8 réflexions sur « Arnaque idéale – Deuxième partie »

  1. C’est dingue. les membres payent des crédits pour avoir acheté ces immeubles délabrés pour lesquels ils doivent encore payer. Ils sont complètement débiles.
    Comme en France, où ils continuent à payer pour avoir un building qui va rassembler le CC et l’org. C’est à dire supprimer une org. Je souffre, j’ai envie de crier devant tant d’imbécilité.
    C’est horrible, la connerie humaine. Et c’est un petit morceau de la connerie qui nous touche. Mais le reste ? les situations aussi bêtes dont on n’est pas au courant.
    Les membres eux-mêmes ne sont pas au courant qu’ils se font arnaquer. Et les « anti » dénoncent Hubbard et sa tech. Mais qu’est-ce que ça à voir avec la tech de Hubbard ?
    De l’idiotie, les donateurs sont dans un abîme de connerie. Je parlais avec un qui a bien voulu me parler, il justifiait tout, contournait les illogismes, voulait rester fidèle, me reprochait d’avoir trahi, me trouvait dans l’erreur.
    C’est un vieux truc, la fidélité à son groupe (famille, nation ou religion) même quand ça n’a aucun sens. C’est comme ça que les gens vont à la guerre.
    Je suis révoltée, révoltée, révoltée… La connerie me révolte…

    1. Ce projet immobilier a 11 ans et les fonds n’ont toujours pas été réunis en France. Incroyable que cela n’interpelle pas ceux qui ont versé des milliers d’euros… Je posais la question à un public dernièrement, « oui le projet est toujours en cours ». Grand sourire. Et puis tout va bien, tout le monde (re)monte son pont et est très content.
      C’est comme s’ils occultaient le passé et l’avenir et étaient collés uniquement dans le présent. Ils ne voient pas que le projet a débuté il y a 11 ans ni qu’il faudra encore des années de rénovation pour l’adapter aux normes de RTC et le rendre opérationnel. Non, pour eux le projet a débuté le matin même et sera terminé en fin de journée. Ils recommencent toujours la même journée comme dans le film « un jour sans fin ». C’est ainsi qu’ils n’ont pas de déception et ne se posent aucune question. Ils sont comme un disque rayé.. C’est assez flippant.

  2. @ MA
    Sur ce point des org idéales, nous sommes bien en phase.
    Pour la tech… Elle serait certainement formidable si, mal appliquée, elle ne rendait pas aussi malade, voire pire comme disait Lrh lui-même. Il aurait été souhaitable qu’elle fut comme l’homéopathie ou la vitamine C, sans conséquence néfaste. Je me souviens qu’un staff de l’org avait pris 50 comprimés de 1000 mg en une seule journée pour rester sur poste malgré sa grippe (une folie entre nous !). Je ne sais plus s’il avait guéri plus vite, en tous les cas, il n’avait pas empiré.

    Une tech qui donne des gains et qui ne rend jamais malade (voire pire) si mal appliquée, voilà qui aurait été LA technologie du mental du 21ème siècle.
    Ce n’est pas le cas.

    Peut être que des chercheurs finiront par la mettre au point mais à ce moment là, nous vivrons mieux et plus vieux et serons confrontés à de nouveaux problèmes : l’énergie, la faim et la surpopulation.

    Un problème bien difficile à solutionner.

  3. La tech de Hubbard même appliquée sans grande compétence ne rend pas malade.
    Pour rendre un PC malade, il faut lui faire des mauvaises indications, l’opprimer. Ce n’est pas une action passive faite de manque de professionnalisme.
    Dans les années 70, les étudiants auditaient beaucoup, ils étaient qq fois pas très bons. Personne n’a été malade à cause de ça.
    Pour rendre un PC malade il faut accomplir une action vraiment suppressive à son encontre.
    L’altération de la tech par Miscavige est suppressive, et rend les PC ultra fâchés, désespérés et malades.

    1. Je me souviens d’une devinette qu’aucun adepte n’oserait plus poser de nos jours dans une org de peur de se prendre un KR :

      – Qu’est-ce qu’un milliardaire en scientologie ?
      – Un millionnaire !

      (ça nous faisait bien marrer à Flag !)

      La scientologie s’adresse principalement à ceux qui ont des « ruines », qui sont donc, ne nous voilons pas la face, bas de ton et ce, de façon chronique ou passagère.

      Ces gens dénouent leurs problèmes et restent fidèles à Lrh.

      Mais hélas, il y a ceux qui sont arrivés sans ruine, avec un cas en forme et qui ont été abîmés par des procédés qui ne les concernaient pas. Ceux là râlent un max et encore plus quand on leur dit que la sciento peut les réparer. Genre, tu es passé sous un rouleau compresseur ? Bon et bien, je vais repasser une fois sur toi et tu verras, ça ira beaucoup mieux.
      L’idée même de reprendre les boîtes leur donne des angoisses.

      Voilà c’est tout, pas la peine de se mettre en surchauffe comme dit Emile. La scientologie s’adresse à des gens qui ont des ruines et ne s’adresse pas à ceux pour qui tout allait bien en premier lieu.

      1. A ceci prêt qu’il faut être suffisamment haut de ton pour être conscient de sa ruine. Désolé de contredire, mais tout le monde à une ruine. Il a ceux qui en sont conscients, ceux qui ne veulent pas la voir, et ceux qui ont mis en place un « circuit » comme quoi tout va bien.
        As you like…

    2. « La tech de Hubbard même appliquée sans grande compétence ne rend pas malade. »

      … mais peut quand même engendrer des phobies diverses et variées, comme celle de la mort et de la maladie. J’en ai eu et j’en connais qui en ont aussi et qui n’en avaient pas avant de commencer en scientologie.

  4. Oui, c’est vrai, c’est possible. Mais c’est quand on audite des trucs non chargés. Les trucs qui prennent la tête, c’est des mauvaises indications, des trucs faux, la mauvaise charge. Quand c’est la bonne, on se sent mieux et ça va mieux. Mais tu as raison d’une certaine manière. La tech appliquée de travers, ça le fait pas.

Laisser un commentaire