Leah Remini – Scientology and the Aftermath – Saison 2 – Episode 4

Deuxième saison de la série de Leah Remini qui vient d’être récompensée par la Television Crtics Association et nominée aux Emmy Awards. L’épisode 4, intitulé The Bridge To Total Freedom est consacré au « Pont de la Liberté Totale » et aux niveaux d’OT, de 3 jusqu’à 8. Cet épisode, plus « léger » que les précédents, a pour objectif de faire économiser des centaines de milliers d’euros (ou de dollars) aux personnes qui seraient tentées par la coûteuse ascension du Pont de la scientologie en faisant valoir que la scientologie n’a jamais produit le moindre OT et que les promesses d’obtention de super pouvoirs et d’aptitudes spirituelles sans précédents n’ont jamais été tenues. Cet épisode est en anglais.

 

2015


Chères bloggeuses, chers bloggeurs, je vous souhaite une année 2015 exceptionnelle.

J’aimerais vous remercier pour votre fidélité et pour vos commentaires. Sans vous, ce blog ne serait pas ce qu’il est.

Mon dernier billet a suscité plus de 300 commentaires – un record ! Si j’ai offensé certains indépendants, je m’en excuse. Ce n’était pas mon intention. Je connais plusieurs auditeurs actifs dans l’indépendance qui obtiennent de très bons résultats et dont les préclairs et les pré-OTs sont tout à fait satisfaits.

2015 va être une année très intéressante pour nous autres observateurs de l’église de scientologie. Avec une cinquantaine de procès sur le dos, la scientologie va jouer sa survie – tout particulièrement en France avec l’affaire Arcadia (l’affaire de l’institut Aubert se terminera sans doute par un non lieu). Nous suivrons tout cela avec intérêt.

Comme je l’avais annoncé il y a un an, Miscavige a commencé à revendre ses orgs « idéales ». L’org de Boston, faute d’argent pour les rénovations, a été remise sur le marché. Quelle sera la prochaine ?

Les orgs avancées de Saint Hill et de Los Angeles ont été amputées de leurs branches « Fondation » et le personnel non Sea Org de ces branches a été licencié du jour au lendemain, accrochez-vous, sans routing form et sans sec check de sortie ! 200 esclaves de la Sea Org ont été transférés, sans être remplacés, de Flag à Los Angeles.

Il faut dire que les stats de Flag continuent lentement mais sûrement de dégringoler et qu’il fallait bien occuper tous ces auditeurs, regs, officiers d’éthique et C/S qui se tournaient les pouces.

L’année 2014 a clairement montré que la scientologie, à l’heure actuelle, ne s’intéresse plus qu’à une chose : l’argent de ses ouailles. L’audition et la formation des auditeurs ont été définitivement reléguées aux oubliettes. Miscavige, « l’homme le plus compatissant et le plus compétent de la planète », selon Tom Cruise, aura été le fossoyeur de la scientologie. Sera-t-il forcé de comparaître devant la justice de son pays en 2015 malgré ses efforts désespérés pour s’y soustraire ? Les paris sont ouverts.

Miscavige va devoir faire face à un autre casse-tête : la sortie de deux documentaires sur la scientologie : l’un produit par HBO et l’autre, par la BBC. Le premier est réalisé par Alex Gibney, oscarisé en 2007 pour Taxi to the Dark Side et sera présenté en première mondiale le 25 janvier prochain au festival de Sundance. HBO a annoncé (pour rire ?) qu’ils avaient engagé 160 avocats pour parer à toute attaque de l’église. Le second est réalisé par Louis Theroux, autre réalisateur de documentaires renommé. Ces documentaires seront-ils distribués ou diffusés en France ? Espérons-le.

Pour ce qui est des « OT » de l’église, faute de jeu et faute de nouveaux services à se mettre sous la dent, ils recommencent le « Pont » à zéro. Certains auraient sans doute préféré suivre une formation d’auditeur, mais GAG 1 et GAG 2 les en ont dissuadés.

Beaucoup aimeraient quitter l’église mais ne le font pas par peur d’être excommuniés et d’être rejetés par leur famille et leurs amis scientologues. Alors ils font de la résistance passive : ils ne vont plus aux levées de fonds, ils ne vont plus aux « events », ils ne vont plus en cours et ils ne donnent plus d’argent. Ils restent silencieusement à l’écart sans faire de vagues – en espérant des jours meilleurs. C’est une réaction somme toute naturelle, mais proche de l’apathie. Ils devraient plutôt se révolter, communiquer ouvertement leurs désaccords et claquer la porte avec fracas. On appelle cela l’intégrité.

J’ai beaucoup lu cette année : des ouvrages sur le bouddhisme, le christianisme, l’hindouisme et d’autres religions, ainsi qu’une bonne partie des 35 volumes de l’histoire de la civilisation de Will Durant. Cela m’a remis les idées en place, alimenté en points de vue nouveaux et incité à regarder la scientologie sous un angle différent. Dès lors, il n’est pas impossible que je publie de temps à autre un billet qui décortique la pensée scientologue et hubbardienne.

La scientologie ne sauvera pas le monde. Nous l’avons tous cru à un moment ou à un autre et nous y avons consacré une bonne partie de notre vie. Par bonheur, nous nous sommes réveillés et nous pouvons désormais regarder en arrière et mesurer ce que la scientologie nous a vraiment apporté.

Je vais être très occupé en 2015 alors ne m’en veuillez pas trop si je ne publie qu’un ou deux articles par mois. La scientologie est un sujet fascinant, mais pas au point d’y consacrer toutes mes journées.

Bien à vous,

Voltaire2003

 

Pour faire Super Power mieux vaut avoir des super pouvoirs… d’achat

Mike Rinder a posté un billet sur les tarifs de Super Power. En voici les grandes lignes :

0. Le tarif de base est de 5000 dollars (officiellement, pour couvrir le coût des exercices de perception qui ne sont pas déduits des intensives). Dans ce tarif sont compris les vêtements spéciaux fournis pour ces exercices et que vous pouvez garder quand vous avez terminé. Une cinquantaine d’employés de la Sea Org ont la tâche de dispenser ces exercices.

1. Un certificat médical est requis pour ces exercices, ce qui vous coûtera 200 dollars supplémentaires.

2. L’estimation technique habituelle est de 5-7 intensives pour les gens qui ne sont pas Clairs et de 4-6 intensives pour les Clairs et les OT.

Tarif des intensives :
1 intensive sans réduction – 5000 DOLLARS
4 intensives – réduction de 5% – 19 000 DOLLARS
6 intensives – réduction de 10% – 27 000 DOLLARS
8 intensives – réduction de 15% – 34 000 DOLLARS
10 intensives – reduction de 20% – 40 000 DOLLARS
12 intensives – réduction de 25% – 45 000 DOLLARS

Donc, si vous achetez 6 intensives d’un coup et si vous y ajoutez les 5000 dollars obligatoires pour les exercices de perception (qui ne coûtent RIEN puisqu’ils sont « supervisés » par des employés vêtus « d’uniformes spéciaux » qui sont payés 20 dollars par semaine), vous déboursez 32 200 dollars, sans compter l’hébergement, les repas et les donations obligatoires à l’IAS, aux orgs idéales, à la dissémination planétaire et au L. Ron Hubbard Hall (luxueux bâtiment à la gloire de LRH – encore une idée de Miscavige pour soutirer de l’argent à la poignée de scientologues qui n’ont pas encore quitté le navire).

Bien entendu, la grande majorité des gens qui viennent à Flag pour faire Super Power l’ont déjà payé il y a des années, si ce n’est des dizaines d’années. De plus, une réduction de 50% était offerte à tous ceux qui parvenaient à certains niveaux de donations sans compter toutes les personnes qui avaient mis de l’argent sur leur compte à Flag en attendant la sortie de Super Power.
Voilà pourquoi Flag rue dans les brancards. Leurs clients actuels ont payé Super Power depuis belle lurette et ils n’ont quasiment pas de nouveaux clients. Résultat : Super Power ne leur rapporte pas un rond. Et comme les tarifs de Super Power sont prohibitifs, ça ne se bouscule pas au portillon.

Conséquence, les tournées de Flag se multiplient un peu partout dans le monde composées de quatre auditeurs et C/S (ou plus) « hautement entraînés » chargés de ferrer ce qui reste de la clientèle scientologue.

Bref, ça ne va pas fort « en haut du Pont ». Le Freewinds en est réduit à mendier de l’argent pour acheter du fuel et le jour viendra où Flag sera peut-être obligé de faire la quête pour payer ses factures d’eau et d’électricité.

Arnaque idéale

La semaine dernière, le Boston Globe publiait un article sur l’Hotel Alexandra acheté en 2008 par la scientologie et censé devenir « l’org idéale » de Boston. Six ans plus tard, le bâtiment tombe en ruine et les représentants locaux de la scientologie avouent ne pas avoir les fonds nécessaires pour commencer les rénovations. Dans un billet posté hier, Mike Rinder fait toute la lumière sur cette affaire.

Tout commence lorsque les dirigeants de l’org de Boston, laquelle occupait un grand bâtiment bien situé, reçoivent l’ordre de le vendre afin de couvrir l’achat de la future org idéale. Un acheteur leur fait une offre de 20 millions de dollars. En haut lieu, le prix est jugé insuffisant et la vente ne se fait pas. Arrive le crash financier et immobilier et les voilà obligés de brader l’immeuble 12 millions. Mais comme ils avaient déjà signé la promesse d’achat de l’Hotel Alexandria, un bâtiment certes beaucoup plus grand mais complètement délabré, il ne leur restait plus un cent pour effectuer les rénovations. Résultat : ils ont perdu un très bel immeuble qui leur convenait parfaitement et ils occupent actuellement des locaux minables dans la petite ville voisine de Quincy en attendant que l’Hotel Alexandria soit remis à neuf et opérationnel ce qui ne semble pas près d’arriver.

Mais s’il n’y avait que Boston. On ne compte plus les bâtiments qui ont été achetés avec l’argent des scientologues et qui sont en attente de rénovation alors que Miscavige annonce régulièrement leur ouverture prochaine à grands coups de vidéos tape-à-l’œil : Chicago, Philadelphie, Detroit, Battle Creek, Kansas City, Vancouver, Montréal, Albuquerque, Atlanta, Birmingham, Manchester, Sunderland, Auckland, Plymouth, Capetown, Durban, Bulawayo, Harare, Zürich, Bâle, San Diego, New Haven, Copenhague, St Louis et Cagliari.

Quant aux orgs idéales opérationnelles, elles sont toutes désespérément VIDES. Dallas n’a plus les moyens de payer ses factures d’eau et d’électricité et tente de négocier un deal avec les fournisseurs en faisant valoir qu’elle est une « église ». Berlin a mis ses ascenseurs hors service (ça leur coûtait trop cher) et n’a plus le téléphone (lignes coupées). Denver loue ses dizaines de places de parking les jours de match (l’org est située tout près du stade de base-ball). Minneapolis loue sa salle de théâtre. Bruxelles n’est plus qu’une coquille vide et n’allume plus les lumières que dans quelques pièces. Même chose à Malmö (en Suède).

Mais l’exemple le plus frappant de l’échec de la « stratégie » des orgs idéales, c’est l’org de Valley (en Californie). Elle se vante de posséder la plus grande concentration de scientologues dans le monde. Cela fait des années que le management international et local pompe ses paroissiens sans répit. Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année, on leur demande toujours plus pour que « l’org idéale la plus importante du monde » voie le jour. Et après 10 ans de collectes de fonds, il manque encore 8 millions de dollars. La plus grande concentration de scientologues au monde n’arrive même pas à cracher quelques millions de dollars. Combien de temps va-t-il s’écouler avant que Miscavige se décide à mettre la main à la poche et aide Valley à concrétiser « la vision de Ron » ?

Ci-dessous, le dernier « briefing » de Valley. C’est pathétique. Une quarantaine de scientologues « déterminés » et « enthousiastes » manifestent leur joie d’avoir presque atteint l’objectif de ne plus avoir que 8 millions de dollars à débourser. Quarante gogos idéaux. Et ce, dans la région qui a la plus forte concentration de scientologues au monde.

S’il y a encore en France et en Europe des scientologues qui donnent de l’argent pour cette méga arnaque appelée « orgs idéales », ils feraient peut-être bien de consulter un psy.

Une rentrée en fanfare pour la scientologie française

Le 3 juin dernier, douze ex-employés de la société Arcadia représentés par Maître Olivier Morice portaient plainte contre le Celebrity Centre pour  harcèlement moral et abus de faiblesse. Le parquet de Versailles avait ouvert une enquête préliminaire en juillet. Vous trouverez tous les détails de cette affaire ici.

 

Hier, la police a procédé à une première audition (jeu de mot involontaire).

Les médias se sont évidemment emparés de l’affaire. Vous trouverez ici un article très intéressant qui montre comment la société Arcadia a été progressivement noyautée.

Et voici une vidéo avec une interview de l’inévitable Georges Fenech.

Si la scientologie devait être reconnue coupable, elle risque la dissolution pure et simple, ce qui créerait un précédent dans lequel pourraient bien s’engouffrer des pays tels que la Belgique, l’Allemagne ou la Suisse.

Quand l’Histoire se répète…

Miscavige n’a rien inventé. Pour soutirer de l’argent à ses ouailles en échange de leur salut éternel, le successeur autoproclamé de LRH s’est inspiré d’illustres prédecesseurs tels que le Pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia.

David St Lawrence a posté sur son site un montage d’extraits des épisodes 6 et 8 de la série « Les Borgia », avec Jeremy Irons dans le rôle du pape. Le parallèle entre Miscavige et Rodrigo Borgia est saisissant.

A la fin de la vidéo, Alexandre VI va même jusqu’à créer un compte secret indépendant auquel lui seul et le trésorier du Vatican ont accès.

Récupérez votre argent durement gagné


La publication en ligne des déclarations de revenus et de patrimoine des diverses entités de la scientologie montrent que cette dernière est milliardaire.

Pourtant la secte continue de demander à ses adeptes de se ruiner, laissant entendre que sans leur soutien financier, elle ne pourra pas continuer à construire ses cathédrales high tech, financer multitudes de programmes « sociaux », envoyer des ministres volontaires aux quatre coins du monde chaque fois qu’il se produit une catastrophe humanitaire ou encore diffuser des spots publicitaires sur les chaînes de télé américaines ou britanniques.

C’est faux, archi faux. La scientologie et ses différentes entités (dont l’IAS)  sont immensément RICHES. Elles ont largement de quoi financer tout cela.

Ensuite, il y a le prix exorbitant que les adeptes doivent payer pour l’audition et les cours. Cela se chiffre, pour chaque adepte, en centaines de milliers d’euros.

Lorsque vous allez sur le site de l’IAS pour faire une donation en ligne, juste avant de donner votre numéro de carte de crédit, il y a un encadré contenant le texte suivant :

I understand that the purpose of the Association is to unite, advance, support and protect the Scientology religion and Scientologists in all parts of the world so as to achieve the Aims of Scientology as originated by L. Ron Hubbard.

I promise to abide by the rules, codes and policies of Scientology and I do not belong to or work for any hostile organization or group or any group that is dedicated to the harming of mankind.

I understand that all donations will be used towards the protection of the Scientology religion and the fight for freedom for all mankind.

I understand that donations to the IAS are not refundable.

I HEREBY GIVE MY PERMISSION FOR THE INFORMATION PROVIDED ON THIS FORM ALONG WITH ANY INFORMATION I MAY LATER PROVIDE TO THE INTERNATIONAL ASSOCIATION OF SCIENTOLOGISTS TO BE STORED IN A COMPUTER.

Traduction :

Je comprends que l’IAS a pour objectif d’unir, de faire progresser, de soutenir et de protéger la religion scientologique et tous les scientologues partout dans le monde afin de concrétiser les Buts de la Scientologie tels qu’ils ont été énoncés par L. Ron Hubbard.

Je promets de me conformer aux règles, codes et règlements de la Scientologie et je ne suis ni membre ni employé d’une organisation ou d’un groupe hostile, ou encore d’un groupe qui se consacre à nuire à l’humanité.

Je comprends que les donations à l’IAS ne sont pas remboursables.

PAR LA PRÉSENTE, JE DONNE LA PERMISSION QUE LES INFORMATIONS FOURNIES DANS CE FORMULAIRE AINSI QUE TOUTES LES INFORMATIONS QUE JE SERAIS AMENÉ À FOURNIR PLUS TARD À L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES SCIENTOLOGUES SOIENT CONSERVÉES DANS UN ORDINATEUR.

Le texte est très clair : tout l’argent que vous avez versé à l’IAS n’est pas remboursable.

Cela dit, quelques rares scientologues ont réussi, au cours des années, à se faire rembourser par l’IAS.

Comment et dans quelles circonstances, je l’ignore. Mais cela montre que c’est faisable.

Techniquement, on peut attaquer l’IAS pour mensonges et escroquerie. Chaque année, lors de la célébration annuelle de l’IAS, on nous montre les « résultats » et les « percées » obtenues grâce aux financements de l’IAS. Or, il est très facile de démontrer que ces « résultats » et ces « percées » ne sont que des mensonges éhontés. Par exemple, lorsque Miscavige annonce triomphalement que la criminalité a dégringolé en Colombie grâce à la distribution de dizaines de milliers d’exemplaires du Chemin du Bonheur, c’est de la pure fiction. Ou lorsqu’il claironne que grâce aux actions de l’IAS et de CCDH (Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme), l’objectif « annihilation de la psychiatrie » sera bientôt atteint, c’est totalement faux. La psychiatrie, sous toutes ses formes, n’a jamais été aussi florissante. (Et il existe de plus en plus de branches de la psychiatrie qui pronent des thérapies douces.)

Ce ne sont là que deux exemples des mensonges propagés par Miscavige pour inciter les adeptes à mettre la main au portefeuille. La vérité est que l’IAS dispose d’un trésor de guerre de plusieurs milliards de dollars. Le problème, c’est qu’aucun membre de l’IAS, quel que soit son statut, ne peut consulter les livres de compte ni savoir combien d’argent est dépensé chaque année pour les différents programmes « sponsorisés » par l’IAS. Ce qui est sûr, c’est que l’IAS amasse, amasse, amasse et ne dépense qu’une minuscule fraction de l’argent amassé.

Pour ce qui est « d’unir, de faire progresser, de soutenir et de protéger la religion scientologique et tous les scientologues partout dans le monde afin de concrétiser les Buts de la Scientologie tels qu’ils ont été énoncés par L. Ron Hubbard », l’IAS ne tient pas ses engagements et elle a lamentablement échoué. Jamais la scientologie n’a été aussi décriée et vilipendée qu’aujourd’hui. Il y a des centaines de milliers de pages anti-scientologie sur le Net. Quant à « concrétiser les Buts de la Scientologie énoncés par L. Ron Hubbard », l’IAS est très loin du compte. Elle ne fait RIEN pour concrétiser ces buts. Au contraire, elle ferme les yeux sur les violations de droits de l’homme perpétuées au sein même de la scientologie : Harcèlement d’ex-scientologues qui osent dénoncer ses dérives, déconnexions forcées, conditions de travail inhumaines dans la Sea Org, goulags (RPF), etc, etc.

Si l’on démontre que l’IAS ne tient pas ses engagements et qu’elle emploie son argent non pas pour faire avancer et connaître la scientologie, mais pour empêcher que ses crimes ne soient exposés au grand jour,  alors oui, on peut exiger son remboursement car il y a fraude et mensonge.

Mais là n’est pas le propos de ce billet.

Puisqu’il est difficile, pour l’instant, d’envisager un quelconque remboursement des sommes versées à l’IAS sous des prétextes frauduleux, nous devons récupérer l’argent là où c’est possible pendant qu’il en est encore temps.

Car le temps presse.

Concernant les services (audition et entraînement), il devient apparemment de plus en plus difficile de se faire rembourser. Flag et les orgs refusent même de rembourser les sommes inutilisées versées en accompte. C’est illégal car l’accord entre l’église de scientologie et le fisc américain (l’IRS) est très clair : les églises américaines DOIVENT rembourser les sommes non utilisées sinon elles sont en infraction et courent le risque de perdre le statut de religion accordé par l’IRS et donc l’exemption fiscale.

De plus, deux PL couvrent les remboursements : celle du 23 octobre 1963, Refunds, et celle du 9 novembre 1974R, Refunds and Repayments.

Un refund est un remboursement de services (audition et entraînement).

Un repayment est un remboursement d’argent inutilisé que vous avez versé comme avance.

La bonne nouvelle pour nous autres ex-scientologues gaulois, c’est qu’en France il est plus facile de se faire rembourser qu’aux Etats-Unis car chez nous la scientologie est à deux doigts de se faire interdire par la justice française. Encore une condamnation et couic, c’est terminé. Le précédent que cela créerait au niveau international et le PR déplorable qui s’ensuivrait font qu’en France, la scientologie rembourse beaucoup plus facilement que dans beaucoup d’autres pays. OSA France et OSA Int cherchent, dans la mesure du possible, à éviter que les procédures de remboursements aillent jusqu’au procès et privilégient les règlements à l’amiable. Ces dernières années, un certain nombre d’ex-scientologues français ont réussi à se faire rembourser l’intégralité ou une partie des sommes qu’ils avaient versées à Flag ou à l’org de Paris ou au CC, voire même à l’AOSHEU. Pour l’AOSH UK, c’est beaucoup plus dur.

Il faut en profiter !

Si vous estimez que les services que vous avez reçus ne vous ont pas apporté les résultats promis ou qu’ils vous ont causé des problèmes mentaux ou physiques, demandez votre remboursement.

Si vous avez encore de l’argent inutilisé qui végète sur un compte à Flag ou dans une org ou une mission quelconque et que vous savez que vous ne l’utiliserez plus jamais, demandez à récupérer cet argent.

Se faire rembourser des services est plus difficile que de se faire rembourser de l’argent inutilisé, mais c’est très loin d’être impossible.

Pour Flag, les demandes de remboursement doivent être adressées par email au KOT (Keeper of Tech). N’envoyez pas de lettres recommandées. A la réception, ils ont ordre de les refuser.

Pour les orgs, les demandes de remboursements doivent être adressées par email au Chaplain. Là non plus, n’envoyez pas de lettre recommandée car elle sera refusée. Pour la France, vous pouvez tenter la lettre recommandée mais ça marche une fois sur deux.

Le contenu de l’email doit être NEUTRE et surtout pas accusateur. Evitez les phrases du genre : « Si je demande mon remboursement, c’est parce que l’audition que j’ai reçue était out-tech. » Une demande de remboursement n’est pas un KR.

Dans le cas d’une demande de repayment, écrivez simplement que vous ne comptez plus jamais remettre les pieds dans une quelconque org de scientologie et qu’en conséquence, vous voulez récupérer l’argent inutilisé. Ne donnez aucune raison ou justification autre que le fait que vous avez décidé de ne plus jamais aller dans une org pour y recevoir des services. Bien sûr, on risque de vous appeler ou de vous écrire pour vous faire venir afin de vous donner une séance d’ARC Break ou de vous faire faire une routing form. Soyez ferme. Refusez. Vous n’avez pas fait de routing form quand vous avez versé l’argent sur votre compte alors pourquoi en feriez-vous une pour le récupérer ?

Dans le cas d’une demande de refund (remboursement de services payés), là aussi, restez le plus neutre possible. Dites simplement que l’audition et l’entraînement reçus, avec le recul, ne vous ont pas apporté les résultats promis et que vous estimez avoir été trompés. Précisez que vous préférez régler la chose à l’amiable plutôt que de devoir porter l’affaire devant un tribunal.

Certains scientologues français qui ont réussi à se faire rembourser ont monté un dossier médical en faisant valoir qu’il y avait eu un préjudice psychologique et/ou physique. C’est le genre de chose que l’église déteste car cela flirte avec l’exercice illégal de la médecine. En général, elle rembourse sans (beaucoup) discuter.

Si vous êtes un opinion leader ou que vous avez occupé un poste important dans une org française (et que vous êtes donc au courant de pas mal de dérives dont l’org s’est rendue coupable), vous serez en excellente position pour négocier un remboursement conséquent.

Si vous êtes un couple, demandez votre remboursement séparément. Pourquoi ?

C’est très simple : Lorsque vous serez parvenu à un accord, l’avocat de l’église, avant de vous remettre le chèque, vous fera signer un document dans lequel vous vous engagez à ne jamais critiquer ou poursuivre la scientologie, ses dirigeants et ses employés. Ce document est personnel et ne concerne que la personne remboursée. Si une épouse, par exemple, obtient son remboursement et que son mari n’en fait pas la demande tout de suite (pour une raison X), il n’y aura qu’une personne muselée dans ce couple.

En ce qui concerne l’IAS, c’est beaucoup plus compliqué, à cause des problèmes de juridiction mais c’est sans doute jouable. Il faudrait étudier la question.

En conclusion, que ceux d’entre vous qui aimeraient demander leur remboursement mais ne l’ont pas encore fait sautent le pas. C’est le moment où jamais.

Je connais quelques scientologues sous le radar qui n’osent pas demander leur remboursement car ils ont peur que leurs amis ou parents scientologues rompent les liens avec eux. Je comprends tout à fait leur dilemme. Mais il faut qu’ils sachent ceci : à l’heure actuelle, la scientologie croule sous les procès aux Etats-Unis. Elle commence à puiser dans ses réserves pour payer des hordes d’avocats. De plus, il n’est pas impossible que le fisc américain commence à examiner les comptes des diverses entités de l’église dans un avenir proche. Quand il constatera les nombreuses malversations commises par Miscavige & Co., il révoquera le statut religieux de la scientologie et réclamera des arriérés d’impôts qui se chiffreront en milliards de dollars. Du jour au lendemain, les caisses de l’église seront vides. Et ceux qui auront hésité à demander leur remboursement seront Gros-Jean comme devant.

Ne cédez pas à ce chantage immonde qu’est la déconnexion. Et surtout, sachez une chose : le jour viendra où vos amis et vos parents quitteront eux aussi la secte et vous recontacteront la queue entre les jambes en s’excusant d’avoir été aveugles et de ne pas vous avoir cru ou écouté. Ce jour-là, vous les accueillerez à bras ouverts et vos liens deviendront sans doute encore plus forts qu’avant.

Alors n’hésitez pas à demander votre remboursement si vous estimez avoir été grugés ou trompés – ou si vous avez de l’argent inutilisé qui traîne sur un ou plusieurs compte.

 

Pourquoi ce blog ?

Depuis 30 ans, David Miscavige, « chef ecclésiastique » de la scientologie, orchestre la destruction systématique et calculée de la philosophie fondée par L. Ron Hubbard. Sous sa dictature, la scientologie est devenue une secte. Sous sa dictature, la scientologie est devenue un mouvement paramilitaire international dont la seule préoccupation est L’ARGENT.

Beaucoup de scientologues et de non scientologues francophones ne parlent pas l’anglais. Il existe actuellement des centaines de sites consacrés à la scientologie. Beaucoup sont des mines d’informations. Ce blog publiera les informations les plus importantes en français sans tabou ni censure. Comme il ne nous est pas possible de TOUT traduire, il nous arrivera assez souvent de fournir les liens de sites anglais afin que vous ayez la source de l’info.

Nous vous demandons de ne pas prendre les infos publiées sur ce blog pour argent comptant. Faites-vous votre propre opinion. Si vous n’êtes pas d’accord, exprimez-vous. Inscrivez-vous sur le blog et faites entendre votre voix. Vous pouvez utiliser un pseudo ou votre vrai nom. C’est comme vous voulez.

Ce blog a plusieurs objectifs :

1)    Dévoiler les crimes de Miscavige et de ses complices, avec l’espoir qu’un jour ils seront condamnés par la justice des hommes.

2)    Démontrer que la technologie d’amélioration spirituelle mise au point par L. Ron Hubbard a été tellement dénaturée par Miscavige qu’elle est devenue dangereuse et nocive ou, au mieux, inefficace.

3)    Donner la parole aux individus que l’église de Miscavige a trompés, escroqués, humiliés ou rejetés. Scientologues et ex-scientologues, utilisez ce blog pour vous exprimer librement. Dites-nous ce que vous avez observé ou vécu. Chaque jour, partout dans le monde, des milliers de scientologues anonymes et d’ex-scientologues font état de leurs griefs sur différents sites internet.

4)    Dénoncer cette monstruosité appelée la « déconnexion » qui détruit les familles et les amitiés. La déconnexion est l’obligation pour un scientologue de rompre les liens avec toute personne qui a été excommuniée par l’église. Si le scientologue refuse de rompre les liens, il est à son tour excommunié et perd tout espoir d’accéder à « la liberté totale » promise par la scientologie. Cette pratique cruelle et inhumaine a été proscrite par Hubbard en 1968. Miscavige l’a remise en place et renforcée. Désormais, tout scientologue qui remet ouvertement en question la politique instaurée par Miscavige est immédiatement excommunié et tous ses proches et amis scientologues reçoivent l’ordre de couper les ponts avec lui.

5)    Ouvrir un débat honnête et franc sur le sujet même de la scientologie. Il y a ceux qui ne croient plus à la scientologie, ceux qui sont contre, ceux qui pensent que Miscavige est un grand humaniste (si, si, il y en a !) et ceux qui estiment que la scientologie, non dénaturée, peut apporter d’énormes bienfaits. Tous les points de vue sont les bienvenus. Sachez cependant que nous ne publierons pas les lettres d’insultes ou les propos totalement hors sujet.

Comme le disait Ovide : Absit reverentia vero  Ne craignons pas de dire la vérité.

Je vous invite à naviguer dans ce blog. Vous y trouverez peut-être les réponses à certaines questions que vous vous posez.

Voltaire2003