2012 – Une année hystérique pour la scientologie – Chapitre 1

En 2012, la fin du monde n’a pas eu lieu, mais la scientologie de David Miscavige a connu les heures les plus noires de son histoire.

Voici, mois par mois, un sommaire des faits marquants qui ont ébranlé la secte.

Janvier

Le 1er janvier, coup de tonnerre ! 10 000 scientologues reçoivent un email de Debbie Cook, ex-capitaine de Flag pendant 17 ans, retirée de l’église depuis 2007. Dans cet email, Debbie Cook elle dénonce les dérives du Chef Suprême, David Miscavige. Elle l’accuse, entre autre, de pomper tout le fric des fidèles pour des projets insensés, comme l’édification de nouvelles cathédrales hi-tech (appelées « organisations idéales ») et d’avoir totalement dénaturé les écrits de L. Ron Hubbard, le fondateur de la scientologie. Dans cette lettre ouverte, Cook demande aux scientologues de revenir aux enseignements originaux d’Hubbard et de remettre en question la politique d’extorsion de Miscavige. Cet email se propage comme une traînée de poudre sur le Web avant d’être repris par les médias américains. Bientôt, le monde entier est au courant. Vous trouverez la lettre de Debbie Cook ici.

Le 9 janvier, Tony Ortega, du Village Voice, publie des dizaines de photos du bâtiment de Super Power, à Clearwater en Floride, à proximité de Flag. Démarrée en 1998, la construction de ce bâtiment n’est toujours pas terminée. Au cours des 15 dernières années, Miscavige a extorqué plus de 150 millions de dollars à ses paroissiens pour construire ce monstrueux édifice, mélange kitchissime de néo-gothique et de Star Trek. Dans la LRH ED (directive exécutive de LRH) du 17 décembre 1978, Hubbard avait annoncé que Super Power sortirait dans les six prochaines semaines, soit en janvier ou février 1979. On attend toujours. De plus, Hubbard ne mentionne nulle part que Super Power implique la construction d’un bâtiment hi-tech avec des salles d’audition spéciales remplies de machines bizarroïdes. Lorsqu’on regarde les photos de certaines salles d’audition, on pense immédiatement à des chambres d’implants. Le bâtiment ouvrira-t-il ses portes un jour ? Mystère. Des milliers de généreux donateurs ont payé pour recevoir Super Power. Or, il n’y a toujours pas de personnel technique « qualifié » pour administrer les procédés. Bref, les pauvres gogos qui ont balancé cent ou deux cent mille dollars pour avoir la primeur de Super Power revu et corrigé par Miscavige risquent encore d’attendre longtemps. C’est probablement mieux pour eux. Le Daily Mail a publié un article très complet sur le sujet avec des dizaines de photos du bâtiment.

Le 31 janvier, la $cientologie attaque Debbie Cook en justice pour avoir, avec son email, enfreint les clauses de confidentialité qu’elle a signées lorsqu’elle a quitté l’église. Les avocats de l’église obtiennent une ordonnance restrictive provisoire interdisant à Cook de faire des déclarations publiques jusqu’à l’audience préliminaire, laquelle est fixée au 9 février à San Antonio, Texas, où réside Debbie Cook. Comme nous le verrons plus loin, l’église de Miscavige vient de commettre une bourde monumentale.

Février

Le 2 février, la cour d’appel de Paris condamne le Celebrity Centre Paris et sa librairie, SEL, à 600 000 euros d’amende pour escroquerie en bande organisée. Alain Frank Rosenberg, le gourou du Celebrity Centre, écope de deux ans de prison avec sursis et de 30 000 euros d’amende. Trois autres responsables se prennent des peines de prison avec sursis, ainsi que des amendes. Tout ce beau monde se pourvoit en cassation. Le verdict est attendu début 2013.

Le 9 février, lors de l’audience préliminaire du procès de Debbie Cook, énorme retour de bâton pour la $cientologie, dont la stratégie agressive lui explose à la figure. Boum ! C’est le début du cauchemar. Dans un premier temps, nous apprenons que Cook et son mari ont dû signer, avant de quitter l’église, un long document qui les oblige à garder le silence sur tout ce qu’ils ont observé durant les années où ils ont travaillé dans la Sea Org (l’organisation maritime – organisation paramilitaire de la $cientologie dans laquelle on s’engage pour un milliard d’années). En échange de la signature de ce document et de leur silence, Cook et son mari ont reçu chacun un chèque de cinquante mille (50 000) dollars – une somme inouïe, car tout scientologue qui quitte la Sea Org se retrouve généralement à la rue avec ses yeux pour pleurer. L’église, pour bien enfoncer le clou, réclame à Debbie Cook 300 000 dollars de dommages et intérêts. Sous serment, Cook déclare alors qu’elle n’a rien révélé de confidentiel dans son email. Elle a juste cité le fondateur et énuméré des faits observables par tous les scientologues. Et si l’email a été répandu dans les médias et sur le Web, elle n’y est pour rien. Toujours sous serment, elle explique alors pourquoi elle a quitté l’église et accepté l’argent du silence : parce qu’elle si elle ne l’avait pas fait, l’église ne l’aurait jamais laissé partir, ni elle, ni son mari. Pourquoi ? Parce qu’au QG du management de l’église, David Miscavige, le Chef Suprême, a instauré un goulag appelé The Hole (Le Trou) où les plus hauts cadres de la scientologie sont enfermés et torturés, mentalement et physiquement. Voici une vidéo de la déposition de Debbie Cook avec des sous-titres français.

Le 10 février, suite au témoignage de Debbie Cook, les avocats de la $cientologie font machine arrière et renoncent à demander une ordonnance définitive qui garantirait le silence de Cook jusqu’au procès car ils estiment que le mal est fait. Ainsi se termine l’audience préliminaire.

La vidéo de Debbie Cook déclarant sous serment avoir été torturée et avoir vu d’autres cadres de l’église s’être fait torturer fait le tour du monde.

Le 14 février, en Australie, l’émission « Today Tonight » diffuse un reportage sur Shane Kelsey, un jeune homme de 21 ans qui s’était échappé de la Sea Org deux ans auparavant après 13 ans de calvaire. Jugez plutôt. Le père et la mère de Shane, scientologues dévoués, avaient rejoint la Sea Org dans la banlieue de Sydney alors que leur fils avait 6 ans. Shane partage un dortoir avec 11 autres enfants et voit ses parents une fois par semaine. A l’âge de 8 ans, Shane signe un contrat d’un milliard d’années avec la Sea Org. Il travaille 35 heures par semaine. Sa scolarité, au sein du groupe, est réduite à la portion congrue. Il apprend surtout à suivre les règles militaires de la Sea Org. Un jour, son père, Adrian, quitte la Sea Org et la scientologie. Voici Shane tout seul avec une mère qu’il voit rarement. A 14 ans, sa scolarité est interrompue et il est assigné aux cuisines où il travaille 100 heures par semaine, sans aucun jour de congé, pour le mirifique salaire hebdomadaire de 35 dollars (30 euros). Shane découvre que les « mauvais » membres de la Sea Org sont envoyés au RPF (Rehabilitation Project Force), au sous-sol, où ils vivent dans des conditions précaires (le sol est en terre battue). Shane, quant à lui, vit dans un garage. Un jour, le garage est inondé suite à une tempête. Shane doit déménager. On le met dans un cagibi de deux mètres carrés. Finalement, en 2010, son père, rongé par le remords, l’aide à s’enfuir. Shane a alors 19 ans. Il n’a jamais été sur internet, il n’a jamais regardé la télé, écouté la radio ou lu des journaux, il n’a jamais été au cinéma et n’a jamais lu de livres autres que les livres de scientologie. Voici le reportage complet (en anglais).



Le 29 février, la chaîne américaine ABC diffuse une interview de Debbie Cook et un reportage sur la $cientologie dans son émission « Nightline ». 

Le 29 février, Debbie Cook et son mari attaquent à leur tour la $cientologie en justice pour, entre autre, avoir été emprisonnés et torturés et avoir été ostracisés auprès de la communauté scientologue. En tout, il y a douze chefs d’accusation contre l’église. Si ce procès a lieu, David Miscavige et d’autres super cadres de l’église pourraient être appelés à la barre. L’affaire se corse.

A suivre…