Miscavige dépense 26 millions de dollars pour 300 scientologues

En 2007, le dictateur Miscavige a prêté 10 millions de dollars à 0% d’intérêts  à l’église de scientologie d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, pour acquérir un bâtiment de prestige classé monument historique. Vous trouverez l’article complet (en anglais) ici.

Sept ans plus tard, le bâtiment était toujours à l’abandon.

Au dernier recensement réalisé en 2013, il y aurait 315 scientologues en Nouvelle-Zélande.

En novembre dernier, Mike Ferris, dirigeant de l’église en N.-Z., a annoncé que les rénovations allaient bientôt commencer et qu’elles étaient estimées à quelque 16 millions de dollars.

Sur ses 16 millions, environ 3,5 viendraient de donations de scientologues néo-zélandais. Le reste viendrait d’on ne sait quel compte de l’église (soit de l’IAS, soit d’International Landlord, l’organisme qui gère l’argent des orgs idéales).

Cet argent, bien entendu, sera prêté et non pas donné. Aucune org idéale au monde n’appartient à ses paroissiens. Ces orgs sont la propriété d’International Landlord et toutes sont dans le rouge et doivent des dizaine de millions à l’église. En fait, les orgs idéales constituent sans doute le modèle économique le plus aberrant de tous les temps. On dépense des sommes colossales pour des bâtiments vides abritant 30 à 60 membres du personnel qui se tournent les pouces et qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Leur problème principal : pas de nouveaux publics. Les dernières statistiques publiées par l’OT Committee de Valley Org en Californie confirment l’ampleur du naufrage :

Nombre de nouveaux venus sur un service de Div 6 – inchangé :  0

Nombre de personnes ayant commencé GAT 2, en baisse – il est passé de 6 à 4.

Nombre de livres vendus, en baisse –  il est passé de 7 à 2.

Nombre de pré-OT sur leur prochaine étape, en baisse – il est passé de 2 à 0

Nombre de clairs sur leur prochaine étape – inchangé :  1

Ces chiffres parlent d’eux mêmes, surtout quand on sait que la région couverte par Valley Org a l’une des plus fortes concentrations de scientologues dans le monde.

Mais revenons en Nouvelle-Zélande. A l’heure actuelle, l’église d’Auckland doit plus de 8,6 millions de dollars au management international.

Lorsque ce bâtiment sera rénové, il pourra sans problème abriter les 300 scientologues néo-zélandais si jamais ils devenaient SDF.

Et pendant ce temps, Paris, l’une des plus grandes capitales du monde, n’a toujours pas son org idéale.

Si Miscavige avait eu une concubine française, et non pas néo-zélandais (une dénommée Lou Henley-Smith issue d’une grosse famille scientologue d’Auckland), peut-être aurait-il fait un effort pour notre bonne vieille Ville Lumière. Une scientologue française pourrait-elle par pitié se sacrifier pour séduire le Dictateur et évincer Lou ? La patrie lui en serait éternellement reconnaissante.

En attendant, les gros donateurs français seront heureux d’apprendre qu’une partie de leur argent servira à financer, à l’autre bout du monde, une future morgue idéale destinée à une poignée de scientologues. Ça leur apprendra à perdre des procès et à être le seul pays au monde à avoir condamné LRH pour escroquerie. Dans l’univers de Miscavige, les Français sont sans doute un ramassis de suppressifs qui ne méritent pas d’avoir une org idéale.

Cela dit, avec 26 millions de dollars, Miscavige aurait pu former des milliers d’auditeurs. Ah, bling-bling, quand tu nous tiens…