Vaincre ou mourir…

La lettre de règlements la plus connue de la scientologie est Comment faire pour que la scientologie continue à fonctionner. Elle date du 7 février 1965. Son titre original est Keeping Scientology Working. Pour faire court, les scientologues disent KSW.

C’est la première chose que l’on étudie au début de chaque cours de scientologie. La plupart des scientologues l’ont lue des dizaines de fois.

Ce texte fustige les applications incorrectes, les déformations et les altérations de la technologie de L. Ron Hubbard.

Dans ce texte, LRH est en rogne. Il en a marre que certains instructeurs, étudiants ou auditeurs (praticiens) fassent n’importe quoi, ce qui est compréhensible vu qu’il vient de passer quinze ans à mettre au point une technologie qui donne des résultats.

Emporté par la colère, LRH durcit le ton. En gros, il dit que si les scientologues ne font pas exactement comme il dit et qu’ils se montrent laxistes, la Terre est fichue et ce sera de leur faute. Paf !

Dans cette même lettre de règlements, LRH dit que la pensée de groupe est destructrice, qu’elle est issue du mental réactif. Autrement dit, la pensée de groupe n’est ni autodéterminée, ni analytique.

Mais en exigeant qu’on suive la scientologie à la lettre, LRH n’est-il pas en train d’encourager la pensée de groupe ? La pensée unique ?

Vaste question.

Voici un bref extrait de ce texte considéré comme sacré par la majorité des scientologues :

Lorsque quelqu’un s’engage, considérez qu’il ou elle s’est engagé pour la durée de l’univers – ne permettez jamais une approche de type « esprit ouvert ». S’ils veulent partir, laissez-les partir rapidement. S’ils se sont engagés, ils sont à bord, et s’ils sont à bord, ils y sont aux mêmes conditions que le reste d’entre nous : vaincre ou mourir dans la tentative. (…) L’attitude appropriée quand vous enseignez est la suivante :  » Vous êtes ici, donc vous êtes scientologue. Nous allons faire de vous un auditeur compétent quoi qu’il arrive. Nous préférons vous voir mort plutôt qu’incapable. »

Hm… Vaincre ou mourir ?…

P.S. : Ce qui est cocasse, aujourd’hui, c’est que l’église tout entière a cessé d’appliquer la scientologie à la lettre et qu’elle dispense une scientologie dénaturée tout en accusant les indépendants de « violer KSW ».

Et le conseil de LRH, S’ils veulent partir, laissez-les partir rapidement, semble avoir été totalement oublié car c’est très compliqué de quitter la scientologie une fois qu’on a mis les pieds dedans. Elle ne vous laisse pas partir comme ça, comme le dénoncent chaque jour des dizaines d’ex-scientologues.

Et comme le montre parfaitement ce téléfilm allemand diffusé en 2010 sur la première chaîne nationale allemande et vu par 8,7 millions de téléspectateurs. (Traduction du titre : Jusqu’à ce qu’il ne reste rien.)