La sœur jumelle de David Miscavige arrêtée pour possession de marijuana et conduite en état d’ivresse

Un article du Tampa Bay Times vient de révéler que Denise Gentile, 53 ans, OT VI, et sœur jumelle de David Miscavige, le chef ecclésiastique de l’église de scientologie, a été arrêtée pour possession de marijuana et conduite en état d’ivresse.

Fin janvier 2013, une Dodge Durango noire est garée à côté d’une maison que la police de St. Petersburg, Floride, a dans le collimateur depuis pluseurs années car elle abrite des trafiquants de drogues. A 19 heures, la Dodge sort en marche arrière et manque de percuter une ambulance. Terrence Nemeth, le flic qui surveille la maison, ordonne à la conductrice de se garer et lui demande s’il peut fouiller sa voiture. Elle accepte. Sous le siège de la conductrice, il trouve 9 cigarettes de marijuana. La femme lui dit qu’elle ne comprend pas comment ces joints ont atterri là et que quelqu’un a dû les y mettre à son insu. Elle des difficultés d’élocution, elle éructe, elle sent l’alcool et ses yeux sont vitreux et injecté de sang.

Cette femme, c’est Denise Gentile, la sœur jumelle de David Miscavige. Elle est emmenée au poste.

La maison qu’elle a visitée, ainsi que deux autres maisons situées juste derrière, ont été achetées par son mari, Gerald Gentile, en 2005. Elles sont divisées en appartements et  occupées par des locataires que Denise vient voir une fois par mois pour encaisser les loyers. Un certain nombre de ces locataires sont des dealers. La police a déjà effectué des raids sur ces maisons en 2011 et 2012 et prévenu le couple Gentile que leurs propriétés étaient occupées par des dealers.

En interrogeant quelques locataires, la police découvre rapidement que Denise se fournissait chez ces dealers et se faisait payer les charges (eau, électricité, etc), non pas en espèces, mais en marijuana.

Denise traînait déjà un certain nombre de casseroles qui sont décrites en détail dans l’article du Tampa Bay Times, dont une faute professionnelle grave dans la société hi-tech  d’un scientologue, mais elle s’en était toujours sortie grâce à son lien de parenté avec le dictateur.

Après le livre de sa nièce et les départs de son frère et de son père, voilà le dictateur à nouveau en fâcheuse posture. Nul doute qu’il fera « disparaître » cette nouvelle affaire. Après tout, il dispose de fonds illimités gracieusement fournis par les pauvres hères qui peuplent son église.

Les nouveaux intégristes scientologues

Ça y est, c’est arrivé. Une douzaine d’Indépendants ont fondé la scientologie bis – une organisation enregistrée en Australie sous le nom de Milestone 2 Ltd.

Milestone 2 est une espèce de clone de l’église actuelle, mais en plus « démocratique ». Pour en faire partie, il faut une carte de membre (payante). Milestone 2 a également un comité de justice, des médiations (payantes) sous forme de cours de chapelain, des events et acceptera les donations spontanées.

Les écrits de LRH seront appliqués à la lettre pour tout ce qui sera considéré par Milestone 2 comme étant out-tech et out-éthique.

Marty Rathbun est d’ores et déjà déclaré SP, traître, néo-nazi, etc.

Pourquoi ?

Parce que c’est un vilain criminel qui a été le bras droit de Miscavige et qu’il ne pourra jamais expier ses fautes.
Parce qu’il a remis en question certaines PL de LRH telles que KSW 1 ou La Responsabilité des Leaders en affirmant qu’elles sont fascisantes.
Parce qu’il a dénoncé le système d’éthique et de justice de scientologie mis en place par LRH comme étant source de haine et de discrimination.
Parce qu’il a osé dire que le mythe entourant OT 3 était fantaisiste et relevait de la foi et non de faits vérifiables.
Parce qu’il affirme qu’il n’y a pas de niveaux supérieurs à OT VIII et que ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs.
Parce qu’il a osé dire tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas, à savoir que la technologie scientologique, tout en pouvant apporter énormément de bienfaits, n’était pas une fin en soi.

Lorsqu’on lit la lettre d’intention de Milestone 2, on s’aperçoit très vite qu’on a affaire à une nouvelle forme d’intégrisme scientologique dans lequel la parole d’Hubbard est parole d’évangile. Oh, bien sûr, Miscavige reste le SP n°1 à abattre, mais on est toujours dans la scientologie réactionnaire et fondamentaliste, une espèce de scientologie protestante et calviniste par opposition à la scientologie catholique de Miscavige/Borgia.

Parmi les fondateurs de Milestone 2, il y a un certain nombre de d’ex-Sea Orgs.

Apparemment, l’implant de groupe est toujours actif chez eux.

Comme le dit Karen de la Carrière dans un commentaire : « Plus jamais je ne ferai partie d’une religion ou d’une idéologie organisée. »

Je suis entièrement d’accord avec elle.

____________________________________

Mise à jour du 27 juin 2013.

Suite aux réactions virulentes de la grande majorité de la communauté indépendante, Milestone2 assouplit sa Consitution. (Merci à Harmonie d’avoir publié ce « scoop » dans les commentaires de cet article.)

Miscavige : « John Travolta est suppressif »

Lorsque le film « Terre : Champ de Bataille » (Battlefield Earth) est sorti et a fait un flop monumental, l’église de scientologie s’est empressée de dire qu’à aucun moment, il n’y avait eu ingérence de sa part pendant le tournage.

D’après Marty Rathbun, lors d’une interview donnée à Mark Bunker, c’est totalement faux. C’est Miscavige lui-même qui a supervisé directement le tournage.

Tous les jours pendant des mois, Miscavige reçoit les rushes (prises de vue avant le montage) et il les montre aux cadres supérieurs de la Sea Org (dont Marty faisait partie). Puis il saisit son dictaphone et donne des commentaires et des instructions pour chaque plan tourné.

Juste avant la sortie du film, Miscavige, Rathbun et quelques autres ont droit à une projection privée. Le dictateur est dithyrambique : c’est un chef-d’oeuvre absolu ! Dès la fin de la projection, il appelle John Travolta en lui disant que LRH serait fier de lui et que le film est époustouflant et que c’est ce qui pouvait arriver de mieux à la scientologie.

Deux jours après la sortie du film, le verdict tombe. Critiques et spectateurs s’accordent tous pour dire qu’il s’agit là du nanar du siècle.

Immédiatement, Miscavige oublie tout ce qu’il a dit, oublie qu’il a supervisé le tournage pendant des mois et prend ses distances avec le film et… John Travolta. C’est à cause de cet « enc… de JT » que la film fait un bide. Il dit à qui veut l’entendre que Travolta est un SP qui a saboté le film.

Peu de temps après, Tom Cruise va voir le dictateur et l’interroge sur Travolta et le film. Miscavige lui répond alors sans sourciller que si ça n’avait tenu qu’à lui, jamais il n’aurait sorti cette « merde » dans les salles. Il ajoute que JT a une situation out-éthique mais qu’on est en train de s’occuper de lui. Tom approuve avec ferveur.

Cette anecdote montre comment le dictateur fonctionne.

Mesdames et messieurs, veuillez applaudir l’homme le plus intelligent et le plus compatissant du monde (selon Tom Cruise) : Monsieur David Miscavige, le chef ecclésiastique de l’église de scientologie !

Voici une autre vidéo qui raconte la même histoire.

Pour terminer, lisez la déclaration hilarante du scénariste dans laquelle il s’excuse pour le film.

Les scientologues en guerre – Le documentaire de Channel 4

Diffusé hier soir sur la chaîne nationale anglaise Channel 4, le documentaire Scientologists at War mérite votre attention.

Si vous ne comprenez pas l’anglais, une partie des faits exposés dans ce documentaire ont été couverts dans ce blog. Cliquez ici et ici.

Dépêchez-vous de le regarder – il n’est pas certain qu’il reste longtemps sur YouTube.

Un petit bonus pour égayer ce blog.

La « justice » selon Miscavige – L’Âge d’Or de l’Excommunication

Il y a quelque jours, Mike Rinder a publié une enquête sur les excommunications de l’église au cours des dix dernières années. Les questions étaient les suivantes :

Comment avez-vous appris que vous étiez excommunié (déclaré) ?

–       Par un ami/une connaissance (rumeur circulant sur vous)

–       Verbalement, par un officiel de la scientologie

–       Par une lettre de l’église de scientologie

–       Par une déclaration officielle de l’église de scientologie comme quoi vous étiez suppressif (SP declare)

–       Autre

Nombre d’années en scientologie

Niveau d’audition

Niveau d’entraînement

Niveau d’entraînement administratif

Nombre d’années dans la Sea Org

Nombre d’années comme employé d’une org ou d’une mission

Mike Rinder a reçu 200 réponses et publié aujourd’hui les premiers résultats.

Voici donc le profil d’un excommunié de l’Âge d’Or des SP :

28 ans en scientologie : Actuellement, un SP excommunié a passé en moyenne 28 ans en scientologie. Il s’agit donc de quelqu’un qui savait ce qu’était la scientologie AVANT que Miscavige n’assoie son pouvoir. Si vous avez 28 ans de scientologie ou plus, vous êtes dans la catégorie de ceux qui ont le plus de chances d’être excommunié.

10 ans en tant que membre du personnel : C’est le nombre moyen d’années pour une personne excommuniée. Si vous travaillez comme membre du personnel depuis 10 ans ou plus, vous êtes probablement un SP « du nouvel âge ». Excommuniez-vous vous-même pour éviter au dictateur la tâche pénible d’avoir à le faire.

Clairs ou OT : Accrochez-vous, 71% des SPs excommuniés sont clairs et OT. 50% sont OT et 38% sont OT V ou au-dessus.

Auditeurs entraînés : 66% des SP déclarés sont des auditeurs entraînés, niveau 0 ou au-dessus. Si on inclut les personnes qui se sont co-auditées et celles qui ont audité avec un livre (Livre Un, Auto-analyse), on arrive à 72%. Parmi, ces auditeurs, il y a des Classe V grad’, des Classe VI et des Classe VIII. 21% sont Classe V Grad’ ou au-dessus.

Entraînement administratif : 72% des SP déclarés ont fait le Staff Statut II ou au-dessus. Sur les 200 réponses reçues, 14 SP déclarés ont fait l’OEC/FEBC et 13 autres le cours d’évaluateur des Data Series.

La statistique la plus parlante est celle du pourcentage de SP déclarés qui ont été membres du personnel : 83% d’entre eux ont travaillé dans une org, dans une mission ou dans la sea org, soit 167 personnes sur 200.

Sur les 200 personnes qui ont répondu à cette enquête, seules 32 ont reçu une déclaration SP officielle par écrit. Donc, si vous êtes excommunié, vous avez 16% de chances d’en être informé officiellement. Les 84% restants sont donc privés de tout recours et resteront excommuniés ad vitam æternam.

8,5% des personnes excommuniées en ont été informées par une lettre de l’église leur disant simplement qu’elles étaient déclarées et 11,5% en ont été informées verbalement par un officiel de l’église.

Autrement dit, 64% des personnes déclarées n’en ont jamais été informées par l’église et ont appris leur excommunication par un ami, un membre de la famille ou une connaissance (qui ont, bien sûr, immédiatement coupé les ponts).

Et dire que l’église se targue d’avoir le système de justice le plus avancé du monde…

Beaucoup de scientologues sont au courant de ces violations fondamentales des droits de l’homme au sein de leur église. Mais ils ne font rien. Ils ont trop peur des conséquences et, ce faisant, ils tuent la scientologie en tant que SUJET.

L’unique façon de mettre fin à cette pratique immonde, c’est de continuer à faire pression sur l’église et ses paroissiens pour qu’ils la bannissent à jamais car c’est la seule arme dont dispose le dictateur pour les contrôler.

Désarmons Miscavige !

____________________________________

Sur son blog, David St Lawrence a publié une lettre d’un membre du personnel d’une org américaine concernant les excommunications.

En voici un extrait :

Cette photo montre les ordres de déclaration (excommunication) reçus par mon org au cours des six derniers mois. Ce dossier fait plus de 300 pages.

Cela fait 4 ans que ça dure – au même rythme.

Grosso modo, ça fait 2500 personnes qui ont été excommuniées (déclarées) sur papier.

En admettant qu’il y a actuellement 40 000 scientologues actifs dans le monde, ça nous fait 6% de scientologues excommuniés perdus par l’église au cours des 4 dernières années.

J’ai remarqué que pour chaque scientologue déclaré dans mon org, 3 autres scientologues disparaissent dans la nature. (…)

Donc, ça fait 18% de scientologues supplémentaires qui ne sont plus là. (…)

A ce rythme, d’après mes calculs, si l’église perd 24% de ses paroissiens tous les 4 ans, il n’y aura plus personne dans 12 ans.

(…)

_____________________________________

Un article de Mike Rinder décrypte le nouveau système d’excommunication mis en place par le dictateur.

Avant, lorsque’un paroissien était excommunié, on affichait une feuille jaune (goldenrod) dans un endroit public de l’org ou de la mission afin de prévenir les paroissiens qu’un tel ou une telle avait commis des crimes qui avaient conduit à son exclusion. On y donnait tous les détails avec des preuves. Le paroissien excommunié recevait une copie de cette déclaration.

C’est désormais de l’histoire ancienne.

Comme le nombre de paroissiens mécontents qui quittent l’église augmente exponentiellement, il ne saurait être question d’afficher chaque semaine les excommunications car les paroissiens pourraient se demander pourquoi tant de gens sont soudain devenus « suppressifs ».

Donc, maintenant on excommunie en cachette. Si un paroissien demande pourquoi on ne voit plus un tel ou une telle depuis quelques mois, il lui est répondu que la personne a été excommuniée. Si le paroissien veut savoir pourquoi, on le convoque dans un bureau et on lui montre la feuille jaune du paroissien excommunié où sont énumérés tous ces « crimes » – souvent des généralités qui n’ont jamais été prouvées, du genre : « Il a rejoint un groupe d’apostats » ou « Il s’est ouvertement opposé au management en le dénigrant. » Ces déclarations se ressemblent toutes. C’est toujours plus ou moins le même texte. Seuls le nom de l’excommunié et la date changent.

Il arrive que le paroissien excommunié soit prévenu qu’il est désormais « suppressif », sous la forme d’une lettre avec l’en-tête : Senior Hubbard Communications Office. Dans cette lettre, le Justice Chief annonce à la personne qu’elle a été excommuniée pour les crimes surlignés dans la pièce jointe (HCOPL 7.3.1965RB I, republiée le 4.11.2001). Voir ci-dessous.

Là aussi, il s’agit juste de généralités. On surligne des crimes en jaune, mais on ne précise JAMAIS ce que la personne a vraiment fait, quand elle l’a fait, où elle l’a fait, etc, chose qu’Hubbard demande expressément dans la HCOPL du 2 juin 1965 – Comment rédiger un ordre d’éthique.

« When writing an Ethics Order, don’t ARC Break its readers by leaving out the data. Don’t create a mystery. Example of Wrong phrasing: “Woody McPheeters is declared a Suppressive Person. He stopped a student from coming on course.” That leaves out all the data. Leaves questions – Where did it happen? Is it in our area? What did he do? Who did he do it to? What’s the evidence? Correct Example: “WOODY McPHEETERS in Baltimore, U.S.A. is declared a Suppressive Person. On (date) he discouraged Fred Fairchild from taking the Saint Hill Course by writing to him lies about the course, well known by said McPheeters to be false statements. Evidence: Letter from McPheeters dated – – to – – now available in Ethics Files….

Don’t be unspecific or you leave people in a huge mystery. Ethics Orders are supposed to run group engrams out, not in!
Always put in what you know, nothing you don’t know, and only what you have evidence or witnesses for. Ethics Orders are issued on real data, not opinion. »

Dans la lettre ci-dessus envoyée à la personne excommuniée, on lui dit qu’elle peut faire les étapes de A à E pour réintégrer l’église et que la seule personne à qui elle peut s’adresser, c’est le International Justice Chief. Autrement dit, elle n’a plus le droit de communiquer avec les scientologues tant qu’elle n’a pas fait les étapes de A à E.

Cette façon de « rendre la justice » sans jamais exiber la moindre preuve nous renvoie aux heures glorieuses de mouvements totalitaires comme le stalinisme, le nazisme ou le maosime. On condamne arbitrairement sans aucune forme de procès.

Aux USA, cette pratique étant « religieuse », elle est difficilement attaquable.

En France, par contre, elle pourrait tomber sous le coup de la loi car ce n’est rien d’autre qu’une forme d’ostracisme. Qu’attend notre chère République, prétendu pays des droits de l’homme, pour mettre son nez là-dedans ?

La morgue idéale de Zurich

Achetée, il y a quatre ans pour 8 millions de dollars, la morgue de Zurich n’a toujours pas été rénovée malgré les 7 ou 8 millions de dollars supplémentaires extorqués entre temps aux paroissiens suisses.

En 2011, le dictateur annonçait sur le Freewinds que Zurich ressemblerait à ça :

En juin 2012, la morgue de Zurich ressemblait à ça :

Ce magnifique bâtiment est situé à 8 km du centre ville dans un environnement esthétique et zen peu fréquenté par les piétons, ce qui garantit que les paroissiens ne seront pas dérangés.

Et maintenant voici à quoi ressemble la morgue de Zurich aujourd’hui en 2013 :

Rien n’a changé. Toujours pas de rénovations en vue.

Scientologues, réjouissez-vous. Votre argent est bien dépensé. Gloire à David Miscavige !