Arnaque idéale

Le programme des m(org)ues idéales a fait long feu. A part Bâle, inaugurée le mois dernier par Miscavige devant 800 scientologues suisses et allemands, aucune nouvelle org idéale n’a été ouverte au cours des 12 derniers mois.

Un article sur l’org de Montréal décrit parfaitement la situation.

Conseil d’ami : les gogos qui ont déboursé des fortunes pour l’org idéale de Paris devraient demander leur remboursement.

 

Arnaque idéale

La semaine dernière, le Boston Globe publiait un article sur l’Hotel Alexandra acheté en 2008 par la scientologie et censé devenir « l’org idéale » de Boston. Six ans plus tard, le bâtiment tombe en ruine et les représentants locaux de la scientologie avouent ne pas avoir les fonds nécessaires pour commencer les rénovations. Dans un billet posté hier, Mike Rinder fait toute la lumière sur cette affaire.

Tout commence lorsque les dirigeants de l’org de Boston, laquelle occupait un grand bâtiment bien situé, reçoivent l’ordre de le vendre afin de couvrir l’achat de la future org idéale. Un acheteur leur fait une offre de 20 millions de dollars. En haut lieu, le prix est jugé insuffisant et la vente ne se fait pas. Arrive le crash financier et immobilier et les voilà obligés de brader l’immeuble 12 millions. Mais comme ils avaient déjà signé la promesse d’achat de l’Hotel Alexandria, un bâtiment certes beaucoup plus grand mais complètement délabré, il ne leur restait plus un cent pour effectuer les rénovations. Résultat : ils ont perdu un très bel immeuble qui leur convenait parfaitement et ils occupent actuellement des locaux minables dans la petite ville voisine de Quincy en attendant que l’Hotel Alexandria soit remis à neuf et opérationnel ce qui ne semble pas près d’arriver.

Mais s’il n’y avait que Boston. On ne compte plus les bâtiments qui ont été achetés avec l’argent des scientologues et qui sont en attente de rénovation alors que Miscavige annonce régulièrement leur ouverture prochaine à grands coups de vidéos tape-à-l’œil : Chicago, Philadelphie, Detroit, Battle Creek, Kansas City, Vancouver, Montréal, Albuquerque, Atlanta, Birmingham, Manchester, Sunderland, Auckland, Plymouth, Capetown, Durban, Bulawayo, Harare, Zürich, Bâle, San Diego, New Haven, Copenhague, St Louis et Cagliari.

Quant aux orgs idéales opérationnelles, elles sont toutes désespérément VIDES. Dallas n’a plus les moyens de payer ses factures d’eau et d’électricité et tente de négocier un deal avec les fournisseurs en faisant valoir qu’elle est une « église ». Berlin a mis ses ascenseurs hors service (ça leur coûtait trop cher) et n’a plus le téléphone (lignes coupées). Denver loue ses dizaines de places de parking les jours de match (l’org est située tout près du stade de base-ball). Minneapolis loue sa salle de théâtre. Bruxelles n’est plus qu’une coquille vide et n’allume plus les lumières que dans quelques pièces. Même chose à Malmö (en Suède).

Mais l’exemple le plus frappant de l’échec de la « stratégie » des orgs idéales, c’est l’org de Valley (en Californie). Elle se vante de posséder la plus grande concentration de scientologues dans le monde. Cela fait des années que le management international et local pompe ses paroissiens sans répit. Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année, on leur demande toujours plus pour que « l’org idéale la plus importante du monde » voie le jour. Et après 10 ans de collectes de fonds, il manque encore 8 millions de dollars. La plus grande concentration de scientologues au monde n’arrive même pas à cracher quelques millions de dollars. Combien de temps va-t-il s’écouler avant que Miscavige se décide à mettre la main à la poche et aide Valley à concrétiser « la vision de Ron » ?

Ci-dessous, le dernier « briefing » de Valley. C’est pathétique. Une quarantaine de scientologues « déterminés » et « enthousiastes » manifestent leur joie d’avoir presque atteint l’objectif de ne plus avoir que 8 millions de dollars à débourser. Quarante gogos idéaux. Et ce, dans la région qui a la plus forte concentration de scientologues au monde.

S’il y a encore en France et en Europe des scientologues qui donnent de l’argent pour cette méga arnaque appelée « orgs idéales », ils feraient peut-être bien de consulter un psy.

Chimères

Un correspondant m’a envoyé cette pub de SEL (Scientologie Espace Librairie) en me faisant remarquer que les scientologues « vivent vraiment dans une bulle mégalo ».

Bien dit.

Les orgs, idéales ou non, et les missions sont vides et ont du mal à joindre les deux bouts, les procès contre la scientologie et ses satellites tels que Narconon s’accumulent et coûtent des dizaines de millions de dollars, le nombre de clairs et d’OT que la secte produit chaque semaine est au plus bas, Super Power est un bide (à peine un millier de personnes l’ont terminé depuis son lancement il y a près d’un an), GAT 2 est un fiasco (les auditeurs en ont marre de tout devoir réétudier et la plupart ont jeté l’éponge), mais à part ça, tout va bien – à tel point que SEL nous assène une citation de LRH qui n’a absolument rien à voir avec la réalité et qui est évidemment destinée aux quelques adeptes lobotomisés qui n’ont pas encore quitté le navire.

Le réveil sera vraiment dur pour eux lorsque la bulle dans laquelle ils se sont enfermés éclatera.

Une rentrée en fanfare pour la scientologie française

Le 3 juin dernier, douze ex-employés de la société Arcadia représentés par Maître Olivier Morice portaient plainte contre le Celebrity Centre pour  harcèlement moral et abus de faiblesse. Le parquet de Versailles avait ouvert une enquête préliminaire en juillet. Vous trouverez tous les détails de cette affaire ici.

L’affaire avait également été relatée par France 3.

Hier, la police a procédé à une première audition (jeu de mot involontaire).

Les médias se sont évidemment emparés de l’affaire. Vous trouverez ici un article très intéressant qui montre comment la société Arcadia a été progressivement noyautée.

Et voici une vidéo avec une interview de l’inévitable Georges Fenech.

Si la scientologie devait être reconnue coupable, elle risque la dissolution pure et simple, ce qui créerait un précédent dans lequel pourraient bien s’engouffrer des pays tels que la Belgique, l’Allemagne ou la Suisse.

Quand l’Histoire se répète…

Miscavige n’a rien inventé. Pour soutirer de l’argent à ses ouailles en échange de leur salut éternel, le successeur autoproclamé de LRH s’est inspiré d’illustres prédecesseurs tels que le Pape Alexandre VI, Rodrigo Borgia.

David St Lawrence a posté sur son site un montage d’extraits des épisodes 6 et 8 de la série « Les Borgia », avec Jeremy Irons dans le rôle du pape. Le parallèle entre Miscavige et Rodrigo Borgia est saisissant.

A la fin de la vidéo, Alexandre VI va même jusqu’à créer un compte secret indépendant auquel lui seul et le trésorier du Vatican ont accès.

Le grand n’importe quoi

A peine m’étais-je préparé à passer un été tranquille et créatif que bing ! Mike Rinder publie un billet qui m’a fait hurler de rire. La bêtise et l’aveuglement des scientologues radicaux ne connaîssent apparemment pas de limites.

Ci-dessus (cliquez sur l’image), un OT V parle des gains qu’il a eus en refaisant le Purif  :

En tant qu’OT V, j’ai fait des gains avec le nouveau Purif standard et j’ai résolu des problèmes physiques que mon audition passée n’avait pas réussi à résoudre malgré mes efforts.

Autrement dit, toute son audition passée, y compris NED, OT IV et OT V n’a servi à rien. Il a fallu qu’il refasse le Purif (qui maintenant est enfin standard – merci COB) pour résoudre certains problèmes physiques.

Mes perceptions ont augmenté, ma vision et ma conscience de l’espace se sont améliorées et mon niveau de ton a monté.

Chaque fois qu’un scientologue termine un niveau quelconque d’audition, c’est le genre de généralité qu’il vous sortira dans ses lettres de succès. Son niveau de ton a monté, annonce-t-il. Il ne dit pas jusqu’à où. Apathie ?

Ce Purif a résolu des charges que mes précédents Purifs n’avaient pas réussi à atteindre, dont une restimulation d’anesthésie générale qui était active depuis 30 ans.

Ici, nous apprenons que Ben a fait plusieurs purifs et qu’il était restimulé depuis 30 ans malgré toute l’audition qu’il a reçue. Autrement dit, Ben annonce joyeusement au monde que la scientologie ne fonctionne pas et qu’elle est une perte de temps.

Pour finir, il remercie le C/S et le Purif I/C mais omet de remercier COB pour lui avoir fait recommencer le Pont à zéro. Ben est un ingrat.

Comment se fait-il que les scientologues, lorsqu’ils lisent ce genre de lettre de succès, ne se posent pas la moindre question ?

Leur QI a-t-il tellement baissé qu’ils ne sont plus capables du moindre raisonnement logique ? Ou bien étaient-ils déjà irrécupérables avant même de commencer la scientologie ?

Allez, bonnes vacances.

La paranoïa des scientologues français intégristes

Je devais publier un long billet sur la Sea Org mais l’actualité en a voulu autrement.

Sur le site de Tony Ortega, Jonny Jacobsen rapporte que, suite à leur condamnation pour escroquerie en bande organisée (entérinée par la Cour de Cassation), les scientologues français font feu de tout bois en prévision des procès auxquels ils vont devoir faire face dans un futur proche. Un article du Nouvel Obs (qui m’avait échappé) relate les démarches pour le moins surréalistes entreprises par Eric Roux et consorts. Le voici (cliquez dessus pour l’agrandir) :

Pourquoi tout ça ? Parce que chez les scientologues radicaux, la croyance (hélas largement prônée par LRH) selon laquelle la psychiatrie, la médecine, Big Pharma, les médias et les gouvernements veulent tous détruire la scientologie pour l’empêcher de sauver le monde, est profondément et fermement ancrée pour ne pas dire implantée. C’est les scientologues contre les « wogs ». La scientologie, c’est le bien et tout le reste, c’est le mal ou, du moins, l’inexorable « contagion de l’aberration », source de toutes les attaques dont sont victimes les scientologues, modèles de vertu et de rationalité.

Vous croyez que j’exagère ? Eh bien, essayez d’aborder le sujet avec les purs et durs et ils vous ressortiront la théorie du complot planétaire contre la scientologie en moins de temps qu’il n’en faut à un socialiste pour augmenter les impôts.

Le principal problème, c’est qu’il y a une incapacité chronique à observer et à raisonner chez le scientologue intégriste. Dans son église, tout va bien dans le meilleur des mondes. Les attaques et les procès contre elle sont le fait de suppressifs malveillants. Jamais il ne se demande POURQUOI ces attaques et ces procès ont lieu. Jamais il ne se pose de questions. Jamais il n’envisage que ces attaques et ces procès sont peut-être dus à des dysfonctionnements criminels et à des pratiques illicites punis par la loi.

Si l’on devait énumérer ici le nombre d’affaires sordides dans lesquelles des scientologues français ont été impliqués au cours des 20 dernières années et qu’OSA France a été obligée d’étouffer pour éviter que la justice ne s’en empare, il y aurait de quoi alimenter ce blog pendant des mois.

En fait, on peut affirmer que si OSA France n’avait pas à de nombreuses reprises fait son travail de « nettoyeur », cela ferait belle lurette que la scientologie n’existerait plus en France.

Eric Roux et ses congénères sont parfaitement conscients qu’un tusnami juridique va s’abattre sur la scientologie française et que ça va faire mal, très mal. Alors, ils essaient d’anticiper comme ils peuvent en criant à la persécution et au complot – leur seule ligne de défense depuis 40 ans.

Cher Révérend Roux, si la scientologie française avait les mains propres et qu’elle était un exemple de probité, de charité, d’altruisme et de compassion, personne ne l’attaquerait. Au contraire, elle serait peut-être même citée en exemple.

La justice française, contrairement à ce que vous essayez de nous faire croire, n’est pas toujours aveugle ou partiale. Il lui arrive (malheureusement pas assez souvent) de faire son travail.

Alain F. Rosenberg et Jean-François Valli vous le confirmeront, eux qui viennent d’être déboutés, tout comme Sabine Jacquart au mois de janvier, alors qu’ils réclamaient des dommages et intérêts à l’UNADFI et à son avocat, Maître Olivier Morice.

Au fait, tous ces cadres de la scientologie française qui ont été condamnés exercent-ils encore ou ont-ils été mis au placard ? Les règlements internes de la secte sont formels : nulle personne condamnée par la justice ou détentrice d’un casier judiciaire ne peut faire partie du personnel d’une organisation ou d’une mission de scientologie.

La scientologie, à l’heure actuelle, n’est plus qu’une organisation criminelle uniquement motivée par l’argent. L’audition et la formation des auditeurs ont été reléguées au second plan par le dictateur Miscavige depuis une vingtaine d’années car elles rapportent dix fois moins que les dons pour l’IAS ou pour les morgues idéales ou que les ventes d’une énième réédition des écrits et des conférences de LRH.

Lorsqu’on en vient à vendre les oeuvres complètes de L. Ron Hubbard à un non-voyant, faut-il s’étonner que la justice condamne ce genre de pratique ?

En tout cas, on ne peut pas dire que l’église de scientologie soit dans le besoin.

Depuis quelques jours, Tony Ortega et Jonathan Swift publient les déclarations d’impôts 2012 des différentes églises et entités de la scientologie.

CSI (Church of Scientology International) a déclaré $846,314,618 (‘valeur comptable).
CST (Church of Spiritual Technology) 2012 a déclaré $447,192,921 (valeur comptable).
FSO (Flag Service Org) a déclaré $209,655,686 (valeur comptable)

Total : $1,503,163,225 (Un peu plus d’un milliard et demi de dollars).

Il serait intéressant de connaître les réserves d’entités telles que l’IAS.

Avec tout cet argent, l’église de scientologie a de quoi financer la formation de dizaines de milliers d’auditeurs, et acheter et rénover une bonne centaine d’orgs idéales.

Alors pourquoi continue-t-elle de saigner ses paroissiens à blanc ?

Les perles du mois

Alors que le printemps frappe à notre porte après des semaines de pluies et de tempêtes, entamons ce mois de mars avec une nouvelle rubrique intitulée « Les perles du mois ».

Commençons avec un email envoyé dernièrement aux scientologues de l’organisation non idéale d’Angers et relayé par l’un de nos correspondants.

Canular ou triste vérité ?

De : Scientologie Angers

Date : 07/03/2014 20:47:24
A : 
Sujet : Vos anciens matériaux
Chers scientologues,

À la sortie de l’Âge d’or de la Tech phase II en novembre dernier,
des milliers de nouveaux matériaux sont sortis !!
Vous avez commencé à vous les procurer selon les cours sur lesquels vous vous inscriviez ou individuellement selon vos envies, vos besoins ou votre curiosité.

Les anciennes versions ne sont donc plus valides,
et doivent être collectées pour être recyclées ou détruites.
Vous pouvez les retourner à l’Org et nous nous en occuperons.

Cela inclus tous les matériaux : tout ce qui s’allume, s’écoute, se lit etc….
Ceci vous permet de faire de la place pour les nouveautés
et pouvoir avancer rapidement vers la Liberté
avec les matériaux 100% standard à portée de la main
et en complète application dans votre vie !

Amenez vos anciens matériaux obsolètes
auprès du libraire d’Angers


ARC, Manon Lafon – Responsable du marketing des ressources de l’org et l’échange.

Cet email m’a inspiré cette photo très légèrement photoshoppée. (Cliquez sur l’image.)

Et voici une promo reçue par l’un de nos correspondants, accompagnée d’une enquête. Notre correspondant, en bon scientologue, y a bien sûr répondu.

Bonjour XXX !

Voici une autre citation que j’aimerai partager avec toi.

Dis-moi ce que tu en penses et prends le temps de répondre aux quelques questions ci-jointes.

ARC, Anne-Claire

Tous les membres de l’Organisation maritime sont considérés capables de faire n’importe quel travail et d’accomplir la totalité des actions de leur poste.

Vous êtes tous là depuis longtemps, et rien de ce que vous avez à apprendre n’est totalement nouveau.

L’attitude gagnante est  » vous le savez  » – maintenant, sans  » oui… mais « .

Je fais mon travail.

On attend de moi que je le fasse correctement du premier coup.

C’est ce que je fais.

Je n’attends pas moins de vous. »

L. Ron Hubbard, ORDRE DE FLAG 833

ENQUÊTE

1.        Que penses-tu de la citation ci-dessus ?

2.        As-tu déjà pensé à joindre l’Organisation maritime ? maintenant ? dans le futur ?

3.        Connais-tu quelqu’un qui a exprimé de l’intérêt pour l’Organisation maritime ou qui serait à sa place dans l’Organisation maritime d’après ton observation ?

Réponse de notre correspondant :

Anne, ma chère Anne (Claire),

Permets-moi tout d’abord de te remercier pour la sollicitude et l’abnégation dont tu fais preuve à mon endroit en m’offrant de partager ces citations, c’est toujours une joie. Merci à Manon également. C’est avec plaisir que je prends le temps de te répondre.

  1. Je trouve que cette citation est vraiment excellente, ça donne envie, c’est sûr !
  2. Oui, j’ai souvent pensé à rejoindre l’Organisation maritime mais j’ai toujours renoncé en me disant que je n’en serais pas capable : j’ai les pieds plats et la bite en bois, ce n’est pas top pour la navigation…
  3. Oui, je connais quelqu’un qui serait à sa place dans l’Organisation maritime : Garcimore n’étant plus de ce monde (paix à son âme), je pense que Casimir, avec qui j’ai diné hier, y serait assez à son aise. 

A mon tour de partager une citation avec toi, et de te demander ce que tu en penses, si tu veux bien prendre le temps de répondre aux quelques questions ci-après.

« Nous allons poser le monstrogoth au point TC sur le 120-Est dans les environs de Curlepolis. Le monstrogoth qui vient de parcourir la distance Véga-Terre en quelques secondes peut atterrir en douceur au point fixé grâce à la précision de ses circuits intégrés. C’est une merveilleuse machine, indestructible, sa conception va en faire le plus grand ravageur des temps modernes » (Réflexion in petto de l’infâme Dantus, Ministre du grand Stratéguerre, chef des armées de Véga avant la redoutable attaque de la planète Terre par cet antérak de nouvelle génération, in Goldorak, épisode 52 « La génération des monstres » min. 7 sec. 22).

QUESTIONS :

  1. Qu’est-ce que le monstrogoth a de supérieur aux Golgoths de base (au niveau du thermotactisme s’entend) ? 
  1. Si le monstrogoth décolle de Véga à 9 heures (heure locale) à la vitesse moyenne de 500 kms/seconde, entre dans l’hyperespace deux heures plus tard, quelle est sa vitesse lorsqu’il entre dans l’atmosphère terrestre, sachant que, toutes choses égales par ailleurs, un des cinq rétro-propulseurs thermostatiques est tombé en panne 10 minutes après le décollage ?  (attention, il y a un piège !) 
  1. As-tu déjà pensé à rejoindre les forces intergalactiques de Véga ?

* * * * *

Pour finir, voici une autre promo reçue par le même correspondant – avec sa réponse. Comme toujours, cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Chère Europe Idéale,

Mais quelle soirée ! Quel Event incroyable, unique ! Je souhaite témoigner pour dire, simplement, comment j’ai été littéralement transpercé par la fulgurance transcendantale de cette énergie suborbitale – pour ne pas dire cosmique – qui m’a frappée à l’annonce de tout ce qui a été accompli (en un mot, j’ai la gaule). Grandiose, fantastique, je suis tellement heureux  de voir cette expansion exponentielle se réaliser. Et tous ces fonds collectés, quel bonheur ! Comme dirait Enrico, « Donnez, donnez, dodo-onnez Donnez, donnez-moi, Donnez, donnez, dodo-onnez, Dieu vous le rendra…» Quel kiff ! En un mot, c’est de la Bâle (Joke !). Juste bémol : attention au costume de super héros, ça peut rapidement faire ridicule, surtout en Europe, même si les photos sont très chouettes (on s’poile !)

Allez, bises !

La grande illusion ?

Cette lettre de succès (cliquez dessus pour l’agrandir) d’une paroissienne de la morgue idéale de Sacramento révèle deux choses : les « OT » confirmés semblent heureux de recommencer le Pont à zéro sans poser de questions et ils avouent, sans même s’en rendre compte, que le Pont ne leur a pas apporté les résultats escomptés. Jugez plutôt :

« Wow ! Quel rundown époustouflant. C’était cool de le refaire en qu’OT VIII. J’ai eu des gains et des cognitions (prises de conscience) qui m’ont vraiment étonnée. J’ai vaincu une vieille maladie que je traînais depuis l’âge de 15 ans. J’ai eu des cognitions sur les drogues, l’alcool et la confrontation. Je me sens en pleine forme et je suis tellement reconnaissante à LRH de nous avoir fait ce cadeau et à RTC d’avoir rétabli la source. (Source = intention et écrits orginels de LRH.) »

Voilà une personne qui a dépensé des centaines de milliers d’Euros pour atteindre OT VIII, qui a fait NED, attesté clair, traversé OT III, NOTs et Solo NOTs et qui a eu « la vérité révélée » sur OT VIII. Et pourtant elle traînait une maladie depuis l’âge de 15 ans !

Est-ce à dire que la scientologie ne fonctionne pas ?

Mieux encore, cette scientologue a également eu des prises de conscience sur la drogue, l’alcool et la confrontation. Mais alors à quoi cela lui a servi de faire les drug rundowns de scientologie, de NED et d’OT IV ? Et à quoi lui a servi le cours de TRs professionnel ?

Que devons-nous penser ? Bien qu’étant OT VIII, cette brave femme avait-elle tendance à caresser la bouteille ou à goûter aux paradis artificiels ?

Et concernant la confrontation, avait-elle du mal à être là, à l’aise, et à confronter les êtres et les choses ? Si tel était le cas, comment a-t-elle fait pour traverser des niveaux « chauds bouillants » tels que OT III, NOTs et Solo NOTs? A-t-elle attesté ces niveaux avec l’illusion d’avoir atteint des états supérieurs ?

Ces questions peuvent paraître cyniques mais elles sont pourtant légitimes. N’importe quel observateur extérieur qui connaît un tant soit peu les promesses faites par la scientologie et son fondateur et qui a étudié les définitions techniques de chaque état est en droit de se demander si tous ces OT ne se bercent pas d’illusions autogénérées, voire implantées.

Il est certain que les OT produits par la secte depuis une trentaine d’années ne diffèrent en rien des « wogs » (non scientologues) qu’ils méprisent tant. Ils tombent malades et continuent d’avoir des maux et des troubles chroniques dont ils ne parviennent pas à se débarrasser malgré des centaines d’heures d’audition. Quand on leur demande pourquoi ils continuent de souffrir de ces maux chroniques, ils trouvent toujours une explication « rationnelle » ou « logique » qui n’est rien d’autre qu’un monumental déni.

Dans l’indépendance, les OT qui cessent d’être opprimés par la secte ont moins tendance à tomber malades mais ce ne sont pas non plus des êtres supérieurs aux aptitudes surhumaines. En général, ce sont juste des personnes relativement équilibrées capables de différencier et d’éprouver de la compassion pour leur prochain. Ils ont réglé quelques-uns des problèmes qui leur gâchaient l’existence, mais ils savent qu’ils n’ont pas atteint le nirvana, loin s’en faut. D’ailleurs, la plupart du temps, ils se fichent pas mal d’être OT 3 ou OT 45, car, pour eux, un état spirituel ne se numérote pas – il se vit et se ressent. C’est quelque chose de personnel et de subjectif.

Peut-être la principale erreur du Pont est d’avoir mis les gens dans des cases avec des résultats censés être les mêmes pour tout le monde – une forme d’absolu qui est vouée à l’échec puisque les absolus sont impossibles à atteindre et que chaque individu est différent et réagira différemment à l’audition.

Après soixante ans d’existence, la scientologie, appliquée correctement ou non, peut-elle tenir sa promesse de fabriquer des êtres capables de contrôler, de façonner et de conquérir la matière, l’énergie, l’espace et le temps ?

Ou doit-elle revoir ses ambitions à la baisse ?

Morgues idéales : La pompe à pognon de la scientologie

Sous le règne de David Miscavige, le Parrain de l’organisation mafieuse qu’est devenue la scientologie, l’accent n’a été mis que sur deux choses : l’argent et la destruction. Les deux vont de pair.

Quel est le bilan de Miscavige ?

Il a certes rempli les caisses de son église mais, ce faisant,  il a volontairement détruit la scientologie en imposant aux auditeurs SA version de la technologie de l’audition (GAT I, GAT II, Fondements) et en les obligeant à tout réétudier de multiples fois pour qu’ils aient le droit de continuer à exercer. Depuis 1996, le nombre d’auditeurs a dégringolé de façon spectaculaire car qui a envie de passer des mois et des années à réétudier une version altérée de la scientologie pour récupérer un diplôme d’auditeur qui a été arbitrairement annulé ? Pire encore, les quelques auditeurs qui ont suivi les chemins de croix que sont GAT I et GAT II ont vu toutes leurs certitudes être ébranlées et n’utilisent plus la technologie de Hubbard, mais celle de Miscavige.

La destruction initiée par Miscavige ne s’arrête pas là. Elle touche tous les paroissiens et membres du personnel de l’église. Excommunications arbitraires, familles et amitiés brisées par l’obligation de couper les ponts avec les scientologues excommuniés, violations des droits de l’homme dans la Sea Org, incessantes levées de fonds agressives, tentatives d’annhilation d’ex-scientologues qui dénoncent les crimes et les dérives de l’église, la liste est longue.

Pourquoi toute cette destruction ?

Pour continuer à faire le l’argent.

Tout ce qui intéresse Miscavige, c’est le pouvoir. Et l’argent. Car sans argent, il n’y a pas de pouvoir.

Sans argent, impossible de dépenser des centaines de millions de dollars en dizaines d’avocats chargés de maintenir Miscavige à la tête de son église et de le soustraire à la justice.

Oui, Miscavige n’est rien d’autre qu’un simple chef mafieux cynique, violent, lâche et malfaisant – comme l’a été Al Capone à son époque.

Ses deux sources principales de pépettes sont l’IAS et les orgs idéales.

Les orgs idéales, désormais surnommées « morgues idéales » par les ex-scientologues et les critiques les plus virulents de la scientologie, sont la poudre aux yeux qui permet à Miscavige de convaincre ses ouailles que la scientologie connaît une expansion sans précédent.

Voici une liste de ses orgs dites idéales, dont la plupart, ne l’oublions pas, existaient déjà et ont tout simplement déménagé dans des locaux plus grands et plus luxueux : Berlin, Bruxelles, Buffalo, Cambridge (Ontario), Cincinnati, Clearwater (Floride), Dallas, Denver, Hambourg, Johannesbourg, Kaohsiung (Taïwan), Las Vegas, Londres, Madrid, Malmö (Suède), Melbourne, Mexico, Moscou, Nashville, New York, Padova (Italie), Phoenix, Portland, Pretoria, Québec, Rome, Seattle,  Tampa, Tel Aviv et Washington DC, sans oublier les orgs californiennes d’Inglewood, Los Angeles, Los Gatos, Orange County, Pasadena, Sacramento, San Francisco et San Jose.

Manquent dans cette liste toutes les orgs idéales qui ont été achetées mais qui sont à l’abandon et en attente de rénovation depuis des années, comme par exemple Chicago, Harare, Bulawayo, Auckland, Vancouver, Philadelphie (ville natale de Miscavige), Bâle ou Zurich. Et je ne parle même pas des orgs britanniques de Birmingham, Newcastle ou Manchester.

Quel est le point commun des orgs idéales qui ont été inaugurées en grande pompe ?

Elles sont vides.

La plupart comptent entre vingt et trente membres du personnel plus ou moins apathiques qui ne touchent pas le moindre salaire. Elles sont désertées par les scientologues. Le week-end, avec un peu de chance, vous trouverez une quinzaine de paroissiens en train d’étudier les Fondements. Quant aux nouveaux publics, ils ne sont pas plus de un ou deux, chaque semaine, à prendre un cours de division 6.

Il ya 10 jours, Mike Rinder a publié les statistiques mondiales, continent par continent, org par org. C’est très, très long, mais vous serez sans doute intéressé par les comptes-rendus et les stats de l’org de Paris et du CC Paris (vers le milieu de l’article).

Que remarquons-nous en lisant tous ces comptes-rendus ? Que l’accent est mis principalement sur les levées de fonds pour l’IAS, les orgs idéales et les programmes « sociaux ». Peu ou pas de « push » pour former des auditeurs, vendre des livres et attirer de nouveaux publics. Ces orgs en sont arrivées au point où, lorsqu’elles ont réussi à faire venir un ou deux nouveaux publics  ou qu’elles ont vendu dix ou vingt livres, considèrent cela comme un gigantesque accomplissement !

L’aveuglement des OT committees dépasse l’entendement et leur efficacité est proche du zéro absolu. C’était bien la peine de dépenser des centaines de milliers d’Euros pour devenir des homo novis capables de mener l’humanité vers des cimes plus élevées. En fait, ces OT committees ne sont que des VRP et des collecteurs d’impôts pour Miscavige. Ils n’ont plus qu’un seul objectif : ruiner les paroissiens et les empêcher de progresser sur le Pont. Et accessoirement, toucher des commissions sur l’argent collecté.

90% de ces orgs ne gagnent pas assez d’argent pour régler leur loyer à Int Landlord, pour payer les charges (taxe foncière, électricité, téléphone, papier toilettes, etc) et pour rémunérer les membres du personnel. Elles sont toutes renflouées par Int Landlord, sinon elles seraient obligées de mettre la clé sous la porte. Mais pour combien de temps encore ? Les réserves d’Int Landlord ne sont pas inépuisables et ne suffiront pas, à la longue, à maintenir une trentaine d’orgs sous perfusion.

Malgré cet état de choses catastrophique, les levées de fonds continuent partout dans le monde. Plus que jamais, les paroissiens sont exhortés à participer à l’achat ou à la rénovation de nouvelles orgs idéales qui, une fois ouvertes, demeureront désespérément vides comme toutes les autres. Le cynisme et la malhonnêteté de Miscavige, du management international et des cadres et des OT COmmittees qui dirigent localement les orgs ne connaissent pas de limites.

La preuve :

Quinn Bennett, une gamine de 10 ans vient de donner 100 000 dollars pour l’org idéale de Silicon Valley ! (Le statut d’Humanitarian équivaut à 100 000 dollars.)

On reste sans voix.

Cet « exploit » a été largment commenté ici et ici.

A quand des regs à la sortie des crèches et des maternités ?

Utiliser des enfants pour collecter de l’argent est non seulement méprisable mais c’est surtout le signe que les scientologues miscavigiens sont devenus des êtres dépravés dénués de tout sens moral.

Le slogan de cette pub se veut humoristique mais ne parvient qu’à être ridicule :

« Le Bon, la Brute et l’Idéal » ? Vraiment ?

Au secours !

Il y a, cependant, une part de vérité dans ce slogan : la scientologie miscavigienne est effectivement un monde de brutes sans foi ni loi.

Jusqu’à quand Al Miscavigione va-t-il pomper les adeptes comme le font les prostituées de l’org de Bulawayo ?

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de scientologues.

Et cela risque d’arriver plus vite qu’il ne l’imagine.