Il ne fait pas bon être scientologue en France

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Depuis quelques jours, la commune de Sainte-Feyre, dans la Creuse, est au centre d’une polémique qui démontre que, de nos jours, mieux vaut ne pas être associé de près ou de loin à la scientologie.

Jonny Jacobsen a envoyé à Tony Ortega un excellent compte-rendu de l’affaire.

En voici les grandes lignes :

La municipalité de Sainte-Feyre, commune d’environ 2300 habitants, avait entériné la vente d’un terrain de 8,7 hectares à un investisseur privé pour la construction de 80 pavillons destinés à une clientèle de retraités aisés.

Une semaine avant les élections municipales, le maire a fait machine arrière lorsque la liste d’opposition a fait valoir que derrière ce projet immobilier, il y avait un scientologue, Cyrille Pincanon, ainsi que les propriétaires du château de Sainte-Feyre, Marc et Odile Delomez.

Cyrille Pincanon avait témoigné au procès pour escroquerie perdu par la scientologie et affirmé qu’il avait progressé spirituellement et qu’il était fier d’appartenir à l’église. Dans une interview pour France Bleu, il dit que ce projet n’a rien à voir avec la scientologie, et on veut bien le croire.

Les Delomez, eux, tentent depuis quelque temps de vendre leur château mais ils ne trouvent pas preneur. Ce projet immobilier aurait pu les renflouer car, au départ, les 80 pavillons devaient être construits sur leurs terres, mais comme leur château est classé monument historique, la commission régionale du patrimoine s’y était opposée.

Vous trouverez des articles sur cette affaire ici, ici et ici.

La morale de cette histoire, c’est que la scientologie a tellement mauvaise réputation que se déclarer ouvertement scientologue est devenu rédhibitoire et peut faire capoter des projets qui n’ont rien à voir avec la scientologie.

Evidemment, les Moutons de la secte vont encore bêler à la persécution religieuse et continuer de fermer les yeux sur les dérives qui se déroulent pourtant chaque jour devant leur nez et qui sont à l’origine de l’hostilité dont ils sont l’objet.

En tant qu’indépendant, dites-vous à vos interlocuteurs que vous êtes un scientologue dissident qui met en pratique les écrits de L. Ron Hubbard ou jugez-vous plus sage de garder le silence ?