur la scn et l’audition, quelle est votre expérience d’auditeur, si jamais vous avez déjà audité quelqu’un; avez vous déjà réussi un assist, audité un peu d’objectifs ou de auto analyse?
        Personnellement, je trouve vos commentaires affligeants, d’une rare bêtise, et c’est ce qui arrive lorsqu’on parle d’un sujet que l’on ne connait que très peu . Je suis sur que vous êtes une personne intelligente, alors cessez l’amalgame, séparez le bon grain de l’ivraie, au lieu d’avoir des idées fixes ou préconçues, étudiez le sujet et auditez . La scn, c’est l’audition, le reste c’est l’église de scn et cela n’a pas grand chose à voir !!!!

        1. Vous me jugez bien sévèrement, cher apas, et vous avez raison sur certains points, mais tout à fait tort sur d’autres.

          Il est vrai que je n’ai pas beaucoup de connaissances en scientologie, mais ce n’est pas faute d’avoir fait l’effort d’en avoir. J’ai simplement été rapidement déçue, tant par l’attitude des scientologues que j’ai rencontrés que par les écrits de Ron Hubbard, et j’avoue ne pas avoir envie d’en savoir davantage, même si cela doit me valoir de rester cantonnée dans un état de wog minable, ignorante des connaissances uniques que procure la scientologie et de l’état de sérénité atteint par les Clairs grâce à la merveilleuse technique de l’audition.

          C’est vrai aussi qu’il m’arrive de faire preuve de bêtise et de prononcer des jugements hâtifs, mais en ce qui concerne la scientologie, je reste sur mes positions. Je ne pense pas qu’elle soit la panacée universelle et je crois qu’il faudrait reprendre les recherches d’Hubbard avec les moyens d’aujourd’hui pour valider véritablement ses effets et éventuellement la faire évoluer.

          En ce qui concerne mon intelligence, je ne me soucie pas de ce que vous pouvez en penser, et le fait de passer pour une imbécile ne me dérange absolument pas, tout comme le fait de passer pour une personne intelligente ne m’apporte pas la moindre satisfaction. Je suis toujours étonnée par l’importance que les scientologues accordent à l’intelligence et surtout au fait de passer pour des gens intelligents. Je n’y attache pas d’importance personnellement, je fréquente aussi facilement des gens très intelligents que des personnes moins favorisées. Ce qui m’importe, c’est de pouvoir m’exprimer librement, de donner mes points de vue en espérant qu’ils soient compris et pris en compte, mais aussi critiqués, de manière cordiale si possible, lorsqu’ils ne sont pas tout à fait corrects. De la même manière, j’essaie d’entendre les points de vue de mes interlocuteurs sans me soucier de leur Q.I. car, selon moi, l’intelligence rationnelle, logique, n’est pas toujours un gage de vérité et de justesse dans la réflexion. Il y a d’autres facteurs qui doivent être pris en compte selon les sujets traités et il vaut parfois mieux écouter sa petite voix intérieure même si ce qu’elle nous dicte semble tout à fait contraire à la logique.

      2. « Certaines découvertes récentes en neurobiologie montrent que notre inconscient décide de ce que nous faisons presque dix secondes avant que l’on en ait conscience. »

        Récentes en neurobiologie… ? mdr! tout auditeur peut constater que l’e-meter réagit quelques secondes avant que l’image/idée/pensée arrive à la conscience de la personne auditée. 10 secondes, plus ou moins, dépend du retard de communication de la personne, l’état de son cas, et autres facteurs. C’est une donnée venant du siècle passée, la Tech étant encore au moins 50 ans en avance sur tant d’autres disciplines.

          1. Il n’y a pas de quoi – toujours un plaisir d’éclairer ta lanterne.

            Pas CULTUREL, hostie8, voyons…. (au contraire, nous avons ici l’unique Jazz, thanks Miles, pour ne citer qu’un) –

            Nous parlons ici de la connaissance de l’Homme par l’Homme, ce qui rend parfois des attardés débiles. Le pire c’est que dans 50ans la Tech sera encore 50 ans en avance.

        1. Je ne pense pas qu’il soit judicieux de comparer l’e-meter avec les techniques actuelles car ces dernières ont bénéficié des découvertes technologiques et des progrès remarquables des années 2000 en particulier. Les scientifiques, dans la plupart des domaines d’étude, admettent qu’ils sont encore loin de tout connaître. Les astrophysiciens, par exemple, déclarent que plus de 97% de la matière dont est constitué l’univers leur est inconnue, c’est la fameuse matière noire à laquelle s’ajoute la mystérieuse énergie sombre. Il y a 50 ans ces deux éléments n’étaient pas encore apparus aux yeux des scientifiques, il pensaient donc avoir une connaissance assez complète de l’univers, mais aujourd’hui ils mesurent l’importance de leur ignorance. Il en est de même pour les recherches sur le cerveau, les spécialistes vont de découvertes en découvertes, et je ne pense pas que l’e-meter ait permis une connaissance aussi précise et juste du fonctionnement cérébral que le permettent les techniques actuelles. L’e-meter réagit à quelque chose, c’est évident, mais à quoi exactement? Lorsque Hubbard a testé l’appareil sur ses plantes, elles ont réagi également, pourtant on peut difficilement parler d’inconscient, de souvenirs, de piste de temps, en ce qui les concerne. Elles ont manifesté une réaction négative, mais avaient-elles conscience d’une douleur au moment où elles étaient coupées ou après? Je pense que cet appareil manque de précision et qu’il peut parfois induire en erreur. A la fin d’un cours, je suis passée au contrôle et le résultat était négatif. J’étais fatiguée, le cours m’avait ennuyée et j’étais pressée d’en finir, la réaction négative était logique. Comme j’étais impatiente de rentrer chez moi, je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution pour ne pas rester bloquée au contrôle. Je me suis imprégnée d’une image positive et quand la question concernant le cours m’a été posée, la réaction était positive. J’ai donc menti, sans la moindre difficulté, à l’e-meter. De la même manière, je pense qu’il est possible, que les réactions lors de l’audition ne correspondent pas véritablement à ce qu’elles devraient être ou à la réalité profonde de la personne.

          1. Bonjour Corinne, merci d’avoir pris le temps d’aligner vos pensées suite à mon billet.
            Oui, les développements de la science sont très intéressants et à suivre de près. L’approche des scientifiques dont vous parlez est différente – elle s’occupe de l’étude de l’Univers de la matière, du cerveau = ce qui est observé (pour faire court, hein). Les récentes approches montrent cependant aussi qu’il existe un observateur, et que celui-ci a une influence sur l’observé.

            C’est ce qui nous préoccupe, dans la Tech – c’est d’analyser la relation entre l’Observateur et l’Observé. Au-delà de cela, il existe une différence d’approche évidemment, je dirais d’ontologie. Il y a cette croyance, ou postulat de base, que tout est matière et la conscience (de l’observateur) est issue de celle-ci. Et puis il y a ce postulat, ou croyance de base, que tout est issu de l’Observateur.

            L’e-meter ne mesure que les variations de champs dans l’interaction entre l’observateur et l’observé. Ou si vous voulez, entre l’être et la matière, grossièrement dit. Ce « champ », appelé aussi chi, ki, prana, ici théta, ou simplement énergie vitale, varie (ou pas) en fonction de ses perceptions, des impulsions externes, de la pensée, etc.

            Pour qu’il y ait un observateur il faut un minimum de conscience, donc il n’y aura (probablement, lol) pas de réaction si vous branchez les électrodes sur un caillou, mais les plantes montreront des variations. Toute forme de vie a une conscience, mais à son niveau plus élevé, une unité de vie est consciente d’être consciente.

            Tout cela est intéressant à observer, surtout les découvertes scientifiques, car dès que progrès il y a l’Homme s’en sert pour démolir ou asservir l’autre. Il vaut mieux rester attentif.

            Je comprends votre exemple de passage sur les boites. Bien qu’il est possible de tracer une pensée grâce à l’e-meter, sans que la personne ne pipe un mot, ce n’est pas ainsi que cela fonctionne le mieux. C’est mieux quand il y a un rapport de confiance, environnement sain, sans pression, où celui qui tient les boites est respecté, ainsi que sa réalité.

            1. Oui, je connais effectivement ces approches qui traitent du lien entre l’observé et l’observateur. Ils peuvent même prouver que cela se produit au niveau des particules, que celles-ci varient dans leur flux, leur direction, selon la personne qui observe. C’est d’ailleurs l’une des données qui m’a perturbée par rapport au tableau des tons par exemple car il m’a semblé difficile d’y placer correctement une personne en sachant que son comportement peut varier selon la façon dont elle est observée. Cependant, je comprends qu’il y a une différence entre le MEST et le thêta, et je suis d’accord sur le fait que la science actuelle s’occupe principalement du MEST, mais il me semble que sous certains aspects elle rejoint aussi le domaine de l’esprit car elle cherche à mieux comprendre certains phénomènes comme la télépathie ou la médiumnité. Après certains traumatismes, des personnes manifestent des dons qu’ils ne possédaient pas avant, comme celui de clairvoyance ou le fait de se souvenir de leurs vies antérieures. Des chercheurs essaient de comprendre ces phénomènes, mais à ma connaissance leurs hypothèses ne sont pas encore au point et il est possible que certaines recherches de Ron Hubbard leur donneraient un nouvel éclairage sur ces phénomènes.

  13. « La scientologie, elle, n’évolue plus depuis bien longtemps et elle ne semble pas aller dans ce sens. »

    Elle ne peut pas hélas évoluer car elle se présente comme une religion, donc une croyance. Changer une croyance reviendrait à ébranler un corps de données stables que personne ne veut voir changées sous peine d’être trop bouleversé.

    1. Je crois, moi, qu’il y a encore à faire concernant la stabilité de l’extériorisation. Rien n’est plus agréable pour un être spirituel que d’être extérieur. Nous avons presque tous connu cet état fabuleux.
      Seulement cet état n’est pas stable. Un connard qui vous coupe la route, une inval, une éval, une crotte de pigeon qui vous tombe sur la tête, un plat qu’on vous sert froid au restaurant et ça y est, vous « retournez » dans le corps et montrez les dents. Je ne connais personne, à ce jour, qui arrive à rester extérieur de façon stable et c’est un point, à moins de vivre sur une île déserte, qui selon moi devrait être travaillé car le grand produit de la sciento c’est quand même l’extériorisation, non ?

  14. Chère Corinne, quand notre gourou est attaqué on réagit. Je blague… Mais vous dites : « Il affichait des buts spirituels et humanistes, mais je suis persuadée qu’il était d’abord motivé par des intérêts personnels comme tout gourou qui se respecte. »
    Mais alors quel était son désir : le sexe ? Le pouvoir ? L’argent ?
    Si vous lisez tout ce qu’il a écrit, à moins de ne rien comprendre du tout, vous pouvez voir que cet homme avait comme idée d’améliorer les choses, d’aider les autres et de faire progresser la connaissance. Et par dessus tout, il voulait atteindre et faire atteindre la liberté spirituelle. Il a réussi jusqu’à un certain point et à laissé en héritage une philosophie applicable. Et je ne parle pas d’église. Je parle de connaissances. Ceux qui peuvent auditer les autres en ont l’expérience. Mais c’est vrai que cet espoir de la sciento s’amenuise du choc combiné de ses zélateurs et de ses détracteurs. Mais il reste encore la voie du milieu.

    1. @ Corinne et Marie-Antoinette : je crois, moi, que LRH voulait vraiment aider mais qu’il espérait une reconnaissance, qu’il a été frustré de ne pas l’obtenir, ce qui l’a certainement conduit à qualifier les médecins et consorts d’incompétents. Et c’est un point sur lequel les scientologues ont manqué de diférenciation. Combien ont refusé des traitements médicaux juste à cause de cette donnée… Parfois, égo froissé = vie des autres gâchée…

      1. … Je poursuis… Il y a eu une grosse confusion entre les bulletins où il dit qu’il faut se soigner et ceux où il traite les médecins et consorts d’incompétents. Cela fait un dilemme épouvantable dont certains n’ont pas pu s’extirper.

      2. Je pense que les scientologues qui refusent les traitements médicaux le font par bêtise ou manque d’infos. LRH le répète dans le cours de ned : un pc malade se fait soigner par un médecin, prend un traitement si nécessaire, et ensuite, lorsqu’il est guéri, il peut se faire auditer. Les C/S ont beaucoup de mal à envoyer les préclairs chez le médecin, très souvent ils se heurtent à un mur. C’est une énorme donnée fausse bien tenace…

      3. J’ai eu cette fausse donnée par mon FSM bien avant de lire LRH et comme dit APAS en dessous, cette donnée est très tenace. On croit que l’esprit peut venir à bout de toute les conditions physiques non optimum et c’est un tort. Il y a des cas où dans le jeu « du corps et esprit », c’est le corps qui gagne. Les FSM sont souvent bourrés de fausses données et en général ils les mettent en avant au détriment des bonnes et quand les bonnes arrivent, on sombre dans la confusion du syndrome de la thèse/antithèse. On n’arrive plus à penser avec les bonnes données.

    2. C’est toujours un plaisir de lire vos commentaires, Marie-Antoinette, même si nos opinions divergent, j’apprécie votre façon de voir les choses (ce n’est pas réciproque, je sais!) ainsi que la foi indestructible que vous manifestez pour la dianétique et la scientologie. C’est beau de croire en quelque chose, envers et contre tout… 🙂

      Je dirais, pour répondre à votre question, que le désir principal de Ron Hubbard était, comme le pense LaureM, une forme de reconnaissance. Je pensais plutôt à l’argent et à la célébrité au moment de mon « commentaire astral » car certains éléments vont dans ce sens dans le thème. D’après la biographie de Rinder également, il m’a semblé que Hubbard attachait de l’importance à l’argent, pour le pouvoir qu’il procurait et les biens matériels qu’il lui permettait d’acquérir. Mon idée était donc que Ron Hubbard aurait écrit la Dianétique avant tout pour se faire de l’argent en surfant sur la vague de l’époque c’est-à-dire la psychologie, mais en la reprenant à sa manière. Cette idée est d’ailleurs assez présente sur le web, même parmi des personnes qui l’ont connu et qui l’appréciait. La création de la scientologie irait encore plus dans ce sens, puisque comme vous le savez certainement, Hubbard aurait cherché à échapper au fisc par ce biais. Après réflexion, je pense cependant qu’il n’est pas juste de se limiter à cette hypothèse selon laquelle seul l’argent intéressait Ron Hubbard. Il avait été plutôt choyé durant son enfance, par des femmes en particulier, et je crois qu’il avait besoin de se sentir aimé et reconnu ou admiré. Le fait d’être considéré comme un homme de bien qui avait pour principale préoccupation d’aider ses semblables était un bon moyen d’obtenir cette reconnaissance et cette affection qui pouvaient le rendre heureux. J’ai toujours trouvé suspecte l’insistance de Ron Hubbard à déclarer qu’il voulait aider, même s’il le pensait certainement parfois. Beaucoup de gens sont soucieux d’aider, sans pour autant passer leur temps à dire qu’ils cherchent à aider et à attendre que les autres en fassent de même.

      Pour ce qui est de la philosophie qu’il a laissée et du fait qu’elle soit applicable, je comprends votre point de vue, mais je n’y adhère pas. Je pense, comme je l’ai déjà dit, qu’elle comporte des éléments intéressants, mais qu’il faut s’en méfier en tant que système fermé car elle a alors des tendances élitistes et sectaires qui peuvent être dangereuses.

      Bon été à vous, ainsi qu’à tous les autres bloggeurs et à Monsieur Voltaire, bien sûr!

  15. Je conseille à tous la lecture du dernier article sur le blog de Mike Rinder, le témoignage de 2 ex sea org de flag . Je vous conseille aussi de lire tous les commentaires à cet article, qui illustrent bien le dialogue de sourds entre anti-scn et partisans de la tech , dialogue bien présent sur ce blog également. Je comprend bien que ceux qui ont eu une expérience désastreuse en scn, et ils sont légion, rejettent en bloc le sujet, mais qu’ils comprennent que les « défenseurs » de la tech sont pour la plupart en guerre contre l’église et ont été pour la plupart excommuniés. C’est la raison pour laquelle la DIFFERENCIATION s’impose. La tech est un outil pratique . Le fait qu’elle fonctionne n’a rien à voir avec les dérives de l’église ou la personnalité de LRH. Ce qui est fascinant, c’est de voir que les plus farouches adversaires de la tech n’ont jamais audité, alors que les plus ardents défenseurs de la tech ont pour la plupart, en tant que staff ou sea org terriblement morflé !!!

  16. Je soutiens ce que dit Apas et j’ai lu l’article qui est sans concession sur les out éthiques et out tech commis pour faire « monter les stats », ou rentrer des sous.
    Ils pensent faire quelque chose de « survie » en faisant du stat push à tous les niveaux et en traitant staffs et publics avec rudesse. C’est entre 1,1 et 2,0 sur l’échelle des tons.
    C’est certain que les publics qui ont ainsi été traités sont fâchés avec la sciento. Si vous allez dans un grand-magasin, une enseigne et qu’un employé vous traite mal, vous aurez tendance à généraliser et de dire : « c’est vraiment des cons chez…….! » Et pourtant la seule erreur aura pour ce magasin était de garder cet employé.
    Pour en revenir au PC maltraité, il suffit de trouver les charges, d’écouter et d’accuser réception et le changement est incroyable.
    Quand on est ARC break, la vie est invivable. Il faut trouver la charge, et la rancoeur et la tristesse s’évanouissent.
    Beaucoup de gens sont simplement en ARC break

      1. Perso, je pense qu’il faut oublier Lrh et l’église et se concentrer sur le seul produit valable qui est, pour moi, l’extériorisation.
        Pour ceux qui raffolent du sexe, sachez que les sensations d’une extériorisation sont infiniment supérieures à l’orgasme. 🙂

        1. Ah… Tu as une expérience de première main concernant l’ext ? L’orgasme, c’est plus commun et atteignable sans difficulté (surtout solitairement !).
          Mais je pense que ça fait pas la même chose que l’ext à moins de donner dans les orgasmes mystiques.

    1. Les FSM ont contribué à la situation actuelle car un FSM est un opinion leader et ce qu’il nous dit sur la sciento pour nous faire commencer un cours est si magique qu’on se colle dessus. Souvent hélas, le FSM grossit les effets de la tech pour avoir vite sa comm… Si ça se trouve, sans stats de ventes, la sciento aurait plus prospéré ?

    2. Il paraît que Hubbard a dit à Bill Franks et à David Mayo à bord de l’Apollo, que la vraie raison pour laquelle les gens partaient était les ruptures d’ARC. Il a rajouté qu’il fallait qu’il gardent cette information pour eux et il a dit aussi que sans ça il ne pourrait pas garder le contrôle sur la Sea Org.

      1. « Il a rajouté qu’il fallait qu’il gardent cette information pour eux et il a dit aussi que sans ça il ne pourrait pas garder le contrôle sur la Sea Org »

        Konrad, je ne comprends pas ce que tu veux dire par « sans ça, il ne pourrait pas garder le contrôle sur la sea org ».

        1. Hubbard écrivait partout que la raison des blows, c’était les overts. Donc, s’il avait révisé ça et dit que, en fait, c’était à cause des ARC breaks, ça changeait tout. Tu pouvais plus contrôler les gens à coups de sec checks, de RPF et autres joyeusetés.

        2. Je suis désolé, en effet ce n’est pas clair, je devais être très fatigué. En fait il s’agit du principe derrière un départ. En théorie celui qui s’en va c’est par ce qu’il a des choses à se reprocher. C’est toute la théorie du « blow ». Un des étudiants voulait partir et Mayo et Franks avaient fait tout ce qu’il pouvaient pour l’éviter. C’est là que Hubbard leur a expliqué que les gens partaient à cause des ruptures de ARC, mais qu’il fallait pas le dire parce que sans ça (la théorie derrière de départ injustifié) Hubbard ne pouvait pas garder le contrôle du personnel de la Sea Org.
          C’était dans l’interview de Bill Franks à la radio. J’ai essayé de parler avec Mayo, il a été très gentil, mais il ne peut pas piper mot. Il est muselé à vie à cause d’un accord juridique confidentiel où il s’est engagé à un certain nombre de choses. Ça lui a permis d’échapper à la persécution de l’église et de commencer une nouvelle vie.

  17. Mais je comprends ceux d’entre vous qui veulent absolument laisser la sciento derrière eux. Ils exercent les droits d’un être, tel que Hubbard les définit dans les PDC : le droit à sa propre santé d’esprit, et le droit de quitter un jeu.
    Droit qui ont été bafoués quand le PC ne peut pas quitter une org parce qu’il doit faire la routing form. Des gens se sont retrouvés piégés dans la sciento, les exemple abondent.
    Hubbard dit que il ne faut jamais forcer qq un à rester alors qu’il veut partir, ou le forcer à partir alors qu’il veut rester. Et c’est un extrait du OTVIII original sur la création d’énergie. C’est un bulletin de 1969 qui s’appelle « Why thetans mock up ».
    Jamais, ça n’a été l’intention de Hubbard de forcer les gens à rester. Il dit sur les staffs qui ne veulent pas rester : « s’ils veulent partir, laissez les partir au plus tôt ».
    Tous ces témoignages de gens retenus contre leur gré, et bouleversés par cela sont en violation des droits de l’être. C’est de l’anti-scientologie.
    Et je comprends que vous ne vouliez plus entendre parler d’un sujet où vous vous sentez piégé.
    Mais je répète, c’est contraire à tous les principes de base de la sciento.
    Ceux qui on fait ce genre de chose ne méritent pas le nom de scientologue. C’est une fausse représentation du sujet.
    Le but de la sciento est l’autodétermination et la liberté. Ceux qui ont fait le contraire sont des ennemis de la sciento et c’est à eux que devrait s’appliquer les déclarations de suppressif.

Laisser un commentaire