Luis Garcia va-t-il faire tomber la scientologie de Miscavige pour escroquerie ?

Fin janvier, Luis Garcia et sa femme, des ex-scientologues américains qui avaient versé plus de 1,3 millions de dollars à l’église de scientologie  (dont quelque 420 000 dollars pour le projet Super Power), ont attaqué cette dernière en justice pour escroquerie. L’un de leur douze chefs d’accusation était que malgré les nombreuses annonces publiques de Miscavige concernant l’ouverture imminente du building de Super Power, celui-ci était toujours fermé.

Début mars, les avocats de l’église ont alors tenté d’obtenir du juge James Whittemore qu’il déboute les Garcia et les oblige à passer par le système d’arbitration interne de la scientologie pour obtenir leur remboursement.

Les Garcia et leur avocat viennent de contre-attaquer en fisant valoir que le système d’éthique de la scientologie est fait de telle façon qu’un scientologue demandant un remboursement à l’église ne l’obtiendra jamais. En effet, dès qu’un scientologue demande son remboursement, il est automatiquement excommunié. Donc, lorsqu’il veut se rendre dans une église pour effectuer les étapes qui mènent au remboursement, on ne le laisse pas entrer puisqu’il est désormais persona non grata.

Pour étayer ses arguments, Luis Garcia a monté un dossier composé de nombreuses déclarations sous serment d’ex-scientologues proéminents qui confirment qu’obtenir son remboursement en scientologie est une quasi-impossibilité et un chemin de croix.

Parmi ces ex-scientologues, Marty Rathbun. Dans sa déclaration sous serment, Rathbun dit que, sur ordre de Miscavige, il a lui-même élaboré tout le système actuel qui rend les remboursements impossibles ou, au mieux, très difficiles. A cette déclaration, il joint toutes les HCO PL concernant le sujet.

Marty Rathbun, lorsqu’il était Inspecteur Général de RTC

Lorsque le juge lira ces HCO PL, sa réaction pourrait être violente.

Si les Garcia venaient à gagner ce procès, ils ouvriraient la voie à des centaines de scientologues et d’ex-scientologues qui aimeraient bien récupérer tout l’argent qu’on leur a extorqué.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de cette affaire qui s’annonce passionnante.

* * * * * *

En bonus, voici le lien de la lettre que Luis Garcia a envoyée à David Miscavige le 6 novembre 2010. Elle est en anglais.