2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 3 – L’été meurtrier – Deuxième partie

Juillet

Le 3 juillet, Alexander Jentzsch, 27 ans, est trouvé mort dans sa chambre par son beau-père OT VII. Le jeune homme souffrait d’une pneumonie et on lui avait prescrit de la méthadone. Le rapport du médecin légiste publié le 11 septembre conclura à une mort accidentelle par overdose.

Alexander Jentzsch était le fils de Heber Jentzsch, ex-président de l’église de scientologie internationale, et de Karen de la Carrière, OT VII, Classe XII.

Heber, figure célèbre et populaire de la scientologie, a disparu de la circulation depuis 2004. Officiellement, il est toujours président de l’église, sauf qu’il n’occupe plus ce poste depuis qu’il a été enfermé dans le Trou par Miscavige. Il est âgé de 77 ans.

Karen, Classe XII personnellement formée par LRH, épouse Heber  en 1978 alors que tous deux sont déjà membres de la Sea Org depuis plusieurs années. Heber est nommé président de l’église internationale en 1982.

En 1984, ils ont un fils, Alexander.

Sous la pression de Miscavige, Heber et Karen divorcent à la fin des années 80.

En 1990, Karen quitte la Sea Org en bon standing (elle démissionne en suivant la procédure établie par LRH) et emmène son fils avec elle.

Lorsqu’Alexander a 10 ans, des recruteurs de l’église font le forcing pour qu’il réintègre la Sea Org. Comme Heber est d’accord, Karen cède, à contrecœur. Voilà donc Alexander de retour parmi l’élite de la secte. Durant la décennie qui suit, il voit rarement son père et appelle souvent sa mère pour lui dire à quel point son père lui manque.

En 2007, Alexander est marié et sa femme Andrea est enceinte. Mais quand on travaille pour la Sea Org, on n’est pas censé avoir d’enfants. La pression est mise sur le couple pour forcer Andrea à avorter. La jeune femme finit par obtempérer.

En 2010, Andrea est à nouveau enceinte. Cette fois-ci, le couple décide de garder l’enfant et démissionne de la Sea Org. Alexander, par piston, trouve du travail à Dallas dans une boîte appartenant à des scientologues. Andrea fait une fausse couche.

Entre temps, Karen, inquiète pour Heber dont elle n’a plus aucune nouvelle, commence à s’exprimer publiquement sur sa disparition. C’est très mal vu. Finalement, Karen envoie un email à des milliers de scientologues pour annoncer son départ de l’église. Elle est immédiatement déclarée suppressive (excommuniée). OSA ordonne à Alexander de couper les ponts avec elle, ce qu’il fait.

Alexander est victime d’un accident de voiture à Dallas. L’accident lui laisse des séquelles et il se fait régulièrement prescrire des antidouleurs. Puis, il perd son travail alors que son couple commence à battre de l’aile. N’ayant nulle part où aller, il est recueilli par ses beaux-parents en Californie. Il ne peut contacter ni son père (injoignable) ni sa mère (excommuniée). Il contracte une pneumonie. Il meurt dans son lit durant la nuit du 2 au 3 juillet 2012.

Au matin du 3 juillet, son beau-père entre dans la chambre d’Alexander pour voir comment il va. Il constate que son gendre est mort. Il conduit alors un enfant à l’école, revient et, finalement, appelle la police, puis OSA.

Karen n’apprend la mort de son fils que le 5 juillet – par des amis. Personne, dans l’église, n’a cru bon de la prévenir. Ben non, puisque Karen est suppressive. Elle demande à voir le corps de son fils mais cela lui est refusé par Andrea et la belle-famille (la loi californienne le leur permet). Karen n’aura même pas le droit d’assister aux funérailles de son fils – pour lesquelles on sortira vite fait Heber du Trou histoire de montrer au monde qu’il va bien et qu’il a été un bon père.

Finalement, Karen et quelques amis organiseront un service funéraire privé à la mémoire d’Alexander sur un bateau de plaisance.

L’histoire d’Alexander Jentzsch a fait le tour du monde et le moins qu’on puisse dire, c’est que la scientologie n’en est pas sortie grandie.

Le 6 juillet, nous apprenons que la mission israélienne d’Haifa TOUTE ENTIÈRE (staff + paroissiens – 40 personnes) vient d’annoncer publiquement son départ de l’église de Miscavige. Du jamais vu. Vous trouverez un article de quatre pages très complet ici (en anglais). Cette mission, dirigée par un couple d’OT qui ont été excommuniés, annoncera quelques semaines plus tard que tous les niveaux de la scientologie, y compris les niveaux d’OT, sont à la disposition des paroissiens. Haifa devient donc la première org avancée du Moyen-Orient. L’org idéale de Tel Aviv est inaugurée en grandes pompes le 21 août 2012 par David Miscavige. Tous ceux qui seront mécontents des services de Tel Aviv auront toujours la possibilité d’aller à Haifa.

Le 19 juillet, Stacy Dawn Murphy, une jeune femme de 20 ans, meurt d’une overdose à Narconon Arrowhead, en Oklahoma. C’est le troisième décès à Arrowhead en neuf mois. Vous trouverez un reportage de Fox News 25 ici et ici (en anglais et en deux parties).

C’est un nouveau coup dur pour le réseau Narconon, dont l’antenne québecquoise avait été fermée par les services sociaux du Québec le 17 avril 2012. Les parents de Stacy Dawn Murphy engageront des poursuites en justice en octobre 2012, rapidement imités par deux autre familles. Arrowhead se retrouve donc avec trois procès sur les bras. Un blog (en anglais) consacré à Stacy Dawn peut être visité ici.

Le problème pour le réseau Narconon, c’est qu’il est coiffé par le top management de la scientologie, même si celui-ci prétend le contraire. Sous la dictature de Miscavige, Narconon, comme les églises, s’est transformé en machine à fric. Gagner du pognon est devenu plus important qu’aider les patients à s’en sortir. De plus, la plupart des employés de Narconon ne sont pas qualifiés pour s’occuper de toxicomanes. Ce qui est triste, c’est qu’au départ, Narconon était une entreprise valable qui affichait de bons résultats. Quelque part, en chemin, les choses se sont graduellement dégradées. Tout cela, bien sûr, s’inscrit dans la lente destruction des travaux de Hubbard amorcée il y a un peu plus de trente ans par le chef ecclésiastique de l’église, celui dont il vaut mieux ne pas prononcer le nom sous peine d’avoir une furieuse envie de vomir.

Le 28 juillet, Tony Ortega publie une très longue et passionnante interview de John Brousseau. Cliquez ici et ici (c’est en anglais).

Membre de la Sea Org pendant 33 ans, John Brousseau a réussi à s’échapper de la base internationale en Californie au terme d’une évasion rocambolesque. Nous y reviendrons peut-être un jour dans ce blog.

Vous allez nous dire : mais qui diable est John Brousseau ? Eh bien, il a été le chauffeur de LRH pendant quelques mois avant que ce dernier ne disparaisse de la circulation en 1980. Il a été le beau-frère de Miscavige qu’il connaît peut-être mieux que personne. Il a customizé des motos et des voitures pour Tom Cruise. Il a conçu un hangar à avions pour le même Tom Cruise. Il a dirigé les rénovations du Freewinds et, enfin, il a sécurisé le Trou où Miscavige avait enfermé le top management. Dégoûté par Miscavige et ce qu’était devenue la Sea Org, Brousseau s’est évadé en 2010. Pour ceux qui lisent l’anglais, l’interview dont nous avons donné les liens un peu plus haut regorge d’anecdotes fascinantes sur LRH, Miscavige et Cruise.

Août

Le 2 août, Tony Ortega publie une liste des cadres du top management enfermés dans le Trou par Miscavige. Attention : La liste se trouve à la fin de l’article. Certains d’entre vous reconnaîtront sans doute des gens que vous avez connus.

Le 29 août, le centre Narconon de Géorgie se retrouve sous le feu des projecteurs pour avoir fait croire à un tribunal qu’il avait une licence d’hébergement. Or, il n’avait qu’une licence qui l’autorisait uniquement à avoir des patients logés à l’extérieur du centre. Les conditions dans lesquelles les patients sont logés et traités remontent à la surface, ainsi que la mort, en 2008, de Patrick Desmond venu traiter son alcoolisme et dont la famille attaque désormais Narconon en justice. L’affaire est en cours et le Narconon Géorgie est maintenant menacé de fermeture. Voir le reportage de WSBTV (en quatre parties et en anglais) ici, ici, ici et ici.

A suivre…

Un article de Melina : Le maillon faible

J’ai pris mes distances il y a quelques années avec l’Eglise de Scientologie après m’y être impliquée douze ans, y compris comme membre du personnel. Je me suis éloignée pour des raisons que j’explique dans cet article, sans pour autant verser dans l’extrémisme inverse et en tentant de rester objective et factuelle.

Quand on parle de Scientologie, il faut distinguer :

1. Ron Hubbard.
2. Sa philosophie, sa doctrine.
3. L’organisation de la Scientologie.
4. Les scientologues.

1. Ron Hubbard : personnage haut en couleurs, charismatique, brillant mais aussi mythomane et paranoïaque selon sa principale biographie non-autorisée.

Les biographies officielles de l’Eglise le présentent comme une sorte de sur-homme… c’est ridicule. Même lui ne se présentait pas ainsi. Libre à chacun d’apprécier ou non le personnage.

2. Ses écrits : là encore, on adhère ou pas. Tout ce que je peux dire pour l’avoir vu de mes propres yeux c’est qu’il y a des choses qui fonctionnent, tant dans l’aspect « thérapie » que dans le domaine, moins connu, du management.

Je reviendrai sur le 3 plus bas.

4. J’ai connu personnellement au moins 200 à 300 Scientologues au cours de ces douze ans. A la fois en tant que simple adepte, mais surtout comme membre du personnel où j’occupais des postes de contact avec les membres de la Scientologie. De ce que j’ai pu observer, ce sont des gens plutôt bien dans l’ensemble. Ils veulent améliorer les choses et s’améliorer eux-mêmes, mais autant ils peuvent être vigilants sur les dérives de notre société, autant ils manquent de sens critique vis-à-vis de leur propre organisation et surtout de leurs dirigeants à qui ils ont tendance à accorder une confiance aveugle. J’irai jusqu’à dire que j’ai vu des esprits brillants faire preuve d’une naïveté infantile sur certains sujets.

C’est le point 3 qui est la cause de la situation critique actuelle. Et si une investigation devait être lancée, c’est dans cette direction qu’il faudrait chercher.

Tout d’abord, ce qui rend à moitié dingues les gens qui ont subi un préjudice à cause de la Scientologie, c’est qu’elle nie systématiquement ses erreurs et ses fautes. La ligne directrice est : ça vous est arrivé ? Tant pis pour vous, vous en êtes probablement responsable. Si vous vous montrez menaçant(e), on vous proposera un arrangement financier plutôt que d’aller en justice.

La responsabilité de l’Eglise devrait être engagée plus souvent lorsqu’il y a des drames. Il faudrait, pour cela que l’appareil judiciaire soit moins stupide et les parties civiles mieux préparées aux procès.

Parce que, côté scientologue, un procès se prépare avec une minutie chirurgicale et les meilleurs avocats sont engagés.

Perdre un procès est inacceptable pour l’Eglise, car une décision défavorable faisant jurisprudence pourrait marquer le début de la fin.

Les gens qui dirigent l’Eglise sont persuadés d’avoir raison. Eux-mêmes vivent dans un univers relativement protégé et coupé de la société civile. Mais les Scientologues (n°4) paient très cher le prix des erreurs de leurs dirigeants.

Ce sont eux qui se font blacklister sur internet, eux qui perdent leur emploi, leur réputation et leurs clients à cause de l’image déplorable de la Scientologie qu’ils subissent sans l’avoir nécessairement causée.

Est-ce que la Scientologie, en tant qu’organisation, viole la loi ?

Je suis étonnée, par exemple, que l’inspection du travail n’ait pas réussi à coincer les organisations françaises en requalifiant le contrat de membre du personnel en contrat de travail.

Il y a lien de subordination, contraintes horaires, durée globale, pénalisation de l’employé en cas de rupture anticipée et rémunération. C’est un angle possible.

Il est clair que si les employés des Eglises l’étaient conformément au droit social français, ces organisations perdraient du jour au lendemain 80% de leur personnel faute de pouvoir les payer et d’assumer leurs charges sociales.

L’autre point délicat est directement en relation avec l’argent : il fut un temps où les Scientologues étaient poussés à s’endetter par les « conseillers-orienteurs » (ceux qui vendent livres et services) pour financer leurs achats.

Il y aurait beaucoup à dire là-dessus, y compris que c’est contraire aux règlements internes de l’Eglise, mais les connaissent-ils seulement ?

J’ai connu des Scientologues surendettés, ayant fait des fausses déclarations à différents organismes de crédit pour obtenir des prêts qui leur auraient été refusés s’ils avaient joué franc-jeu. Je ne sais pas si cela se pratique toujours. Espérons que non.

Un autre point faible concerne la justice interne en Scientologie. Je devrais écrire la « non-justice ». Je m’explique : il est interdit de poursuivre un autre Scientologue en justice, devant les tribunaux de votre pays, sous peine d’exclusion. Vous devez obligatoirement passer par la justice interne, tant pour les affaires privées que professionnelles.

Le problème est que cette fonction n’est pas assurée correctement : incompétence, absence de professionnalisme confinant à l’irresponsabilité, coût trop élevé, délais interminables et décisions discutables transforment cette justice interne en parodie.

Le fait qu’une communauté X ou Y propose (facultativement) un service de médiation entre ses membres n’est pas choquant en soi. Ce qui l’est, c’est de rendre cette procédure obligatoire et de la confier à des personnes incompétentes. Interdire ou dissuader un citoyen d’assigner un autre citoyen en justice parce qu’ils sont tous les deux Scientologues revient à le priver d’un droit fondamental. C’est anormal.

Il est clair que si la Scientologie n’est pas capable de se réformer par elle-même, il faudra que les Etats l’y obligent par l’application stricte du droit.

Melina
Ex-membre de l’Eglise de Scientologie pendant 12 ans, dont deux et demi comme membre du personnel.

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 3 – L’été meurtrier – Première partie

Oui, un été particulièrement meurtrier pour l’église de Miscavige. En fait, il s’est passé tellement de choses durant l’été 2012 que nous sommes obligés de publier cet article en deux parties. C’est parti !

Juin

Le 2 juin, apparition d’un nouveau site qui dénonce l’escroquerie de Super Power. Démarré en 1993, le projet Super Power avait déjà rapporté, en 2011, 178 millions de dollars pour un coût actuel estimé à 80-100 millions. Bénéfice net : 80 millions minimum. Non seulement LRH n’avait jamais parlé de construire un giga bâtiment, mais Super Power devait arriver dans les Orgs Avancées début 1979. Le plus gros gag dans tout ça, c’est que les donateurs signent un papier selon lequel leurs donations ne sont pas remboursables (souligné dans l’image ci-dessous). Là, on pouffe.

Autrement dit, on vous prend votre blé et vous n’avez aucune garantie que le bâtiment ouvrira un jour. Et si, au bout de quelques années, vous commencez publiquement à vous impatienter et à réclamer des comptes, vous êtes marron. Et en plus, vous risquez l’excommunication si vous osez faire un esclandre.

Vous trouverez les chiffres exacts et la liste des généreux donateurs (dont certains ont été, entre temps, déclarés suppressifs et excommuniés) ici.

Le 21 juin, parution du livre de Marty Rathbun, What Is Wrong With Scientology? (Littéralement, Qu’est qui déconne en scientologie ?) Mark « Marty » Rathbun est l’ancien bras droit de Miscavige et dirigeait le réseau des Inspecteurs Généraux de RTC. Il est également auditeur et a personnellement audité des stars telles que Tom Cruise. Rathbun s’est enfui de la Sea Org en 2004 et a lancé en 2009 un blog intitulé « Movin’ on Up a Little Higher » – un blog très populaire qui a reçu des millions de visiteurs. Dans son livre, Marty décrit ce qu’est la scientologie et détaille toutes les altérations que Miscavige a apportées à la technologie spirituelle de LRH dans le but de la rendre inefficace et d’obliger les paroissiens à dépenser de plus en plus d’argent. Le livre de Marty n’a pas encore été traduit en français mais il semblerait que de bonnes âmes s’y soient attelées. Nous vous tiendrons au courant.

Le 22 juin, Marty Rathbun publie sur son blog un compte rendu rédigé en 2003 par Karen Hollander (ex-présidente du Celebrity Centre International). Ce compte rendu fait état d’un clash entre Diana Hubbard Horwich (fille aînée de LRH) et le Chef Suprême, David Miscavige. Petit résumé : lors des festivités annuelles de l’anniversaire du Maiden Voyage (voyage inaugural) du Freewinds (le paquebot où les paroissiens qui ont fini OT VII vont faire OT VIII), Alain Frank Rosenberg, le gourou du CC Paris, avait préparé un speech dans lequel il disait, grosso modo, que c’était grâce à Miscavige que le CC Paris avait atteint la taille de Saint Hill. En relisant le speech de Rosenberg, Diana a viré ces remerciements serviles, estimant qu’ils étaient déplacés. L’affaire est remontée jusqu’aux aux oreilles du Dictateur Mégalo qui a fait un caca nerveux et a purement et simplement écarté Diana des festivités. Il faut savoir que Miscavige et la famille Hubbard, ça n’a jamais été le grand amour. Nous y reviendrons un jour dans ce blog. Juste à titre d’exemple, dans la dernière édition de Science de la Survie, la dédicace de LRH à Diana qui figurait dans toutes les éditions précédentes a purement et simplement disparu.

Le 24 juin, Wendy Honnor, scientologue australienne, médaillée de l’IAS en 2004 pour son travail en Tasmanie en tant que ministre volontaire, annonce publiquement qu’elle quitte la secte. A notre connaissance, elle est la première personne médaillée de l’IAS à quitter l’église de Miscavige. Nous encourageons vivement Michel Raoust et Frédéric Grossmann à faire de même.

Le 29 juin, une information incroyable nous parvient, malheureusement noyée par la nouvelle du divorce Katie Holmes/Tom Cruise : Ron Miscavige senior, père de David Miscavige, et sa seconde épouse se seraient échappés de la base internationale de la Sea Org trois mois auparavant, suivis un mois plus tard par Roanne Leake, fille de Diana Hubbard et petite-fille de LRH. L’info est reprise début juillet par un certain nombre de médias, dont celui-ci (en anglais).

Ci-dessous, une photo de Roanne, enfant, lors d’un mariage en 1987.

Le frère de David Miscavige, Ron junior (surnommé « Ronnie ») avait déjà quitté la scientologie en 2000 mais ne s’était jamais exprimé publiquement. (Aurait-il reçu un gros chèque ?)

Jenna Miscavige-Hill,  fille de Ronnie, et nièce du Chef Suprême, s’était à son tour enfuie de la base internationale en 2005 et s’est, depuis, exprimée publiquement à de nombreuses reprises sur la maltraitance des enfants au sein de la Sea Org. Cliquez ici et ici. (C’est en anglais.) Une biographie où elle raconte tout doit sortir le 5 février 2013.

Quant à Shelley Miscavige, la femme du dictateur, elle a disparu de la circulation. Personne ne sait où elle est. Est-elle enfermée dans quelque bâtiment secret de la Sea Org après avoir fait quelque chose qui a déplu à son charmant mari ? On pourra au moins lui reconnaître une aptitude, au petit despote : il sait faire le vide autour de lui.

Toujours le 29 juin, Katie Holmes prend Tom Cruise (et le monde entier) par surprise en demandant le divorce. S’ensuit une tempête médiatique mondiale qui va durer des mois. Holmes s’installe avec leur fille Suri à New York et l’inscrit dans une école catholique. Les conjectures vont bon train. Holmes aurait voulu échapper à l’emprise de plus en plus forte de la scientologie sur sa vie et sur celle de sa fille. Elle en aurait eu marre de voir Miscavige s’immiscer continuellement dans la vie de son couple. Il faut savoir que Miscavige et Cruise sont copains comme cochon et que le pauvre Tom ne jure que par son mentor, à tel point qu’il en a fait son témoin lorsqu’il a épousé Holmes. D’après Tom, Miscavige est « l’être le plus compétent, le plus intelligent, le plus tolérant et le plus charitable qu’il ait rencontré, à part LRH ». Sa profession de foi est ici (en anglais).

Mais revenons au divorce. Cruise quitte en catastrophe l’Islande où il tourne un film et, sans doute conseillé par Miscavige, règle le divorce en onze jours – un record à Hollywood. En effet, il faut à tout prix éviter que Katie Holmes ne commence à s’épancher dans la presse et à baver sur la scientologie et Miscavige. Katie obtient la garde de Suri. Cruise est autorisé à voir sa fille régulièrement mais il n’a absolument pas son mot à dire pour ce qui est de son éducation. Bref, Suri ne sera pas élevée « scientologiquement ». Petit détail que relèveront les medias par la suite : comment se fait-il que Cruise ait le droit de voir sa fille et son ex alors que, normalement, selon les règlements de l’église, il doit rompre les liens avec Holmes puiqu’elle est désormais « suppressive » dans la mesure où elle a publiquement quitté la scientologie ? Pourquoi Cruise a-t-il droit à un traitement de faveur ? La réponse est évidente : Cruise est une super star et il est impératif, pour Miscavige, de le caresser dans le sens du poil. De toute façon, les règlements de la scientologie ne s’appliquent qu’à la plèbe, pas aux êtres supérieurs tels que Cruise et Miscavige.

A suivre…

L’Âge d’Or des sec checks

LRH a dit, et beaucoup d’auditeurs ont pu le vérifier :

« L’électromètre ne doit pas être utilisé pour apporter une preuve, car il ne réagit pas aux mensonges avec les personnes de type criminel et peu importe combien il est vital et fiable en tant qu’accessoire en audition, il n’est pas toujours valable dans la détection de crimes ou d’actions. Il peut réagir sur l’innocent agité et ne pas le faire sur le coupable impitoyable. La raison en est qu’il est inopérant pendant les ruptures d’ARC sévères, ce qui est souvent la situation des parties intéressées. » 

(Livre d’éthique, page 341, paragraphe « Les preuves »)

Force est de reconnaître que cette donnée s’applique à certaines personnes qui, bien qu’étant sur OT 7, ont, par exemple, escroqué des dizaines et dizaines de scientologues via une combine frauduleuse à la Bernard Madoff.

De fait, pourquoi continuer à submerger les OT de sec check puisque les vrais malhonnêtes passent de toute façon à travers les mailles ?

Administrer de lourds sec check aux OT qui avancent vers la causalité semble avoir un tout autre but que l’éthique. Mais lequel ?

L’argent ! Et ce, par la vente excessive d’intensives + hébergement & repas obligatoires pendant des semaines à Flag.

Administrer des sec checks à des gens qui avancent bien met la santé de nos OT en péril.  En d’autres termes, les OT qui font des gains sur 7 sont généralement extérieurs et stables (c’est le but). Sauf qu’ils sont contraints d’arrêter leur solo auditing tous les six mois pour aller à Flag où ils sont brusquement introvertis par des dizaines de questions (à flux unique) dont certaines reflètent la totale paranoïa de RTC.

LRH dit dans le livre Histoire de l’Homme, page 87 :

« Si l’auditeur n’équilibre pas l’overt par le motivateur, s’il s’attarde sur un côté et insiste trop, s’il réveille pour de bon la somatique, il risque de se retrouver avec un thêta clair avant l’heure : un corps, en face de lui, qui ne respire plus. »

Le fait est que certains OTs ont été submergés d’angoisses après ce régime policier brutal et introvertissant. Administrer des sec checks à des OT qui marchent bien revient à mettre du vinaigre dans du lait. Le mélange ne se fait pas. C’est ainsi que des maladies incurables se sont déclarées, que des OT sont morts et que certains se sont suicidés.

Et vous n’allez pas le croire : même les OT8 reçoivent un sec check après avoir attesté le dernier niveau du Pont. Ce niveau, censé donner naissance à un être neuf, éthique et capable, devrait finir en feu d’artifice pour la personne qui vient d’attester. Détrompez-vous ! Cela finit en interrogatoire serré. Demandez aux OT8 que vous connaissez si ce n’est pas vrai. Cette suspicion de crimes au dernier niveau du Pont a tendance à montrer que l’être, pour RTC, est fondamentalement mauvais et qu’il le restera, même avec la vérité révélée.

Fort heureusement, des OT intègres ont redressé vaillamment la tête et ont dit « NON ».

NON aux arbitraires, NON aux out-tech, NON à l’introversion, NON à la money motivation et NON à la dévalorisation de l’état d’OT.

Cette protestation légitime a été considérée comme un violent camouflet par le petit gourou qui a multiplié les étiquettes SP bien au-delà des 2,5% !

Ces opposants à la dictature de RTC ont été excommuniés et l’église a propagé des rumeurs sur eux avec la sinistre complicité d’OSA.

Allez-vous encore longtemps accepter les buts matérialistes de David Miscavige ? Sa politique de sanction des OT ? Son obsession malsaine de l’argent ? Allez-vous accepter encore longtemps d’être sa vache à lait ? Son ambassadeur mercantile chargé de traire vos petits camarades scientologues ?

L’âge d’or de la tech est l’âge du VEAU D’OR, l’âge de l’idolâtrie matérialiste (orgs idéales).

Mesdames et messieurs les OT et les pré-OT, secouez-vous !

Thétanos

 

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 2 – Chaud, chaud, le printemps sera chaud

Mars

Le 2 mars, en réponse à la contre-attaque de Debbie Cook, George Spencer, avocat de la scientologie, demande à ce qu’un jugement sommaire soit prononcé contre l’accusée, prétextant qu’elle a menti pendant l’audience préliminaire et qu’elle n’a fourni aucune preuve de ce qu’elle avancé.

Le 5 mars, Ray Jeffrey, avocat de Debbie Cook, réclame une audience préliminaire pour le jugement sommaire afin de pouvoir faire comparaître et enregistrer les dépositions de témoins susceptibles d’étayer les déclarations sous serment de sa cliente.

Le 8 mars, Marty Rathbun, ancien bras droit de Miscavige et ex-auditeur de Tom Cruise et autres VIP de la secte, publie la Liste de Correction de l’Éthique, une procédure que Miscavige n’avait jamais publiée car quiconque recevrait cette liste prendrait immédiatement conscience des dérives de la scientologie et de son Chef Suprême et demanderait des comptes. A noter que cette liste devait faire partie de Super Power.

Le 9 mars, nouveau revers pour la scientologie dans l’affaire Debbie Cook. Le juge fixe l’audience préliminaire pour le jugement sommaire au 7 mai, afin de laisser le temps à la défense de préparer son dossier. Ça s’annonce mal pour Miscavige & Co. qui ont placé les bureaux de Ray Jeffrey (l’avocat de Cook) sous surveillance.

Le 12 mars, Marty Rathbun publie un message des indépendants allemands annonçant que leur blog est reparti et reçoit de plus en plus de visiteurs depuis l’email de Debbie Cook. Vous trouverez ce message ici (en anglais). Et puisque nous y sommes, vous trouverez le blog des indépendants italiens ici (en italien) et celui des allemands ici (en allemand).

Le 14 mars, Marty Rathbun publie les stats de son blog depuis sa création en 2009 : six millions de visiteurs venant de 107 pays. La France est en neuvième position. Vous trouverez les stats ici.

Le 20 mars, un message est envoyé par l’église à un scientologue américain. En voici la traduction :

De: veroniquel@churchofscientology.net
à: (nom retiré volontairement pour préserver la vie privée du destinataire)
Sujet: Ton facebook
Date: Mardi, 20 mars 2012 04:59:31 +0000

Re-bonjour. As-tu reçu mon dernier email ? Je me suis dit qu’il n’était peut-être pas arrivé à destination. Je ne sais pas si tu es au courant alors je préfère te prévenir. Tu as un SP déclaré sur ton compte facebook. Son nom est Debbie Jean Cook. Si tu veux l’enlever de ton compte facebook mais que tu as besoin d’aide pour le faire, n’hésite pas à me contacter. Envoie-moi un email et je t’aiderai. ARC, Veronique

Scientologues, vous êtes en sécurité. La police de la scientologie veille sur vous.

 Avril

Le 4 avril, Tony Ortega met en ligne une longue interview de Mike Rinder, ancien directeur d’OSA Int. (OSA = Office of Special Affairs – le service d’espionnage de la scientologie). Rinder décrit en détail les conditions de vie du Trou, les violences auxquelles étaient soumis les dirigeants que Miscavige y avait enfermés, ainsi que son évasion de la Sea Org en 2007. On y apprend également que David Miscavige est directement responsable du décès, en 1995, de Lisa McPherson (morte d’une embolie pulmonaire à Flag après une détention de 17 jours) car c’est lui qui avait C/Sé ses dossiers. Cette interview avait disparu de la circulation mais elle a été récupérée il y a deux jours. Vous la trouverez ici (en anglais).

Le 24 avril, nouveau coup de tonnerre. La scientologie renonce à poursuivre Debbie Cook et son mari. Un accord à l’amiable est conclu, dont la clause principale est que jamais plus ils ne parleront publiquement de la scientologie. Autrement dit, la secte a acheté leur silence. Combien Debbie Cook et son mari ont-ils touché ? Mystère. Sans doute plusieurs millions de dollars. Toujours est-il qu’ils quittent rapidement leur maison au Texas, la mettent en location et s’en vont couler des jours heureux tout d’abord aux Antilles, puis au Mexique.

 Mai

Le 13 mai, Lisa Marie Presley, fille du King, et scientologue de longue date, sort le single « You Ain’t Seen Nothing Yet » (Vous n’avez encore rien vu), extrait de son nouvel album Storm and Grace. Les paroles de la chanson laissent entendre que Lisa Marie a quitté la scientologie, comme semble l’indiquer l’emploi, dans les paroles, d’un mot tel que « suppressive ». Jusqu’ici, la fille du King n’a fait aucune déclaration publique sur le sujet. Vous trouverez la vidéo ici. Et les paroles ici. L’album comprend d’autres chansons dans lesquelles Lisa Marie exprime son désenchantement.

Le 15 mai, diffusion sur Arte d’un documentaire très instructif sur OSA, la branche des services secrets de la scientologie. La vidéo est en deux parties et dure 90 minutes.

A suivre…

2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 1

En 2012, la fin du monde n’a pas eu lieu, mais la scientologie de David Miscavige a connu les heures les plus noires de son histoire.

Voici, mois par mois, un sommaire des faits marquants qui ont ébranlé la secte.

Janvier

Le 1er janvier, coup de tonnerre ! 10 000 scientologues reçoivent un email de Debbie Cook, ex-capitaine de Flag pendant 17 ans, retirée de l’église depuis 2007. Dans cet email, Debbie Cook elle dénonce les dérives du Chef Suprême, David Miscavige. Elle l’accuse, entre autre, de pomper tout le fric des fidèles pour des projets insensés, comme l’édification de nouvelles cathédrales hi-tech (appelées « organisations idéales ») et d’avoir totalement dénaturé les écrits de L. Ron Hubbard, le fondateur de la scientologie. Dans cette lettre ouverte, Cook demande aux scientologues de revenir aux enseignements originaux d’Hubbard et de remettre en question la politique d’extorsion de Miscavige. Cet email se propage comme une traînée de poudre sur le Web avant d’être repris par les médias américains. Bientôt, le monde entier est au courant. Vous trouverez la lettre de Debbie Cook ici.

Le 9 janvier, Tony Ortega, du Village Voice, publie des dizaines de photos du bâtiment de Super Power, à Clearwater en Floride, à proximité de Flag. Démarrée en 1998, la construction de ce bâtiment n’est toujours pas terminée. Au cours des 15 dernières années, Miscavige a extorqué plus de 150 millions de dollars à ses paroissiens pour construire ce monstrueux édifice, mélange kitchissime de néo-gothique et de Star Trek. Dans la LRH ED (directive exécutive de LRH) du 17 décembre 1978, Hubbard avait annoncé que Super Power sortirait dans les six prochaines semaines, soit en janvier ou février 1979. On attend toujours. De plus, Hubbard ne mentionne nulle part que Super Power implique la construction d’un bâtiment hi-tech avec des salles d’audition spéciales remplies de machines bizarroïdes. Lorsqu’on regarde les photos de certaines salles d’audition, on pense immédiatement à des chambres d’implants. Le bâtiment ouvrira-t-il ses portes un jour ? Mystère. Des milliers de généreux donateurs ont payé pour recevoir Super Power. Or, il n’y a toujours pas de personnel technique « qualifié » pour administrer les procédés. Bref, les pauvres gogos qui ont balancé cent ou deux cent mille dollars pour avoir la primeur de Super Power revu et corrigé par Miscavige risquent encore d’attendre longtemps. C’est probablement mieux pour eux. Le Daily Mail a publié un article très complet sur le sujet avec des dizaines de photos du bâtiment.

Le 31 janvier, la $cientologie attaque Debbie Cook en justice pour avoir, avec son email, enfreint les clauses de confidentialité qu’elle a signées lorsqu’elle a quitté l’église. Les avocats de l’église obtiennent une ordonnance restrictive provisoire interdisant à Cook de faire des déclarations publiques jusqu’à l’audience préliminaire, laquelle est fixée au 9 février à San Antonio, Texas, où réside Debbie Cook. Comme nous le verrons plus loin, l’église de Miscavige vient de commettre une bourde monumentale.

Février

Le 2 février, la cour d’appel de Paris condamne le Celebrity Centre Paris et sa librairie, SEL, à 600 000 euros d’amende pour escroquerie en bande organisée. Alain Frank Rosenberg, le gourou du Celebrity Centre, écope de deux ans de prison avec sursis et de 30 000 euros d’amende. Trois autres responsables se prennent des peines de prison avec sursis, ainsi que des amendes. Tout ce beau monde se pourvoit en cassation. Le verdict est attendu début 2013.

Le 9 février, lors de l’audience préliminaire du procès de Debbie Cook, énorme retour de bâton pour la $cientologie, dont la stratégie agressive lui explose à la figure. Boum ! C’est le début du cauchemar. Dans un premier temps, nous apprenons que Cook et son mari ont dû signer, avant de quitter l’église, un long document qui les oblige à garder le silence sur tout ce qu’ils ont observé durant les années où ils ont travaillé dans la Sea Org (l’organisation maritime – organisation paramilitaire de la $cientologie dans laquelle on s’engage pour un milliard d’années). En échange de la signature de ce document et de leur silence, Cook et son mari ont reçu chacun un chèque de cinquante mille (50 000) dollars – une somme inouïe, car tout scientologue qui quitte la Sea Org se retrouve généralement à la rue avec ses yeux pour pleurer. L’église, pour bien enfoncer le clou, réclame à Debbie Cook 300 000 dollars de dommages et intérêts. Sous serment, Cook déclare alors qu’elle n’a rien révélé de confidentiel dans son email. Elle a juste cité le fondateur et énuméré des faits observables par tous les scientologues. Et si l’email a été répandu dans les médias et sur le Web, elle n’y est pour rien. Toujours sous serment, elle explique alors pourquoi elle a quitté l’église et accepté l’argent du silence : parce qu’elle si elle ne l’avait pas fait, l’église ne l’aurait jamais laissé partir, ni elle, ni son mari. Pourquoi ? Parce qu’au QG du management de l’église, David Miscavige, le Chef Suprême, a instauré un goulag appelé The Hole (Le Trou) où les plus hauts cadres de la scientologie sont enfermés et torturés, mentalement et physiquement. Voici une vidéo de la déposition de Debbie Cook avec des sous-titres français.

Le 10 février, suite au témoignage de Debbie Cook, les avocats de la $cientologie font machine arrière et renoncent à demander une ordonnance définitive qui garantirait le silence de Cook jusqu’au procès car ils estiment que le mal est fait. Ainsi se termine l’audience préliminaire.

La vidéo de Debbie Cook déclarant sous serment avoir été torturée et avoir vu d’autres cadres de l’église s’être fait torturer fait le tour du monde.

Le 14 février, en Australie, l’émission « Today Tonight » diffuse un reportage sur Shane Kelsey, un jeune homme de 21 ans qui s’était échappé de la Sea Org deux ans auparavant après 13 ans de calvaire. Jugez plutôt. Le père et la mère de Shane, scientologues dévoués, avaient rejoint la Sea Org dans la banlieue de Sydney alors que leur fils avait 6 ans. Shane partage un dortoir avec 11 autres enfants et voit ses parents une fois par semaine. A l’âge de 8 ans, Shane signe un contrat d’un milliard d’années avec la Sea Org. Il travaille 35 heures par semaine. Sa scolarité, au sein du groupe, est réduite à la portion congrue. Il apprend surtout à suivre les règles militaires de la Sea Org. Un jour, son père, Adrian, quitte la Sea Org et la scientologie. Voici Shane tout seul avec une mère qu’il voit rarement. A 14 ans, sa scolarité est interrompue et il est assigné aux cuisines où il travaille 100 heures par semaine, sans aucun jour de congé, pour le mirifique salaire hebdomadaire de 35 dollars (30 euros). Shane découvre que les « mauvais » membres de la Sea Org sont envoyés au RPF (Rehabilitation Project Force), au sous-sol, où ils vivent dans des conditions précaires (le sol est en terre battue). Shane, quant à lui, vit dans un garage. Un jour, le garage est inondé suite à une tempête. Shane doit déménager. On le met dans un cagibi de deux mètres carrés. Finalement, en 2010, son père, rongé par le remords, l’aide à s’enfuir. Shane a alors 19 ans. Il n’a jamais été sur internet, il n’a jamais regardé la télé, écouté la radio ou lu des journaux, il n’a jamais été au cinéma et n’a jamais lu de livres autres que les livres de scientologie. Voici le reportage complet (en anglais).



Le 29 février, la chaîne américaine ABC diffuse une interview de Debbie Cook et un reportage sur la $cientologie dans son émission « Nightline ». 

Le 29 février, Debbie Cook et son mari attaquent à leur tour la $cientologie en justice pour, entre autre, avoir été emprisonnés et torturés et avoir été ostracisés auprès de la communauté scientologue. En tout, il y a douze chefs d’accusation contre l’église. Si ce procès a lieu, David Miscavige et d’autres super cadres de l’église pourraient être appelés à la barre. L’affaire se corse.

A suivre…

 

Pourquoi ce blog ?

Depuis 30 ans, David Miscavige, « chef ecclésiastique » de la scientologie, orchestre la destruction systématique et calculée de la philosophie fondée par L. Ron Hubbard. Sous sa dictature, la scientologie est devenue une secte. Sous sa dictature, la scientologie est devenue un mouvement paramilitaire international dont la seule préoccupation est L’ARGENT.

Beaucoup de scientologues et de non scientologues francophones ne parlent pas l’anglais. Il existe actuellement des centaines de sites consacrés à la scientologie. Beaucoup sont des mines d’informations. Ce blog publiera les informations les plus importantes en français sans tabou ni censure. Comme il ne nous est pas possible de TOUT traduire, il nous arrivera assez souvent de fournir les liens de sites anglais afin que vous ayez la source de l’info.

Nous vous demandons de ne pas prendre les infos publiées sur ce blog pour argent comptant. Faites-vous votre propre opinion. Si vous n’êtes pas d’accord, exprimez-vous. Inscrivez-vous sur le blog et faites entendre votre voix. Vous pouvez utiliser un pseudo ou votre vrai nom. C’est comme vous voulez.

Ce blog a plusieurs objectifs :

1)    Dévoiler les crimes de Miscavige et de ses complices, avec l’espoir qu’un jour ils seront condamnés par la justice des hommes.

2)    Démontrer que la technologie d’amélioration spirituelle mise au point par L. Ron Hubbard a été tellement dénaturée par Miscavige qu’elle est devenue dangereuse et nocive ou, au mieux, inefficace.

3)    Donner la parole aux individus que l’église de Miscavige a trompés, escroqués, humiliés ou rejetés. Scientologues et ex-scientologues, utilisez ce blog pour vous exprimer librement. Dites-nous ce que vous avez observé ou vécu. Chaque jour, partout dans le monde, des milliers de scientologues anonymes et d’ex-scientologues font état de leurs griefs sur différents sites internet.

4)    Dénoncer cette monstruosité appelée la « déconnexion » qui détruit les familles et les amitiés. La déconnexion est l’obligation pour un scientologue de rompre les liens avec toute personne qui a été excommuniée par l’église. Si le scientologue refuse de rompre les liens, il est à son tour excommunié et perd tout espoir d’accéder à « la liberté totale » promise par la scientologie. Cette pratique cruelle et inhumaine a été proscrite par Hubbard en 1968. Miscavige l’a remise en place et renforcée. Désormais, tout scientologue qui remet ouvertement en question la politique instaurée par Miscavige est immédiatement excommunié et tous ses proches et amis scientologues reçoivent l’ordre de couper les ponts avec lui.

5)    Ouvrir un débat honnête et franc sur le sujet même de la scientologie. Il y a ceux qui ne croient plus à la scientologie, ceux qui sont contre, ceux qui pensent que Miscavige est un grand humaniste (si, si, il y en a !) et ceux qui estiment que la scientologie, non dénaturée, peut apporter d’énormes bienfaits. Tous les points de vue sont les bienvenus. Sachez cependant que nous ne publierons pas les lettres d’insultes ou les propos totalement hors sujet.

Comme le disait Ovide : Absit reverentia vero  Ne craignons pas de dire la vérité.

Je vous invite à naviguer dans ce blog. Vous y trouverez peut-être les réponses à certaines questions que vous vous posez.

Voltaire2003