Le flop de l’inauguration de la morgue idéale de Portland – Cet article est régulièrement mis à jour

Chers tous,

Vous trouverez l’article sur Portland après ces quelques réflexions..

J’avais sous-estimé la quantité de travail que requiert la gestion d’un blog tel que celui-ci.

Tout d’abord, il y a la collecte et la compilation des news. Cela demande énormément de temps.

Parfois, un travail complémentaire de traduction s’avère nécessaire.

Puis il y a la rédaction de l’article.

Et, finalement, une fois que l »article est publié, il y a la gestion (modération) des commentaires que je suis obligé de lire intégralement. Comme vous l’avez sans doute remarqué dans l’article précédent, certains commentaires sont extrêmement longs. Ce n’est pas une critique, juste une constatation. Cela prouve que les intervenants ont beaucoup à dire, ce qui est une très bonne chose.

Tout cela me prend beaucoup trop de temps et commence à empiéter sur toutes mes autres activités.

En conséquence, j’ai décidé de ralentir la cadence.

Je ne publierai plus qu’un ou deux articles par mois.

Bonne continuation à tous et merci de votre fidélité.

* * * * * *

 Hier avait lieu l’inauguration, par le dictateur, de l’org « idéale » de Portland.

Depuis deux ou trois semaines, les paroissiens de la côte ouest des USA étaient bombardés d’invitations à venir assister à cette inauguration « historique ». Pourquoi historique ? Parce que Portland avait été, en 1985, le lieu de la croisade qui avait permis à la scientologie d’éviter de débourser 39 millions de dollars à une ex-paroissienne qui la poursuivait en justice pour escroquerie et manipulation mentale. Le juge, sous la pression des scientologues, avait finalement débouté la plaignante.

Bref, Portland, rebaptisée « ville idéale » par le dictateur et ses sbires, symbolise la combattivité des scientologues  et leur refus de plier l’échine. Elle symbolise la défaite de « l’ennemi ». C’était là l’argument massue qui figurait dans les innombrables invitations envoyées à des milliers de paroissiens américains.

Apparemment, ça ne les a pas convaincus de venir.

Au lieu des deux ou trois milles personnes attendues, il ne s’en est présenté que 450, selon Jefferson Hawkins, un ex-paroissien devenu indépendant, qui a réussi à filmer l’inuaguration. Vous trouverez la vidéo ci-dessous (elle n’a pas de son).

Mark Bunker, un documentariste américain, qui  voulait filmer l’inauguration en a été empêché par des agents d’OSA qui lui ont collé la police sur le dos. OSA avait obtenu de la municipalité que quatre pâtés de maisons autour de l’org soient barrés par des cordons, au grand dam des habitants et des commerçants du quartier. Les positions anti-scientologie de Bunker sont bien connues des sbires d’OSA qui, fidèle à eux-mêmes, ont une fois de plus âprement combattu la liberté d’expression. Vous trouverez les vidéos des déboires de Mark Bunker ci-dessous.

Le communiqué de presse envoyé aux medias par l’église pour relater l’événement contenait les âneries habituelles (expansion sans précédent, etc) et dénombrait 2500 personnes présentes sur les lieux au lieu des probables 450.

Combien de paroissiens de Portland étaient vraiment présents ? Si l’on retire les membres du personnel de l’org et des orgs voisines, le personnel de la Sea Org (en vêtements civils), il ne doit pas en rester beaucoup.

Mais que les quelques paroissiens de Portland se réjouissent. Ils ont maintenant un magnifique bâtiment vide avec des charges mensuelles colossales et les collectes de fonds vont reprendre pour financer des campagnes de pub destinées à sortir leur bel édifice de non-existence. Le cauchemar ne fait que commencer.

Est-ce que le fiasco économique des orgs idéales va arrêter le dictateur ? Bien sûr que non. Dans le communiqué de presse, on nous annonce l’ouverture de nouvelles morgues un peu partout dans le monde.

Soit dit en passant, aucun élu local et fédéral n’était présent à l’inauguration, ce qui en dit long sur la réputation de plus en plus désastreuse de l’église. Les politiques l’évitent comme la peste.

L’empire du dictateur s’effondre lentement mais sûrement.

Dernière minute :

Dans son communiqué de presse, l’église a adjoint une photo visiblement remaniée avec photoshop afin de gonfler le nombre de personnes présentes.

La rangée de buissons et la rue ont été gommées et du public a été ajouté sous une pluie de confettis.

Explication détaillée ci-dessous.

Ce n’est pas la première fois que l’église bidouille une image d’inauguration.

MISE A JOUR : Ci-dessous, vous trouverez un extrait de ce que Mark Bunker a réussi à filmer. Lorsque les agents d’OSA se sont aperçus que Bunker avait trouvé un endroit d’où il pouvait filmer, ils ont baissé le son pour le discours du dictateur botoxé.

MISE A JOUR : Ce même week-end, le Dalaï Lama donnait une conférence à Portland devant une foule vingt fois plus nombreuse que celle de la morgue de Portland. Toute la presse et de nombreuses télévisions étaient présentes pour couvrir l’événement.

MISE A JOUR du 14 mai :

Pendant que le dictateur ouvre ses morgues idéales à coup de millions, il laisse tranquillement se désintégrer l’org de Vancouver, comme le montre la vidéo ci-dessous.

MISE A JOUR DU 15 Mai :

Comme je le disais plus haut, ce n’est pas la première fois que l’église bidouille une photo. Ci-dessous, vous trouverez une « photo » prise le 28 décembre 99 à Los Angeles pour la soirée de célébration des 50 premières années de la scientologie. C’est tellement mal retouché que c’est à hurler de rire. Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

MISE A JOUR n°2 du 15 mai :

Ci-dessous, vous trouverez un exttait de ce qu’a réussi à filmer Mark Bunker. Pendant que le dictateur parle, on entend Bunker dire à John Allender de ne pas toucher à sa caméra. Qui est John Allender ? C’est l’OT VIII qui a harcelé Marty Rathbun pendant 5 mois en 2011. La femme qui avait autorisé Bunker à filmer de chez elle a été obligée d’éconduire Allender non sans qu’il profère des menaces à son encontre. Un bel exemple de ce qu’est un OT VIII dans l’église du dictateur.

MISE A JOUR du 22 mai :

L’un des invités était le maire de Cornelius, petite ville de 11 000 habitants située à une cinquantaine de kilomètres de Portland. C’est comme si, pour l’inauguration de la morgue de Paris (qui fort heureusement ne verra jamais le jour), l’église avait invité le maire de Brie-Comte-Robert.