Le clash des thétans



Le blog, tel qu’il existe actuellement, a montré ses limites.

En relisant les commentaires des deux derniers mois, je me suis rendu compte qu’ils tournaient en rond et que le débat n’évoluait pas.

D’un côté, il y a les partisans de la tech et de Hubbard. Pour eux, Hubbard, malgré ses défauts et ses mensonges, a œuvré pour le bien de l’humanité en développant une technologie (ou une thérapie) qui fonctionne à tous les coups lorsqu’elle est appliquée correctement. Si l’église de scientologie est devenue, depuis trente ans, une machine inhumaine uniquement motivée par l’argent, c’est la faute de son chef ecclésiastique, David Miscavige qui a totalement dénaturé et altéré la technologie de L. Ron Hubbard.

De l’autre côté, il y a les mécontents qui mettent plus ou moins, voire totalement, en doute la validité et l’efficacité de la tech et la légitimité scientifique et les motivations de L. Ron Hubbard.

Entre les deux, il y a ceux qui pensent qu’une partie de la tech est valable, qu’il faut faire le tri et que la scientologie, loin d’être LA solution aux problèmes de l’humanité, peut cependant, par certains aspects, contribuer à leur résolution.

Tout cela a donné lieu à un dialogue de sourds où chacun campe sur ses positions.

Deux choses, cependant, font l’unanimité : le dictateur Miscavige est un sociopathe qui doit être destitué et l’église de scientologie est devenue une organisation mafieuse qui doit être dissoute.

C’est déjà ça.

Mais pour ce qui est du sujet même de la scientologie, les points de vue sont parfois diamétralement opposés.

Les défenseurs de la technologie accusent ceux qui la remettent en question d’avoir des mots mal compris, de ne pas l’avoir étudié à fond, d’être implantés, de n’avoir pas un niveau de cas suffisamment élevé et même de s’opposer à la libération de l’humanité.

Les sceptiques accusent les défenseurs de la tech d’être intégristes, intolérants et hypnotisés.

Certains bloggeurs ont même affirmé que les commentaires négatifs de quelques-uns allaient dégoûter les gens de la scientologie et encourager les scientologues indécis à rester dans le giron de l’église.

Autrement dit, Voltaire2003 aurait peut-être dû censurer certains commentaires « enthêta ». Même à l’extérieur de l’église, les vieux principes « churchistes » qui nous ont fait quitter l’église ont la vie dure.

Il m’arrive souvent, en tant qu’administrateur et modérateur du blog, de passer une à deux heures par jour à lire les commentaires avant de les publier. A ce jour, j’ai lu et publié près de 3000 commentaires sans jamais censurer personne.

Il fallait que ce soit dit.

Voltaire2003