A côté de la plaque !

Ces trois messages envoyés par l’org de Paris (Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie d’Île-de-France) en disent long sur l’état hallucinatoire dont souffrent  les scientologues radicaux. (Cliquez sur les images pour les agrandir.)

Une vie de couple heureuse en scientologie alors que l’on y détruit les familles ? Hum… Cherchez l’erreur.

« On peut y faire quelque chose. » (Traduction littérale de « Something can be done about it ».) Ce slogan à la syntaxe approximative encourage les scientologues à promouvoir la tech en appuyant sur des boutons « sociaux ».  Le problème, c’est que l’impact de la scientologie est proche du zéro absolu et que sa tech coûte la peau des fesses.

Et, pour finir, un message du médaillé de l’IAS, Frédéric Grossmann datant d’il y a deux ans.

« L’IAS constitue le seul vrai espoir d’apporter un changement sur cette planète. » Non, monsieur Grossmann, l’IAS ne fait RIEN pour cette planète. Depuis 30 ans que l’IAS existe, son impact sur la planète est nul. L’argent de l’IAS sert principalement à payer les avocats de l’église et à acheter le silence de ceux qui pourraient révéler les vilains secrets de la scientologie et de son chef suprême, David Miscavige. Réveillez-vous, monsieur Grossmann !