Jenna Miscavige rejette la scientologie (et on la comprend)

Le mois dernier, devant la commission sénatoriale, concernant le livre de Jenna Miscavige-Hill, le « révérend » Eric Roux affirmait : « Dans ce que j’ai lu, il y a des choses absolument fausses, quand elle parle de son oncle. On est dans un contexte complètement américain, il n’y a qu’en France que ce livre a été traduit. Même aux Etats-Unis, il n’a pas le succès qu’il a en France. »

Faux. Le livre marche très bien aux USA. Et il a même été n°1 au Canada. Il a aussi été traduit en allemand.

Le 11 février dernier, un article de trois pages était publié dans le magazine américain People. Il faut savoir que ce magazine compte 46 millions de lecteurs. C’est le magazine américain le plus lu. C’est le genre de magazine qu’on trouve dans les salles d’attente des médecins et des dentistes, dans les salons de coiffure, etc. La durée de vie d’un numéro, après sa publication, se compte en mois.

Cet article est un véritable camouflet pour l’église de Miscavige car Jenna y est très claire : elle rejette la scientologie en bloc.

Sa seule source de bonheur, à l’heure actuelle, c’est d’avoir pu fonder une famille – chose qu’elle n’aurait jamais pu faire dans la Sea Org.

Miscavige a réussi l’exploit de transformer sa propre nièce en une ennemie féroce de la scientologie.

46 millions d’Américains sont désormais convaincus que la scientologie est un mouvement criminel et dangereux dirigé par un fou.

Nous souhaitons bien du plaisir aux body-routers (recruteurs qui font du prosélytisme dans la rue)  des églises américaines.

A part ça, tout va bien, Lors de la sauterie en Technicolor du 13 mars, le dictateur a affirmé sans sourciller que la scientologie ne s’est jamais aussi bien portée.

Combien de temps perpétuera-t-il le mensonge ?

Nous connaissons tous la réponse : tant que l’argent continuera d’affluer dans ses caisses.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

* * * * * *

La vidéo de l’audition d’Eric Roux a été mise en ligne sur le site du Sénat. Les images donnent beaucoup plus de relief à la profonde bêtise du révérend. Il réussit parfaitement, à l’instar de son dieu, David Miscavige, à précipiter l’effondrement inéluctable de l’église. Qu’il en soit remercié.