L’âge d’or des SP

Au secours, les « SP » sont partout ! Jamais la scientologie n’avait connu un tel tir de barrage.

Pour ceux qui l’ignorent, SP est l’abbréviation de l’anglais « Suppressive Person », que les scientologues traduisent par « personne suppressive ». Le site officiel de la scientologie y consacre une page entière qui baigne dans une hypocrisie crasse. Jamais l’adage « c’est celui qui dit qui y est » n’a été aussi vrai.

Oui, les « SP » sont partout et la scientologie, ou plutôt Miscavige (car la scientologie aujourd’hui, c’est Miscavige) ne sait plus où donner de la tête.

Faisons un petit état des lieux.

Le documentaire d’Alex Gibney, « Going Clear » a raflé trois Emmy Awards (l’équivalent des Oscar de la télé américaine) et il est en lice pour décrocher l’Oscar du meilleur documentaire. La scientologie a riposté en créant des sites de haine sur Gibney et tous les protagonistes du film et en envoyant des emails officiels aux médias et aux membres de l’Académie des Oscar comme quoi le film n’était qu’un tissu de mensonges – sa seule ligne de défense de nos jours. Il est à remarquer que la scientologie ne poursuit plus les médias en justice lorsqu’ils l’attaquent car un procès risquerait de mettre en lumière les crimes dont l’église est accusée. Donc, elle envoie des mails dans lesquels elle réfute tout en bloc et met en avant son « expansion sans précédent » et ses « 10 à 12 millions de membres ». Une petite question : si la scientologie compte des millions de membres pourquoi ne les entend-on jamais protester chaque fois qu’un article cogne sur leur religion ? A noter que « Going Clear » sera diffusé le 11 novembre sur Canal +.

Le livre de Leah Remini, « Troublemaker », qui vient de sortir aux US et qui relate les quelque 30 ans qu’elle a passés dans la secte, a déclenché une tornade médiatique. Cela fait 15 jours qu’on ne ne parle plus que de ça dans les journaux, les magazines, à la télé et sur internet. Pour la sortie de son livre, Leah a été interviewée pendant une heure dans le talk show 20/20 de la chaîne américaine NBC et elle a doublé l’audimat habituel de l’émission avec près de 9 millions de téléspectateurs. Dans son livre, elle raconte, entre autres choses, qu’elle a donné près de 5 millions de dollars à la secte et qu’elle a versé 300 000 dollars à Flag en 2006 pour faire le Rundown de la Vérité et subir des interrogatoires intensifs (des sec checks) qui ont duré plusieurs mois, suite à son comportement jugé inapproprié lors du mariage de Tom Cruise. Finalement, lorsque Leah a pris conscience que ces sec checks ne lui avaient rien apporté et qu’ils lui avaient mis la tête à l’envers, elle est allé voir Miscavige et a exigé qu’on lui rembourse les 300 000 dollars. Et elle a eu gain de cause ! Et sans même être déclarée SP ! (Elle a été excommuniée plus tard, en 2013, quand elle a bruyamment claqué la porte de l’église.) Voilà qui crée un énorme précédent et qui devrait encourager tous les ex-scientologues qui rament pour se faire rembourser à mettre la pression sur l’église. Dans une déclaration écrite aux médias, la scientologie a carrément affirmé que Leah était un « no case gain » (que la scientologie n’avait jamais eu aucun effet bénéfique sur elle) ! C’est ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied. Comment un « no case gain » peut-il avoir atteint l’état d’OT VII ? Il faudra expliquer ça aux scientologues qui se posent la question. Ah mais oui, j’oubliais. Leah est « SP ». Tout s’explique !

Le procès de la scientologie en Belgique a commencé il y a deux semaines et reprend aujourd’hui. Si la scientologie perd ce procès, elle pourrait être purement et simplement interdite. Ah, ces Belges. Tous des SP !

Les Pays-Bas viennent d’annuler l’exonération fiscale de la scientologie en considérant qu’elle est un business qui pratique des tarifs très élevés et non un organisme qui sert le bien public. Bandes de SP, va !

A part ça, Louis Théroux, un documentariste aussi célèbre et respecté que Gibney, a réalisé un autre docu sur la scientologie intitulé « My Scientology Movie » qui va être diffusé par la BBC. Ils n’arrêtent pas, ces SP !

Un autre « SP » va sortir son autobiographie l’année prochaine : Ron Miscavige Senior, père du petit dictateur. Il n’a pas dû apprécier d’avoir été espionné par son fiston.

La « SP » suédoise Mariette Lindstein (épouse du « SP » Dan Koon) qui a travaillé à RTC sous Miscavige pendant 5 ans et qui a connu les joies du « Trou » vient de sortir le premier livre d’une trilogie intitulée « La Secte de l’Île des Brumes ». Il s’agit d’un thriller qui dénonce les méfaits des sectes et qui s’inspire de son vécu de scientologue. Le livre est un énorme succès de librairie en Suède et il en est à sa troisième impression en un mois. Il devrait bientôt être traduit en anglais (et, je l’espère, en français).

Autre victoire des « SP » : La cour d’appel du Texas a rejeté la demande de la scientologie d’annuler le procès intenté contre elle par Monique Rathbun. La scientologie prétendait avoir harcelé Monique au nom de la liberté d’expression et de religion. Les juges texans ont envoyé la scientologie sur les roses. Le procès reprendra sans doute au second semestre 2016 car la scientologie a encore une dernière carte à jouer : faire annuler la décision de la cour d’appel par la cour suprême texane – entreprise vouée à l’échec mais qui fera gagner un peu de temps à Miscavige.

Et pour ceux que ça intéresse, le livre du « SP » Lawrence Wright vient de sortir en français.

Cela fait plaisir de voir tous ces SP s’épanouir et prospérer, non ?

Et, pour finir, un bonus hilarant qui résume bien la tourmente que traversent Miscavige et la scientologie.

* * * * * *

10 novembre : Vous trouverez un article plutôt pas mal du Point ici.

10 novembre : Interview d’Alex Gibney dans Libération.

13 novembre : Le livre de Leah Remini est en tête des ventes sur la liste de best-sellers du New York Times. Bien entendu, tous ceux qui ont l’acheté sont forcément des SP.

NYT

19 novembre : Le livre de Leah est en tête des ventes d’iBooks.

22 novembre : L’essai sur Daesh mentionné dans les commentaires existe désormais en français. Cliquez ici.

24 novembre : Un tribunal moscovite ordonne la fermeture de l’org de Moscou, considérant que la scientologie, en tant que marque déposée, ne saurait être une religion. Cliquez ici et ici. Comme le fait remarquer Mike Rinder, l’IAS va exploiter ce revers pour pomper un maximum de picaillons.

25 novembre : Procès belge. Le procureur demande la dissolution de l’église de scientologie de Belgique. Cliquez ici.

2015


Chères bloggeuses, chers bloggeurs, je vous souhaite une année 2015 exceptionnelle.

J’aimerais vous remercier pour votre fidélité et pour vos commentaires. Sans vous, ce blog ne serait pas ce qu’il est.

Mon dernier billet a suscité plus de 300 commentaires – un record ! Si j’ai offensé certains indépendants, je m’en excuse. Ce n’était pas mon intention. Je connais plusieurs auditeurs actifs dans l’indépendance qui obtiennent de très bons résultats et dont les préclairs et les pré-OTs sont tout à fait satisfaits.

2015 va être une année très intéressante pour nous autres observateurs de l’église de scientologie. Avec une cinquantaine de procès sur le dos, la scientologie va jouer sa survie – tout particulièrement en France avec l’affaire Arcadia (l’affaire de l’institut Aubert se terminera sans doute par un non lieu). Nous suivrons tout cela avec intérêt.

Comme je l’avais annoncé il y a un an, Miscavige a commencé à revendre ses orgs « idéales ». L’org de Boston, faute d’argent pour les rénovations, a été remise sur le marché. Quelle sera la prochaine ?

Les orgs avancées de Saint Hill et de Los Angeles ont été amputées de leurs branches « Fondation » et le personnel non Sea Org de ces branches a été licencié du jour au lendemain, accrochez-vous, sans routing form et sans sec check de sortie ! 200 esclaves de la Sea Org ont été transférés, sans être remplacés, de Flag à Los Angeles.

Il faut dire que les stats de Flag continuent lentement mais sûrement de dégringoler et qu’il fallait bien occuper tous ces auditeurs, regs, officiers d’éthique et C/S qui se tournaient les pouces.

L’année 2014 a clairement montré que la scientologie, à l’heure actuelle, ne s’intéresse plus qu’à une chose : l’argent de ses ouailles. L’audition et la formation des auditeurs ont été définitivement reléguées aux oubliettes. Miscavige, « l’homme le plus compatissant et le plus compétent de la planète », selon Tom Cruise, aura été le fossoyeur de la scientologie. Sera-t-il forcé de comparaître devant la justice de son pays en 2015 malgré ses efforts désespérés pour s’y soustraire ? Les paris sont ouverts.

Miscavige va devoir faire face à un autre casse-tête : la sortie de deux documentaires sur la scientologie : l’un produit par HBO et l’autre, par la BBC. Le premier est réalisé par Alex Gibney, oscarisé en 2007 pour Taxi to the Dark Side et sera présenté en première mondiale le 25 janvier prochain au festival de Sundance. HBO a annoncé (pour rire ?) qu’ils avaient engagé 160 avocats pour parer à toute attaque de l’église. Le second est réalisé par Louis Theroux, autre réalisateur de documentaires renommé. Ces documentaires seront-ils distribués ou diffusés en France ? Espérons-le.

Pour ce qui est des « OT » de l’église, faute de jeu et faute de nouveaux services à se mettre sous la dent, ils recommencent le « Pont » à zéro. Certains auraient sans doute préféré suivre une formation d’auditeur, mais GAG 1 et GAG 2 les en ont dissuadés.

Beaucoup aimeraient quitter l’église mais ne le font pas par peur d’être excommuniés et d’être rejetés par leur famille et leurs amis scientologues. Alors ils font de la résistance passive : ils ne vont plus aux levées de fonds, ils ne vont plus aux « events », ils ne vont plus en cours et ils ne donnent plus d’argent. Ils restent silencieusement à l’écart sans faire de vagues – en espérant des jours meilleurs. C’est une réaction somme toute naturelle, mais proche de l’apathie. Ils devraient plutôt se révolter, communiquer ouvertement leurs désaccords et claquer la porte avec fracas. On appelle cela l’intégrité.

J’ai beaucoup lu cette année : des ouvrages sur le bouddhisme, le christianisme, l’hindouisme et d’autres religions, ainsi qu’une bonne partie des 35 volumes de l’histoire de la civilisation de Will Durant. Cela m’a remis les idées en place, alimenté en points de vue nouveaux et incité à regarder la scientologie sous un angle différent. Dès lors, il n’est pas impossible que je publie de temps à autre un billet qui décortique la pensée scientologue et hubbardienne.

La scientologie ne sauvera pas le monde. Nous l’avons tous cru à un moment ou à un autre et nous y avons consacré une bonne partie de notre vie. Par bonheur, nous nous sommes réveillés et nous pouvons désormais regarder en arrière et mesurer ce que la scientologie nous a vraiment apporté.

Je vais être très occupé en 2015 alors ne m’en veuillez pas trop si je ne publie qu’un ou deux articles par mois. La scientologie est un sujet fascinant, mais pas au point d’y consacrer toutes mes journées.

Bien à vous,

Voltaire2003