Leah Remini – Scientology and the Aftermath – Saison 3 – Episode 5

Qu’est devenue Shelly Miscavige, la femme du dictateur de la secte ? Leah et Mike interviewent son amie d’enfance, Janis Gillham Grady, et tentent d’expliquer la mystérieuse disparition de la Première Dame de la scientologie.

Leah Remini – Scientology and the Aftermath – S03E05 – Where is Shelly?

Leah Remini – Scientology and the Aftermath – Saison 3 – Episode 3

Comment la scientologie détruit la vie des ex-scientologues qui osent la quitter, la critiquer ou remettre en question ses préceptes, ses doctrines et ses règlements internes.

Leah Remini – Scientology and the Aftermath – S03E03 – Spies Like Us

Leah Remini – Scientology and the Aftermath – Saison 3 – Episode 2

Valérie Harvey a travaillé dans la Sea Org pendant 22 ans. Elle s’évade du QG de la scientologie en 2016 en se cachant dans le coffre d’une voiture. Sa particularité : elle a été la majordome de David et Shelly Miscavige et, occasionnellement, la confidente de Shelly, laquelle a disparu de la circulation depuis 2005. Une interview fascinante.

Leah Remini – Scientology and the Aftermath – S03E02 – Star Witness

Quelques réflexions…

Le blog fait un break. Le prochain billet sera posté début septembre.

Mais rassurez-vous, je continuerai de publier vos commentaires tout l’été. 

En attendant, je vous laisse ruminer ces quelques réflexions que m’ont inspirées les commentaires de nos bloggeuses et bloggeurs les plus assidus.

Bonnes vacances à tous.

* * * * *

Tout système de pensée devient restrictif lorsque nous ne parvenons pas à nous en détacher. Nous en devenons alors l’esclave. C’est ainsi que nous bâtissons autour de nous une prison mentale et spirituelle qui nous coupe des autres points de vue et nous passons notre existence à juger et à condamner depuis l’intérieur de notre prison.

Autrement dit, nous évaluons et nous invalidons, pour reprendre la terminologie scientologue.

Il existe une infinité de « vérités ». Chacune d’elles véhicule son lot d’évaluations et d’invalidations. La scientologie ne fait pas exception.

Une philosophie ou une religion ou une thérapie se doit d’être ouverte à TOUS les points de vue, sinon elle asservit.

Un système de pensée qui n’évolue pas est un système de pensée qui est condamné à disparaître.

Ou, dit différemment, lorsque l’élève n’arrive pas à dépasser le Maître, c’est que le Maître a échoué.

John Travolta sous camisole scientologique

Dans une longue interview donnée au quotidien britannique The Telegraph, John Travolta revient sur sa carrière, sur sa rencontre avec la scientologie et sur les bienfaits que cette dernière lui a apportés.

En scientologie, on appelle ça un article « thêta » – un article qui donne une bonne image de la secte. Et Dieu sait si la scientologie a besoin d’articles « thêtas » à l’heure actuelle.

Manque de chance, cet article a été repris par des dizaines de médias à travers le monde et s’est transformé en articles « enthêtas » – des articles qui donnent une mauvaise image de la secte.

La seule chose, finalement, qui semble avoir intéressé les autres médias dans cette interview, c’est lorsque Travolta parle du décès de son fils Jett en 2009 suite à une attaque foudroyante. Travolta, après avoir nié que son fils était autiste (l’autisme est une « aberration » que les scientologues ont du mal à confronter), a finalement avoué qu’il l’était bel et bien. Il dit que s’il n’y avait pas eu la scientologie, il n’aurait jamais pu surmonter cette épreuve :

“Oh mon Dieu, je ne sais pas ce que j’aurais fait si je n’avais pas eu le soutien de la scientologie. Je ne pense pas que j’aurais pu surmonter ça. Après la mort de Jett, les scientologues sont restés avec moi tous les jours. Ils ont même voyagé avec moi quand je devais m’en aller. Cela a duré deux bonnes années. Ce n’est qu’au cours de la deuxième année que j’ai commencé à me séparer d’eux pendant un ou deux jours – juste pour voir si j’arrivais à m’en sortir tout seul.”

Cette confession de Travolta a soulevé bon nombre de questions :

Suite à la mort de son fils, Travolta avait-il commencé à douter de la scientologie et Miscavige et OSA l’ont-ils placé sous surveillance ?

Il est courant en scientologie de recevoir quelques séances d’audition lorsqu’on perd un être cher. Mais comment se fait-il que Travolta, qui est OT, ait dû être suivi spirituellement pendant deux ans pour surmonter son chagrin ? L’audition serait-elle inefficace avec lui ?

Que Travolta ait été placé sous surveillance pendant deux ans est indéniable. La secte ne peut pas se permettre de perdre une super star comme lui. Il en résulterait un exode massif d’adeptes. Bien entendu, tous les détails des séances d’audition qu’il aura reçues pour « décharger » la mort de son fils auront été transmises directement à Miscavige et à OSA.

Ce qui est troublant, dans cette interveiw, c’est le fait que Travolta reconnaisse avoir été surveillé par des scientologues pendant deux ans. S’agit-il d’une maladresse de sa part ? Ou l’a-t-il fait volontairement ?

Travolta sait très bien qu’il ne peut pas quitter la scientologie car Miscavige détient des informations sur sa vie privée qu’il n’hésiterait pas à fournir aux medias si jamais l’acteur ne filait pas droit.

Par contre, sous couvert de maladresse, Travolta a peut-être essayé de faire passer le message que la scientologie est une organisation mafieuse qui contrôle sa vie et qui la contrôlera jusqu’à la fin de ses jours. Allez savoir…

Bon, d’accord, c’est hautement improbable mais je suis un indécrottable optimiste.