Les scientologues en guerre – Le documentaire de Channel 4

Diffusé hier soir sur la chaîne nationale anglaise Channel 4, le documentaire Scientologists at War mérite votre attention.

Si vous ne comprenez pas l’anglais, une partie des faits exposés dans ce documentaire ont été couverts dans ce blog. Cliquez ici et ici.

Dépêchez-vous de le regarder – il n’est pas certain qu’il reste longtemps sur YouTube.

Un petit bonus pour égayer ce blog.

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 5 – Les trois derniers mois

Pour en finir avec 2012, jetons un coup d’œil aux principaux événements des trois derniers mois.

Octobre

Le 5 octobre, Nous apprenons que Mark « Marty » Rathbun a été de nouveau placé sous surveillance par Miscavige. L’église a loué une maison en face de chez Marty et engagé un détective privé pour surveiller ses allées et venues et identifier les personnes qui lui rendent visite . Des caméras ont été placées dans les fenêtres de la maison et enregistrent 24 heures sur 24.

Petit retour en arrière. Marty Rathbun est l’ex-bras droit de Miscavige et occupait le poste d’Inspecteur Général pour l’Éthique à RTC. En 2004, condamné par Miscavige à un long séjour dans le Trou, il s’évade du QG international californien et s’installe au Texas, loin de tout, pour décompresser. Il gagne sa vie comme pigiste pour différents journaux texans. En 2009, il crée un blog, Moving On Up a Little Higher, dans lequel il dénonce les crimes de Miscavige – crimes dont il a personnellement été témoin en tant que bras droit du dictateur. Parallèlement, il donne des interviews au St. Petersburg Times (qui s’appelle maintenant Tampa Bay Times) et à Nightline dans un long reportage diffusé sur la chaîne américaine ABC dont vous trouverez l’intégralité ci-dessous. C’est en anglais.

Les prises de position publiques de Rathbun contre Miscavige lui valent d’être stigmatisé et harcelé par l’église.

En 2010, le magazine Freedom, organe de l’église, consacre un numéro entier aux « apostats » et aux critiques les plus virulents de la scientologie, tous anciens membres et cadres supérieurs de la Sea Org, dont Mike Rinder (qui dirigeait OSA), Amy Scobee (qui a été directrice du CC Int), Steve Hall (qui s’occupait des campagnes de pub), Jeff Hawkins (qui s’occupait du marketing) et, bien sûr, Marty Rathbun. Freedom traîne ces ex-cadres dans la boue en les accusant de tous les maux. Rathbun passe pour un sociopathe qui terrorisait et frappait ses subalternes. Il annoncera publiquement avoir été violent à plusieurs reprises mais que les « faits » rapportés par Freedom ont été volontairement exagérés. Lorsqu’on lit ce numéro de Freedom, on est atterré. On apprend que, depuis des années, certains hauts cadres de l’église auraient eu recours à la terreur et à la violence pour faire exécuter leurs ordres. Beaucoup d’infos « compromettantes » sont en fait tirées des dossiers d’éthique et de préclair des intéressés, preuve que l’église ne recule devant rien pour combattre ses ennemis. Le sacro-saint secret de la confession est à ranger aux oubliettes. C’est glauque et c’est flippant. Pour la première fois de son histoire, l’église, au lieu de discrètement laver son linge sale en famille comme elle avait l’habitude de le faire, annonce au monde qu’elle est dirigée par des cinglés . Bien entendu, Miscavige n’était au courant de rien. Il était tout le temps en voyage ou en déplacement car c’est un homme très occupé. Ben voyons… En mettant en ligne ce numéro de Freedom, l’église commet une erreur monumentale. Bon nombre de scientologues, révoltés par ce qu’ils lisent, quittent l’église ou commencent à sérieusement remettre en question son management. Bien avant la lettre de Debbie Cook, Freedom réveille les scientologues qui n’étaient pas complètement endormis. Il faut dire que le ton des articles est vindicatif, fielleux et haineux, à mille lieux du discours de paix et d’harmonie qu’on est en droit d’attendre d’un mouvement qui se dit religieux.

Le 18 avril 2011, Rathbun trouve devant sa porte une bande de débiles mentaux qui se font appeler les Squirrel Busters (Chasseurs de Squirrels – un squirrel, en jargon sciento, c’est quelqu’un qui dénature la technologie de LRH). Ils vont le harceler et l’insulter non-stop pendant 199 jours, pour finalement repartir le 2 novembre après s’être mis à dos toute la communauté de Corpus Christi (où réside Rathbun) et les medias américains. A leur tête, nous trouvons un OT VIII, John Allender qui, lorsqu’on regarde les images, est une publicité vivante pour les niveaux d’OT de Miscavige.

Revenons maintenant au 5 octobre 2012. Que pouvons-nous constater ? Que la haine de Miscavige pour Rathbun est telle qu’il s’entête à vouloir lui pourrir la vie. D’autant plus que…

le 10 octobre, sort le deuxième livre de Marty intitulé The Scientology Reformation.

Scientology Reformation

Dans ce livre, Rathbun s’attarde sur le train de vie de Miscavige, l’emprise du dictateur sur Tom Cruise et l’éthique à deux vitesses de l’église (les gros donateurs sont pardonnés pour leurs péchés et n’encourent jamais de sanctions).

Le 24 octobre, Rathbun poste une vidéo de la maison où sont cachées les caméras de surveillance. Les vitres ont été couvertes de feuilles de plastique réfléchissant pour qu’on ne puisse pas voir à l’intérieur. Quand le soleil tape dessus, ça aveugle les passants.

Le 25 octobre, Rathbun poste une vidéo adressée aux membres du personnel d’OSA dans laquelle il leur demande d’arrêter de camoufler les crimes de Miscavige et de lui livrer toutes les preuves en leur possession pour que leur chef puisse enfin être inculpé.

Novembre

Le 17 novembre, Radar Online nous apprend que l’église de Miscavige a déboursé 30 millions de dollars pour étouffer l’affaire Lisa McPherson. Une déposition de Rathbun le confirme. L’argent des paroissiens a été bien dépensé.

Le 29 novembre, nous apprenons que l’église et les deux détectives privés qui l’attaquaient en justice sont parvenus, ô surprise, à un accord à l’amiable et que la plainte a été retirée. Miscavige a acheté leur silence. Combien ont-ils touché ? Sans doute de quoi finir tranquillement leurs jours dans le luxe. Merci l’IAS !

Le 30 novembre, Marty Rathbun et sa femme Monique déménagent ! L’église de Miscavige se retrouve avec une maison qui ne lui sert plus à rien et qui lui coûte 90 000 dollars par an – somme dont elle devra encore s’acquitter deux ans selon le contrat de location. C’est ballot.

Marty et Monique s’en vont pour deux raisons : pour avoir la paix et pour que leurs voisins puissent enfin vivre une vie normale sans être constamment perturbés par les sbires de Miscavige.

Décembre

Le 2 décembre, Marty nous fait visiter sa nouvelle maison. Elle est isolée, entourée d’un grand jardin et il faut emprunter un long chemin pour y accéder. Cette fois-ci, les espions de miscavige sont marrons. S’ils s’approchent de la maison, ils sont en effraction – violation de domicile. Ce soir-là, Miscavige s’est-il pris une grosse cuite et a-t-il envoyé l’ensemble d’OSA au RPF ? Les paris sont ouverts.

Le 18 décembre, Mike Rinder nous apprend que lui aussi est sous surveillance. Ses voisins ont accepté qu’une caméra soit placée dans leur nichoir. Et l’éboueur qui ramasse les ordures de Mike les remet à un détective privé en échange de quelques billets. La classe.

Le 28 décembre, l’état fédéral belge porte plainte contre l’église de scientologie de Belgique.

Voilà qui clôt l’année 2012 en fanfare.

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 4 – Septembre Noir

 

Septembre

Le 1er septembre, le magazine Vanity Fair publie un aperçu de son numéro d’octobre (à paraître le 26 septembre), dans lequel la journaliste Maureen Orth rapporte que Miscavige a fait organiser, fin 2004, des castings pour trouver à Tom Cruise une nouvelle épouse. L’heureuse élue sera Nazanin Boniadi, une actrice scientologue, à l’époque âgée de 23 ans. Malheureusement, son conte de fée se transforme rapdement en cauchemar. Son histoire fait le tour du monde.

L’avocat de Cruise publie un long démenti et menace Vanity Fair de poursuites si l’article est publié.

L’article complet (de 6 pages) qui paraît le 26 septembre contient d’autres infos particulièrement troublantes.

Miscavige et le top management de l’église considéraient Nicole Kidman, la deuxième femme de Cruise, comme « suppressive » et montaient leurs deux enfants adoptifs, Isabella et Connor,  contre elle. Cruise lui-même finit par être convaincu que Kidman était  maléfique et demanda le divorce.

Les séances d’audition de Tom Cruise étaient filmées. Les vidéos étaient ensuite envoyées à Miscavige qui les visionnait, puis s’amusait à en raconter les détails les plus croustillants lors de soirées arrosées où il réunissait ses subalternes préférés.

Finalement, ni Cruise ni l’église n’engageront de poursuites contre Vanity Fair. Ils se contenteront de publier des démentis.

De nos jours, la scientologie ne contre-attaque plus. Elle publie des démentis. Tel un boxeur roué de coups, elle se recroqueville dans un coin du ring et elle encaisse. Ou parfois elle décaisse – pour acheter à coups de millions le silence de ceux qui cognent le plus fort.

Le 2 septembre, diffusion sur M6 d’un reportage intitulé Argent, mystères et polémiques : au coeur de la scientologie, dans le cadre de l’émission « Enquêtes Exclusives ».

Dans ce reportage, le CC Paris a exceptionnellement autorisé une équipe de tournage à interviewer des paroissiens et des employés et à filmer, entre autre, la salle de cours, des notes et déclarations d’éthique et un local de « body routing » dans le quartier des Halles. L’objectif, pour le CC Paris, était bien sûr de montrer que la scientologie n’avait rien à cacher, sans doute avec l’arrière-pensée que cela pourrait influer sur le verdict de la cour de cassation attendu en ce début d’année 2013.

Malheureusement, le reportage montre le CC et les scientologues français interviewés sous un angle pas très flatteur – mais ça Eric Roux aurait dû s’en douter avant d’accueillir les caméras de M6. Avec les casseroles que se traîne l’église, on n’allait pas lui faire de cadeau. Surtout que le reportage n’était pas uniquement consacré au CC mais aussi aux dérives de la scientologie un peu partout dans le monde. Il est probable que les producteurs de l’émission avaient oublié de mentionner ce détail lorsqu’ils ont reçu le feu vert du CC.

Il n’existe plus, en ligne, que quelques extraits de ce reportage. Vous les trouverez ici, ici et ici.

Le 14 septembre, sortie aux USA du film The Master, de Paul Tomas Anderson. Le film raconte la rencontre, au début des années 50, entre Lancaster Dodd (personnage plus ou moins inspiré de L. Ron Hubbard) et Freddie Quell, un jeune vagabond très perturbé que Dodd va prendre sous son aile. Beaucoup attendaient un film sur (contre ?) Hubbard et la scientologie. Ils ont été déçus. S’il y a effectivement quelques similtudes entre Hubbard et Dodd, et entre la scientologie et « La Cause », la philosophie créé par Dodd, le propos est ailleurs. Anderson s’intéresse surtout à la relation complexe entre Dodd et son disciple. Il ne prend jamais partie. Il se contente de montrer et d’observer. A nous de tirer nos propres conclusions. Cet excellent film est sorti en France le 9 janvier 2012.

Le 21 septembre, Greg Arnold et Paul Marrick, deux détectives privés, attaquent la scientologie en justice. Engagés par l’église en 1988, ils sont chargés d’espionner Pat Broeker, l’ex-rival de David Miscavige.

Un peu d’histoire :

En janvier 1986, à la mort de LRH, deux inconnus surgissent sur le devant de la scène scientologue : Patrick Broeker et David Miscavige. Ce sont eux qui annoncent aux paroissiens du monde entier que LRH, ayant fini son boulot sur Terre, a sereinement quitté son corps pour aller poursuivre ses recherches dans les hautes sphères spirituelles sans avoir besoin de s’encombrer d’une enveloppe charnelle. Ils annoncent aussi qu’il existe des niveaux supérieurs, de la main de LRH, qui vont jusqu’à OT XV. Nous savons maintenant que c’était un mensonge éhonté et qu’il n’y a rien après solo NOTs. (Même la validité d’OT VIII est remise en question par de nombreux scientologues qui ont fait ce niveau.) Mais en revoyant les vidéos du speech de Pat Broeker, on ne peut que rester admiratif. Il aurait mérité l’oscar. Il nous la joue à fond Actor’s Studio. A côté de lui, Brando, c’est Steven Seagal. Vous pouvez revoir les trois vidéos du bonhomme ici, ici et ici. Elles sont malheureusement en anglais.

Broeker annonce que c’est lui qui va finaliser les niveaux d’OT supérieurs. LRH l’a nommé « Loyal Officer » dans le Flag Order FO 3879 du 19 janvier 1986, ce qui fait de lui le plus haut gradé de la Sea Org. LRH, quant à lui, n’est plus « Commodore » mais portera, à titre posthume, le grade d’Amiral. Bref, Pat Broeker devient le chef de la scientologie.

En avril 1988, coup de théâtre. On apprend que Pat Broeker aurait lui-même rédigé le Flag Order et qu’il s’agissait d’un faux. Le Flag Order est annulé. Broeker est déclaré. Miscavige prend sa place à la tête de la scientologie.

Par l’intermédiaire de Marty Rathbun, son bras droit, Miscavige engage Greg Arnold et Paul Marrick, deux détectives privés, pour espionner Broeker. Rathbun leur dit que Broeker serait parti avec 1,8 millions de dollars et qu’il aurait en sa possession des écrits ultra importants de LRH. Ainsi commence une surveillance de 24 ans qui coûtera à l’église entre 10 et 12 millions de dollars. Les deux détectives ne trouveront jamais le moindre écrit de LRH ni la preuve que Broeker est parti avec une grosse somme d’argent. En fait, ils s’aperçoivent rapidement que Broeker vit chichement et qu’il mène une vie tranquille. Mais qu’importe, ils reçoivent l’ordre de continuer à l’espionner et se retrouvent engagés à vie ! Quand Broeker part s’installer en République Tchèque pendant une dizaine d’années, ils engagent des détectives privés locaux pour le surveiller et reçoivent des rapports hebdomadaires. Lorsque Broker revient aux États-Unis, ils reprennent leur surveillance. Entre temps, ils sont également chargés d’espionner Marty Rathbun, sorti de l’église en 2004 et devenu, depuis, l’ennemi juré de Miscavige.

Et puis soudain, au printemps 2012, les paiements mensuels de l’église cessent. Greg Arnold et Paul Marrick s’inquiètent. Ils relancent l’église. Pas de réponse. Alors ils engagent Ray Jeffrey, l’avocat de Debbie Cook, et poursuivent l’église en justice pour rupture de contrat, faisant valoir que l’accord entre eux et l’église était qu’ils seraient payés à vie.

C’est le début d’un nouveau casse-tête pour l’église.

Vous trouverez un compte rendu complet de cette affaire et une interview filmée de Greg Arnold et Paul Marrick ici (en anglais).

Le 28 septembre, Dan, un scientologue qui réside en Alaska et qui a récemment rejoint les scientologues indépendants, raconte que depuis 12 mois qu’il a commencé la scientologie, il a été littéralement inondé de pubs et de magazines par l’église, laquelle, selon lui, participe activement à la déforestation de la planète. Nous ne lui donnerons pas tort.

déforestation

A suivre…

 

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 3 – L’été meurtrier – Deuxième partie

Juillet

Alexander

Le 3 juillet, Alexander Jentzsch, 27 ans, est trouvé mort dans sa chambre par son beau-père OT VII. Le jeune homme souffrait d’une pneumonie et on lui avait prescrit de la méthadone. Le rapport du médecin légiste publié le 11 septembre conclura à une mort accidentelle par overdose.

Alexander Jentzsch était le fils de Heber Jentzsch, ex-président de l’église de scientologie internationale, et de Karen de la Carrière, OT VII, Classe XII.

Heber, figure célèbre et populaire de la scientologie, a disparu de la circulation depuis 2004. Officiellement, il est toujours président de l’église, sauf qu’il n’occupe plus ce poste depuis qu’il a été enfermé dans le Trou par Miscavige. Il est âgé de 77 ans.

Karen, Classe XII personnellement formée par LRH, épouse Heber  en 1978 alors que tous deux sont déjà membres de la Sea Org depuis plusieurs années. Heber est nommé président de l’église internationale en 1982.

Karen and Heber

En 1984, ils ont un fils, Alexander.

Sous la pression de Miscavige, Heber et Karen divorcent à la fin des années 80.

En 1990, Karen quitte la Sea Org en bon standing (elle démissionne en suivant la procédure établie par LRH) et emmène son fils avec elle.

Lorsqu’Alexander a 10 ans, des recruteurs de l’église font le forcing pour qu’il réintègre la Sea Org. Comme Heber est d’accord, Karen cède, à contrecœur. Voilà donc Alexander de retour parmi l’élite de la secte. Durant la décennie qui suit, il voit rarement son père et appelle souvent sa mère pour lui dire à quel point son père lui manque.

Heber Alex

En 2007, Alexander est marié et sa femme Andrea est enceinte. Mais quand on travaille pour la Sea Org, on n’est pas censé avoir d’enfants. La pression est mise sur le couple pour forcer Andrea à avorter. La jeune femme finit par obtempérer.

En 2010, Andrea est à nouveau enceinte. Cette fois-ci, le couple décide de garder l’enfant et démissionne de la Sea Org. Alexander, par piston, trouve du travail à Dallas dans une boîte appartenant à des scientologues. Andrea fait une fausse couche.

Entre temps, Karen, inquiète pour Heber dont elle n’a plus aucune nouvelle, commence à s’exprimer publiquement sur sa disparition. C’est très mal vu. Finalement, Karen envoie un email à des milliers de scientologues pour annoncer son départ de l’église. Elle est immédiatement déclarée suppressive (excommuniée). OSA ordonne à Alexander de couper les ponts avec elle, ce qu’il fait.

Alexander est victime d’un accident de voiture à Dallas. L’accident lui laisse des séquelles et il se fait régulièrement prescrire des antidouleurs. Puis, il perd son travail alors que son couple commence à battre de l’aile. N’ayant nulle part où aller, il est recueilli par ses beaux-parents en Californie. Il ne peut contacter ni son père (injoignable) ni sa mère (excommuniée). Il contracte une pneumonie. Il meurt dans son lit durant la nuit du 2 au 3 juillet 2012.

Au matin du 3 juillet, son beau-père entre dans la chambre d’Alexander pour voir comment il va. Il constate que son gendre est mort. Il conduit alors un enfant à l’école, revient et, finalement, appelle la police, puis OSA.

Karen n’apprend la mort de son fils que le 5 juillet – par des amis. Personne, dans l’église, n’a cru bon de la prévenir. Ben non, puisque Karen est suppressive. Elle demande à voir le corps de son fils mais cela lui est refusé par Andrea et la belle-famille (la loi californienne le leur permet). Karen n’aura même pas le droit d’assister aux funérailles de son fils – pour lesquelles on sortira vite fait Heber du Trou histoire de montrer au monde qu’il va bien et qu’il a été un bon père.

Finalement, Karen et quelques amis organiseront un service funéraire privé à la mémoire d’Alexander sur un bateau de plaisance.

L’histoire d’Alexander Jentzsch a fait le tour du monde et le moins qu’on puisse dire, c’est que la scientologie n’en est pas sortie grandie.

Le 6 juillet, nous apprenons que la mission israélienne d’Haifa TOUTE ENTIÈRE (staff + paroissiens – 40 personnes) vient d’annoncer publiquement son départ de l’église de Miscavige. Du jamais vu. Vous trouverez un article de quatre pages très complet ici (en anglais). Cette mission, dirigée par un couple d’OT qui ont été excommuniés, annoncera quelques semaines plus tard que tous les niveaux de la scientologie, y compris les niveaux d’OT, sont à la disposition des paroissiens. Haifa devient donc la première org avancée du Moyen-Orient. L’org idéale de Tel Aviv est inaugurée en grandes pompes le 21 août 2012 par David Miscavige. Tous ceux qui seront mécontents des services de Tel Aviv auront toujours la possibilité d’aller à Haifa.

Le 19 juillet, Stacy Dawn Murphy, une jeune femme de 20 ans, meurt d’une overdose à Narconon Arrowhead, en Oklahoma. C’est le troisième décès à Arrowhead en neuf mois. Vous trouverez un reportage de Fox News 25 ici et ici (en anglais et en deux parties).

C’est un nouveau coup dur pour le réseau Narconon, dont l’antenne québecquoise avait été fermée par les services sociaux du Québec le 17 avril 2012. Les parents de Stacy Dawn Murphy engageront des poursuites en justice en octobre 2012, rapidement imités par deux autre familles. Arrowhead se retrouve donc avec trois procès sur les bras. Un blog (en anglais) consacré à Stacy Dawn peut être visité ici.

Le problème pour le réseau Narconon, c’est qu’il est coiffé par le top management de la scientologie, même si celui-ci prétend le contraire. Sous la dictature de Miscavige, Narconon, comme les églises, s’est transformé en machine à fric. Gagner du pognon est devenu plus important qu’aider les patients à s’en sortir. De plus, la plupart des employés de Narconon ne sont pas qualifiés pour s’occuper de toxicomanes. Ce qui est triste, c’est qu’au départ, Narconon était une entreprise valable qui affichait de bons résultats. Quelque part, en chemin, les choses se sont graduellement dégradées. Tout cela, bien sûr, s’inscrit dans la lente destruction des travaux de Hubbard amorcée il y a un peu plus de trente ans par le chef ecclésiastique de l’église, celui dont il vaut mieux ne pas prononcer le nom sous peine d’avoir une furieuse envie de vomir.

Le 28 juillet, Tony Ortega publie une très longue et passionnante interview de John Brousseau. Cliquez ici et ici (c’est en anglais).

Membre de la Sea Org pendant 33 ans, John Brousseau a réussi à s’échapper de la base internationale en Californie au terme d’une évasion rocambolesque. Nous y reviendrons peut-être un jour dans ce blog.

Vous allez nous dire : mais qui diable est John Brousseau ? Eh bien, il a été le chauffeur de LRH pendant quelques mois avant que ce dernier ne disparaisse de la circulation en 1980. Il a été le beau-frère de Miscavige qu’il connaît peut-être mieux que personne. Il a customizé des motos et des voitures pour Tom Cruise. Il a conçu un hangar à avions pour le même Tom Cruise. Il a dirigé les rénovations du Freewinds et, enfin, il a sécurisé le Trou où Miscavige avait enfermé le top management. Dégoûté par Miscavige et ce qu’était devenue la Sea Org, Brousseau s’est évadé en 2010. Pour ceux qui lisent l’anglais, l’interview dont nous avons donné les liens un peu plus haut regorge d’anecdotes fascinantes sur LRH, Miscavige et Cruise.

Août

Le 2 août, Tony Ortega publie une liste des cadres du top management enfermés dans le Trou par Miscavige. Attention : La liste se trouve à la fin de l’article. Certains d’entre vous reconnaîtront sans doute des gens que vous avez connus.

Le 29 août, le centre Narconon de Géorgie se retrouve sous le feu des projecteurs pour avoir fait croire à un tribunal qu’il avait une licence d’hébergement. Or, il n’avait qu’une licence qui l’autorisait uniquement à avoir des patients logés à l’extérieur du centre. Les conditions dans lesquelles les patients sont logés et traités remontent à la surface, ainsi que la mort, en 2008, de Patrick Desmond venu traiter son alcoolisme et dont la famille attaque désormais Narconon en justice. L’affaire est en cours et le Narconon Géorgie est maintenant menacé de fermeture. Voir le reportage de WSBTV (en quatre parties et en anglais) ici, ici, ici et ici.

A suivre…

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 3 – L’été meurtrier – Première partie

Oui, un été particulièrement meurtrier pour l’église de Miscavige. En fait, il s’est passé tellement de choses durant l’été 2012 que nous sommes obligés de publier cet article en deux parties. C’est parti !

Juin

Le 2 juin, apparition d’un nouveau site (en anglais) qui dénonce l’escroquerie de Super Power. Démarré en 1993, le projet Super Power avait déjà rapporté, en 2011, 178 millions de dollars pour un coût actuel estimé à 80-100 millions. Bénéfice net : 80 millions minimum. Non seulement LRH n’avait jamais parlé de construire un giga bâtiment, mais Super Power devait arriver dans les Orgs Avancées début 1979. Le plus gros gag dans tout ça, c’est que les donateurs signent un papier selon lequel leurs donations ne sont pas remboursables (souligné dans l’image ci-dessous). Là, on pouffe.

Super Power Donation Form

Autrement dit, on vous prend votre blé et vous n’avez aucune garantie que le bâtiment ouvrira un jour. Et si, au bout de quelques années, vous commencez publiquement à vous impatienter et à réclamer des comptes, vous êtes marron. Et en plus, vous risquez l’excommunication si vous osez faire un esclandre.

Vous trouverez les chiffres exacts et la liste des généreux donateurs (dont certains ont été, entre temps, déclarés suppressifs et excommuniés) ici.

Le 21 juin, parution du livre de Marty Rathbun, What Is Wrong With Scientology? (Littéralement, Qu’est qui déconne en scientologie ?) Mark « Marty » Rathbun est l’ancien bras droit de Miscavige et dirigeait le réseau des Inspecteurs Généraux de RTC. Il est également auditeur et a personnellement audité des stars telles que Tom Cruise. Rathbun s’est enfui de la Sea Org en 2004 et a lancé en 2009 un blog intitulé « Movin’ on Up a Little Higher » – un blog très populaire qui a reçu des millions de visiteurs. Dans son livre, Marty décrit ce qu’est la scientologie et détaille toutes les altérations que Miscavige a apportées à la technologie spirituelle de LRH dans le but de la rendre inefficace et d’obliger les paroissiens à dépenser de plus en plus d’argent. Le livre de Marty n’a pas encore été traduit en français mais il semblerait que de bonnes âmes s’y soient attelées. Nous vous tiendrons au courant.

Le 22 juin, Marty Rathbun publie sur son blog un compte rendu rédigé en 2003 par Karen Hollander (ex-présidente du Celebrity Centre International). Ce compte rendu fait état d’un clash entre Diana Hubbard Horwich (fille aînée de LRH) et le Chef Suprême, David Miscavige. Petit résumé : lors des festivités annuelles de l’anniversaire du Maiden Voyage (voyage inaugural) du Freewinds (le paquebot où les paroissiens qui ont fini OT VII vont faire OT VIII), Alain Frank Rosenberg, le gourou du CC Paris, avait préparé un speech dans lequel il disait, grosso modo, que c’était grâce à Miscavige que le CC Paris avait atteint la taille de Saint Hill. En relisant le speech de Rosenberg, Diana a viré ces remerciements serviles, estimant qu’ils étaient déplacés. L’affaire est remontée jusqu’aux aux oreilles du Dictateur Mégalo qui a fait un caca nerveux et a purement et simplement écarté Diana des festivités. Il faut savoir que Miscavige et la famille Hubbard, ça n’a jamais été le grand amour. Nous y reviendrons un jour dans ce blog. Juste à titre d’exemple, dans la dernière édition de Science de la Survie, la dédicace de LRH à Diana qui figurait dans toutes les éditions précédentes a purement et simplement disparu.

Le 24 juin, Wendy Honnor, scientologue australienne, médaillée de l’IAS en 2004 pour son travail en Tasmanie en tant que ministre volontaire, annonce publiquement qu’elle quitte la secte. A notre connaissance, elle est la première personne médaillée de l’IAS à quitter l’église de Miscavige. Nous encourageons vivement Michel Raoust et Frédéric Grossmann à faire de même.

Le 29 juin, une information incroyable nous parvient, malheureusement noyée par la nouvelle du divorce Katie Holmes/Tom Cruise : Ron Miscavige senior, père de David Miscavige, et sa seconde épouse se seraient échappés de la base internationale de la Sea Org trois mois auparavant, suivis un mois plus tard par Roanne Leake, fille de Diana Hubbard et petite-fille de LRH. L’info est reprise début juillet par un certain nombre de médias, dont celui-ci (en anglais).

Ci-dessous, une photo de Roanne, enfant, lors d’un mariage en 1987.

Roanne

Le frère de David Miscavige, Ron junior (surnommé « Ronnie ») avait déjà quitté la scientologie en 2000 mais ne s’était jamais exprimé publiquement. (Aurait-il reçu un gros chèque ?)

Jenna Miscavige-Hill,  fille de Ronnie, et nièce du Chef Suprême, s’était à son tour enfuie de la base internationale en 2005 et s’est, depuis, exprimée publiquement à de nombreuses reprises sur la maltraitance des enfants au sein de la Sea Org. Cliquez ici et ici. (C’est en anglais.) Une biographie où elle raconte tout doit sortir le 5 février 2013.

Quant à Shelley Miscavige, la femme du dictateur, elle a disparu de la circulation. Personne ne sait où elle est. Est-elle enfermée dans quelque bâtiment secret de la Sea Org après avoir fait quelque chose qui a déplu à son charmant mari ? On pourra au moins lui reconnaître une aptitude, au petit despote : il sait faire le vide autour de lui.

Toujours le 29 juin, Katie Holmes prend Tom Cruise (et le monde entier) par surprise en demandant le divorce. S’ensuit une tempête médiatique mondiale qui va durer des mois. Holmes s’installe avec leur fille Suri à New York et l’inscrit dans une école catholique. Les conjectures vont bon train. Holmes aurait voulu échapper à l’emprise de plus en plus forte de la scientologie sur sa vie et sur celle de sa fille. Elle en aurait eu marre de voir Miscavige s’immiscer continuellement dans la vie de son couple. Il faut savoir que Miscavige et Cruise sont copains comme cochon et que le pauvre Tom ne jure que par son mentor, à tel point qu’il en a fait son témoin lorsqu’il a épousé Holmes. D’après Tom, Miscavige est « l’être le plus compétent, le plus intelligent, le plus tolérant et le plus charitable qu’il ait rencontré, à part LRH ». Sa profession de foi est ici (en anglais).

Mais revenons au divorce. Cruise quitte en catastrophe l’Islande où il tourne un film et, sans doute conseillé par Miscavige, règle le divorce en onze jours – un record à Hollywood. En effet, il faut à tout prix éviter que Katie Holmes ne commence à s’épancher dans la presse et à baver sur la scientologie et Miscavige. Katie obtient la garde de Suri. Cruise est autorisé à voir sa fille régulièrement mais il n’a absolument pas son mot à dire pour ce qui est de son éducation. Bref, Suri ne sera pas élevée « scientologiquement ». Petit détail que relèveront les medias par la suite : comment se fait-il que Cruise ait le droit de voir sa fille et son ex alors que, normalement, selon les règlements de l’église, il doit rompre les liens avec Holmes puiqu’elle est désormais « suppressive » dans la mesure où elle a publiquement quitté la scientologie ? Pourquoi Cruise a-t-il droit à un traitement de faveur ? La réponse est évidente : Cruise est une super star et il est impératif, pour Miscavige, de le caresser dans le sens du poil. De toute façon, les règlements de la scientologie ne s’appliquent qu’à la plèbe, pas aux êtres supérieurs tels que Cruise et Miscavige.

A suivre…

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 2 – Chaud, chaud, le printemps sera chaud

Mars

Le 2 mars, en réponse à la contre-attaque de Debbie Cook, George Spencer, avocat de la scientologie, demande à ce qu’un jugement sommaire soit prononcé contre l’accusée, prétextant qu’elle a menti pendant l’audience préliminaire et qu’elle n’a fourni aucune preuve de ce qu’elle avancé.

Le 5 mars, Ray Jeffrey, avocat de Debbie Cook, réclame une audience préliminaire pour le jugement sommaire afin de pouvoir faire comparaître et enregistrer les dépositions de témoins susceptibles d’étayer les déclarations sous serment de sa cliente.

Le 8 mars, Marty Rathbun, ancien bras droit de Miscavige et ex-auditeur de Tom Cruise et autres VIP de la secte, publie la Liste de Correction de l’Éthique, une procédure que Miscavige n’avait jamais publiée car quiconque recevrait cette liste prendrait immédiatement conscience des dérives de la scientologie et de son Chef Suprême et demanderait des comptes. Vous trouverez cette liste ici. A noter que cette liste devait faire partie de Super Power.

Le 9 mars, nouveau revers pour la scientologie dans l’affaire Debbie Cook. Le juge fixe l’audience préliminaire pour le jugement sommaire au 7 mai, afin de laisser le temps à la défense de préparer son dossier. Ça s’annonce mal pour Miscavige & Co. qui ont placé les bureaux de Ray Jeffrey (l’avocat de Cook) sous surveillance.

Le 12 mars, Marty Rathbun publie un message des indépendants allemands annonçant que leur blog est reparti et reçoit de plus en plus de visiteurs depuis l’email de Debbie Cook. Vous trouverez ce message ici (en anglais). Et puisque nous y sommes, vous trouverez le blog des indépendants italiens ici (en italien) et celui des allemands ici (en allemand).

Le 14 mars, Marty Rathbun publie les stats de son blog depuis sa création en 2009 : six millions de visiteurs venant de 107 pays. La France est en neuvième position. Vous trouverez les stats ici.

Le 20 mars, un message est envoyé par l’église à un scientologue américain. En voici la traduction :

De: veroniquel@churchofscientology.net
à: (nom retiré volontairement pour préserver la vie privée du destinataire)
Sujet: Ton facebook
Date: Mardi, 20 mars 2012 04:59:31 +0000

Re-bonjour. As-tu reçu mon dernier email ? Je me suis dit qu’il n’était peut-être pas arrivé à destination. Je ne sais pas si tu es au courant alors je préfère te prévenir. Tu as un SP déclaré sur ton compte facebook. Son nom est Debbie Jean Cook. Si tu veux l’enlever de ton compte facebook mais que tu as besoin d’aide pour le faire, n’hésite pas à me contacter. Envoie-moi un email et je t’aiderai. ARC, Veronique

Scientologues, vous êtes en sécurité. La police de la scientologie veille sur vous.

 Avril

Le 4 avril, Tony Ortega met en ligne une longue interview de Mike Rinder, ancien directeur d’OSA Int. (OSA = Office of Special Affairs – le service d’espionnage de la scientologie). Rinder décrit en détail les conditions de vie du Trou, les violences auxquelles étaient soumis les dirigeants que Miscavige y avait enfermés, ainsi que son évasion de la Sea Org en 2007. On y apprend également que David Miscavige est directement responsable du décès, en 1995, de Lisa McPherson (morte d’une embolie pulmonaire à Flag après une détention de 17 jours) car c’est lui qui avait C/Sé ses dossiers. Cette interview avait disparu de la circulation mais elle a été récupérée il y a deux jours. Vous la trouverez ici (en anglais).

Le 15 avril, apparition d’un nouveau site : www.idleorgs.com. Ce site montre que les orgs idéales ne sont pas si idéales que ça, n’en déplaise à Mister Miscavige, et que « l’expansion sans précédent » de la scientologie n’est qu’un mensonge éhonté.

Le 24 avril, nouveau coup de tonnerre. La scientologie renonce à poursuivre Debbie Cook et son mari. Un accord à l’amiable est conclu, dont la clause principale est que jamais plus ils ne parleront publiquement de la scientologie. Autrement dit, la secte a acheté leur silence. Combien Debbie Cook et son mari ont-ils touché ? Mystère. Sans doute plusieurs millions de dollars. Toujours est-il qu’ils quittent rapidement leur maison au Texas, la mettent en location et s’en vont couler des jours heureux tout d’abord aux Antilles, puis au Mexique. Vous trouverez leurs carnets de voyage ici.

 Mai

Le 13 mai, Lisa Marie Presley, fille du King, et scientologue de longue date, sort le single « You Ain’t Seen Nothing Yet » (Vous n’avez encore rien vu), extrait de son nouvel album Storm and Grace. Les paroles de la chanson laissent entendre que Lisa Marie a quitté la scientologie, comme semble l’indiquer l’emploi, dans les paroles, d’un mot tel que « suppressive ». Jusqu’ici, la fille du King n’a fait aucune déclaration publique sur le sujet. Vous trouverez la vidéo ici. Et les paroles ici. L’album comprend d’autres chansons dans lesquelles Lisa Marie exprime son désenchantement.

Le 15 mai, diffusion sur Arte d’un documentaire très instructif sur OSA, la branche des services secrets de la scientologie. Cliquez ici et ici. La vidéo est en deux parties et dure 90 minutes. Et, surtout, elle est en français.

A suivre…

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 1

En 2012, la fin du monde n’a pas eu lieu, mais la scientologie de David Miscavige a connu les heures les plus noires de son histoire.

Voici, mois par mois, un sommaire des faits marquants qui ont ébranlé la secte.

Janvier

 Le 1er janvier, coup de tonnerre ! 10 000 scientologues reçoivent un email de Debbie Cook, ex-capitaine de Flag pendant 17 ans, retirée de l’église depuis 2007. Dans cet email, Debbie Cook elle dénonce les dérives du Chef Suprême, David Miscavige. Elle l’accuse, entre autre, de pomper tout le fric des fidèles pour des projets insensés, comme l’édification de nouvelles cathédrales hi-tech (appelées « organisations idéales ») et d’avoir totalement dénaturé les écrits de L. Ron Hubbard, le fondateur de la scientologie. Dans cette lettre ouverte, Cook demande aux scientologues de revenir aux enseignements originaux d’Hubbard et de remettre en question la politique d’extorsion de Miscavige. Cet email se propage comme une traînée de poudre sur le Web avant d’être repris par les médias américains. Bientôt, le monde entier est au courant. Vous trouverez la lettre de Debbie Cook ici.

Le 9 janvier, Tony Ortega, du Village Voice, publie des dizaines de photos du bâtiment de Super Power, à Clearwater en Floride, à proximité de Flag. Démarrée en 1998, la construction de ce bâtiment n’est toujours pas terminée. Au cours des 15 dernières années, Miscavige a extorqué plus de 150 millions de dollars à ses paroissiens pour construire ce monstrueux édifice, mélange kitchissime de néo-gothique et de Star Trek. Dans la LRH ED (directive exécutive de LRH) du 17 décembre 1978, Hubbard avait annoncé que Super Power sortirait dans les six prochaines semaines, soit en janvier ou février 1979. On attend toujours. De plus, Hubbard ne mentionne nulle part que Super Power implique la construction d’un bâtiment hi-tech avec des salles d’audition spéciales remplies de machines bizarroïdes. Lorsqu’on regarde les photos de certaines salles d’audition, on pense immédiatement à des chambres d’implants. Le bâtiment ouvrira-t-il ses portes un jour ? Mystère. Des milliers de généreux donateurs ont payé pour recevoir Super Power. Or, il n’y a toujours pas de personnel technique « qualifié » pour administrer les procédés. Bref, les pauvres gogos qui ont balancé cent ou deux cent mille dollars pour avoir la primeur de Super Power revu et corrigé par Miscavige risquent encore d’attendre longtemps. C’est probablement mieux pour eux. Pour les photos, cliquez ici.

Le 31 janvier, la $cientologie attaque Debbie Cook en justice pour avoir, avec son email, enfreint les clauses de confidentialité qu’elle a signées lorsqu’elle a quitté l’église. Les avocats de l’église obtiennent une ordonnance restrictive provisoire interdisant à Cook de faire des déclarations publiques jusqu’à l’audience préliminaire, laquelle est fixée au 9 février à San Antonio, Texas, où réside Debbie Cook. Comme nous le verrons plus loin, l’église de Miscavige vient de commettre une bourde monumentale.

 Février

Le 2 février, la cour d’appel de Paris condamne le Celebrity Centre Paris et sa librairie, SEL, à 600 000 euros d’amende pour escroquerie en bande organisée. Alain Frank Rosenberg, le gourou du Celebrity Centre, écope de deux ans de prison avec sursis et de 30 000 euros d’amende. Trois autres responsables se prennent des peines de prison avec sursis, ainsi que des amendes. Tout ce beau monde se pourvoit en cassation. Le verdict est attendu début 2013.

Le 9 février, lors de l’audience préliminaire du procès de Debbie Cook, énorme retour de bâton pour la $cientologie, dont la stratégie agressive lui explose à la figure. Boum ! C’est le début du cauchemar. Dans un premier temps, nous apprenons que Cook et son mari ont dû signer, avant de quitter l’église, un long document qui les oblige à garder le silence sur tout ce qu’ils ont observé durant les années où ils ont travaillé dans la Sea Org (l’organisation maritime – organisation paramilitaire de la $cientologie dans laquelle on s’engage pour un milliard d’années). En échange de la signature de ce document et de leur silence, Cook et son mari ont reçu chacun un chèque de cinquante mille (50 000) dollars – une somme inouïe, car tout scientologue qui quitte la Sea Org se retrouve généralement à la rue avec ses yeux pour pleurer. L’église, pour bien enfoncer le clou, réclame à Debbie Cook 300 000 dollars de dommages et intérêts. Sous serment, Cook déclare alors qu’elle n’a rien révélé de confidentiel dans son email. Elle a juste cité le fondateur et énuméré des faits observables par tous les scientologues. Et si l’email a été répandu dans les médias et sur le Web, elle n’y est pour rien. Toujours sous serment, elle explique alors pourquoi elle a quitté l’église et accepté l’argent du silence : parce qu’elle si elle ne l’avait pas fait, l’église ne l’aurait jamais laissé partir, ni elle, ni son mari. Pourquoi ? Parce qu’au QG du management de l’église, David Miscavige, le Chef Suprême, a instauré un goulag appelé The Hole (Le Trou) où les plus hauts cadres de la scientologie sont enfermés et torturés, mentalement et physiquement. Pour voir la déposition de Debbie Cook avec des sous-titres français, cliquez ici.

Le 10 février, suite au témoignage de Debbie Cook, les avocats de la $cientologie font machine arrière et renoncent à demander une ordonnance définitive qui garantirait le silence de Cook jusqu’au procès car ils estiment que le mal est fait. Ainsi se termine l’audience préliminaire.

La vidéo de Debbie Cook déclarant sous serment avoir été torturée et avoir vu d’autres cadres de l’église s’être fait torturer fait le tour du monde.

Le 14 février, en Australie, l’émission « Today Tonight » diffuse un reportage sur Shane Kelsey, un jeune homme de 21 ans qui s’était échappé de la Sea Org deux ans auparavant après 13 ans de calvaire. Jugez plutôt. Le père et la mère de Shane, scientologues dévoués, avaient rejoint la Sea Org dans la banlieue de Sydney alors que leur fils avait 6 ans. Shane partage un dortoir avec 11 autres enfants et voit ses parents une fois par semaine. A l’âge de 8 ans, Shane signe un contrat d’un milliard d’années avec la Sea Org. Il travaille 35 heures par semaine. Sa scolarité, au sein du groupe, est réduite à la portion congrue. Il apprend surtout à suivre les règles militaires de la Sea Org. Un jour, son père, Adrian, quitte la Sea Org et la scientologie. Voici Shane tout seul avec une mère qu’il voit rarement. A 14 ans, sa scolarité est interrompue et il est assigné aux cuisines où il travaille 100 heures par semaine, sans aucun jour de congé, pour le mirifique salaire hebdomadaire de 35 dollars (30 euros). Shane découvre que les « mauvais » membres de la Sea Org sont envoyés au RPF (Rehabilitation Project Force), au sous-sol, où ils vivent dans des conditions précaires (le sol est en terre battue). Shane, quant à lui, vit dans un garage. Un jour, le garage est inondé suite à une tempête. Shane doit déménager. On le met dans un cagibi de deux mètres carrés. Finalement, en 2010, son père, rongé par le remords, l’aide à s’enfuir. Shane a alors 19 ans. Il n’a jamais été sur internet, il n’a jamais regardé la télé, écouté la radio ou lu des journaux, il n’a jamais été au cinéma et n’a jamais lu de livres autres que les livres de scientologie. Le reportage complet (en anglais) est disponible ici

Le 29 février, la chaîne américaine ABC diffuse une interview de Debbie Cook et un reportage sur la $cientologie dans son émission « Nightline ». C’est ici (en anglais).

Le 29 février, Debbie Cook et son mari attaquent à leur tour la $cientologie en justice pour, entre autre, avoir été emprisonnés et torturés et avoir été ostracisés auprès de la communauté scientologue. En tout, il y a douze chefs d’accusation contre l’église. Si ce procès a lieu, David Miscavige et d’autres super cadres de l’église pourraient être appelés à la barre. L’affaire se corse.

A suivre…