Morgues idéales : La pompe à pognon de la scientologie

Sous le règne de David Miscavige, le Parrain de l’organisation mafieuse qu’est devenue la scientologie, l’accent n’a été mis que sur deux choses : l’argent et la destruction. Les deux vont de pair.

Quel est le bilan de Miscavige ?

Il a certes rempli les caisses de son église mais, ce faisant,  il a volontairement détruit la scientologie en imposant aux auditeurs SA version de la technologie de l’audition (GAT I, GAT II, Fondements) et en les obligeant à tout réétudier de multiples fois pour qu’ils aient le droit de continuer à exercer. Depuis 1996, le nombre d’auditeurs a dégringolé de façon spectaculaire car qui a envie de passer des mois et des années à réétudier une version altérée de la scientologie pour récupérer un diplôme d’auditeur qui a été arbitrairement annulé ? Pire encore, les quelques auditeurs qui ont suivi les chemins de croix que sont GAT I et GAT II ont vu toutes leurs certitudes être ébranlées et n’utilisent plus la technologie de Hubbard, mais celle de Miscavige.

La destruction initiée par Miscavige ne s’arrête pas là. Elle touche tous les paroissiens et membres du personnel de l’église. Excommunications arbitraires, familles et amitiés brisées par l’obligation de couper les ponts avec les scientologues excommuniés, violations des droits de l’homme dans la Sea Org, incessantes levées de fonds agressives, tentatives d’annhilation d’ex-scientologues qui dénoncent les crimes et les dérives de l’église, la liste est longue.

Pourquoi toute cette destruction ?

Pour continuer à faire le l’argent.

Tout ce qui intéresse Miscavige, c’est le pouvoir. Et l’argent. Car sans argent, il n’y a pas de pouvoir.

Sans argent, impossible de dépenser des centaines de millions de dollars en dizaines d’avocats chargés de maintenir Miscavige à la tête de son église et de le soustraire à la justice.

Oui, Miscavige n’est rien d’autre qu’un simple chef mafieux cynique, violent, lâche et malfaisant – comme l’a été Al Capone à son époque.

Ses deux sources principales de pépettes sont l’IAS et les orgs idéales.

Les orgs idéales, désormais surnommées « morgues idéales » par les ex-scientologues et les critiques les plus virulents de la scientologie, sont la poudre aux yeux qui permet à Miscavige de convaincre ses ouailles que la scientologie connaît une expansion sans précédent.

Voici une liste de ses orgs dites idéales, dont la plupart, ne l’oublions pas, existaient déjà et ont tout simplement déménagé dans des locaux plus grands et plus luxueux : Berlin, Bruxelles, Buffalo, Cambridge (Ontario), Cincinnati, Clearwater (Floride), Dallas, Denver, Hambourg, Johannesbourg, Kaohsiung (Taïwan), Las Vegas, Londres, Madrid, Malmö (Suède), Melbourne, Mexico, Moscou, Nashville, New York, Padova (Italie), Phoenix, Portland, Pretoria, Québec, Rome, Seattle,  Tampa, Tel Aviv et Washington DC, sans oublier les orgs californiennes d’Inglewood, Los Angeles, Los Gatos, Orange County, Pasadena, Sacramento, San Francisco et San Jose.

Manquent dans cette liste toutes les orgs idéales qui ont été achetées mais qui sont à l’abandon et en attente de rénovation depuis des années, comme par exemple Chicago, Harare, Bulawayo, Auckland, Vancouver, Philadelphie (ville natale de Miscavige), Bâle ou Zurich. Et je ne parle même pas des orgs britanniques de Birmingham, Newcastle ou Manchester.

Quel est le point commun des orgs idéales qui ont été inaugurées en grande pompe ?

Elles sont vides.

La plupart comptent entre vingt et trente membres du personnel plus ou moins apathiques qui ne touchent pas le moindre salaire. Elles sont désertées par les scientologues. Le week-end, avec un peu de chance, vous trouverez une quinzaine de paroissiens en train d’étudier les Fondements. Quant aux nouveaux publics, ils ne sont pas plus de un ou deux, chaque semaine, à prendre un cours de division 6.

Il ya 10 jours, Mike Rinder a publié les statistiques mondiales, continent par continent, org par org. C’est très, très long, mais vous serez sans doute intéressé par les comptes-rendus et les stats de l’org de Paris et du CC Paris (vers le milieu de l’article).

Que remarquons-nous en lisant tous ces comptes-rendus ? Que l’accent est mis principalement sur les levées de fonds pour l’IAS, les orgs idéales et les programmes « sociaux ». Peu ou pas de « push » pour former des auditeurs, vendre des livres et attirer de nouveaux publics. Ces orgs en sont arrivées au point où, lorsqu’elles ont réussi à faire venir un ou deux nouveaux publics  ou qu’elles ont vendu dix ou vingt livres, considèrent cela comme un gigantesque accomplissement !

L’aveuglement des OT committees dépasse l’entendement et leur efficacité est proche du zéro absolu. C’était bien la peine de dépenser des centaines de milliers d’Euros pour devenir des homo novis capables de mener l’humanité vers des cimes plus élevées. En fait, ces OT committees ne sont que des VRP et des collecteurs d’impôts pour Miscavige. Ils n’ont plus qu’un seul objectif : ruiner les paroissiens et les empêcher de progresser sur le Pont. Et accessoirement, toucher des commissions sur l’argent collecté.

90% de ces orgs ne gagnent pas assez d’argent pour régler leur loyer à Int Landlord, pour payer les charges (taxe foncière, électricité, téléphone, papier toilettes, etc) et pour rémunérer les membres du personnel. Elles sont toutes renflouées par Int Landlord, sinon elles seraient obligées de mettre la clé sous la porte. Mais pour combien de temps encore ? Les réserves d’Int Landlord ne sont pas inépuisables et ne suffiront pas, à la longue, à maintenir une trentaine d’orgs sous perfusion.

Malgré cet état de choses catastrophique, les levées de fonds continuent partout dans le monde. Plus que jamais, les paroissiens sont exhortés à participer à l’achat ou à la rénovation de nouvelles orgs idéales qui, une fois ouvertes, demeureront désespérément vides comme toutes les autres. Le cynisme et la malhonnêteté de Miscavige, du management international et des cadres et des OT COmmittees qui dirigent localement les orgs ne connaissent pas de limites.

La preuve :

Quinn Bennett, une gamine de 10 ans vient de donner 100 000 dollars pour l’org idéale de Silicon Valley ! (Le statut d’Humanitarian équivaut à 100 000 dollars.)

On reste sans voix.

Cet « exploit » a été largment commenté ici et ici.

A quand des regs à la sortie des crèches et des maternités ?

Utiliser des enfants pour collecter de l’argent est non seulement méprisable mais c’est surtout le signe que les scientologues miscavigiens sont devenus des êtres dépravés dénués de tout sens moral.

Le slogan de cette pub se veut humoristique mais ne parvient qu’à être ridicule :

« Le Bon, la Brute et l’Idéal » ? Vraiment ?

Au secours !

Il y a, cependant, une part de vérité dans ce slogan : la scientologie miscavigienne est effectivement un monde de brutes sans foi ni loi.

Jusqu’à quand Al Miscavigione va-t-il pomper les adeptes comme le font les prostituées de l’org de Bulawayo ?

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de scientologues.

Et cela risque d’arriver plus vite qu’il ne l’imagine.