Eric Roux devant la commission d’enquête sénatoriale

Aujourd’hui, ça se bouscule un peu au portillon.

Après la vidéo du reportage de RMC Découverte,voici le lien du compte-rendu de l’audition d’Eric Roux devant la commission d’enquête sénatoriale.

C’est assez long (et souvent ennuyeux) mais cela mérite d’être lu.

Roux excelle dans l’art de noyer le poisson – mais il n’y réussit pas toujours.

Il se montre poliment agressif et il est douteux qu’il se soit fait beaucoup d’amis ce jour-là.

A un moment, il dit que 50% du livre de Jenna Miscavige contient des mensonges (l’un des sénateurs lui fait alors remarquer que les autres 50% contiennent donc la vérité), puis un peu plus tard, il avoue n’avoir pas lu le livre, juste des extraits, car il n’en a pas eu le temps. Il a dû se rappeler à la dernière seconde qu’en PR, il ne faut jamais mentir. Mais le mal était déjà fait car, pour critiquer le livre, il s’est contenté d’ânonner la lettre de protestation officielle de l’église qu’il a publiée il y a quelques semaines sur son blog. Pas très pro, ça, mon cher Roux.

En tout cas, grâce à lui, nous apprenons aussi que le premier livre de dianétique de 1950 est un ouvrage sacré – comme la Bible. Bravo, Eric. Là, vous avez convaincu tout le monde.

Nous n’en dirons pas plus. Courage et bonne lecture.

Afin de vous laisser le temps de réagir sur la vidéo et le présent compte-rendu, nous publierons le prochain article dimanche ou lundi.